AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842612477
Éditeur : Le Serpent à plumes (14/02/2001)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Avec " Temps de chien ", Patrice Nganang passe l'humanité miséreuse des bas-fonds de Yaoundé au filtre d'un regard de chien. Un pari audacieux que le jeune auteur remporte haut la main. Du grand style. Et pour nous, une belle rencontre.
Pour raconter la misère du sous-quartier de Yaoundé, le nouvel enfant terrible de la littérature camerounaise, Patrice Nganang, a choisi le regard de la plus humble et de la plus méprisée des créatures du règne animal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
cicou45
  21 septembre 2012
Lu dans le cadre du club-lecture auquel j'appartiens et dont le prochain thème est "l'Afrique noire", je dois avouer que j'ai vraiment lutter pour arriver à bout de cet ouvrage.
L'histoire commence par cette phrase "Je suis un chien" et, en effet, tout au long du livre, le lecteur verra la description du Cameroun (pays dans lequel se déroule l'histoire) mais plus précisément celle de la ville de Yaoundé et, tout particulièrement celle du quartier de Madagascar. Ce chien donc, du nom de Mboudjak n'est pas, contrairement aux autres chiens du quartier, un chien errant puisqu'il a un propriétaire, Massa Yo, un fonctionnaire et vit avec lui et sa famille, à savoir sa femme Mama Mado et leur fils Soumi. Pour lui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce que son maître soit licencié car c'est à partir de là que la véritable histoire commence. Massa Yo n'est plus le même homme et encore moins un maître qui, auparavant, prenait le temps de se balader avec son chien.
Pour ne pas dépérir, Massa Yo décide donc un beau jour d'ouvrir un bar "Le Client est Roi" et sa femme d'y vendre des beignets. Mboudjak (notre chien protagoniste et narrateur, ne l'oublions pas), lui, devient alors celui qui observe les hommes, tentant de comprendre leur comportement et leur manière d'agir. Dans ce bar, se retrouvent des personnages clés autour desquels se bâtissent l'histoire comme par exemple Nzui Manto surnommé "la panthère" (un homme vieux et sage), le Docta (un ingénieur) et son fils Takou, le vendeur de cigarettes ou encore le commissaire Etienne et sa maîtresse et richissime Mimi Minor respectée par tous et enfin celui que l'on appelle "l'homme en noir-noir" et qui n'est rien d'autre qu'un écrivain tentant d'écrire sur la misère des gens ordinaires de Madagascar.
Il n'y a pas réellement de fil conducteur dans l'histoire en elle-même puisqu'il s'agit en réalité d'une suite d'aventures, évènements anodins, qui nous sont narrés ici, tout cela faisant refléter la pauvreté des gens de ce quartier, leur ignorance parfois mais surtout la détresse dans laquelle ils vivent.
Un récit que j'ai trouvé complètement décousu, avec des phrases issues du parler du pays mais qui rendent souvent la lecture pompeuse et ennuyante mais avec une bonne idée de départ : celle de l'histoire racontée par un chien) et surtout un récit engagé contre le gouvernement actuellement en place au Cameroun car le Président Paul Biya y est maintes fois critiqué !
A découvrir pour les curieux mais, attention, il faut s'accrocher !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   20 septembre 2012
"Ah ! me dis-je, que les hommes aiment cacher leur lâcheté derrière de brumeuses théories."
Commenter  J’apprécie          130
cicou45cicou45   20 septembre 2012
"Un homme qui a faim, lui dit-elle, est un animal."
Commenter  J’apprécie          170
cicou45cicou45   18 septembre 2012
"L'amitié n'a pas de frontières [...]."
Commenter  J’apprécie          120
cicou45cicou45   19 septembre 2012
"[...] seule l'imagination peut donner du jus à la vie."
Commenter  J’apprécie          70
cicou45cicou45   19 septembre 2012
"Oui, la rumeur est une dangereuse musique."
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Patrice Nganang (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Nganang
PATRICE NGANANG: "LES ANGLOPHONES EN ONT MARRE DU POUVOIR ANGLOPHOBE de YAOUNDÉ"
Après son arrestation et son incarcération au Cameroun, qui a fait couler beaucoup d'ancre, Patrice Nganang qui a par la suite été expulsé du Cameroun, son pays d'origine, vers les Etats-Unis, son pays de nationalité, a tenu à faire le déplacement de Paris pour, remercier les uns et les autres de la mobilisation qui a conduit à sa libération. Dans cette première partie intitulée: "LES ANGLOPHONES EN ONT MARRE DU POUVOIR ANGLOPHOBE DE YAOUNDE", le natif de cette même ville explique la raison de sa tournée au Cameroun, son parcours, ses discussions avec les autochtones en zone anglophone.
Patrice Nganang dénonce ici le manque criant d'infrastructures dans la zone anglophone; selon lui toujours, rallier Kumba à Nyasoso est un vrai parcours du combattant car l'unique route entre les deux ville fur réalisée il y a de cela 102 ans par l'es collons allemands. Le professeur d'Université explique également que les Hommes dans cette zone sont des "loques humaines", durement malmenés par un pouvoir qui les a depuis exclu de toute discussion et construction politique. Il renchérit accusant les Autorités camerounaises, qui "n'écoutent que la voix de la France",d'avoir depuis 1983 déclaré la guerre aux populations Anglophones... Me Amédée D. TOUKO qui connait, lui aussi, plutôt bien cette zone estime que la manque de dialogue dans cette zone n'est pas faute d'interlocuteurs crédibles, l'Homme de droit impute ce K.O à la mauvaise volonté du Président Biya...
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature africaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr