AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B0BBK2L211
370 pages
(21/08/2022)
4.33/5   44 notes
Résumé :
Eva, le jour de ses 40 ans, quitte son mari, son job, sa ville et prend un TocTocbus en direction de Paris. Déboussolée, elle cherche un travail et un nouveau sens à sa vie, et fait la connaissance de Fiona, coiffeuse bien dans ses baskets et légèrement excentrique – qui pense à ouvrir un bar à chats et est en couple avec un acteur bouddhiste.

Margot, 15 ans, se sent un peu décalée et différente… Elle s’entend mal avec sa mère, et à la maison, ça fait... >Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
4,33

sur 44 notes
5
22 avis
4
18 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

dannso
  12 septembre 2022
J'aime me plonger dans les romans d'Alice Nevoso. J'y retrouve des personnages féminins pour la plupart, qui sont proches de nous, que l'on a l'impression de pouvoir croiser un jour ou l'autre.
Eva a quarante ans. La veille, elle a heurté un sanglier avec la voiture de son mari. Celui-ci ne s'en remet pas: pas de la peur pour sa femme, des dommages subis par sa voiture chérie. Il oublie même cet anniversaire. C'est la goutte d'eau qui ... Alors Eva part. Sa vie ne lui ressemble plus.
Margot est adolescente, se posant plein de questions, en bisbille avec sa mère qui ne la comprend pas, en porte à faux avec ses condisciples car diagnostiquée HPI, sans que cela se traduise d'ailleurs par de bons résultats au lycée.
Elles vont se rencontrer, partager quelques moments de vie, après qu'Eva a réussi à apprivoiser l'adolescente rebelle.
Et quelques autres personnages certains attachants, d'autres moins, d'autres le devenant.
L'auteure alterne les chapitres, centrés tour à tour sur un des deux personnages principaux, ce qui donne du rythme au roman. Les aventures se succèdent, beaucoup de rebondissements, chacune cherchant le chemin qui l'amènera vers une vie qui lui correspond mieux, cherchant à faire coïncider rêves et réalité, désirs enfouis au fond de soi et possibilités offertes par la vie de tous les jours. L'auteure montre beaucoup de bienveillance envers tous ses personnages, les accompagnant dans leur évolution sans les juger, même lorsqu'elles font des erreurs. Et tout ceci saupoudré d'une pointe d'humour.
J'ai aimé passer quelques heures douillettes en compagnie de toutes ces femmes qui savent ce que solidarité veut dire.
Un grand merci à Alice pour m'avoir confié son roman et accepté avec beaucoup d'humilité mes quelques remarques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          572
la_cath_a_strophes
  26 janvier 2023
Service presse
Résumé : Eva, 40 ans, percute un sanglier, son mari se met en rogne pour la voiture abîmée, oublie de lui souhaiter son anniversaire. Déclic ? Elle fait ses valises, dépose son alliance dans la cuisine et part à Paris.
Margot, 15 ans, adolescente en conflit avec sa mère, délaisse ses cours pour sa guitare, trouve que sa vie est nulle et répertorie les calamités de son existence. Suivie par un psy, elle est diagnostiquée HPI.
Fiona, tient un salon de coiffure atypique, où certaines clientes viennent plus pour papoter que pour se faire coiffer.
Mon avis : Nous suivons toutes ces femmes qui ont chacune leurs fêlures.
Eva, qui envoie tout valdinguer du jour au lendemain parce qu'elle ne veut plus être cantonnée au rôle de la femme du garagiste après vingt ans de mariage.
Fiona, qui passe son temps à aider les autres alors que son salon de coiffure connaît des difficultés.
Margot, à l'âge des premiers émois, en pleine crise existentielle, passionnée par la guitare mais peu encline à travailler en classe.
Céline, mère de Margot, dont le mari l'a quittée, qui tente de tout gérer : sa boulangerie, ses enfants et son sevrage tabagique.
Elena, demi-soeur de Fiona qui a une vie parfaite et à qui tout réussi.
Chantal, mère de Fiona, vieille femme acariâtre qui passe son temps à dénigrer son entourage.
Toutes ces femmes vont se côtoyer, s'aider, changer progressivement.
Forcément, il y a souvent des situations que nous avons vécues, vues ou croisées dans nos existences.
Ce livre parle à tout le monde, même si les femmes s'y reconnaîtront davantage, je pense que beaucoup d'hommes gagneraient à le lire.
Un roman qui parle des questions de l'existence, des relations, de couple, d'amitié, de l'entraide, de l'adolescence, des déconvenues, des réseaux sociaux, du temps qui passe, de la solitude, bref, de la vie !
Le style de l'écriture est fluide, enjoué, alerte. Oui, il y a des galères, mais pas de drames, tout va bien dans le meilleur des mondes. Chaque problème trouve sa solution et la lecture est agréable et redonne la pêche.
J'ai terminé ce livre un sourire béat affiché sur mes lèvres.
Merci à Alice Nevoso de m'avoir proposé ce service presse.
À lire avachi(e) sur un vieux canapé, avec des cannelés aux légumes, des bouchées à l'avocat et un verre de punch. Quelques chats à vos pieds si vous avez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
eriel_quill
