AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Le poète de Safi (44)

BurjBabil
BurjBabil   05 novembre 2021
Le bagou nourrit son homme ! Il le nourrit même très bien ! Regarde un peu tous ces filous qui nous gouvernent ! De quoi vivent-ils, si ce n’est de leur bagou ? Ils ne travaillent ni dans les usines, ni dans les champs, ni dans les chantiers. Ils ne produisent rien d’autre que du baratin à longueur de journée. Et pourtant ce sont eux qui nagent dans l’opulence et pètent dans la soie.
Commenter  J’apprécie          150
MELANYA
MELANYA   20 octobre 2021
Ta gueule, Abou Couillon ! tempête brusquement Abou Soufiane, les yeux hors de la tête, les veines du cou gonflées à bloc. Ou tu la boucles ou je te la pète !
Commenter  J’apprécie          83
MELANYA
MELANYA   20 octobre 2021
Peuple borné peuple ignare, Secoue-toi ! Brise tes chaînes ! Sors de ta nuit !
Epigraphe
Commenter  J’apprécie          40
BurjBabil
BurjBabil   05 novembre 2021
Les écoles et universités fabriquent chaque année des légions d’incultes et d’obscurantistes, plus capables de barbarie que d’actes civilisés ; le Livre fait la chasse aux livres, les écrivains végètent dans la gêne et l’indifférence, l’intelligence s’éteint, le beau décline, l’esprit critique se meurt, la bêtise bat son plein. Il est écrit quelque part dans la fameuse Mouqaddima d’Ibn Khaldoun, encore lui, que lorsqu’une nation opte pour la débilisation massive de ses citoyens, sa fin devient imminente.
Commenter  J’apprécie          30
MELANYA
MELANYA   20 octobre 2021
- Les tapettes méritent bien plus que la lapidation, à mon avis. (…)
- A Raqa, nos frères les balancent des toits des immeubles.
Commenter  J’apprécie          30
MELANYA
MELANYA   20 octobre 2021
Safi, la ville abîmée dans la nuit, oubliée sur les rivages de l’Histoire. (Abderrahim Lehbibi, Pain, haschisch et poisson).
Epigraphe
Commenter  J’apprécie          30
MELANYA
MELANYA   20 octobre 2021
Peuples, écoutez le poète !
Ecoutez le rêveur sacré !
Victor Hugo, Les Rayons et les Ombres
Epigraphe
Commenter  J’apprécie          30
MELANYA
MELANYA   20 octobre 2021
La pensée humaine est contrefaisable à souhait ; il suffit d’être doué dans l’art de la formule.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui
rkhettaoui   28 novembre 2021
Ès appartient à un niveau de langue beaucoup plus recherché, beaucoup plus soigné que en.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   28 novembre 2021
Rien ni personne ne peut ébranler leur foi, pas même l’indifférence, ce pire ennemi du talent. Certains ont un emploi de petit fonctionnaire qui les protège de la faim ; d’autres, au chômage, vivotent au jour le jour. Quand leur ouvrage est fini, ils font des pieds et des mains pour l’autoéditer, souvent avec de l’argent emprunté à des amis ou à des membres de leurs familles, certains qu’ils auront toutes les peines du monde à les rembourser. Leur seul espoir : être lus par une minorité de leurs concitoyens ; la majorité, inculte ou analphabète, ou les deux à la fois, n’ayant pour tout plaisir que celui de gueuletonner et de copuler.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    LirekaFnacAmazonRakutenCultura