AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226255259
320 pages
Albin Michel (02/05/2014)
3.68/5   113 notes
Résumé :
A 17 ans, Maddie souffre de problèmes d’alcool et de drogue et présente un comportement violent. En cure de désintoxication, elle fait la connaissance de Stewart, et entame une relation avec lui en dépit du règlement. Mais à leur sortie, les deux jeunes gens vont de rechutes en séparations. Maddie, plus résistante, est contrainte de faire un choix.
Que lire après AddictionVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 113 notes
Comment reprendre sa vie en main en sortant d'un centre de désintoxication ?

Maddie a 16 ans. L'amitié puis l'amour vont l'aider à tenir le coup pendant la cure. le retour au lycée va se révéler plus difficile entre les anciens amis qu'il faut éviter de peur de replonger et les copains de galère qui vous aident à tenir le coup dans les moments difficiles. Il est cependant compliqué de se faire de nouveaux amis et d'avoir de vrais projets. Pourtant Maddie s'accroche et se bat pour arriver à continuer coûte que coûte à diriger sa vie !

Un livre construit en neuf parties et des chapitres courts, plus ou moins nombreux. le texte est ciselé comme pour représenter le chemin de croix de l'héroïne qui ne peut diminuer sa vigilance sous peine de sombrer. Une épopée difficile, éprouvante et émouvante tant pour l'héroïne que pour le lecteur qui l'accompagne dans ses moments de joie comme de peine.

Un sujet complexe, celui des addictions, de l'alcool, de la drogue qui empêche l'adolescent de se construire un avenir. le poids du passé est constant chez Maddie et représente bien l'incroyable force nécessaire pour s'en sortir tant la société est peu à même d'effacer les erreurs.

Un très beau livre, avec des tonalités différentes selon les parties. La première, consacrée au centre ne doit pas éclipser toute l'aventure humaine qui est ensuite décrite avec finesse et qualité.
A lire !

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          240
J'avais repéré ce roman à la bibliothèque et je l'avais pris pour l'été. Ce n'est que lors de mes derniers jours que je me suis remise à lire et que j'ai lu d'une traite ce roman : en une après-midi!

Ce fut donc une lecture plutôt agréable, avec un personnage intéressant à suivre.

J'ai beaucoup aimé la manière de Maddie de se reprendre en main et d'essayer de réparer les dégâts qu'elle a causé à sa vie.
Qu'elle se rende compte qu'à 17 ans, elle s'est déjà fermée énormément de portes à cause de son comportement : Elle a un casier judiciaire, l'étiquette de droguée collée sur son front, un problème à vie avec l'alcool…
C'est un vrai gâchis et elle a beau travailler énormément pour rattraper ses erreurs, elle sait que toutes les grandes universités lui sont fermées et qu'elle pourra peut être essayer d'entrer par la porte de derrière dans les moyennes. A 17 ans, c'est dur de se rendre compte de cela et de tout de même garder espoir.

Je dois avouer que « l'histoire d'amour » ne m'a pas énormément passionné. J'aimais bien plus son amitié avec le jeune geek que sa relation assez toxique avec Stewart, que je trouvais incroyablement mou et irresponsable.

Mais j'ai été un peu déçue à cause de la quatrième de couverture. Il est dit que ce livre est sans concession. Or franchement, à lire cette quatrième page, je m'attendais à quelque chose de plus « hard », de plus violent…un roman…sans concession en fait!

Le thème ici, c'est tout de même la drogue, l'alcool, la désintoxication. Cela se fait dans la douleur tout de même, c'est quelque chose de très violent, le manque est terrible, il y a des crises, des rechutes…ce n'est vraiment pas joli à voir. Et ici, on en parle à peine, on effleure de loin le sujet, parfois Maddie s'énerve, une fois elle est en manque, une fois elle rechute, mais se reprend tellement vite qu'on a à peine le temps de réaliser.

Disons que j'ai trouvé que cela manquait un peu de réalisme. Tout n'est certainement pas aussi simple que cela! Après il ne faut pas oublier que l'auteure s'adresse à des adolescents.

Comparer cette auteure à John Green est plus logique que de la comparer à Joyce Carol Oates (elle est comparée aux deux dans la quatrième page de couverture). Je trouve que cela n'a rien à voir. : Joyce Carol Oates écrit des romans bien plus sombres, plus tordus et réalistes (par exemple en jeunesse Un endroit où se cacher), alors que John Green (dont j'ai beaucoup aimé Nos étoiles contraires d'ailleurs!) a une écriture plus « gentille » plus pour adolescent.

Je n'ai pas trop aimé la fin, j'aurais voulu quelque chose de plus définitif qu'une fin ouverte, mais bon, cela ne m'a pas gâché le roman non plus.

——————————————————-

Un roman agréable, qui traite d'un thème assez rare et difficile, mais qui reste soft et donc plus facilement lisible pour les adolescents. Je pense qu'on peut le lire dès 15/16 ans. Ce fut une lecture agréable, mais rien d'extraordinaire non plus.
Lien : http://writeifyouplease.word..
Commenter  J’apprécie          121
A presque 17 ans, Maddie est déjà en cure de désintoxication au centre de Spring Meadow. Elle y apprend à vaincre ses addictions, à faire confiance, se trouve une amie et même un amoureux. Dès sa sortie, Maddie reprend sa vie de lycéenne, luttant contre ses vieux démons grâce à son envie de s'en sortir et son fort caractère. le chemin est pourtant semé d'embûches...
Un roman ados qui ne peut laisser indifférent.
Le parcours de Maddie se découpe en neuf parties : de sa désintoxication à sa vie d'étudiante en passant par la rechute voire la perte de certains de ses camarades de galère, elle ne baisse jamais les bras malgré les moments de doute.
Un roman émouvant où il est question de choix, des bons ou des mauvais, de ceux que l'on fait et qui conditionnent notre vie. Maddie saura faire les bons et j'ai apprécié la voir gagner en maturité et se reconstruire peu à peu.
A découvrir !
Commenter  J’apprécie          150
Voilà un petit moment que ce livre était dans ma PAL. Surfant sur la vague des succès tels que "Nos étoiles contraires", ou encore "Dieu me déteste", "Addiction" aborde ici un autre type de maladie (psychologique ici): la dépendance à la drogue et à l'alcool. L'extrait proposé en 4éme de couverture m'intriguait pas mal, et j'avais donc envie de lire cette oeuvre...

Maddie, 16 ans, est envoyée dans un centre de désintoxication, pour soigner sa dépendance à l'alcool et aux drogues. On va donc suivre le quotidien de Maddie dans cet établissement, mais aussi les tentatives de celles-ci pour s'en sortir. On verra ses rencontres, ses chagrins, ses problèmes familiaux, ses études etc...

En ce qui concerne les personnages, on en a une belle panoplie.
Tout d'abord Maddie, surnommée "Maddie la pit-bull". Droguée, ivre à tout bout de champ, elle a la main légère... Ses parents n'en viennent plus à bout et l'envoient se désintoxiquer dans un centre... Maddie va faire preuve d'une grand force psychologique ( parfois même beaucoup !), mais elle demeure attachante et on a envie qu'elle perçoive le bout du tunnel !
Stewart est un jeune homme dont Maddie va en faire la rencontre lors d'une soirée cinéma commune. Un lien particulier va les unir, eux qui sont dans la même galère et qui se comprennent. Tantôt attachant, tantôt lâche et agaçant, Stewart est un personnage difficile à cerner, et il est très imprévisible...
Trish est une amie que Maddie va rencontrer dans le centre. Jamais heureuse, cette jeune adolescente porte un fardeau douloureux sur la conscience...
Martin, jeune geek et intello propose son aide à Maddie pour que celle-ci estompe sa solitude... Assez serviable, celui-ci ne connaitre pas toujours la facilité avec Maddie...
Enfin, certains personnages secondaires sont relativement importants et attachants aussi.

Que dire d'Addiction ? C'est un livre qui se lit vite, très vite. L'écriture simpliste nous permet de rentrer rapidement dans l'histoire. Bien que le thème abordé ici soit relativement sensible et dur, le livre ne tombe jamais dans la lourdeur et le mélo. Les personnages, à travers leurs actes pas toujours réfléchis, sont d'autant plus réalistes. Toutefois, par moment, Maddie m'a peut-être semblé trop forte pour pouvoir surmonter autant d'épreuves sans aide véritable... Néanmoins, cela n'entache pas l'image du livre. Je l'ai bien aimé. Un bon divertissement.
Commenter  J’apprécie          80
Maddie, presque 17 ans, est une jeune lycéenne de première qui a dû quitter le lycée de Portland pour aller à Spring Meadow, un centre de désintoxication. Dans cet endroit sordide où s'effectue son sevrage, elle rencontre Trish, une jeune femme de 18 ans qui, parce qu'elle a conduit alors qu'elle avait trop bu, est responsable de la paralysie à vie de sa meilleure amie et Margarita qui, complètement soûle, a tué son mari.
Avec Cynthia, sa référente, Madeline, surnommée Maddie pit-bull par ses camarades en raison de son agressivité, apprend à maîtriser sa colère et à s'ouvrir aux autres. C'est ainsi qu'un mardi, jour de la sortie ciné, elle rencontre Stewart. Elle tombe aussitôt sous le charme de ce beau jeune homme de 19 ans et ils entament une relation amoureuse.
Malheureusement, Maddie doit sortir du centre de désintoxication avant son chéri. Elle promet de l'attendre et se met aux études avec acharnement pour rattraper son retard, comme si le travail était devenu sa nouvelle drogue. Elle rêve d'être acceptée dans une prestigieuse université mais c'est trop tard : son dossier scolaire est entaché par ses mauvais débuts. Elle noue une amitié durable avec Martin Farris, un geek qui, lui a été reçu au MIT.
Stewart sort du centre de désintoxication. Maddie et lui se voient à plusieurs reprises. Il vient l'épauler quand elle apprend la mort de Trish, suite à une overdose puis décide de partir à Redland chez son père. Il rechute et appelle Madeline à la rescousse, un soir. Elle vient l'aider et manque de se faire violer mais réussit à le remettre dans le droit chemin. Il lui demande d'arrêter ses études et de venir habiter avec lui. Elle refuse de tirer un trait sur son avenir. Stewart finit par revenir à Portland mais c'est avec Kirsten qu'il emménage.
Madeline, invitée à diverses soirées, lutte pour ne pas retoucher à l'alcool ou à la drogue. Jusqu'au jour où, sans réfléchir, elle boit une gorgée de bière naturellement, comme les garçons qui l'accompagnent. Elle se rend compte de la force de son addiction et décide de participer aux réunions des Jeunes Alcooliques Anonymes pour reprendre le dessus.
Après sa terminale, elle quitte le domicile familial pour aller à l'université du Massachusetts. Kirsten l'appelle pour lui signaler la disparition de Stewart. Maddie ne s'en préoccupe pas jusqu'au jour où elle l'aperçoit dans la rue : il a rechuté et est devenu un junkie sans abri qui n'a plus toute sa tête. Voyant qu'elle ne peut plus rien pour lui, puisqu'il refuse d'être aidé, elle retourne à ses études et va au cinéma en espérant qu'un jour, il la retrouvera.
Un livre efficace qui montre bien le danger des fêtes entre jeunes : l'alcool coule à flots, la drogue n'est pas toujours loin et les relations intimes qui s'en suivent sont souvent non conscientes, et parfois non consenties. Certains fêtards prennent goût à ces délices addictifs et sont loin d'imaginer que les plaisirs faciles de quelques soirées mettent en danger leur scolarité, leur avenir, voire la vie d'autrui. Blake Nelson signe ici un livre pour les jeunes, pour ceux qui, comme Trish et Madeline craignent de refuser un verre d'alcool ou un sniff de drogue par peur de passer pour des rabat-joie. À ces adolescents qui partagent cette gêne compréhensible, il dévoile un péril bien plus grand : celui d'être condamné à un sevrage à vie, celui d'être toujours hanté par la peur d'une rechute fatale, celui de passer à côté de l'amour de sa vie à cause de l'addiction.
Un roman percutant parce que sans exagération, sans complaisance, sans pathos qui délivre un message réaliste : étant donné que rester ''clean'' est moins facile à dire qu'à faire, mieux vaut éviter à tout prix la spirale infernale de la dépendance.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Telerama
02 juillet 2014
Subtil, profondément humain, cru mais jamais complaisant, Addiction, qui s'adresse aux adolescents, est tout sauf anodin. Et c'est là son principal mérite.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
J'ai compris un truc : on peut changer le cours des choses. On peut réparer ses erreurs. Recommencer sa vie s'il le faut.
Et puis il y a l'irrémédiable, ce qu'on perd à tout jamais. Certaines personnes. Des moments gâchés parce qu'on les a vécus à une époque où on se blindait contre les émotions, faute de savoir s'y prendre autrement.
On ne les voit pas venir, parfois on les ignore quand ils arrivent ; mais plus tard, quand on s'installe dans une certaine monotonie, on réalise à quel point ils étaient importants. On comprend enfin qui a compté dans nos vies, qui nous a fait tel qu'on est.
Commenter  J’apprécie          184
« Emploi du temps : réunion d'information médicale sur l'alcool et les drogues, puis séance de thérapie contre l'addiction à l'alcool et aux drogues, et ensuite groupe de parole sur la dépendance à l'alcool et aux drogues. Les sujets ne sont pas très variés. Mais c'est le but. Spring Meadow. Centre de désintoxication. » p.15
« Déjà, comment on peut sortir avec quelqu'un sans avoir bu ? Me demande Trish. / Franchement, ça me dépasse. […] / Je m'imagine à une fête en train de dire aux autres : ''Oh, non, merci, je ne bois jamais de bière'', poursuit Trish. La bonne blague. Je pourrai jamais. » p.28
Commenter  J’apprécie          70
Elle note quelque chose dans son cahier. Je déteste quand elle fait ça.
- Tu te battais avec des garçons ? me demande-t-elle.
- Parfois.
- Qu’éprouvais-tu quand tu frappais quelqu’un, que tu essayais de le blesser ?
- Vous voulez la vérité ?
- Bien sûr.
- C’était bon.
- Décris-moi plus précisément ce que tu ressentais.
- C’était excitant. Ca me donnait une bonne poussée d’adrénaline.
- Alors, en quelque sorte, il s’agissait d’une autre drogue qui venait s’ajouter à la liste de celles que tu prenais déjà ?
Je hausse les épaules.
- J’imagine.
- Donc, en réalité, tu n’étais pas vraiment en colère contre ces gens ?
- Evidemment que si, j’étais en colère contre eux.
- Mais pas à cause de ce qu’ils avaient fait. C’était plutôt parce que tu avais besoin de cette montée d’adrénaline.
- Croyez-moi, en général, ils ne l’avaient pas volé.

Elle jette son cahier sur le bureau.
- Tu sais ce qu’on dit : quand on rencontre au moins trois cons dans la même journée, soit on n’a pas de chance, soit le con n’est pas celui qu’on pense. A ton avis, c’est possible ?
- Quoi ? Que ce soit moi, la conne ? Non ! Vous plaisantez ?

Elle me regarde fixement.
- Non. J’ai pas de chance, point barre.
Commenter  J’apprécie          20
Il vaut mieux que les garçons ignorent leur pouvoir. Ils paniqueraient sûrement, ils feraient tout capoter.
C'est pourtant à eux qu'on se donne. Pas aux parents, ni aux profs, ni à son "avenir". Non, on se donne toujours à un garçon.
Et on finit par faire de longues promenades au crépuscule en pensant à eux et en se demandant dans quel état ils nous laisseront.
Commenter  J’apprécie          80
A un moment une fille ivre morte entre en titubant et en beuglant. elle se jette sur quelqu'un pour lui mettre des coups de pied. Ses copains essaient de l’arrêter mais elle les cogne eux aussi. Le gérant du bar intervient et le traîne dehors de force. Je la montre à Martin en sirotant mon expresso.
- Tu la vois, elle?
- Ouais.
- C'est moi avant.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Blake Nelson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Blake Nelson
Bande annonce (VO) de la série Recovery Road, adaptation du roman de Blake Nelson paru en français sous le titre Addiction
autres livres classés : désintoxicationVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus

Autres livres de Blake Nelson (1) Voir plus

Lecteurs (241) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5254 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}