AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330012489
400 pages
Éditeur : Actes Sud (06/10/2012)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 249 notes)
Résumé :
Une femme est tombée d'un pont sur une voiture. Selon un témoin, elle aurait été poussée. L'enquête conduit Pia Kirchhoff et Oliver von Bodenstein à Altenhain où la victime, Rita Cramer, a vécu avant son divorce d'avec un certain Hartmut Sartorius. Onze ans plus tôt, deux jeunes filles du village avaient disparu sans laisser de trace. Sur la foi de maigres indices, un garçon de vingt ans, Tobias Sartorius, avait été arrêté et condamné à dix ans de prison.
Or... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (69) Voir plus Ajouter une critique
caro64
  15 juin 2013
Blanche-Neige doit mourir est le deuxième roman de Nele Meuhaus mettant en scène le duo d'inspecteurs que forment Oliver von Bodenstein et Pia Kirchhoff, après leur première intervention dans Flétrissure.
Il nous entraîne au coeur du Taunus, région proche de Francfort, au bord de la Main. Il y a onze ans la disparition de deux jeunes filles de 17 ans traumatise le petit village d'Altenhain. A l'époque les corps n'avaient pas été retrouvés et tous les soupçons s'étaient dirigés vers Tobias Sartorius, ami de Laura et Stéphanie, qui sera alors condamné à dix ans de prison malgré ses dénégations. Quand Tobias sort après avoir purgé sa peine et rentre chez lui avec le désir d'oublier et de reprendre une vie normale, tout a changé. Il trouve la ferme familiale à l'abandon. le père a progressivement vendu tous leurs biens pour faire face à ses créanciers, quant à sa mère, elle est partie refaire sa vie sous un autre nom. Et quand cette dernière se fait sauvagement agresser, Tobias comprend que son passé ne le laissera pas tranquille et que la bourgade d'Altenhain n'a pas oublié “Blanche-Neige”. Et pourtant, il n'envisage pas de partir. Mais, peu de temps après, une nouvelle jeune fille disparaît, et Tobias est de nouveau accusé… Les deux inspecteurs, Pia Kirchhoff et Olivier von Bodenstein, mènent l'enquête et vont devoir faire face au terrible silence des habitants du village. Une sorte d'omerta à l'italienne tient la communauté, pour des raisons qui leur échappent. Que vont-ils découvrir ?
Nele Meuhaus revisite ici quelques thèmes classiques du roman noir : l'erreur judiciaire, la chasse aux sorcières, les murs de silence qui rongent autant qu'ils ne protègent, le passé caché qui refait surface... Dans ce registre très éprouvé, le talent de Neuhaus est d'arriver à offrir à intervalles réguliers de belles surprises genre "cadavres dans les placards" qui rendent l'atmosphère du récit de plus en plus oppressante. le lecteur clairvoyant saisira sans doute avant la fin qu'il faut se méfier des excès de la jalousie mais goûtera avec plaisir cette plongée au scalpel dans les eaux dormantes de l'hypocrisie bourgeoise. Alors certes , on peut regretter un manque d'originalité, mais c'est tout de même un polar de bonne facture, qui remplit bien son contrat : tenir en haleine et divertir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          401
sabine59
  04 janvier 2019
Bienvenue en Allemagne, dans la région de Francfort, plus spécialement au coeur d'un petit village, Altenhain.Où les rancoeurs et les non-dits vont exploser , suite au retour de Tobias, un jeune de la commune qui a été emprisonné onze ans auparavant pour le meurtre de deux jeunes filles.
C'est là que le duo policier Bodenstein et sa coéquipière Pia ( personnages récurrents mais c'est le premier roman que je lis de cet auteure) vont devoir mener une enquête assez complexe .
On passe un très bon moment en leur compagnie, les acteurs de cette sombre histoire où viol, fausses accusations, jalousie maladive, crimes s'entremêlent, provoquent l'attente et la curiosité chez le lecteur.
Cependant, j'ai trouvé que ce policier était un peu trop classique, dans le fond et la forme, et on nous explique bien sagement et fort vite les agissements de chacun, on ne nous laisse pas vraiment nous interroger; d'autre part, les personnages abondent et on s'y perd un peu. Autre conséquence : ils ne sont pas vraiment approfondis.
Cela ne m'empêchera pas de découvrir d'autres oeuvres de cette auteure car le plaisir était au rendez-vous et j'aimerais en savoir plus sur les deux enquêteurs, que j'ai trouvés sympathiques. Affaire à suivre... J'ai cru comprendre que " Flétrissure "était le premier de la série...Et qui peut me dire quel est celui qui est le plus intéressant ? Merci d'avance!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
marina53
  22 avril 2013
Enfin libre ! Après dix longues années passées en prison, Tobias Sartorius, accusé du meurtre de deux jeunes filles, Stéfanie surnommée Blanche-Neige et Laura. Deux meurtres qu'il n'a pas souvenir d'avoir commis et dont il clame son innocence, ceci étant dû à l'alcool ingurgité lors de cette soirée de kermesse. A sa libération, il décide de revenir à Altenhaim, le petit village où il a grandi et où se sont déroulés les crimes. Mais rien n'est plus comme avant. Les villageois voient d'un très mauvais oeil le retour de cet assassin. Victime de violence pendant tout ce temps, ses parents ont fini par divorcer et c'est avec son papa qu'il s'installe.
Peu de temps après, un corps est retrouvé dans une cuve de carburant et une femme est renversée d'un pont. Dure enquête qui commence pour nos chers policiers Pia Kirchloff et Oliver von Bodestein qui en sont chargés, d'autant plus qu'il s'avèrera que cette femme n'est autre que Rita, la maman de Tobias et que le cadavre est celui de Laura.
Amelie, une jeune fille nouvellement arrivée au village, s'intéresse de très près à toute cette histoire, d'un peu trop près ? Pourquoi Tobias est-il revenu sur ses terres et pourquoi certains l'ont-ils abandonné quand d'autres, au contraire, sont aux petits soins pour lui ?
Voici une auteure que j'ai découverte par hasard, la couverture d'Actes Sud aidant un peu dans mes choix. Et ce ne fut pas une déception de lire ce polar haletant aux nombreux personnages, tous en proie à des démons intérieurs ou des tourments dans leur propre vie. Lorsqu'une tragédie survient dans un village, c'est toute la population qui est concernée et l'atmosphère de ce roman n'en est que d'autant plus oppressante au fil de pages. Nele Neuhaus a su rendre très attachants tous ces héros sur qui elle s'attarde, une ambiance captivante et une intrigue très bien pensée. On est porté dès les premières pages vers ce village où ses habitants veulent rendre justice eux-mêmes.
Nele Neuhaus montre ici à quel point une erreur judiciaire peut avoir de graves conséquences sur la vie de chacun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
bilodoh
  11 mai 2014
Comme un puzzle, les pièces s'emboîtent les unes aux autres dans une intrigue fort complexe.

Un homme est libéré après dix d'incarcération. D'abord soupçonné par la rumeur, il a été condamné par une chaine de circonstances et surtout par le silence, par « l'omerta » d'un village allemand. À sa sortie de prison, comment pourra-t-il reprendre sa vie, alors même que les parents des victimes habitent dans le voisinage ?

Il y a aussi les dommages collatéraux, les conséquences pour la famille d'avoir un fils condamné pour meurtre : les parents peuvent aussi être mis au ban de la société, perdre leurs amis ou même leur emploi. Comment vit-on avec un fils meurtrier ?

Un polar où l'on trouve les mobiles criminels habituels : sexe, pouvoir et argent, mais on y découvrira aussi des personnages d'une grande cruauté

Les événements se multiplient, les personnages se croisent, les mystères s'épaississent. Certains éléments me semblent parfois moins crédibles 

Malgré les thèmes porteurs et les nombreux rebondissements, j'ai eu l'impression de demeurer un peu trop en surface. Comme un puzzle de 3000 pièces, vient un moment où on a hâte de finir…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Stewartjef
  29 juillet 2019
Je ne connais pas le code criminel en Allemagne, mais je trouve un peu tiré par les cheveux qu'on puisse condamner à 10 ans de prison, pour un double meurtre, sans avoir trouvé les corps.
Je ne dévoile ici absolument rien, ... soyez soulagé.
C'est une histoire de vengeance et d'un village où TOUS les habitants avaient un mobile pour ce double meurtre.
Encore une fois, sortez votre calepin, prenez des notes.
N'ayant pu me procurer le premier tome, je suis quand même entré dans la série par la porte d'à côté.
Mais y ayant trouvé mon compte, j'ai décidé de poursuivre ma quête.
Commenter  J’apprécie          300

Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
WolandWoland   27 avril 2017
[...] ... Amelie se réveilla. Elle avait cru entendre en rêve un léger clapotis. Elle avait soif. Un soif affreuse, torturante. Sa langue collait à son palais, sa bouche était aussi sèche que du papier. Quelques heures plus têt, elle avait mangé avec Thies les deux derniers biscuits et bu le reste de l'eau. Désormais, ils n'avaient plus rien. Amelie avait entendu dire que des hommes avaient pu éviter de mourir de soif en buvant leur urine. L'étroit rayon de lumière sous le plafond indiquait qu'à l'extérieur de leur prison, il faisait jour. Elle reconnut le contour des étagères de l'autre côté de la cave. Thies était roulé sur lui-même à côté d'elle, la tête posée sur ses genoux, et il dormait profondément. Comment était-il arrivé ici ? Qui les avait enfermés tous les deux ? Et surtout, où étaient-ils ? Le désespoir d'Amelie s'accentua. Elle avait envie de pleurer mais elle ne voulait pas réveiller Thies, même si sa jambe, sous le poids de sa tête, était devenue entièrement insensible. Elle passa sa langue sèche sur ses lèvres desséchées. Là ! A nouveau le clapotis ! Comme si, quelque part, un robinet coulait. Si elle sortait d'ici, elle jurait de ne plus jamais gaspiller l'eau. Elle avait jeté des bouteilles de Coca-Cola à demi pleines uniquement parce qu'il était éventé. Qu'est-ce qu'elle ne donnerait pas pour une gorgée de Coca, même chaud et sans bulles !

Son regard fit le tour de la pièce, s'arrêta sur la porte. Elle n'en crut pas ses yeux lorsqu'elle vit qu'en effet de l'eau s'infiltrait par-dessous. Elle repoussa Thies et jura parce que sa jambe endormie ne lui obéissait plus. Elle atterrit sur le sol, à quatre pattes, il était mouillé. Comme un chien, elle se mit à lécher l'eau avec avidité, s'aspergeant le visage en riant. Dieu avait entendu sa prière. Il ne la laisserait pas mourir de soif ! L'eau coulait toujours plus fort sous la porte, elle clapotait en descendant les trois marches en une jolie petite cascade. Amelie cessa de rire et se redressa.

- "Ca suffit avec l'eau, Seigneur," souffla-t-elle, mais Dieu ne l'entendit pas. ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bilodohbilodoh   08 mai 2014
Elle croyait avoir vu dans les squats, les foyers et les rues de Berlin, tout le mal de ce monde, mais ce n’était qu’un pâle reflet de ce que pouvait être la cruauté des hommes. À Altenhain, ce village idyllique où elle n’avait connu que la monotonie, vivaient des gens brutaux et sans pitié sous le masque d’inoffensifs petits bourgeois. (Babel Noir, p. 452)
Commenter  J’apprécie          230
NadaelNadael   06 mars 2013
« Comme d'habitude, elle ne dit rien. Elle ne lui parlait pas, ne répondait jamais à ses questions mais cela ne le dérangeait pas. Il poussa de côté le paravent qui partageait discrètement la pièce en deux. Elle était allongée, silencieuse et belle sur le lit étroit, les mains croisées sur la poitrine, la longue chevelure s'élargissant comme un noir éventail autour de sa tête. A côté du lit étaient posées ses chaussures, sur la table de nuit un bouquet de lilas blanc se fanait dans un vase de verre.
Hello, Blanche-Neige, dit-il à voix basse. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2012
— Enfin.
Il y avait dans ce mot plus de soulagement que dans dix phrases. Combien de jours et de nuits de vains espoirs et de craintes désespérées avaient dû passer ces deux-là ? Comment c’était de vivre poursuivis par les fantômes du passé ? Les parents de l’autre fille étaient partis mais les Wagner n’avaient pas pu quitter leur entreprise, leur raison d’être. Il avait fallu qu’ils restent, pendant que l’espoir d’un retour de leur fille s’amenuisait de jour en jour. Onze années d’incertitude, cela avait dû être un enfer. Peut-être qu’enterrer leur fille et pouvoir lui dire adieu les aideraient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
raynald66raynald66   24 mai 2016
Qui a tué Laura et Stefanie, je n'en ai pas la moindre idée.
Je ne peux pas exclure que ce soit moi mais alors je devrais m'en souvenir ! Et jusqu'à présent je n'y arrive pas.
Il n'y a que ce... ce trou noir
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Nele Neuhaus (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nele Neuhaus
Payot - Marque Page - Nele Neuhaus - Promenons-nous dans ce bois
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une vie au galop

Comment s'appelle le double poney blanc que monte souvent Elena ?

Fritzi
Twix
Sirius

6 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Une vie au galop de Nele NeuhausCréer un quiz sur ce livre