AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070145042
Éditeur : Gallimard (05/10/2017)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Une jeune femme est assassinée suite à un rendez-vous via un site de rencontres. Elle porte des marques de morsures semblant indiquer que le meurtrier est un prédateur sanguinaire. Lorsqu'un deuxième corps est retrouvé dans les mêmes circonstances, l'enquête est confiée à Harry Hole. Mais ce dernier a mis de l'ordre dans sa vie et ne souhaite plus être mêlé à une dangereuse affaire.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bazart
  27 octobre 2017
Les nuits Osloïtes sont dangereuses, un vampire assoiffé de sang rode. Nous sommes donc à Oslo en ce début de XXIe siècle et pour Harry Hole, instructeur à l'école de Police revenu aux affaires, un vampire cela n'existe pas, surtout un vampire qui laisse des traces de rouille dans les plaies de ses victimes.
Harry Hole, le flic alcoolique et obsessionnel est guéri, Harry Hole est devenu sobre mais il est toujours obsessionnel, ça c'est une bonne maladie lorsque l'on travaille à la brigade criminelle. Harry Hole, bon mari, beau-père responsable mais fragile, tellement fragile, comme tous les adultes dans les romans de Jo Nesbo.

Il va y avoir du sang bien sûr, du raisiné bien frappé, des meurtres atroces, de la manipulation, une application Tinder pervertie, de la politique et un regard ironique sur la belle démocratie Norvégienne.
Il y aura aussi des histoires d'amours qui ne finissent pas toujours mal, et des retrouvailles père-fils.
Harry Hole : traquer sans relâche un monstre sanguinaire, c'est bien, tu sais le faire, mais tu vas devoir aussi regagner la confiance de ton beau-fils, et pour ça, c'est sûr, tu es un peu plus pataud.
Avec ce nouveau page-turner horrifique d'une belle efficacité, le cahier des charges de tout bon polar scandinave qui se est largement respecté, il faut voir à quel point l'enquête file à cent à l'heure
Cerise sur le gateau : comme l'auteur est un ancien musicien reconnu dans son froid pays, nous avons droit au fil des pages à une playlist rock de fort belle qualité.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Amnezik666
  20 octobre 2017
Pour les inconditionnels, dont je suis, l'arrivée d'une nouvelle enquête de Harry Hole est un pur moment de bonheur, mais aussi de questionnement. Sera-t-il toujours à la hauteur ? Comme dans toutes les séries on craint le tome de trop… D'autant que, généralement, une fois la dégringolade amorcée, il est difficile, voire impossible, de remonter la pente.
Ces mêmes inconditionnels savent aussi que les meilleurs romans de la série sont ceux dans lesquels Harry Hole est au plus bas. du coup forcément quand on découvre notre (ex-)flic préféré sur un petit nuage, on est en droit de douter. Même s'il a incontestablement mérité son petit nuage !
Bon alors cette onzième enquête de Harry Hole est-elle celle qui fera tomber le mythe ? Sans la moindre hésitation, la réponse est NON ! Jo Nesbo et harry Hole signent au contraire un retour gagnant, sans la moindre ombre au tableau.
Une fois de plus Jo Nesbo n'épargne pas son flic préféré, il le malmène sur tous les terrains à la fois (vie privée et vie professionnelle simultanément) ; on aurait presque envie de lui crier de lâcher la bride, de laisser souffler ce pauvre Harry. Presque… Bin oui, sadiques que nous sommes, nous prenons plaisir à voir Harry puiser jusque dans ses ultimes réserves pour se sortir du merdier dans lequel il se trouve.
Heureusement Harry n'est pas seul pour affronter un (?) criminel particulièrement retors. Il pourra non seulement compter sur ces alliés de toujours : Bjorn Holm, Katrine Bratt, Stale Aune ; mais aussi sur de nouveaux alliés potentiels, dont un jeune flic prometteur, Anders Wyller.
Comme d'habitude l'intrigue est parfaitement maîtrisée et dosée, l'auteur distribue des indices tout autant qu'il brouille les pistes. Même si au final on se dit « Bon sang, mais c'est bien sûr ! », force est de constater que, au mieux nous n'avons rien vu venir, au pire nous avons carrément fait fausse route. Une chose est certaine, en refermant le bouquin vous ne pourrez pas nier avoir eu votre dose d'adrénaline.
Chronologiquement l'affaire se situe trois ans après la fin de Police, le précédent opus. Trois années, autant de temps où nous sommes restés sans nouvelle de Harry Hole. Un délai qui permet justement de ménager une zone d'ombre dans laquelle l'auteur peut puiser afin d'y ancrer des éléments clés de son intrigue sans avoir besoin de les rattacher aux romans précédents. Inutile de vous triturer les méninges quant à cette affaire jamais résolue par Harry Hole, elle trouve sa source dans cette fameuse zone d'ombre.
Si Harry Hole se montre toujours perspicace comme enquêteur, il n'en reste pas moins humain et commet des erreurs. Comme tout un chacun, il peut lui arriver de craquer quand tout se casse la gueule autour de lui… On a beau le savoir, ça ne nous empêche pas d'avoir envie de lui mettre des baffes parfois.
Non seulement cette onzième enquête de Harry Hole se montre largement à la hauteur des précédentes, mais en plus le final laisse fortement présager un douzième roman. Reste à savoir combien de temps nous devrons patienter avant d'avoir le plaisir de le découvrir.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mimipinson
  17 novembre 2017
Il y a un an je découvrais, avec plaisir, Jo Nesbo, et surtout je me demandais comment j'avais pu l'ignorer aussi longtemps. Et je n'avais, à ce moment- là, pas encore fait connaissance avec Harry Hole, l'inspecteur emblématique de Jo Nesbo ; Toutes proportions gardées, Harry Hole est à a Norvège, ce que Wallander est à la Suède.
Il ne fait pas bon entre dehors à Oslo pour y prendre un verre. Il y rôde un assoiffé de sang à la mâchoire rouillée. Il laisse derrière lui un, puis plusieurs cadavres en fort mauvais état.
Harry Hole qui depuis quelques temps avait quitté les affaires pour se consacrer aux étudiants de l'école de police est contacté pour reprendre du service. L'affaire est bien compliquée ; Harry a l'expérience et les compétences,il est un bon meneur d'homme. Bref, son absence se fait cruellement sentir.
Voilà donc notre inspecteur, qui entre temps est redevenu plus sobre, se lance donc dans une enquête particulièrement difficile. Hole n'est pas qu'un flic, c'est aussi un mari, et un père ; et cela a bien sur son importance parce que souvent le privé et le professionnel se télescope.
Jo Nesbo nous embarque ainsi dans les rues froides et sombres d'Oslo semant ici ou là fausses pistes, et petits détails insignifiants dans une chasse à l'homme pleines de surprises et de rebondissements ; le tout dans un bon gros livre qui se lit tout seul.
Jo Nesbo le musicien, n'oublie pas au passage de nous proposer au fil des pages une play- liste, qui sans être ma tasse de thé montre un auteur documenté et passionné.
En littérature policière, j'apprécie beaucoup le concept du personnage récurrent, surtout s'il est suffisamment rugueux et cabossé pour imprimer sa marque. Avec Harry Hole, j'ai été particulièrement servie, tout en regrattant ne pas l'avoir découvert plus tôt. Toutefois, il ne m'a pas semblé impératif d'avoir lu les précédents opus pour apprécier celui-ci à sa juste valeur.

Lien : https://leblogdemimipinson.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Holon
  22 octobre 2017

La Soif de Jo Nesbo est un très bon polar nordique, tout au long de l'intrigue à se ronger les ongles on sait que l'auteur maitrise bien ses personnages et qu'au fur de la lecture nous tenons dans nos mains ce qui s'appelle un bon thriller. Mais oui un gros Mais j'ai comme l'impression que Jo Nesbo a manqué d'imagination pour écrire les 50 dernières pages de son roman car a aucun moment je n'ai cru à cette fin.
Commenter  J’apprécie          111
Charybde2
  31 octobre 2017
Harry Hole, 11ème saison : machiavélique à souhait, rusé et intense. Et pas vraiment de fatigue en vue, ici.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2017/10/31/note-de-lecture-la-soif-harry-hole-11-jo-nesbo/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Lexpress   20 novembre 2017
Voir le monde à travers les yeux d'une femme est "toujours plus inquiétant", affirme l'écrivain star de polars Jo Nesbo, de retour avec un nouveau thriller La soif, dans lequel des femmes inscrites sur des sites de rencontres meurent dans d'atroces circonstances.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
HolonHolon   22 octobre 2017
Par exemple, la croissance de l'espèce humaine présupposait non seulement que l'on chasse, mais encore que l'on produise de la viande. Rien que les mots « production de viande », rien que l'idée ! Les humains gardaient des animaux en captivité, ils les privaient de toute joie, de tout épanouissement, ils les inséminaient pour qu'ils produisent involontairement du lait et de la chair tendre et fraîche, ils leur enlevaient leur progéniture dès la naissance, ils entendaient les mères beugler de désespoir, et les faisaient aussitôt porter un nouveau petit. Les gens s'insurgeaient de ce que l'on mangeait certaines espèces, les chiens, les baleines, les dauphins, les chats. Mais, pour d'insaisissables raisons, la charité s'arrêtait là, les cochons, bien plus intelligents, pouvaient et devaient être avilis et mangés. Et nous le faisions depuis si longtemps que l'homme ne pensait même plus aux horreurs calculées que requérait la production alimentaire moderne. Lavage de cerveaux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2Charybde2   31 octobre 2017
Et puis il y avait le cinquième réveil. Qui était nouveau pour Harry Hole. Le réveil satisfait. Au début, sidéré qu’il soit possible d’ouvrir les yeux heureux, Harry passait automatiquement en revue tous les paramètres, les constituants de ce stupide « bonheur », en se demandant s’ils n’étaient pas simplement l’écho d’un rêve idiot et délicieux. Mais cette nuit, il n’avait pas fait de rêves délicieux et l’écho du cri était venu du démon, le visage sur sa rétine était celui du meurtrier qui lui avait échappé. Et pourtant, il s’était réveillé heureux, non ? Si. Comme cela se répétait matin après matin, il avait commencé à se faire à l’idée qu’il était effectivement un homme plutôt comblé, qui avait trouvé le bonheur à la fin de la quarantaine et semblait pour l’instant réussir à s’accrocher à cette terre récemment conquise.
La raison principale de ce bonheur reposait à moins d’un bras de distance et avait une respiration tranquille et régulière. Ses cheveux se répandaient sur l’oreiller comme les rayons d’un soleil de jais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
marinos22898marinos22898   22 octobre 2017
Le syndrome d'Othello ! s'écria Aune avant de baisser la voix en arrivant au micro. Le syndrome d'Othello est un terme désignant ce que nous appelons jalousie morbide et qui est le mobile de la plupart des meurtres commis dans ce pays. Exactement comme dans Othello, la pièce de William Shakespeare. Roderigo est amoureux de Desdémone, qui vient d'épouser le général Othello. Ce général est détesté du perfide officier Iago, qui considère avoir été lésé quand le général ne l'a pas choisi comme lieutenant et qu'il n'a ainsi pas obtenu la promotion qui lui était due. Voyant une possibilité de faire avancer sa carrière tout en nuisant à Othello, Iago le retors aide Roderigo à séparer Othello et son épouse. Pour ce faire, il inocule un virus dans le cerveau et le cœur d'Othello, un virus mortellement dangereux et résistant, dont les manifestations sont multiples. La jalousie. Othello est de plus en plus malade, la jalousie déclenche chez lui une crise d'épilepsie qui le laisse en convulsions sur la scène. À la fin, Othello tue son épouse, et se tue lui-même. » Aune tira sur les manches de sa veste en tweed. « Si je vous fais tout ce résumé, ce n'est pas parce que Shakespeare est au programme de l'ESP, mais parce que vous avez, vous aussi, besoin d'un chouia de culture générale. » Rires. « Alors, mesdames et messieurs les non-jaloux, qu'est-ce que le syndrome d'Othello ? 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BazartBazart   27 octobre 2017
Oleg se leva. « Tu sais pourquoi j’ai toujours voulu devenir comme toi ? Ce n’est pas parce que tu étais tellement bien. C’est parce que je n’avais personne d’autre. Tu étais le seul homme de la maison. "

Mais maintenant que je te vois mieux, je comprends qu’il faut que je fasse tout ce que je peux pour ne pas devenir comme toi. Déprogrammation initiée, Harry"!
Commenter  J’apprécie          60
marinos22898marinos22898   22 octobre 2017
Et que si l'on fait des erreurs, il faut demander pardon et essayer de faire ce qui est juste la fois suivante. On peut faillir. Mais il ne faut pas trahir. Et je ne vais pas le faire, Ulla. » Il reprit sa main et, cette fois, elle n'eut pas le temps de la retirer. « Je sais que je ne suis pas en droit de te demander grand-chose après ce qui s'est passé, mais si je veux réussir ceci, il faut que j'aie ta confiance et ton soutien. Il faut que tu croies en moi.
— Comment pourrais-je…
— Viens. »
Il se leva sans lâcher sa main, l'entraîna à la fenêtre. Il la plaça visage tourné vers la ville, se posta derrière elle avec les mains sur ses épaules. L'hôtel de police se trouvant sur une butte, ils avaient vue sur la moitié d'Oslo, qui était baignée de soleil à leurs pieds.
« Veux-tu m'aider à changer les choses, Ulla ? Veux-tu m'aider à créer un avenir plus sûr pour nos enfants ? Pour les enfants de nos voisins, pour cette ville ? Pour notre pays ? » Il sentit que ses paroles lui faisaient de l'effet. Elles en avaient sur lui aussi, bon Dieu, il était carrément ému. Même si ces mots étaient un emprunt plus ou moins direct aux notes qu'il avait couchées en pensant aux médias.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jo Nesbø (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Nesbø
Bande annonce du film Le bonhomme de neige, adaptation d'un roman de Jo Nesbo
autres livres classés : littérature norvégienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Jo Nesbo et Harry Hole

... Harry Hole, à la suite d'une bévue diplomatiquement grave, est muté à la surveillance des milieux néo-nazis de Norvège. Une seule consigne : faire le mort. Hole le voudrait qu'il n'y parviendrait pas. Surtout si sa meilleure amie est retrouvée littéralement brisée sur un chemin de neige ...

L'homme chauve-souris
Le léopard
Les cafards
Rue Sans-souci
Le bonhomme de neige
Le sauveur
Rouge-gorge
Fantôme
L'étoile du diable

9 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Jo NesbøCréer un quiz sur ce livre