  04 novembre 2022
SP : Cette lecture m'a rappelé le dernier Carène Ponte, Et que quelqu'un me tende la main, avec bien sûr, son lot de particularités.
Lorsque Eva quitte son mari, elle rencontre d'abord quelques personnes dans le bus qui semblent, elles aussi, en quête d'elles-mêmes, de leurs rêves. Elle atterrit dans un hôtel qui ne paye pas de mine. Bien déterminée à refaire sa vie, elle imprime quelques CV et tente de trouver un emploi. Sans grand succès… Mais le hasard l'amène dans un drôle de salon de coiffure dont la gérante lui propose une chambre à faible prix. Une seule condition, ce doit être temporaire. Alors Eva alterne entre le salon de coiffure et la boulangerie où elle s'est fait embaucher, et quelques temps après, avec l'école où elle travaille comme contractuelle. Elle donne également des cours particuliers de français à Margot.
Son mari n'a pas dit son dernier mot et revient régulièrement à la charge. Il ne veut pas tirer un trait sur vingt ans de mariage de cette façon et désire renouveler ses voeux. Résistera-t-elle à ses assauts ?
Fiona, malgré toute sa bonne volonté, est considérée comme la ratée de sa famille. Sa mère, Chantal, est une ancienne couturière, habituée à la rigueur et qui semble préférer sa fille aînée, Elena, dont le salon de beauté et la vie de manière générale semblent parfaits. Pourtant, cette famille se cache derrière les apparences.
Margot est une adolescente qui peut sembler désagréable au premier abord. Jalouse de Léna, la petite amie de son crush, elle développe des complexes, notamment sur sa poitrine qu'elle trouve trop plate. Ses relations avec sa mère ne sont pas au beau fixe : elle se montre piquante avec elle, refuse d'étudier. Son intérêt principal est sa guitare. Puis un jour, elle s'inscrit sur un forum de musique et rencontre virutellement Ben. Malgré la distance qui les sépare et leur différence d'âge, elle décide de fuguer de chez elle et lui rendre visite à Toulouse. Heureusement, elle croise Eva qui l'amène chez Fiona. Une solution est trouvée : Ben viendra à Neuville-sur-Marne quelques jours et dormira au salon de coiffure. Au moins, Margot sera en sécurité.
Mes points coups de coeur :
- Des personnages très nuancés qui nous invitent à les aimer autant qu'à les détester.
- Une belle oeuvre sur la sororité avec des personnages féminins forts et indépendants.
- Chantal s'est finalement avérée être un de mon coup de coeur parmi les personnages. J'ai été séduite par cette femme lorsqu'on la découvre dans son intimité, sa passion pour le crochet, et son attirance pour M. Lorrenz.
- La plume de l'auteure qui traduit parfaitement les instants où les personnages subissent leur vie et ceux où ils se redécouvrent.
Les points forts du livre :
- L'histoire est fluide et se lit avec plaisir.
- Les personnages sont variés, chaque lecteur pourra s'identifier à au moins l'un d'entre eux.
- Des thèmes forts et surtout un beau message sur le fait de ne pas juger par rapport aux apparences.
- L'auteure rappelle avec douceur la réalité : les inconnus d'internet peuvent être dangereux, pour autant, Eva et Fiona n'ont pas interdit à Margot de rencontrer Ben et lui ont proposé une alternative sécuritaire.
Les points faibles :
- Un petit bémol sur le style. le roman n'a pas encore été corrigé et cela se sent. Outre les fautes d'orthographe, certaines phrases gagneraient à être dynamisées. Cela n'entrave cependant pas la lecture.
- La mise en page pourrait être retravaillée
En conclusion : une lecture agréable qui fait chaud au coeur et met en lumière des thèmes forts qui sont parfaitement intégrés à l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ticia59282
  25 janvier 2023
Un roman feel-good qui met en scène des femmes d'aujourd'hui, tous âges confondus. Des femmes aux espoirs souvent déçus mais qui, par la force des choses, vont voir ces fameux espoirs finalement se trouver à porter de main. C'est un livre qui nous fait clairement comprendre pas mal de choses. Car, oui, il est assez facile de s'identifier à chacune d'elles , tout au moins en partie. le réalisme du quotidien dans toute sa lourdeur, le manque d'oxygène souvent ressenti de nos jours. Trop de femmes subissent leur vie et, souvent, s'oublient. Nous ne nous donnons pas souvent la chance d'aller au bout de nos rêves, de nos envies. Nous donnons-nous même le droit de rêver encore? Ce roman sonne, pour moi, comme un cri du coeur.
Son autrice écrit avec beaucoup de pudeur et d'humour le quotidien de nombreuses femmes. Que l'on soit ado, quarantenaire ou encore d'âge mûr, nous avons toutes besoin de se sentir exister. Pas seulement comme des enfants, des mères ou des grands-mères. Être avant tout perçue comme une personne à part entière avec ses particularités. Une personne avec des envies, des besoins.. Prendre le bon chemin au bon moment n'est pas toujours évident.
J'ai passé un agréable moment en compagnie de cette histoire. Ce récit a souvent résonné en moi. Je me suis pas mal retrouvé en chacune de ces femmes. Un roman qui fait du bien dans le sens où on ne se sent plus si seule après sa lecture. On se remet peut-être même à rêver...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ginnyzz
