AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de culturevsnews


culturevsnews
  12 mars 2019
Nevill est brillant pour créer de la tension et de l'atmosphère. Je ressens toujours une peur tangible en lisant l'un de ses livres et cela n'a pas fait exception, les poils qui se dressent à l'arrière de mon cou, ma respiration hors de contrôle et un besoin frénétique de continuer, en voulant plus, mais terrifié que ce qui s'était passé avant.

Quatre anciens amis de l'université se réunissent pour une randonnée pédestre dans la région sauvage scandinave du cercle polaire arctique. Ce ne sont plus de jeunes hommes, ils n'ont plus grand-chose en commun et les tensions montent alors qu'ils luttent pour se connecter. Frustrés et fatigués, ils prennent un raccourci qui transforme leur randonnée en un cauchemar qui pourrait leur coûter la vie.

Perdus, affamés et entourés d'une forêt intacte depuis des millénaires, ils tombent sur une vieille maison isolée. À l'intérieur, ils trouvent des vestiges macabres d'anciens rites et de sacrifices païens, des artefacts anciens et des ossements non identifiables. Un lieu de rituel sombre et de présence bestiale qui est toujours présente dans la forêt ancienne, et maintenant ils en sont la proie.

L'intrigue est vraiment intéressante dans ce livre, elle n'est allée nulle part où je m'y attendais et combine intelligemment l'analyse intense des amitiés sous pression avec quelques thèmes très sombres des pratiques païennes, des traditions scandinaves anciennes et des rituels maléfiques. Ce n'est pas un livre qu'on peut prédire de toute façon. L'intrigue peut être divisée en trois "étapes" distinctes et, contrairement à d'autres critiques, je les ai toutes appréciées et j'ai trouvé que toutes avaient leur raison d'être dans l'image globale du récit.

Il y a quelques scènes dans ce livre que quand vous les imaginez dans votre tête, vous pouvez les voir si clairement, c'est là que l'écriture descriptive de Nevill se détache vraiment et je pourrais voir ce livre comme un film pas de problème du tout, et un bon en tout cas. Certains critiques ont dit que certaines parties du livre sont trop longues, et je comprends ce qu'ils disent, mais de mon point de vue, c'est là que Nevill utilise les détails pour vraiment construire une image puissante d'un personnage ou d'un événement et pas une seconde il n'a perdu son emprise. Ça a juste coulé comme de l'eau de roche.

L'une des forces de ce roman est la construction du caractère, regarder ce qui arrive à ces quatre hommes dans cette situation très stressante et terrifiante est tout simplement spectaculaire. Ce n'est pas facile à digérer, mais il y a beaucoup de réalisme que je sens inclus dans la façon de faire. Quant à la chose maléfique qui les traque, j'étais désespéré de savoir ce que c'était et pourquoi, et quand la vérité est apparue, c'était tellement sombre que j'espérais et priais que cela n'était vraiment que fiction. Certains des personnages humains dans ce livre sont vraiment du côté obscur eux-mêmes et dysfonctionnel est un euphémisme.

Il y avait tout ce que je voulais, c'était flippant, intéressant, effrayant, choquant parfois et comme d'habitude avec tous les livres de Nevill je pouvais presque sentir, sentir et goûter tout ce qui se passait dans ce livre. Vous allez espérer que ce ne sera pas le cas, car ce n'est pas une expérience agréable. Je n'irai jamais, jamais, jamais, marcher dans les bois en Scandinavie ou y camper après avoir lu ce livre. Il serait intéressant de savoir où l'auteur a puisé ses recherches dans les rites et croyances anciens qui caractérisent ce roman effrayant.

Ne lisez pas, je le répète, ce livre en randonnée ou en camping. Vous avez été prévenu.

Note : 9,5/10
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus