AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Gaoulette


Gaoulette
  15 avril 2019
Deuil. Communication. Culpabilité. Reconstruction. Espoir. Recherche du bonheur.
L'auteure nous offre une palette d'émotions dans son dernier roman. Il matche dés les premières lignes. C'est avant tout une très belle histoire familiale malgré le drame qui la touche. Ce roman nous prend aux trippes.
Tout commence par une scène dans la maison du bonheur. Erika a deux grandes filles Kirsten et Annie. Une parfaite entente entre ces trois femmes dans la cuisine. Une femme célibattante Erika, la quarantaine active qui reste très proche de ses filles. Kirsten et Annie sont en première années d'université. En apparence tout va pour le meilleur du monde jusqu'à ce matin où tout va basculer. Seules survivantes de ce drame Erika et Annie et commence alors une longue traversée du désert pour ces deux femmes.
Des livres sur le deuil, j'en ai beaucoup lu. On pourrait que le sujet est facile à traiter pour émouvoir son lectorat. Mais pour moi, l'auteure ne doit pas rentrer dans le pathos et bien traité son sujet. Lorie Spielman Nelson tire son épingle du jeu et garde d'ailleurs un certain suspens haletant. Elle maintient parfaitement son lectorat. Une attente difficile pour moi.
J'ai adoré l'histoire de ces deux femmes qui ne voient pas et ne s'écoutent pas. Une communication qui ne rencontre aucun récepteur.
Le deuil un moment de pur douleur où l'être se retrouve bloqué dans sa bulle et refuse que quiconque la transperce.
C'est un coup de coeur pour l'histoire. Une mention spéciale pour le Capitaine et le secret d'Annie. J'ai adoré le dénouement. L'auteure nous offre un happy end digne de ce nom. Et on attend sa prochaine sortie littéraire.
Commenter  J’apprécie          181



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (18)voir plus