  03 novembre 2022
4 février: c'est l'anniversaire d'Eva, 40 ans. La veille, elle a percuté un sanglier, détruisant ainsi sa voiture. C'est d'ailleurs tout ce qui préoccupe Olivier, son mari, dont elle se retrouve à subir les foudres. Grosse colère… Olivier tient un garage dans lequel travaille aussi Eva. Elle y fait le secrétariat et la comptabilité. Et tout le reste. La bonne d'Olivier, en somme. Qui, évidemment, est d'une humeur de dogue et ne calcule pas sa femme. Ce matin, même pas un « bon anniversaire! » Et ce soir, à la fermeture, il lui annonce qu'il va boire un verre avec ses copains et qu'il rentrera pour dîner. Et il tourne les talons…
La goutte d'eau…
Aujourd'hui, j'ai eu 40 ans. 20 ans de mariage, un sanglier écrasé, une libido en berne, et 10 tonnes de rêves piétinés.
Je saisi le sac, jette un dernier coup d'oeil dans le miroir de l'entrée, puis claque la porte.
Voilà, Eva est partie. Avec son petit sac et 500 € en poche. Rien d'autre. Elle monte dans un bus pour Paris…
A partir de là, nous allons rencontrer une belle brochette de personnages hauts en couleurs.
Eva, donc, a soudain un déclic. Elle décide de s'échapper de sa vie qui l'étouffe. Elle est emprisonnée dans une vie sans saveur, aux côtés d'un mari qui n'a pour elle plus aucune considération. Comme si sa présence et tout ce qu'elle fait pour lui allaient de soi. Eva, c'est l'abnégation personnifiée. Elle a besoin de prendre du recul, de reprendre sa vie en mains. Et elle va redécouvrir l'étendue de ses capacités et sa valeur.
Fiona est une mère célibataire qui tient un petit salon de coiffure, entre autres activités. Elle est montée sur ressorts; elle ne ‘arrête jamais. Fiona est l'incarnation de la joie de vivre et de la bonté. Elle s'est retrouvée un jour à la rue, un 31 décembre, après que son mari l'a quittée. Depuis, elle tend la main. C'est une femme simple, dynamique, efficace, un peu excentrique, qui ne s'en laisse pas compter.
Céline est aussi une mère célibataire. Elle est cheffe boulangère. Après l'abandon de son mari, elle a accumulé les galères. Mais elle se bat pour maintenir le cap et reconstruire sa petite famille. Et elle ne compte pas ses heures pour faire vivre (survivre?) les siens. Elle est dépassée par le comportement de sa fille.
Margot est la fille de Céline, une ado de 15 ans. La relation avec sa mère est tendue et compliquée. Elle est HPI et a tendance à beaucoup se plaindre. Et à se sous-estimer. Margot ne rêve que de musique, la guitare est sa passion. Elle se veut rebelle, la défection de son père est un sujet très difficile. La façon dont sa mère se démène aussi. Mais la jeune fille est très fleur bleue, bien qu'elle s'en défende. Elle va devoir apprendre à gérer sa rancoeur et à avoir plus confiance en elle.
Il y a également Elena, la soeur de Fiona qui affiche une réussite éclatante, et Chantal, leur mère, à première vue une femme plutôt acariâtre qui a juste du mal à suivre ses filles, et qui gère son quotidien comme elle peut suite au décès de son mari. Bien qu'elle soit entourée, elle souffre d'une profonde solitude et a perdu sa joie de vivre.
Voilà pour les principaux protagonistes.
C'est un roman feel-good plutôt réussi. Même s'il y a quelques ficelles attendues, dans l'ensemble le récit fonctionne bien. Ce roman est une agréable parenthèse positive. L'alternance des points de vue est une bonne idée. Chacune apporte sa pierre à l'édifice, montre comment elle prend du recul sur sa vie, et comment elle arrive à surmonter ses problèmes. Et des coups durs, il y en a!
C'est une histoire qui vous emporte doucement, toujours avec un sourire aux lèvres. Alice Nevoso met l'accent sur l'importance des liens familiaux et d'amitié. Elle parle du plaisir des choses simples, du partage, des petits bonheurs. Mais aussi de développement personnel, d'évolution en pleine conscience, de reconnexion à soi.
Il y a d'autre part une réflexion sur notre capacité à nous relever de situations difficiles, à nous réinventer. Elle évoque également le fossé intergénérationnel et l'improbable équilibre des liens filiaux d'abord et familiaux plus généralement. Elle explique l'intense solitude que peuvent ressentir nos aînés, la difficile appréhension du décalage dû à l'âge.
C'est un roman plein de bienveillance et de solidarité. L'humour est plaisant. La plume est sensible et juste, fluide et légère, mais dynamique. Ces femmes ont des rêves à réaliser, une revanche à prendre sur leur vie.
Un roman pétillant.
Lien : https://lyseelivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
EveeBouquineEveeBouquine   30 octobre 2022
Je suis retournée voir Fiona au salon. Elle est juste merveilleuse…. C’est le genre de femme qui te met tout de suite à l’aise. Le genre de femme accomplie, dynamique, qui rayonne, et qui est un peu psychologue, un peu féministe, un peu artiste, et surtout très drôle.

Elle a des tas de phrases piquantes ; par exemple, elle a dit qu’au travail, une femme vaut trois hommes. Et que la coiffure est pour elle un métier-passion, une vocation, et que c’est sa façon à elle de faire du bien aux gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EveeBouquineEveeBouquine   30 octobre 2022
Tu crois que tout le monde réussit tout ? Bien sûr que non ! Tout le monde connaît des échecs. Tout le monde a peur d’échouer / de ne pas réussir / de se planter / de tout foirer. La seule différence, c’est que les autres avancent.

Je hoche la tête.

— La chance ne tombe pas toute crue dans le plateau ! reprend-elle d’un ton ferme. Et puis, pour être bien dans sa vie, il faut cultiver une passion, reprend Fiona. Le secret du bonheur, c’est de se tourner vers ce qui nous fait vibrer… Alors voyons, quelle est ta passion ? Ah oui, le cinéma coréen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TapagelectureTapagelecture   16 octobre 2022
Tu pourrais quand même reconnaître que c’est l’amour qui guide nos pas sur cette Terre. Tristan et Iseult, Roméo et Juliette, en fait toute la littérature et toutes les chansons ne parlent que de ça.
Commenter  J’apprécie          10
TapagelectureTapagelecture   16 octobre 2022
Le secret du bonheur, c’est de se tourner vers ce qui nous fait vibrer…
Commenter  J’apprécie          30
EveeBouquineEveeBouquine   30 octobre 2022
Tout en marchant dans la rue, je me suis dit que c’était ça, être bien dans sa peau. Accepter qui on est, ne pas se ratiboiser pour vouloir plaire à tout le monde, parce qu’après tout, on va passer toute une vie avec soi-même (alors autant que ça se passe bien !).
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : réconfortVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Pat et Rock contre Chess et Matt,

La veille, M. Noirtier, ancien jacobin, ancien sénateur, ancien carbonaro, riant de la guillotine, riant du canon, riant du poignard, M. Noirtier, jouant avec les révolutions. M. Noirtier, pour qui la France n’était qu’un vaste échiquier duquel pions, tours, cavaliers et reine devaient disparaître pourvu que le roi fût mat, M. Noirtier, si redoutable, était le lendemain ce pauvre monsieur Noirtier, vieillard immobile, livré aux volontés de l’être le plus faible de la maison, c’est-à-dire de sa petite-fille Valentine ;

Emile Zola, Au bonheur de Plassans
Honoré de Balzac, La maison Nucingen
Alexandre Dumas, Le Comte de Monte Cristo
Victor Hugo, Les Misérables
Stendhal, Le rouge et le noir
Gustave Flaubert, L'éducation sentimentale

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre