AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Jeu de Montglane tome 1 sur 1

Évelyne Jouve (Traducteur)
EAN : 9782749177427
752 pages
Le Cherche midi (07/05/2024)
3.75/5   843 notes
Résumé :
Sud de la France, printemps 1790 : la Révolution menace les biens des monastères et des couvents. À l`abbaye de Montglane, la mère supérieure charge deux jeunes novices d`une mission urgente : mettre à l`abri des pillages les pièces d`un mystérieux jeu d`échecs. Beaucoup parmi les grands d`Europe veulent en effet s`en emparer : Talleyrand, Robespierre, Bonaparte ou encore Catherine II de Russie.

Décembre 1972 : Catherine Velis est une spécialiste des ... >Voir plus
Que lire après Le Jeu de Montglane, tome 1 : Le HuitVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (100) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 843 notes
C'est l'annonce, sur Babelio, de la réédition du best-seller de Katherine Neville qui m'a donné envie de relire l'histoire de l'échiquier légendaire que j'avais découvert en 2015. J'ai donc ressorti le texte intégral (960 pages) de ma bibliothèque et j'ai replongé.

En 1790, dans les Pyrénées, l'abbaye de Montglane est en effervescence. Talleyrand a décidé de confisquer les biens de l'Eglise. L'abbesse, gardienne d'un jeu d'échecs magique décide de disséminer toutes les pièces dans le monde en confiant un élément à chacune des soeurs de la communauté.

La légende dit que quiconque possède le jeu complet disposera d'un pouvoir absolu. Ainsi, beaucoup de monde recherche les pièces du jeu.
Afin de protéger le monde, Mireille, une des novices et pupille de David, peintre engagé dans la Révolution, se retrouve investie d'une mission : rassembler toutes les pièces…

New York 1970. Catherine Vellis, informaticienne, doit partir pour l'Algérie pour son travail. Lors d'une soirée, un ami lui demande de retrouver un antiquaire qui pourrait lui fournir des pièces d'un jeu d'échecs légendaires…
Avant son départ, elle assiste à un tournoi d'échecs. Durant celui-ci, Solarin, un grand maître russe, lui dit qu'elle court un grand danger…

Deux époques, deux histoires haletantes. La première, dans un décor historique , nous fait rencontrer tous les grands noms de la Révolution.
Certains, dont Talleyrand, Marat, Robespierre, Napoléon, Charlotte Corday, Catherine la Grande seraient tous concernés par la recherche des pièces.

La seconde, moins emprunt d'Histoire, nous emmène en Algérie et dans le désert du Sahara décrit avec beaucoup de réalisme.
Les événements dans les grottes des montagnes sahariennes sont dignes d'un Indiana Jones.

Les quatre jeunes femmes, Mireille et Valentine durant la Révolution, Catherine et Lily dans le Sahara sont volontaires, impétueuses et très attachantes. J'ai souvent eu peur pour elles.

Ce fut une relecture agréable. Si vous aimez un peu d'Histoire revisitée, du suspens et de l'aventure, voilà un bon roman pour cet été.
Commenter  J’apprécie          584
Recommandé par de nombreux membres de Babelio, je me suis plongé avec impatience ds ce pavé de 1000 pages. A l'arrivée, énorme déception et profond ennui.
Je dois reconnaître que l'intrigue est intéressante, qu'on a envie de connaître le dénouement et que mélanger deux récits à deux époques différentes est une bonne trouvaille MAIS :
- l'auteure abuse de longues descriptions qui n'apportent rien (ou alors pour satisfaire le plaisir de l'auteure d'écrire de belles phrases). L'intrigue aurait peut-être gagné en intensité avec 200 pages en moins.
- l'auteure utilise de tros gros artifices pour articuler son histoire qui m'ont particulièrement dérangé et nuisent à toute crédibilité. Je m'explique. L'héroîne ne cesse de rencontrer autour d'elle des gens qui jouent parfaitement bien aux échecs ou qui connaissent tous le fameux jeu de Montglane (objet de la quête de ce roman), quel que soit leur profil. Pour illustrer mon ressenti, imaginez que ts les gens à qui vs pouvez parler durant une journée sont tous au fait d'un sujet qui vous intéresse particulièrement. Autre exemple : l'héroîne lit un soir un livre sur la suite de Fibonacci (que tout lecteur lambda connaît évidemment) et, le lendemain, le ministre algérien qu'elle rencontre pour la 1ere fois sur un autre sujet lui demande si elle connaît la suite de Fibonacci... Bref, trop d'enchaînements téléphonés.
Une histoire absolument pas crédible pour moi, à cause des facilités évoquées ci-dessus. Cela n'engage que moi évidemment. Comme je l'ai déjà évoqué, l'intrigue est intéressante et je peux comprendre que ce roman peut en séduire beaucoup.
Commenter  J’apprécie          444
Ce livre m'a passionnée. L'histoire a pour thème central un jeu d'échecs, le jeu de Montglane, qui confère la toute puissance à celui qui l'obtient. les pièces de ce jeu ont été cachées dans différents lieux par le mère supérieure d'un couvent si ma mémoire est bonne lors de la Révolution afin qu'il ne tombe pas dans n'importe quelles mains. l'histoire se situe à deux période différentes : 1972 et le XVIIIe siècle ce qui nous permet de retrouver au passage des personnalités intéressantes: Napoléon, Catherine II de Russie, Richelieu et même Charlemagne qui l'a eu dans les mains le premier...
On est très, très loin du joueur d'échecs de Stefan Zweig , le jeu d'échecs en question pourrait tout aussi bien être le Saint Graal, ou un précieux diamant par exemple. c'est l'objet magique qui permet de devenir tout puissant...
L'enquête est passionnante, on apprend beaucoup de choses au passage et les 800 pages de ce livre s'avalent à une vitesse vertigineuse car on a du mal à quitter ce roman.
Il me semble qu'il y a une suite.
Commenter  J’apprécie          427
Quelle bonne idée d'avoir réédité ce roman passionnant. Deux époques. Fin XVIIIe, un secret dans un monastère à défendre par nos héroïnes, face à des Talleyrand, Robespierre ou Napoléon . On y croise des Voltaire, Richelieu, Rousseau et autres Madame de Staël. A notre époque, une autre héroïne, envoyée en Algérie, mais qui, juste avant de partir, croise une voyante qui lui prédit un avenir mouvementé. Au milieu de tous ces secrets : le jeu d'échec. Quel point commun entre la Révolution française et le Sahara, entre les Francs-maçons et le tableau périodique des éléments ? Ou comment écrire une histoire passionnante en l'intégrant habilement à la grande Histoire. Ce roman est énorme de connaissances et d'imagination - et c'est rien de le dire : E-NOR-ME. Tant à dire. L'écriture est fort agréable et on ne s'ennuie pas une seconde avec toutes ces énigmes. Et si L Histoire "officielle" n'était finalement qu'une grande, grande, grande, partie d'échec. Il est de ces livres inoubliables : si vous avez adoré le Da Vinci Code, sautez sur celui-ci.
Commenter  J’apprécie          280
Je vous préviens, je n'ai pas aimé !!!

Mais avant on va faire un petit tour de cette histoire qui fait près de 1000 pages. Oui l'auteur c'est carrément lâchée...

1790
Nous abordons cette histoire autour des échecs en France, au printemps 1790. Alors qu'en octobre dernier le roi et la reine ont été arraché à Versailles par la foule furieuse et conduits de force au Tuilerie, à Paris où ils ont été emprisonné. le roi a du signer « la déclaration des droits de l'homme ». L'assemblée Nationale contrôle désarmait le gouvernement. le roi est impuissant. L'anarchie règne. L'assemblée a découvert que les caisses de l'état étaient vide. le roi a ruiné l'état.

Puis nous prenons connaissance, en remontant en 782, de l'histoire du jeu de Montglane. Il existe depuis environs 400 ans avant la naissance du Christ. Cet échiquier, entièrement ciselé dans l'or et l'argent , mesure un mettre de coté. Les pièces, en métal précieux sont incrustée de rubis, de saphir, de diamants et l'émeraude.

C'est Charlemagne qui en joua pour la première fois, malgré que le jeu lui ait été offert longtemps avant. Charlemagne en fit cadeau, cet heureux propriétaire fit alors construire une forteresse qu'il appela Montglane, qui deviendra une abbaye. le jeu, une fois arrivé à destination y resta, c'est pour cala qu'on l'appela le jeu de Montglane.
Mais ce propriétaire a toujours été convaincu qu'un terrible malédiction pesait sur le jeu. En effet on attestait que le Diable n'y serait pas étranger. On racontait encore que le propriétaire, neveux de Charlemagne, avait été assassiné alors qu'il jouait aux échecs avec son échiquier. On raconte aussi que ce jeux d'échec a failli réduire en cendres l'empire Franc. Après la mort de Charlemagne, ses fils se sont entre tués à cause de lui.

Nous sommes toujours en 1790 et ce jeu est toujours enfouit dans les murs de l'abbaye. C'est alors que les soeurs l'extrayèrent des murs de l'abbaye et qu'elles découvrent que sur les pièces du jeux cachent le chiffre 8 ainsi qu'un mystérieux secret. Pour que ce secret soit bien gardé, chaque abbesse fut envoyée chacune dans des endroits différents. Huit d'entre elles ont une pièce de l'échiquier.
On va alors suivre l'histoire de Valentine et sa cousine qui vont prendre la route pour Paris.

1972
C'est en 1972 que nous retrouvons une autre héroïne, Catherine Valis, qui va être commandité pour retrouver les pièces de l'échiquier. C'est alors du nouvel an 1972 que Catherine apprend qu'elle va devoir partir travailler en Algérie rechercher les différentes pièces.
Nous passons de 1972 à 1790 et de 1790à 1972 alternativement de chapitre en chapitre.

Je n'ai pas aimé ce livre pour plusieurs choses :

Ce livre a été écrit en 1988 et dépeint cette histoire en 1972. Les « nouvelles » technologies de l'époque sont plus que dépassées maintenant, même en faisant abstraction à cela, je trouve qu'il avait très mal vieilli. de plus tout l'aspect politique des années 1970 ressort bien, alors que le sujet principal est ce fameux jeu. Je trouve, en effet, assez triste que ce genre d'écrit ne puisse pas passer à travers le temps sans prendre de rides.
J'ai aussi été très incommodée par toutes ces longueurs qui ne donnent rien de plus à l'histoire, ou peut-être pour combler quelque chose, mais étant donné que ce pavé fait tout de même pas loin de 1000 pages, 400 ou 500 de moins aurait fait le même effet : quelque chose de dynamique, de rapide comme je les aime ;
J'ai aussi trouvé que beaucoup de fais sont trop « téléphoné » et encore une fois ralentissent la lecture. L'auteur avait peut-être peur que le lecteur soit trop perdu dans ses écrits... (tu m'étonnes!!!)
J'attendais, avec impatience que les deux époques se complètent, là encore c'est raté !!!

Allez le mot de la fin : et dire qu'on m'a offert ce livre !!! quel cadeau !!!
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
Commenter  J’apprécie          315


critiques presse (1)
Lexpress
01 juillet 2024
Il a tous les ingrédients du parfait pavé de plage : de l’aventure, du mystère, de la grande histoire, de la plus modeste… Enoncée ainsi, la recette peut susciter la crainte chez les allergiques à un genre intellectualisé par Le Nom de la rose d’Umberto Eco et popularisé par le Da Vinci Code de Dan Brown. Ils auraient tort : même si l’on n’est pas féru d’échecs, même si l’on n’aime pas l’occulte, le livre séduit.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
J’ai entendu dire, souffla Valentine à l’oreille de sa cousine, que les soldats faisaient des choses épouvantables aux religieuses ! Si un soldat en attrape une, dans un bois par exemple, il parait qu’il sort quelque chose de sa culotte, qu’il l’enfonce dans son ventre et qu’il le secoue. Et après la religieuse a un bébé.
Commenter  J’apprécie          260
Car j’ai enfin compris que le secret découvert dans l’ancienne Babylone, le secret transmis à l’Empire perse et indien, et connu exclusivement par une élite et quelques élus, était en fait le secret du Jeu Montglane. Ce secret, tout comme le nom sacré de Dieu, ne fut jamais transcrit par aucune main. Un secret si puissant qu’il causa la chute de civilisations et la mort de rois, et qu’il ne devait jamais être divulgué à quiconque, sauf aux initiés appartenant aux ordres sacrés, à des hommes qui avaient satisfait à l’épreuve d’admission et prêté serment. Ce savoir était si terrible qu’il ne pouvait être confié qu’aux plus fins fleurons de l’élite.
Commenter  J’apprécie          120
“Nous regardâmes la pierre philosophale se former dans le creuset. Le mariage du Roi rouge et de la Reine blanche, tel était le nom du secret. Calcination, oxydation, congélation, fixation, solution, digestion, distillation, évaporation, sublimation, séparation, extraction, aération, fermentation, putréfaction, propagation, et maintenant projection. Nous regardâmes les gaz volatils monter des cristaux dans le verre qui brillait comme les constellations de l’univers. En s’élevant, les gaz formait des couleurs : bleu nuit, pourpre, rose, magenta, rouge, jaune, or…La queue du paon : le spectre des longueurs d’ondes visibles. Et plus bas, les ondes visibles qui pouvaient seulement être entendues.”
Commenter  J’apprécie          70
Bien qu'ils eussent tous deux la quarantaine passée, ils paraissaient extrêmement jeunes. Mais sous leur vernis brillant et élégant de leur façade dorée, ils étaient comme des chiens de concours : stupides et indisciplinés malgré le dressage.
Commenter  J’apprécie          90
Je ne te pardonnerai jamais, furent ses premiers mots, de m'avoir appris ce qu'est l'amour, pour m'abandonner ensuite à mon tourment. Pourquoi n'as-tu jamais répondu à mes lettres ? Pourquoi disparais-tu ainsi, pour réapparaître juste le temps de me briser le cœur ? Parfois je souhaiterais presque de ne t'avoir jamais connue.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Katherine Neville (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katherine Neville
Non sous-titré.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (2339) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2919 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..