AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Troin (Traducteur)
ISBN : 2352942217
Éditeur : Bragelonne (19/09/2008)

Note moyenne : 2.9/5 (sur 29 notes)
Résumé :

Quand on est roi, la clémence est une faute impardonnable. Pour avoir gracié et condamné à l'exil Avoch Dar alors qu'il l'avait en son pouvoir, le roi Eldrick doit l'affronter de nouveau. Mais cette fois le sorcier s'est allié aux forces infernales... Seul le champion Nightshade, qui s'est retiré de la compagnie des hommes, peut s'opposer à lui. Justement, le guerrier téméraire est déjà lancé dans une quête personnelle : il est à la recherche d'un livre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
fairy-man
  26 novembre 2013
Enfin arrivé au bout de ce bouquin ! Ouf, et autant vous le dire tout de suite, j'ai détesté ! Croyant faire un bonne affaire avec les nouvelles éditions Bragelone, qui proposait des sagas « mythique » à bas prix (10 €) je me suis laissé tenter par « les Chroniques de NightShade ». l'histoire raconte la guerre d'un jeune guerrier contre les forces du mal. Il lui faut trouver un grimoire de magie puissante pour réussir à vaincre Avoch-Dar le sorcier. Jusque là rien de bien dramatique, un scénario des plus classiques mais qui à sont effet.
Sauf que, c'est nul ! Que dire de plus ?
Ce livre regroupe l'intégrale de la saga qui ce divise normalement en trois tome. Là on se retrouve avec un petit pavé de 500 pages environs qui nous essouffles d'un bout à l'autre. C'est mal écrit, prévisible, avec des personnages sans fonds et débiles. Sans déconné, c'est la première fois que je lis un livre d'un bout à l'autre tout en ayant pas aimé. Un exploit quoi. Il m'a tout de même fallut plusieurs mois pour l'achever (ou pour qu'il m'achève c'est kif-kif) avec une pose au milieu pour me ressourcé avec d'autre oeuvre.
En plus d'être chiant à lire, il faut dire que l'histoire n'est finalement pas très attrayante. Sa tourne en rond, sa n'a pas d'intérêt véritable, et on a l'impression de revoir un vieux film à bas budget qui est tout juste bon à passer à la télé un lundi soir sur a Arte. (je tiens à dire que j'aime néanmoins cette chaîne pour les excellents documentaire qu'elle divulgue).
En plus, on est obligé de ce taper un héros qui n'a plus que le bras gauche et qui réussis quand même à battre tout le monde. Ou est le problème ? Même si t'es super balaise à l'épée va pas me dire que tu t'enchaine trois à quatre gas avec un seul bras non !
Vous l'aurez compris je suis super colère d'avoir lu ça. Je dois vraiment être un peut maso pour être aller jusqu'au bout, mais que voulez vous ? J'ai acheté ce livre, je tenais à aller jusqu'à la fin.
Petit point positif, je m'attendais pas du tout à l'arme « magique » de la fin. Je parle de la « Griffe de Chat » pour ce qui on lus cette oeuvre. C'est vraiment pas quelque chose auquel on pourrait s'attendre dans ce genre de roman. Sa n'en reste pas moins ridicule pour le coup. Ouai, finalement c'est aussi un mauvais point.
Pour conclure : j'ai pas aimé, mais du tout du tout. Je conseil se livre à la limite à ceux et celles qui débutes dans l'univers de la fantasy ou qui débutes tout cour dans la lecture. Vous y trouverez une histoire... un histoire quoi. : /
Aller, on le cache au grenier et on en parle plus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Gael46
  29 décembre 2015
Alors là que dire... Humm... C'est pas top ? Insuffisant, enfin à mon goût.
Depuis 5 ans que je lis uniquement de la fantasy, je n'ai jamais été aussi déçu, dégoûté, et surpris par un livre.
C'est triste à dire, mais ce bouquin n'a rien pour lui. L'histoire ne vaut pas un clou, un magicien renégat qui veut se venger en invoquant des démons, mais non sérieusement on dirait un scénario de Kinder surprise...
Et encore si les personnages étaient charismatiques ça irait, mais non, quedal. J'ai rien contre les manchots, mais là c'est un peu Dieu le gars, il met la misère à tout le monde avec un bras et il réussit à parcourir le monde pour trouver un bouquin magique.
Mon avis n'est peut-être pas objectif (après tout j'ai torché le bouquin pendant un séjour à l'hosto...), mais on ne peut pas dire que les talents de narration de Nicholls soient correctement mis en avant.
En 500 pages à tout casser on a une trilogie complète, alors qu'il aurait pu en faire le double (largement) s'il avait étoffé son récit avec plus de détails, plus de scènes 'secondaires' ou peut être qu'une refonte totale du scénario aurait suffit...
Enfin voilà, assez déçu de ce livre, mais pas vraiment surpris. J'ai été assez déçu également de la seconde trilogie des Orcs, qui est à mon goût de trop, par rapport à la première qui était sublime.
Ce qui m'a le plus énervé en lisant ça, c'est la rapidité du livre, en dehors de l'ambiance extrêmement niaise, les scènes se passent trop vite, en 30 pages le héros est partit du château, a dézingué la moitié du monde connu, récupéré le livre et rentre tranquilou à la maison, j'exagère mais pas beaucoup.
On parle pas de la fin, qui est la plus pourrave inimaginable... La fin aurait été cohérente sans l'apparition magique qui sauve le monde à la dernière page (sans rire, à la dernière).
Enfiiiin bref, grosse déception, je ne le conseille même pas aux néophytes car c'est un très mauvais exemple de Fantasy. Si vous voulez du Nicholls, je conseille la première trilogie des Orcs, qui avait un minimum de sens comparé à cette... daube.
Ma seule grosse et unique déception depuis 5 ans. La couverture de l'édition 10 ans ne serait pas sympa je l'aurai filé pour un cadeau sans aucun remord.
Amateurs de fantasy digne de ce nom, fuyez, pauvres fous !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chiwi
  12 janvier 2015
La réédition annuelle de romans du catalogue de Bragelonne permet de découvrir des auteurs pour pas grand chose.
Ici avec Stan Nicholls on a droit à de la fantasy bien classique. le héros, guerrier émérite, plein de bravoure, doit affronter un odieux magicien qui n'hésite pas à s'allier avec des démons venant d'un autre univers.
Mais le classicisme du cycle est son principal défaut. Les héros traversent les épreuves sans grande difficulté. le même schéma est appliqué tout le temps : ils rencontrent un allié, ils combattent les ennemis, s'en sortent et on passe au stade suivant.
Ensuite les personnages sont bien peu approfondis. A part Leandor et Avoch-Dar, les personnages ont peu de consistance. Tycho, l'homoncule, on se demande à quoi il sert tant il apporte rien au récit. Bethan, la fiancée de Leandor, est une potiche, elle ne fait que geindre et attendre que Leandor revienne. A la rigueur il y a Shani qui soit un peu du lot mais elle reste sous-exploitée. Et ce n'est ce n'est pas avec ce que l'on apprend à la fin que cela va changer.
Oui la fin est quelque chose que Nicholls n'a pas réussi. Il insère au profit de Leandor un élément de SF, ce qui va lui permettre de vaincre Avoch-Dar. Mais ça donne une impression de baclage. Combat tant attendu entre le Bien et le Mal n'a pas lieu ou pas comme on l'espérait. En plus ça lui permet de finir dans un mega happy end hollywoodien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Poussa
  21 janvier 2018
Les Chroniques de Nightshade est la première oeuvre de Stan Nicholls que j'ai lu.
J'en garde un souvenir mitigé.
L'intrigue est très sympathique bien que relativement classique.
Le héros se retrouve amputé d'un bras et perd d'un coup toute sa superbe. Cela ne l'empêche pas de se lancer à la suite du magicien qui l'a mutilé et a trahi son peuple.
Le style est plaisant bien que de facture un peu plate. Les personnages secondaires ont assez peu de personnalité.
Ce qui blesse vivement, c'est la conclusion de l'histoire :

Voir un roman de fantasy pas forcement très original mais plaisant à lire écrasé par de tels Deus Ex Machina, c'est dur à avaler.
L'ami qui me l'avait offert dédicacé m'a d'ailleurs dit, après l'avoir lu qu'il était désolé du cadeau... Pour moi, tout est dit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mauriceandre
  14 juillet 2017
Salut les Babeliosien
En voyant le nom de l'auteur j'ai pensé de suite a Orcs et je suis partis confiant pour suivre l'épopée de "NightShade".
Bon comment dire! c'est peut être la traduction mais le récit accumule toutes le mauvaises ficelles de la fantasy Guerrière.
le Héros perd son bras d'épée mais malgré se lourd handicap il parvient sans peine a trucider tout ceux qui cherche a l'affronter.
Ensuite, la quête du Grimoire des Ombres est vraiment en dessous de tout, n'importe les épreuves qui lui barre la route il en triomphe.
Et la fin!!!! c'est vraiment du n'importe quoi! Déjà le nom de l'arme, la Griffe de Chat, pour un artefact qui n'a rien a voir avec ce nom.
si quelqu'un parmi vous la lu en V O, qu'il me rassure sur le talent de l'Auteur.
du coup j'hésite a donner sa chance au autres écrits de Stan Nicholls.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
beugzbeebeugzbee   12 mars 2013
La main froide de la peur caressa son échine. Cet objet antique venait de tuer son propre protecteur. Peut-être était-ce pour se défendre contre sa lame. peut-être avait-il été conçu pour que tout type de contact avec lui soit fatal. Dans un cas comme dans l'autre, le malheureux Kreid avait été bien mal récompensé pour tout ses siècles de dévouement
Commenter  J’apprécie          20
PoussaPoussa   21 janvier 2018
- Si cette arme est magique, le mot "plasma" fait peut-être partie de l'incantation qui la déclenche, suggéra Tycho.
- Possible, acquiésça Shani. Et Smith et Wesson doivent être les sorciers qui l'ont créée.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Stan Nicholls (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stan Nicholls
Fantasy au Petit-Déjeuner épisode 22 consacré à la saga "Orcs" de l'auteur anglais Stan Nicholls.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Orcs, tome 1 : Le Quiz des races !

Au début du roman, les Orcs de la compagnie de Renards sont confrontés à des "créatures". On comprend vite qu'il s'agit...

De centaures
D'humains
D'elfes
De nains
De nyadd

7 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Orcs, tome 1 : La Compagnie de la Foudre de Stan NichollsCréer un quiz sur ce livre
.. ..