AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1626470057
Éditeur : Haunted Computer Books (12/05/2014)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Pour les fans de Stephen King et de Dean Koontz.

L'Église rouge

Pour Ronnie Day, âgé de 13 ans, la vie est bourrée de soucis : Papa et Maman se sont séparés, son frère Tim est une calamité sans fin, pas moyen de savoir si Melanie Ward l'aime ou le déteste, et Jésus-Christ ne veut pas demeurer en son c?ur. En plus, il doit passer tous les jours à pied à côté de l'église rouge, où se cache le Monstre du Clocher, avec ses ailes, ses griffes et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
sonfiljuliesuit
  21 mars 2018
Mes biens chers frères mes biens chères soeurs…. Priez pour nous….
Pour Ronnie Day, âgé de 13 ans, la vie n'est pas drôle : ses parents se sont séparés, son frère Tim est une calamité sans fin, pas moyen de savoir si Melanie Ward l'aime ou le déteste et Jésus-Christ ne veut pas demeurer en son coeur. En plus, il doit passer tous les jours à à côté de l'église rouge, où se cache le Monstre du Clocher.
Mais son plus gros soucis est qu'Archer McFall est le nouveau prédicateur à l'église et que sa maman veut qu'il assiste à des messes de minuit avec elle.
Le Shérif Frank Littlefield déteste l'église. Son petit frère est mort dans un accident à l'église il y a vingt ans de cela et il commence à voir le fantôme de son frère…
L'écriture est fluide, l'imagination du lecteur est très souvent sollicitée et mise à mal… La narration donne plusieurs perspectives, ce qui parfois est difficile à suivre. Pour autant le développement de l'intrigue est très bien fait et cela rend agréable la lecture.
Le rendu d'un esprit mentalement déséquilibré est parfait.
C'est sanglant et effrayant. Mais le plus flippant, ce n'est pas tant le surnaturel, mais bien le pouvoir que les fanatiques religieux ou les gourous peuvent avoir sur leurs victimes confiantes.
A quel moment la ferveur religieuse franchit-elle la ligne? A quel point devient-elle obsession au-delà du raisonnable ?? Plus important encore, qui peut dire que sa croyance est meilleure que celle de son voisin ?
Un livre présenté comme un livre d'horreur, mais c'est plus un thriller fantastique.
Je n'ai pas eu cette peur escomptée, mais tous les ingrédients sont là : un homme qui fait froid dans le dos, un prêtre suicidaire, un rire ambiant effrayant, une maman qui embarque ses gosses dans sa folie religieuse, des petits garçons avec des vers dans la bouche…
L'histoire aurait pu être élaguée d'une centaine de pages,
Le point négatif, qui peut rendre la lecture incompréhensible, c'est la traduction !
Une lecture troublante, une histoire d'hommes effrayants…
Une intrigue bien construite, qui oscille entre surnaturel et enquête policière, l'auteur maintien le suspense avec une histoire intéressante, dont on a envie de découvrir le fin mot, même si certains aspects restent prévisibles.
Malgré un ressenti général assez positif, j'ai été très déçue de la traduction ! Mais que c'est -il passé ?
Beaucoup de phrases mal traduites, ce qui oblige à une relecture pour en comprendre le sens, ce qui casse le rythme de lecture et gâche l'intrigue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
EstelleRokweel
  11 février 2017
Je n'ai pas du tout accroché au scénario. Au début je me suis dit: "Tiens c'est chouette, on dirait une sorte de Constantine", mais en fin de compte, ça manque totalement de crédibilité, de suspense, et d'une fin correcte.
J'adore les histoires (bouquins et films) d'exorcismes, de possessions, de dualité Bien contre Mal, mais là on a juste une histoire de "culs-terreux" stupides qui vont devoir payer de leurs vies un meurtre commis des siècles auparavant. Meurtre justifié en plus, car la victime était un monstre complètement taré.
Alors grosso modo on a un type auto-proclamé second fils de Dieu, et une vieille bique antipathique dans le rôle de la Vierge Marie.
Le fils prend donc une forme humaine, genre beau gosse richissime, mais il se transforme en "monstre du clocher" pour zigouiller des gens ou juste les effrayer.
Cela fait un peu "grand méchant loup" et c'est ridicule dès le début. le nom du monstre est mal choisi, digne d'un enfant de 4 ans, et la description est nulle. Franchement, ça ressemble à quoi des foies à la place des yeux ? On pouvait pas juste dire "deux trous noirs sans fond"?
Pas de Chaperon Rouge proprement dit, mais un gamin prêt à se sacrifier quand même, donc on n'est pas loin, et dans le rôle du Chasseur: le shérif bien sûr !
La forme "effrayante" de la Chose est juste pathétique, et la forme originelle est boueuse. La mère de la Chose n'est pas choquée de voir son fils en monstre ailé, mais par contre ça la répugne de le voir en amas de boue visqueuse et là elle flippe. Allez comprendre ...
Des enfants naïfs en victimes/héros, ça c'est logique et banal à la fois, mais des adultes embobinés par un homme bizarre qui n'a même pas le charisme d'une mouche, ça c'est juste bête.
Je n'y ai pas cru un seul instant. Il n'y avait rien de mystique. C'était ennuyeux. Cela ne m'a jamais fait peur. Une perte de temps !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : spiritismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre