AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Kalliopée tome 1 sur 3
EAN : 978B09KJXJQGC
403 pages
Black Ink Editions (12/11/2021)
4.3/5   170 notes
Résumé :
Dans un monde où le mariage signe l'asservissement des femmes, Kalliopée, la princesse de Viridia, est soulagée de se retrouver unie à Karel, son premier amour et le futur roi de Lapisia. Mais la vie est cruelle et la guerre change les hommes. Lorsqu'elle retrouve l'héritier au trône, celui-ci n'a plus rien du garçon qu'elle a connu. Karel est devenu un homme impitoyable, qui dirige son armée d'une main de fer. À ses côtés, l'amour ne semble plus avoir droit de cité... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 170 notes
5
43 avis
4
11 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
ths_julie
  11 novembre 2020
« Kalliopée » est le premier roman que je lis de cette auteure. Même si j'ai eu l'occasion de découvrir sa plume à travers des extraits, j'avais hâte de me plonger pour de bon dans cette histoire. Et quelle histoire !
L'univers et les idées m'ont tout de suite intriguée. Que ce soit depuis le résumé ou le premier chapitre. Koko Nhan nous y expose, à travers les mots de son personnage, la princesse Kalliopée, les règles de ce monde. Celles où les femmes sont asservies, condamnées à la place de leur mari, considérées pour le sexe faible, maltraitées et humiliées. Un monde où la guerre fait ravage, change et massacre les hommes.
Immédiatement, on est immergé dans ce décor terrible qui se confronte à la volonté ferme et ardente de Kalliopée d'améliorer la condition des femmes et instaurer la paix entre son propre royaume (Viridia) et le royaume ennemi (Lapisia). Pour ce faire, elle accepte de sacrifier sa liberté en se fiançant au prince de Lapisia, Karel, qui n'est autre que son premier amour.
Comme tout être humain face à la guerre, Karel est transformé par le combat, par la vie qui lui a arraché une grande partie de son coeur, par ses traumatismes et ses failles. Il n'est plus le garçon que Kalli a connu. Il est même pratiquement tout l'opposé. Il est devenu un homme dévoré par son désir de vengeance qui ne laisse plus la place à ses sentiments de s'exprimer, si ce n'est sa rage et sa colère. Pourtant, il a su me conquérir dès le départ. Certes, il est loin d'être facile, d'être un enfant de choeur ou doux comme un agneau, mais il est aussi effrayant que passionnant, aussi intransigeant que touchant. La psychologie de son personnage m'a directement embarquée à travers les lignes des chapitres dédiés à son point de vue. Je l'ai adoré très vite, lui et son comportement impulsif, lui et son côté sauvage, lui et ce feu qui l'anime, lui et sa façon de ressentir à fond toutes les émotions qui l'atteignent. On apprend à le connaître au fur et à mesure, et c'est, je crois, l'un des personnages de roman que j'aime, qui m'intrigue et me passionne le plus.
Face à lui, l'espoir, la détermination et le grand coeur de Kalliopée font front alors que la jeune femme est en terre aussi inconnue que grouillante d'un peuple qui la déteste. Ses ignorances la confrontent très vite à la dure réalité de la vie et surtout de son rôle. Son père, le roi de Viridia, en voulant la protéger du monde extérieur, l'a privée d'armes et de boucliers avant de l'envoyer hors des frontières où elle pouvait exister en toute paix et liberté. Cependant, elle ne se laisse pas abattre et forge ses propres armes sur le terrain. Elle est admirable de force et de courage. C'est une battante qui met tout en oeuvre de ne pas ployer sous la souffrance qu'elle endure, pour son peuple et ceux des autres royaumes. Elle peut et veut changer les choses, c'est sa motivation, son objectif, et rien ne peut l'en détourner, malgré tout ce qu'on lui fait subir, y compris Karel.
Leur relation est aussi intense qu'explosive. Exceptionnelle, puissante, émouvante. Entre ça et tous les sujets qui sont abordés dans ce roman, à commencer par l'histoire elle-même, cette lecture a été une incroyable découverte. J'étais persuadée que je ne serais pas déçue, mais c'est allé au-delà de mes attentes. Je l'ai dévorée du début à la fin. Ce roman m'a pris aux tripes, à tel point que les seules pauses que j'ai pris entre quelques chapitres, c'était pour reprendre ma respiration et contrôler mes propres émotions. Si mon coeur a beaucoup tremblé et a failli me lâcher à un certain moment, je sais d'ores et déjà qu'il n'est pas prêt à encaisser la suite, pourtant, j'y foncerai sans réfléchir.
C'est un très gros coup de coeur que je recommande vivement, même pour ceux qui ne lisent pas forcément de romance dans un univers dystopique. Cette histoire est une pépite, que je lirai très sûrement rapidement et dont je ne pense jamais me lasser.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
espacebouquinerie
  03 janvier 2023
Dès l'annonce de sa sortie, cette histoire me tentait. J'ai enfin eu la chance de pouvoir la découvrir dans cette réédition… Et quelle histoire ! On se retrouve dans un monde où la condition des femmes est horrible. Ce sont notamment elles qui paient pour les erreurs que commettent leur mari, et Kalliopée a toujours eu l'intention de changer les choses. Lorsque, pour faire cesser la guerre, elle se voit obligée de se marier à son amour d'enfance, Karel, qui est le prince héritier du royaume ennemi, elle a espoir de pouvoir mener ses convictions à bien. Toutefois, il n'est plus celui qu'elle croyait connaître…
C'était intrigant de savoir comment Karel avait pu autant changer depuis sa première rencontre avec Kalliopée. Je ne l'appréciais pas trop au début, il est très différent du garçon qu'a côtoyé Kalliopée lorsqu'ils étaient plus jeunes. Il est très cruel et froid. Mais on apprend à le connaître petit à petit, notre perception de lui change graduellement et ce qu'il a vécu a su me toucher. Quant à Kalliopée, elle est tellement inspirante ! Bien que naïve, elle ne se laisse pas faire et a foi en ses espérances. J'ai bien aimé qu'elle ne soit pas la fille badass qui écrase tout le monde, qu'elle soit une force tranquille, ainsi que ses répliques et sa sensibilité. Sa force se dégage autrement, et c'est pourquoi je la trouve inspirante. Tout ce qu'elle vit dans ce premier tome m'accablait. Deux personnages forts donc auxquels on s'attache.
La plume était très agréable à lire. Elle transmet bien tous les tourments des personnages, elle sait nous raconter les événements pour nous poignarder le coeur. C'est aussi un roman qui se lit vite, que l'on ne veut pas lâcher. Et pourtant, il faudrait prendre des pauses, parce que notre palpitant est mis à mal durant cette lecture ! de plus, ce livre m'a fait vivre à quelques reprises des émotions, et mon coeur saignait toujours un peu plus face à ce que subissent nos deux protagonistes.
J'ai terminé ce premier tome le coeur si meurtri. Je me sentais vide, anéantie. C'est une lecture très forte pour cela. Les personnages, l'histoire, le sujet de cette dernière, la plume : tout est fort dans ce roman. Tout y est pour ne pas nous laisser indifférents, pour nous amocher. Si bien que je me demandais s'il s'agissait d'un coup de coeur, parce que ce livre offre une expérience de lecture différente de celle à laquelle je m'attendais et que je n'ai pas vécu cette lecture de façon habituelle. Mais il est inévitable pour moi que c'en est un ! Tout est incroyable dans ce bouquin ! C'est une superbe histoire qu'il faut découvrir, mais accrochez bien votre coeur, car vous n'en sortirez pas indemne… (dire qu'il reste deux autres tomes !). Sans blague, il me tarde de les lire, même si je sais que mon palpitant sera sans doute encore malmené…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
musaraneus
  03 novembre 2022
Kalliopée, princesse de Viridia, est promise au prince Karel de Lapisia, le royaume ennemi. Un accord qui devrait (en théorie) mettre fin à la guerre entre les deux peuples. Quand vient le jour du départ pour son nouveau pays, la jeune femme est confiante, car elle connaît déjà le prince, c'est même son premier amour.
Mais l'homme qu'elle s'apprête à épouser n'a plus rien à voir avec le tendre garçon de son adolescence…
A la recherche d'un roman mettant en scène une princesse pour valider un item de challenge, je suis tombé sur cette trilogie mêlant romance épicée et fantasy.
J'ai eu une petite réticence au début du roman car tout les codes du genre romance étant réunis, je trouvais le pitch un peu convenu… Il y a la méchante mais sexy maîtresse prête à tous les coups bas, l'environnement hostile, le héros pas sympa mais qui va bien sûr s'adoucir face aux vertus et au charme de l'héroïne au grand coeur. Admettez que ça sent un peu le réchauffé !
Cependant, et contre tout attente, je me suis laissé prendre au jeu de l'aspect fantasy du récit, avec ses jeux de pouvoir et ses intrigues géopolitiques.
Même si celles-ci ne sont pas d'une originalité folle, l'envie de connaître la suite a été la plus forte.
J'ajouterai que le discours très porté sur l'emancipation des femmes, bien que peu subtil, m'a paru bienvenu.
Au final, j'ai passé un moment agréable en compagnie de la princesse Kalliopée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Carole94p
  23 mars 2022
Comme toute personne superficielle, je suis avant tout tombée amoureuse de la couverture de ce premier tome de Kalliopée. Oui, je l'avoue, la couverture joue un rôle assez grand dans mon envie d'en savoir plus sur un roman et celle du Sacrifice d'une princesse m'a clairement tapé dans l'oeil. Et si maintenant je vous dit que le contenu est tout aussi bon et mieux encore, tient ses promesses ? Une chose est sûre, le sacrifice d'une princesse vient se placer dans le top du mois de mars !

Kalliopée s'apprête à épouser le prince d'un royaume ennemi. Un choix difficile mais qu'elle est prête à prendre pour son peuple mais aussi une paix pour les deux royaumes. Dans un monde où les femmes n'ont aucun pouvoir et ne sont que là pour obéir et subir, Kalliopée croit en l'avenir malgré tout. D'autant qu'autrefois, elle a connu son futur époux et a bien envie de croire que le garçon qui l'a défendu plus jeune est encore là... Mais les années ont passé et Karel a bien changé. A tel point qu'elle n'est pas sûre que son sacrifice suffira, ni que son coeur résistera.

J'ai été totalement séduite par ma lecture dès les premières lignes. Clairement, je m'attendais à apprécier ma lecture mais sans doute pas au point d'y penser toute la journée avec qu'une idée en tête la finir le soir venu. La plume de l'autrice, Koko Nhan est terriblement addictive ! Je crois que la dernière fois que j'ai eu cette sensation c'est avec Witch & God ou encore bien avant, Les MacCoy. Les pages défilaient à toute allure et je voyais l'heure tourner en me disant : encore un chapitre et j'arrête. Force est de constaté que cette lecture s'est faite à la vitesse de l'éclair et chez moi, c'est signe que j'apprécie.

Kalliopée est une héroïne vraiment très attachante. Elle est forte, courageuse et ne lâche rien. Elle va au bout de ses ambitions et c'est quelque chose que j'apprécie. Là où je trouve que l'autrice a su se démarquer, c'est dans les choix de personnalité de son personnage. Car si Kalliopée décide de se sacrifier pour les siens, elle n'en perds pas sa fragilité, son âme de rêveuse et son côté sensible. Pour le coup, j'ai trouvé cela d'autant plus touchant de voir cette émotivité dans un roman qui a sa part de sombre. Cela rendait non seulement l'histoire plus réaliste mais, on s'attache d'autant plus. Elle se sert de sa fragilité pour rebondir et montrer que l'on peut être sensible et courageuse. On peut craquer et se relever.

Face à elle, Karel. Un personnage mystérieux et toute en complexité. J'ai aimé les quelques chapitres de son point de vue. J'ai aussi beaucoup apprécié les passages du passé commun qu'ils ont et le fait qu'on constate, tout comme Kalliopée, la différence entre le Karel d'avant, prévenant, gentil et qui croit en l'égalité des hommes et des femmes et le Karel d'aujourd'hui, qui se montre froid, distant, cruel (par moment) et surtout, qui déteste les Viridiens. Mais comme toute bonne romance, derrière cette carapace bien dure, se cache tout autre chose et j'ai apprécié le voir petit à petit changer de point de vue face à une Kalliopée qui va le désarçonner au fil des chapitres.

La romance n'est ni trop rapide, ni trop lente. le passé commun qu'ils ont, joue un peu dans cela. Pour autant, tous les deux ont changé depuis qu'ils se sont rencontrés et notamment Karel. On sent cette haine qu'il a au fond de lui et surtout, cette volonté sans faille de refuser de s'attendrir face aux sentiment contradictoires qu'il ressent. Et pour cause, les enjeux politiques et les ambitions du Roi (son père) sont loin de jouer en la faveur de la princesse qui, sans le savoir, va se retrouver dans un piège. de son côté, Kalliopée espère, veut y croire, mais voit bien que les faux-semblants sont de la partie et sait qu'à tout moment son coeur pourrait bien être réduit en miettes. de vraies montagnes russes cette relation ! Entre émotions, trahisons et moments mignons, le lecteur est servis.

Le sacrifice d'une princesse est un premier tome tout simplement génial ! Il met clairement la barre très haute pour la suite puisque je ne suis pas passée loin du coup de coeur. J'ai aimé les deux personnages, la tension palpable, les rebondissements et même cette noirceur à laquelle je ne m'attendais pas. Tout comme Kalliopée, je me suis retrouvée la bouche grande ouverte à de multiples reprises, ne sachant plus comment réagir face aux événements. Une chose est sûre, j'ai adoré ma lecture et je me maudite de ne pas avoir la suite à porter de main car j'aurais sans doute enchainer aussi sec !
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Andraste
  08 juillet 2021
J'ai mis du temps à finir ce livre que j'avais en ebook.
La raison n'a rien à voir avec le fait que je n'aimais pas le livre puisque dire cela serait mentir. J'avais juste envie d'une pause, bien qu'elle aie été longue. Ça arrive parfois, mais je ne m'en fait pas puisque je me souviens toujours de ce que je lis ( dans les grandes lignes).
Dans l'ensemble c'est un bon roman, les deux personnages sont forts, dans tous les sens du termes. Cela dit j'avoue que la dualité de Karel m'a mise beaucoup de fois dans une situation d'énervement. Son personnage est complexe, et son côté impulsif à souhait et ''monstrueux''... Très peu pour moi.
On pourrait dire que son caractère et sa personnalité sont un peu adoucies avec Kalliopée, parce que celle ci est l'extrême opposé. J'ai bien aimé le personnage féminin, même si, pour ma part c'est difficile de montrer en tant qu'auteur, le ''féminisme'' qu'elle dégage.
J'ai passé un bon moment dans cette lecture, même si j'ai eu peur pour Kalliopée à cause des réactions de Karel. Je me disais ''mais non elle ne peut pas être avec lui, il est complètement macho etc... Pour une fille qui prône la force des femmes c'est quelque peu... Étrange ? ". M'enfin, à la fin, ça se délie un petit peu avec ce ''choix'' mais est ce suffisant ?
C'est vraiment le point négatif que j'accorderai à ce livre.
Deux points positifs peuvent être ajoutés, le fait qu'on alterne entre le point de vue de Karel et celui de Kalliopée est sympathique, on en apprend plus que les personnages, et on imagine mieux les scènes, les émotions présentent...
La toute dernière page avec une liste de chansons ! Bien trouvé. Mais il me semble ( sauf si ma mémoire défaille, qu'elles n'étaient pas mentionnées dans l'ouvrage...)
Peu importe, j'imagine que cette liste nous invite à l'écouter en pleine lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
la_petite_fee_litteraire
la_petite_fee_litteraire  
Nous sommes esclaves de notre genre et des générations d'asservissement rendent tout changement impossible. Nos parents nous éduquent. Ils nous montrent l'exemple. La plupart des femmes n'imaginent pas le monde tourner différemment. comment le pourraient-elles ? Elles n'ont jamais rien connu d'autre.
Commenter  J’apprécie          00
la_petite_fee_litteraire
la_petite_fee_litteraire  
Si un jour nos chemins venaient à se séparer, je veux qu'elle compare chaque homme qu'elle rencontrera à moi. Je veux qu'aucun ne m'arrive à la cheville parce que j'ai la conviction qu'aucune autre qu'elle ne parviendra plus à se frayer un passage jusqu'à mon âme.
Commenter  J’apprécie          00
la_petite_fee_litteraire
la_petite_fee_litteraire  
Seulement, si l'Homme apprend de ses erreurs, il finit par les oublier. Au risque, un jour, de les reproduire...
Commenter  J’apprécie          00
la_petite_fee_litteraire
la_petite_fee_litteraire  
L'espoir tue, oui. Parce que c'est lui qui, à chaque fois nous force à nous relever.
Commenter  J’apprécie          00
jade1708
jade1708  
En temps de guerre, les hommes sont assassinés, mais les femmes, elles, sont frappées, violées, dépossédées de leur corps. On en use et abuse jusqu'à ce qu’à leur tour, elles soient tuées. Est-ce normal ? N’ont- elles pas le droit, elles aussi, à une mort rapide ? On ne nous respecte pas, non. On nous traite comme des êtres intérieurs, on profite de notre douceur, de notre vulnérabilité. L'homme se croit plus fort que nous. Non, il ne l'est pas. Il est faible. Faible parce qu'il s'en prend à plus petit que lui. Il prend ce qu'on lui refuse par force, et parce qu'il est considéré comme le sexe fort, il s’enorgueillit de réussir.
- kalliopée
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : sacrificeVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2153 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre