AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226179784
134 pages
Éditeur : Albin Michel (14/08/2007)

Note moyenne : 2.47/5 (sur 32 notes)
Résumé :

Divorcé depuis deux ans, le narrateur, un éditeur quinquagénaire, supporte mal la solitude et l'absence de ses fils. Et lorsqu'il apprend que son ex-femme vit avec Pierre Maurin, qui fut son ami et son voisin, un publicitaire alcoolique, frimeur et amateur de plaisirs tarifés, la pilule est difficile à avaler... Chronique en noir et blanc d'une génération protégée, grandie dans la nostalgie de n'avoir eu ni ill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
FRANGA
  06 septembre 2017
Que dire après cette lecture ? 135 pages qui se lisent rapidement, en un aller retour SNCF de 300 kms... (calcul : combien ai je lu de pages en 1 km, avec une marge pour la pause biscuits, boissons ou regarder le paysage ? ; merci de vos réponses...)
Sans rire, même si ce livre ne vaut pas réellement le détour, il n'est pas franchement non plus désagréable à lire (dans un train je précise à nouveau)
Pension alimentaire, ou comment un père de 2 enfants se voit "subtiliser" son épouse par un copain travaillant dans la publicité, aimant par dessus tout la baise, l'alcool, le langage provocateur (ça ne vous rappelle pas Beigbeder ?)
Un peu de tristesse quand ce même père pense à ses fils qui grandissent loin de lui, reçoit des messages provocateurs de son ex-épouse ou assiste à la maladie et au décès de son père... la vie, quoi...
Commenter  J’apprécie          101
Celkana
  23 octobre 2013
J'ai pris ce livre à la bibliothèque de ma ville, au hasard, parce que je n'avais pas d'auteur en N pour mon Challenge ABC 2013/2014... Et je suis déçue...
Je eu du mal à suivre la chronologie, tantôt à l'instant T, tantôt dans le passé mais je ne sais plus trop quand... le personnage principal raconte son divorce et surtout la vie qu'il a mené avec son "ami" Pierre, actuel amant de son ex-femme! Une vie de beuverie, de solitude mutuelle, et décrit Pierre comme un dépravé (qu'il est soi-dit en passant) afin de faire comprendre au lecteur dans quelles circonstances vivent ses deux ados chéris.
Ce roman n'est pas mauvais mais franchement, il ne "casse pas des briques" non plus, l'écriture n'est pas fabuleuse et finalement, heureusement qu'il ne fait que 134 pages...
Commenter  J’apprécie          60
mieuxvautlirequejamais
  13 février 2020
On dit que les maisons d'édition croulent sous les manuscrits. Qu'est-ce qui peut bien justifier que Albin Michel décide de publier un roman possédant aussi peu de qualités?
Le thème de la trahison était pourtant un bon…mais ce roman demeure superficiel, bourré de clichés, répétitif… Une explication?
La blonde boudait, comme souvent les blondes. p.22
À Manhattan, l'hiver était immense. p.65 (un peu exagéré?)
La couche de poudre dont elles s'étaient badigeonnées. p.89 (badigeonnées de poudre?)
Dans ces dîners, il y avait toujours une blonde dont le portable sonnait au milieu du repas. p.111
Cette manie de devoir choisir son dessert en début de repas avait quelque chose d'horripilant. p.122
Commenter  J’apprécie          00
letendard
  09 octobre 2011
Pension alimentaire est un peu passé inaperçu dans la production littéraire d'Eric Neuhoff. C'est un tort. Car ce roman est tout sauf alimentaire, loin s'en faut.
Lien : http://www.denecessitevertu...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CelkanaCelkana   23 octobre 2013
Grâce à eux, j'avais essayé de m'accrocher loyalement à mes rêves de gamin, même si le malheur est la chose la plus démocratique au monde. On y a tous droit, à un moment ou à un autre.
Commenter  J’apprécie          60
FRANGAFRANGA   06 septembre 2017
La réalité n'est qu'une illusion créée par l'absence d'alcool.
Commenter  J’apprécie          50
Grosporc76Grosporc76   01 janvier 2021
Ecarter les cuisses pour un type devant qui on est déjà obligée d'ouvrir la bouche a quelque chose de redondant.
Commenter  J’apprécie          10
Grosporc76Grosporc76   01 janvier 2021
...capable de nouer une cravate dans le noir mais pas fichu de trouver un clitoris avec une lampe de poche.
Commenter  J’apprécie          10
Grosporc76Grosporc76   01 janvier 2021
Il n'y avait plus moyen de vivre avec cet amour mort entre nous, comme le cadavre blafard d'un enfant noyé.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Éric Neuhoff (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Neuhoff
Dans le cabaret parisien Shéhérazade, Thierry Ardisson s'entretient avec l'écrivain Eric Neuhoff à propos de son livre "Les hanches de Laetitia".
autres livres classés : divorceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2500 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre