AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070696642
432 pages
Éditeur : Gallimard (06/10/2011)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Maddy Fisher a décidé de tomber amoureuse. Le vrai, le grand amour, celui qui empêche de manger et de dormir. Il ne lui reste plus qu'à trouver le garçon idéal ! Rich Ross, lui, craque pour la fille la plus populaire du lycée, totalement inacessible... Et si l'amour se trouvait juste sous leurs yeux ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Maliae
  26 avril 2014
Je crois que j'ai envie de mettre un gros “LOL” pour parler de ce bouquin, parce que c'est l'effet que ça m'a fait. Lol : non mais c'est quoi ça? Des ados, du sexe, des boutons, des dialogues de oufs… Tout ce que j'ai toujours détesté quoi. Lol : parce que mince, j'avais déjà l'impression d'être une extra terrestre, mais voilà que ce livre vient me titiller sur le sujet. Lol : parce que ce livre ne me correspond pas du tout. Je ne sais pas par où commencer tellement j'ai des choses à dire sur ce livre, je vais me lancer par une critique des personnages : Maddy Fisher : l'héroïne, auquel je n'ai à aucun moment réussi à m'identifier. Elle cherche l'amour très bien okay fun, elle voit son monde s'écrouler quand son amour n'est pas comme elle l'attendait super youpi. Bref j'étais pas du tout passionnée par ce personnage, elle ne me saoulait pas, juste qu'elle m'indifférait et que je n'étais pas sensible à ses sentiments. Rich Ross : pour lui c'était un peu mieux, d'ailleurs avec monsieur Pico c'était mon personnage préféré. Peut-être parce que j'arrivais un peu plus à m'identifier à lui. Par le fait qu'il se sentait différent, complètement bizarre, et carrément à côté de la plaque. Par ses doutes et ses impressions. Bon forcément plus ça avance et moins il me ressemble, tant pis. Pablo Pico : prof d'anglais que j'aurais rêvé d'avoir en prof de français. Pour moi c'était LE personnage que j'ai le plus apprécié. Il était sympa et se foutait des examens, il voulait vraiment que les élèves apprennent quelque chose pour eux même, et pas juste pour une note en fin d'année. Il se fait qualifier d'homo (moi personnellement j'aurais même plutôt dit “pédé” à la place du traducteur) pour des raisons sans aucuns sens et complètement débiles (et les gens trouvent ça dégueulasse, et les élèves mâles croient qu'ils vont se faire violer, lolilol). Bref, de toute manière il n'en n'est rien. Ce prof n'est pas homo. Et il est cool. Max : le meilleur ami de Rich. Et franchement… je le flinguerais si j'avais un pote pareil. Il ne pense qu'au sexe, il est homophobe (ça joue), il est chiant, imbu de lui même, il raconte que de la m***** ! Bref il est insupportable et c'est pour moi le personnage que j'ai le moins apprécié, il n'apportait rien à l'histoire, à part de la connerie. Léo : flippant. Je ne l'ai pas aimé non plus, et en même temps je trouve qu'il apporte de l'intérêt au livre puisqu'à travers lui on aborde un sujet grave. Bref sans apprécier le personnage en lui même, j'ai apprécié qu'il soit là. Joe : je l'ai bien aimé, rien à dire sur lui. Gemma : idem Grâce : si je l'ai trouvé hyper pouf et garce, j'ai changé d'avis quand on apprend la vérité sur son histoire, mon regard s'est changé et j'ai eu pitié pour elle (même si nous le savons, la pitié c'est mal). Cath : ouais on le saura qu'elle est moche et seule (bon en fait sur pleins de points elle me ressemble, alors je l'ai quand même apprécié). Imo : je l'aime pas. C'est tout; Kitty : alors elle je l'adore par contre, une petite soeur qui n'a pas la langue dans sa poche, drôle, exceptionnelle, bonne répartie, pas méchante, pas gentille non plus. Excellente. Et les autres : comme les parents de Maddy (qui m'ont fait lolilol même si leur histoire est dur, je la voyais venir à 4 km alors bon). La grand-mère de Rich (je l'ai surkiffé pour le peu qu'on la voit). Ensuite l'histoire en elle même, ou les histoires. Les histoires d'amour d'abord : celle de Maddy avec Joe : c'est une blague ce truc. Celle de Rich Ross avec Grâce : le type effacé qui rêve de la belle princesse, sauf qu'on est pas dans un conte quoi, et dans la vraie vie les choses ne sont jamais comme on le veut (alors du coup j'ai bien aimé, et ça m'a rappelé moi qui tombait amoureuse de l'impossible). Et puis celle qu'on voit venir comme le nez au milieu de la figure au final (et qui m'a inintéressé comme pas possible, et pourtant je suis très fleur bleue). Il y a également celle d'Imo et Léo, qui aborde alors un sujet beaucoup plus grave (et qui rejoins l'histoire de Grâce), au début je n'ai pas apprécié cette histoire qui traite “des femmes battus” parce que je la trouvais trop glauque par rapport au reste du livre, mais finalement je me suis dis que c'était le sujet le plus intéressant du livre et que c'est dommage qu'il ne soit pas traité plus profondément. Bon et l'histoire d'adultère ne m'a pas touché franchement, la manière dont c'était traité m'a déplu (mais c'était toujours mieux approché que le livre “dans la peau d'un garçon”). Ce livre au final m'a fait énormément rire (mais je crois pas que c'était volontaire) à cause des dialogues sans queue ni tête, parce que la scène de sexe est… hilarante (pour moi), parce que je n'ai pas aimé comment c'était écris (la faute au traducteur?) et qu'il m'a souvent laissé perplexe. Puis trop de préjugés sur les homos (t'as pas de portable t'es homo, mais oui) même si ça représente bien la méchanceté des lycéens. Il y a une dernière chose qui m'a dérangé c'est le regard de Maddy sur les hommes et les femmes : les hommes ne savent pas aimer, et les femmes sont hyper fidèles selon elle. C'est très naïf et lolilol quoi. Les hommes et les femmes se valent, puis c'est tout. Bref, je ne pense pas que ce soit un mauvais livre, ce n'est tout simplement pas un livre pour moi. Je n'ai pas trouvé l'histoire touchante, je ne pouvais pas réellement m'identifier aux personnages. Je me sentais à côté de la plaque comme toujours, tout le monde parlait de sexe naturellement et moi ça ne m'intéressait pas c'est tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Anneso
  02 avril 2012
Maddy est lycéenne et ignore encore tout de l'amour. A part avoir embrassée quelques garçons – et encore, ce n'était pas de vrais baisers passionnés – il ne s'est jamais rien passé avec un individu de l'autre sexe. Mais cette année, elle a décidé qu'elle allait rencontrer l'amour, le grand, le vrai, celui qui donne des papillons dans le ventre. Rich quant à lui est un garçon très timide, secrètement amoureux de Grace (qui ne lui prête aucune attention). Il est relativement solitaire (mis à part son amitié avec Max) et a pour seules conceptions de l'amour celles qu'il a lu dans L'Art d'Aimer, que lui a prêté M. Pico, son professeur d'anglais. Lui aussi aimerait découvrir l'amour, le vrai, avec un grand A. Mais quand on est adolescent, rien ne semble plus compliqué que sa première histoire d'amour, surtout quand les questions de sexe s'en mêlent…
Avec ce livre à priori d'avantage destiné aux filles, l'auteur nous entraîne dans les tourments d'adolescents. Mais il n'a pas choisi pour cela la fille la plus populaire du lycée ou le garçon super craquant de l'équipe de football. Non, il a préféré se mettre dans la peau de jeunes ordinaires, qui ont beaucoup de secrets à nous livrer.
Maddy entretient une relation très fusionnelle avec sa soeur aînée, Imo, pour laquelle elle n'a aucun secret. Elle va donc lui confier ses premiers émois, et lui poser toutes les questions qui se bousculent dans sa tête. Elle est également très amie avec Cath, qui n'est pas spécialement jolie mais très drôle et n'hésite pas à défendre ses amis à corps et à cri. Enfin, elle entretient une vieille amitié avec Grace, qui est la coqueluche du lycée mais avec qui elle n'a finalement plus beaucoup de points communs. Et puis il y a Joe, qui lui plaît secrètement et qui semble se rapprocher d'elle. Pourtant, il a déjà une petite amie… Etrange !
Rich quand à lui est superbement attachant. Il n'a rien d'exceptionnel mais c'est le garçon le plus sincère de l'ouvrage. Prêt à tout pour défendre ses convictions, il ne va pas hésiter à créer une pétition pour sauver M. Pico, qui aurait soit disant été renvoyé du lycée à cause de son homosexualité. Il est également adorable avec sa petite soeur, et a une relation toute particulière avec sa grand-mère.
Mais ne vous y méprenez pas, cet ouvrage n'est pas seulement une banale narration sur des émois adolescents. Il y aborde également des thèmes plus sensibles, comme la perte d'un être cher, la violence, les moqueries, le manque de confiance en soi, etc.
La force de ce livre est sans doute le parti pris de l'auteur de s'intéresser à la fois au personnage de Maddy et à celui de Rich, qui sont les deux héros de notre histoire. En effet, le fait d'avoir choisi ce couple mixte permet de découvrir l'envers du décor : comment réagi une fille ? Et un garçon ? L'opposition de ces deux points de vue est vraiment un bon filon, et j'ai été ravie qu'il l'exploite.
En outre, il pose avec beaucoup de délicatesse la découverte de la sexualité, l'appréhension de la première fois, sans jamais basculer dans le vulgaire ou le gnian gnian.
En bref, ce livre est une vraie bouffée d'air frais.
Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Linelo
  28 juillet 2015
L'amour, mode d'emploi met en parallèle deux lycéens, Maddy et Rich, dont les chemins vont se croiser. Deux ados qui se sentent à part, dans leur personnalité, leurs interrogations sur la vie, mais surtout dans leur conception de l'amour, et qui se sentent bien seuls et incompris. D'un romantisme exacerbé, mais ni ridicule, ni guimauve, ils veulent rencontrer et vivre un amour qui soit absolu, l'amour avec un grand A ! Seulement, ils se trompent tous les deux dans leurs choix car ils tombent dans le piège de l'attirance physique. En prenant le temps de se connaître, l'évidence va leur sauter aux yeux : ils sont faits l'un pour l'autre !

A travers tous ses personnages, William Nicholson a voulu explorer les conceptions de l'amour et de la sexualité qu'ont les filles / les garçons "pour expliquer aux filles ce que ressentent les garçons et aux garçons ce que ressentent les filles". On a donc un panel de points de vue, avec quelques stéréotypes dans les personnages secondaires, comme le meilleur ami de Rich, Max, l'ado puceau qui ne pense qu'au sexe et voit les filles comme des objets.
L'histoire d'amour centrale qui va naître doucement dans la deuxième moitié du roman entre Maddy et Rich, pour exploser dans les derniers chapitres, est étoffée par d'autres histoires, ce qui permet à l'auteur d'aborder d'autres thèmes, toujours autour de l'amour. Mais, seul gros reproche que je ferai au roman, cela finit par devenir un peu too much. Violence, sadisme, manipulations, adultère, dépression, homophobie, grossesse non désirée, tous les sujets y passent alors que l'histoire de Maddy et Rich était pour moi suffisamment riche et intéressante pour ne pas être parasitée d'autant d'histoires secondaires. L'auteur a du vouloir balayer vraiment tous les aspects ou tournures que peut prendre une relation, ce qui n'était pas forcément nécessaire dans un seul et même livre...

Ce que je retiens surtout de ce roman, c'est cette histoire d'amour incroyable, une des plus touchantes que j'ai lues en littérature jeunesse, entre deux héros hyper touchants, en particulier Rich. L'auteur parvient à aborder avec justesse et sans vulgarité, la construction de leur vie amoureuse et de leur sexualité. Maddy et Rich nous confient leurs peurs, doutes et questions sur leurs sentiments, le regard des autres, la contraception et sur leur première fois à venir. A savoir que cette première fois sera décrite entièrement, ainsi que quelques "rapprochements" préalables entre Maddy et Rich. L'éditeur conseille sa lecture à partir de 13 ans, je dirais plutôt qu'il s'adresse au moins aux 3è...


Dernier joli message, et pas des moindres, William Nicholson montre au lecteur, à travers tous les personnages et principalement les deux héros, que filles et garçons pensent parfois différemment mais peuvent aussi avoir des envies semblables, qu'il n'y a pas de modèle à aller chercher dans la pornographie ou les médias, et que l'important est de trouver quelqu'un qui nous comprenne, nous accepte tel qu'on est et avec qui on se sente bien ;)
Lien : http://ocalypso.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Alyenor
  30 octobre 2014
Maddy Fisher, 17 ans, a pris une grande résolution : elle va tomber amoureuse. Attention, pas un amour passager, non, le grand amour, celui qui empêche de manger et de dormir. Celui qui fait battre le coeur à cent à l'heure.
Mais pour ça, il faudrait qu'elle trouve le garçon idéal. Et il faut avouer que les candidats ne se bousculent pas sur le pas de sa porte. D'autant plus que quand elle voit ses parents ou sa soeur, elle se dit que les relations amoureuses sont vraiment compliquées.Jusqu'au jour où elle se rend compte que l'amour n'est peut-être pas si loin...
Il est assez rare en littérature de jeunesse de trouver un roman sentimental écrit par un homme. William Nicholson s'en sort très bien, surtout que son personnage principal est une jeune fille. C'est donc un roman agréable à lire malgré son manque d'originalité. La trame est classique mais les situations vécues par les personnages sont difficiles (deuil, divorce, violences conjugales...).
Commenter  J’apprécie          30
lectures2thalie
  18 juin 2012
Un très bon roman, un délicieux moment de lecture!
Maddy est une jeune fille saine, âgée de dix sept ans, elle se sent prête à tomber amoureuse et à franchir un cap dans sa vie de jeune femme. Elle jette son dévolu sur un jeune homme énigmatique, Joe, qui ne semble pas indifférent. Elle laisse alors son coeur s'ouvrir...
Richard, Rich, est un jeune garçon qui est très bohème. Il vit un peu en marge des autres, aime les poèmes, est fasciné par l'un de ses professeur qu'il respecte et admire. Il passe un peu pour un extraterrestre pourtant quand on prend la peine de l'écouter, il est sensible et sensé. Lui craque pour Grace, la fille la plus belle et la plus convoitée. Il est prêt également à franchir une nouvelle étape dans sa vie de jeune homme...
Un jour, les chemins de Rich et Maddy se croisent...
J'ai retrouvé mes dix-sept ans à la lecture de ce roman. J'aurais adoré avoir un livre comme ça plus jeune. Si il n'y a rien de bien original dans le sujet, c'est très bien écrit et les personnages sont irrésistibles. C'est simple, cruel, parfois cru mais toujours sincère et c'est ce qui m'a plu. J'ai adoré avoir le ressenti des deux parties: garçon et fille. J'ai adoré qu'ils ne soient pas les plus beaux et parfaits du monde.
William Nicholson parle de sexe sans tabou. La première fois y est abordée de façon naturelle sans chichi sans mots mal placé. C'est présenté d'une belle façon sans exagération et avec beaucoup d'amour. Un bon roman qui devrait plaire aux ados d'aujourd'hui! (et même aux garçons^^, ce qui fait que je regrette que Gallimard ait mis "pôle fiction filles" car on n'est pas dans un roman midinette même si romantique par moments)...

Lien : http://parfumsdelivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Actualitte   08 décembre 2011
Un roman qui ne manquera pas de susciter des discussions, de lever quelques tabous, de rassurer en rationalisant. Finalement une lecture intergénérationnelle hautement recommandable que l'on soit ado ou parent.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
RadicaleRadicale   19 mars 2012
Je ne sais pas qui je suis. Je ne suis pas celle que je croyais. Je suis plus que ça. Je suis complexe, à bien des égards. Pas uniquement gaie ou triste, mais l'un et l'autre, et toutes les nuances entre les deux, tout le temps. Je peux craindre la fonte des glaciers et allumer le radiateur dans ma chambre. Je peux acheter des jeans bon marché au centre commercial et compatir au triste sort des enfants exploités. Je peux assumer des contradictions. Je ne suis pas obligée d'être simple. Je suis complexe. Je suis un vrai fouillis. Je peux penser à cent choses différentes à la fois. Je suis une créature unique et insignifiante, et je suis également le centre de l'univers. Mon existence n'a aucun sens et mon existence est son propre sens. Je suis, donc je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LineloLinelo   28 juillet 2015
Ce qui l'étonnait le plus, c'était que Maddy ait anticipé leurs retrouvailles. Ses propres obsessions lui semblaient aller de soi ; en revanche, il n'arrivait pas encore à croire que Maddy puisse penser à lui quand il n'était pas là. Il avait le sentiment que Maddy s'était donnée à lui par pure bonté d'âme, parce qu'elle savait qu'il la désirait ardemment. Il ne pouvait concevoir que ce sentiment était réciproque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
juliettegrandin37juliettegrandin37   07 mars 2015
En fait, quand on y réfléchit, qu'est-ce que ça peut faire que je sois heureuse ou pas ? Ce n'est pas comme si ma vie avait un sens. J'ai envie qu'elle continue, évidemment. On n'y peut rien, c'est comme ça. Mais pour le reste du monde je pourrais tout aussi bien ne pas exister. Je ne suis qu'une créature inutile comme tant d'autres qui occupe l'espace et gaspille les ressources d'une planéte surpeuplée.
Une pauvre petite pouffe de plus, dirait Cath.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : sexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

le vent de feu

comment s’appelle la famille de prophète ?

manth
hath
htah
mhant

3 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Le Vent de feu, tome 3 : Le Chant des flammes de William NicholsonCréer un quiz sur ce livre