AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08KFK668G
254 pages
Éditeur : Le Lézard Bleu (13/10/2020)

Note moyenne : 4.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Au printemps 1917, la United States Radium Corporation recrute en masse de très jeunes filles comme ouvrières peintres de cadrans de montres à destination de l’armée. Elles utilisent une invention révolutionnaire, la peinture Undark, à base de radium, qui permet aux chiffres de briller dans le noir. Quelques années plus tard, ces femmes développent d’étranges et effrayantes maladies… Les médecins n’y comprennent rien et US Radium nie farouchement toute responsabilit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Auroreaupaysdeslivres
  08 décembre 2020
😊 A ma découverte de 🤗
Radium Girls - Tome 1 : l'affaire des cinq condamnées à mort de Anne-Sophie Nédélec
Éditions le lézard bleu
Merci à l'auteur pour cette nouvelle découverte.
Sabin von Sochocky est un jeune étudiant ukrainien qui a intégré le laboratoire de Pierre et Marie Curie. Quelques années plus tard il poursuit ses expériences sur le radium en Amérique. Il va ainsi créé avec son associé la United States Radium Corporation pour commercialiser des montres indiquant l'heure dans la pénombre grâce aux propriétés du radium. Depuis les découvertes du couple Curie, le radium est à la mode et est proposé sous divers usages pour toute la famille.
Une époque qui nous semble aujourd'hui aberrante où l'on manipule le radium à mains nues, on en ingère, on en met sur les fesses des bébés !
Grace et tant d'autres femmes vont travailler dans cette usine qui fabrique les montres phosphorescentes, un succès auprès des militaires pendant la première guerre mondiale! Les ouvrières manipulent, se couvrent, et avalent du radium quotidiennement. Quelques années plus tard, les dramatiques conséquences commencent à voir le jour, la maladie et la mort vont devenir le lot quotidien dès Radium girls.
Nous allons suivre les prémices d'un scandale sanitaire énorme. La compagnie américaine a bien évidemment commencé à nier les accusations, alléguant de la moralité douteuse ou de la faiblesse des ouvrières.
Mais l'humanité et la ténacité de quelques personnes vont permettre d'entamer une enquête sur cette fameuse peinture « Undark » soit-disant inoffensive voir bonne pour la santé!
Un récit qui fait se dresser les cheveux sur la tête, d'autant plus que cette histoire est authentique.
On y découvre un scandale sanitaire du début du vingtième siècle. Il y a en aura malheureusement beaucoup d'autres qui suivront, et il en existe toujours. C'est toujours le même schéma qui se répète: des industriels surpuissants, des pouvoirs publics qui ferment le yeux ou qui protègent l'économie au détriment de l'humain, et des vies, des familles entières qui paient les conséquences de tout cela.
Au début des années 1900, le monde vie une industrialisation galopante qui va fournir un grand nombre d'emplois aux populations pauvres et peu éduquées, et souvent aux femmes. Parallèlement vont apparaître les notions d'accident et de maladies professionnelles.
L'auteure nous plonge dans cette ambiance des années 20 où le radium va petit à petit passer d'élément miracle à celui qui cause des ravages sur le corps humain. Pour cela elle a fait le choix de l'humain, de nous raconter cette histoire au travers des personnages impliqués: des ouvrières qui tombent malades et en meurent, des médecins, des scientifiques...
C'est aussi à cause ou grâce à l'humain que l'histoire reste cachée ou va être enfin révélée.
Le drames de ces femmes est horrible: longues maladies inexpliquées, infection des os, consultations et opérations à répétition, endettement pour financer tout cela alors que la mort est inéluctable, le radium ne peut être enlevé de leurs corps meurtris.
Il faut saluer l'altruisme et le courage de ces quelques personnes qui sont allées au-delà des obstacles multiples et puissants pour démontrer la dangerosité du radium et permettre à ces femmes et à leur famille d'être indemnisées, pour arrêter ce jeu de massacre et tenter de faire condamner ceux qui poussent dans la tombe des centaines de femmes en toute connaissance de cause.
Un tome 2 va poursuivre notre découverte du combat des Radium girls contre les industries américaines qui continuent à nier les dangers du Radium sur leurs employés.
Pour retrouver ce livre, c'est par ici https://www.amazon.fr/Radium-Girls-Laffaire-Cinq-Condamn%C3%A9es-ebook/dp/B08KFK668G
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pumpkinandcie
  14 novembre 2020
Ce livre a été une claque.
Ce roman est basé sur une histoire vraie, concernant un scandale sanitaire dans les années 20, 30 aux Etats-Unis
On démarre l'histoire avec le Dr von Sochocky, un scientifique ukrainien qui a participé aux études de Pierre et Marie Curie à Paris sur le radium et qui, après avoir déménagé aux Etats-Unis, va monter la United States Radium Corporation pour créer des montres luminescentes au début de la première guerre mondiale.
On découvre donc l'histoire de manière chronologique avec différents points de vue, c'est vraiment intéressant.
On passe d'abord du Dr von Sochocky, le créateur de la firme, à des ouvrières comme Grâce, Kathy.. puis des médecins et le point de vue d'un avocat.. C'est très complet et ça permet de comprendre encore mieux l'histoire et c'est très immersif.
Au début, j'avoue avoir eu un peu de mal à me rappeler tous les personnages, même s'ils sont introduits petit à petit, mais une fois le rythme pris et les premières pages passées, ça roulait tout seul.
Il y a beaucoup de détails dans le roman, on est plongé dans l'histoire et ça rend le tout encore plus captivant et attrayant.
L'écriture est très fluide, directe, juste et sans longueur, on ne s'ennuie pas une seconde. Il y a de bonnes descriptions et c'est vraiment plaisant à lire.
On est obligé de ressentir de l'empathie au cours de notre lecture et du dégout face aux faits et à la malhonnêteté des industriels, c'est un livre très humain et touchant.
Le roman est hyper intéressant, très bien écrit, il y a un immense travail de recherche de la part de l'auteure sur ce scandale sanitaire et c'est remarquable, j'ai appris beaucoup de choses sur un sujet dont je ne connaissais strictement rien.
On est vraiment intrigué de savoir ce qui est arrivé aux Radium Girls, une fois le livre ouvert c'est dur de le refermer, on suit, captivé, la chronologie de cette histoire forte, intense, et surtout injuste.
J'ai trouvé ce livre vraiment passionnant, honnêtement j'ai adoré. On suit le déroulement des enquêtes, les victimes, les mensonges et le livre se lit tout seul, les chapitres ne sont pas trop longs, on ressent les émotions.. Beaucoup d'émotions, de la tristesse pour ces pauvres " condamnées à mort ", du dégout et de la colère contre cette grande firme américaine et ses " vendus".
Cette histoire est totalement folle, révoltante, ultra intéressante et je suis vraiment heureuse de l'avoir découverte à travers ce roman qui est fort, poignant, touchant et qui m'a passionné du début à la fin.
Un livre à lire, aussi bien pour le côté historique, on apprend beaucoup de chose, que pour le style de l'auteure qui est vraiment percutant, captivant et agréable à lire.
Je vous le conseille grandement, et pour ma part, j'attends la suite avec impatience.
Et bien sûr, merci beaucoup à l'auteure pour l'envoi de son livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Amandinegrana
  02 novembre 2020
Tout d'abord je tiens à remercier Anne-Sophie Nédélec pour m'avoir à nouveau accordé sa confiance avec ce livre. C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé sa plume dans ce roman historique qui détaille le scandale sanitaire qui a secoué les États-Unis dans les années 20.
De manière chronologique nous découvrons l'histoire de Grace, Kathy, Edna, Quinta et Albina embauchées chez US Radium pour peindre des montres utilisées par les soldats américains pendant la Première Guerre mondiale. Des montres qui brillent dans le noir grâce au radium. Passées les premières années d'enthousiasme, ces cinq jeunes femmes et bien d'autres encore commencent à développer des maladies spectaculaires qui les rongent petit à petit. Débute alors un véritable parcours du combattant pour faire éclater la vérité. Dans une Amérique ultra capitaliste et peu préoccupée par la condition féminine, la défense de ces cinq condamnées à mort ne s'annonce pas une mince affaire...
J'ai retrouvé dans ce roman les qualités de l'auteure que j'avais découvertes dans "Mademoiselle Déjazet" à savoir la précision et la fluidité du contenu. Il y a énormément de détails, le lecteur est immergé dans la grosse décennie que couvre cette affaire mais on ne s'y perd pas, on ne s'y ennuie pas car le style est vif, les mots sont bien choisis. Les chapitres courts permettent de faire des pauses pour bien assimiler toutes les informations. Sans aucune lourdeur, on se laisse porter dans l'histoire.
Il y a aussi beaucoup d'émotions dans ce roman. On se sent tour à tour avide de connaître le sort de ces femmes, ému par leur courage, choqué par la malhonnêteté des industriels prêts à tout pour poursuivre leur activité.
J'ai aussi apprécié la mise en valeur des personnages qui se sont battus dans cette affaire. Ils sont des modèles de courage et invitent à ne jamais baisser les bras même si tout semble perdu d'avance.
En résumé, le premier tome de "Raduim girls" est un roman historique à la fois fouillé et humain. Ça a été une très bonne lecture et je serais ravie de lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luciled18
  30 novembre 2020
Véritable coup de coeur pour ce livre passionnant inspiré de faits réels. Anne Sophie Nédélec avait tout d'abord fait le choix de le travailler pour la réalisation d'une pièce de théâtre avant de coucher ses mots pour la création de ce livre et il s'avère que ce roman est une réussite. Ce livre est à la fois un bel hommage à ces femmes car il s'agit bien d'une histoire vraie, et il met en lumière la puissance dévastatrice de l'industrie qui peut être, malheureusement, toujours d'actualité. Il aborde également la place de la femme dans ces années là. Ce livre est touchant, bouleversant car ces jeunes femmes vont mourir dans d'atroces souffrances à l'âge où elles avaient encore la vie devant elle.
Le combat juridique s'annonce long et semé d'embuches. L'écriture de l'auteur est prenante, addictive et nous transporte auprès de ses femmes et de leur combat. le lecteur est totalement en immersion dans cette époque, dans cette vie ouvrière. Un style vif avec des mots choisis, Anna Sophie Nédélec sait décrire précisément et brillamment ses personnages sans longueur, de sorte que le lecteur en devient proche. le suspens quant à l'issue du procès et les tensions sont palpables. A mon sens un très bel hommage qui sera suivi d'une suite. Un livre que je conseille car très documenté et dont j'attends la suite avec une certaine impatience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La_PAL_de_la_Licorne
  18 janvier 2021
Ce roman est basé sur des faits réels. Il raconte le combat des Radium girls, cinq femmes condamnées à mort par empoisonnement au radium. J𠆚i apprécié de découvrir ce pan de l’Histoire que je ne connaissais pas bien.
C𠆞st très intéressant et le style romancé permet de se plonger dans l’histoire. On découvre la folie pour le radium censé soigner tous les maux, puis le combat de ces femmes pour comprendre leur maladie et réussir à obtenir justice. On se penserait parfois même dans un roman policier.
C𠆞st bien écrit et très fluide. Un véritable « page turner ». J𠆚i eu du mal à le lâcher temps je voulais savoir comment allait se passer l𠆞nquête et le procès.
Ce fût pour moi une découverte intéressante et une lecture passionnante. Je remercie l𠆚utrice pour ce service presse.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Fanfan-DoFanfan-Do   19 novembre 2020
Il était évident que le taux de maladies et de mortalité des Noirs américains était plus élevé que celui des Blancs, au vu des conditions de vie qu'ils subissaient. Mais les résultats de l'enquête avaient été réutilisés à toutes les sauces par les ligues racistes, toujours très dynamiques lorsqu'il s'agissait de démontrer la supériorité de la race blanche.
Commenter  J’apprécie          00
Fanfan-DoFanfan-Do   19 novembre 2020
- Mollie Maggia est morte de la syphilis. Croyez-moi, Mr Roach, ces filles viennent de milieux défavorisés. Pour la plupart, ces filles viennent de milieux défavorisés. Pour la plupart, leur éducation laisse à désirer, elles sont enclines à céder facilement à la tentation.
Commenter  J’apprécie          00
AmandinegranaAmandinegrana   02 novembre 2020
Le combat des Radium Girls était le plus juste et le moins gagné d'avance. Et c'était cela qui passionnait l'opinion : que l'injustice puisse triompher en dépit de l'évidence.
Commenter  J’apprécie          00
Fanfan-DoFanfan-Do   19 novembre 2020
Ce travail colossal, salué par la critique, en arrivait à la conclusion, chiffres à l'appui, que les Noirs américains étaient une race plus faible et vouée aux maladies.
Commenter  J’apprécie          00
Fanfan-DoFanfan-Do   19 novembre 2020
- Si maintenant le radium est dangereux, alors tout est dangereux ! Même l'alcool ou le tabac, fulmina-t-il en jetant malgré lui un regard vers son coffre-fort.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2270 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre