AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354882769
Éditeur : Gulf Stream Editeur (13/10/2016)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Pour Keira et Galvin, la vie au Nouveau Monde ne s'annonce pas aussi radieuse qu'ils l'espéraient. Contrainte de débarquer avec l'adolescent à Saint-Jean au lieu de continuer jusqu'à New York, la jeune Irlandaise peine à trouver une place de domestique, faute de lettre de recommandation. De son côté, Galvin multiplie les tentatives pour gagner un peu d'argent, n'hésitant pas à frôler l'illégalité au risque de se faire arrêter… La protection de l'anneau, l'aide de no... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
blamblinou
  14 novembre 2016
Je vous avais donné, il y a quelques mois, mon avis sur le premier tome de cette série jeunesse : L'anneau de Claddagh. Entre temps, j'ai lu le deuxième tome, Stoirm ("tempête" en gaélique), et plus récemment, le troisième, Bliss ("bonheur", toujours en gaélique). Je n'ai pas partagé mon avis sur le deuxième tome, parce que j'avoue que j'étais un peu déçue. Pour faire rapide, Keira, que l'on avait quitté la dernière fois empêtrée dans de beaux bras suite à des problèmes avec la famille chez qui elle travaillait, décide de prendre le bateau pour quitter l'Irlande, direction l'Amérique. En effet, plus rien ne la retient en Irlande : sa mère est décédée, et le jeune homme qu'elle aime, Arthur, est parti à New-York. Sur le bateau, elle retrouve Galvin, un jeune garçon à qui elle était très attachée, qui est embarqué comme passager clandestin sur le bateau. Mais sur ce même bateau, il y a aussi un homme à qui Keira plaît bien, et qui veut le lui faire sentir, à ses dépens bien sûr. Bref, pour moi ce second tome était un peu convenu : des mésaventures qui ne m'ont pas semblé très recherchées, et qui ne sont pas très bien approfondies.
Le troisième tome, en revanche, m'a davantage séduit. Keira et Galvin ont été forcés de débarquer à Saint-Jean, au Canada quand l'équipage du bateau a découvert la présence de Galvin, passager clandestin, à bord. La jeune héroïne débarque donc dans un pays où elle ne connait personne : non seulement elle doit quitter l'amie qu'elle s'était faite à bord du bateau, Maria, plus âgée qu'elle et qui aurait donc pu l'épauler, et en plus elle ne pourra pas retrouver Arthur en restant au Canada. Mais elle reste forte, décide de prendre Galvin sous son aile, et de chercher du travail comme femme de chambre. Evidemment, c'est loin d'être chose aisée. En effet, des milliers d'Irlandais sont déjà arrivés avant elle, et la plupart des postes sont déjà pris. Elle finit bien par trouver des petits emplois, notamment un emploi de serveuse, mais qui tourne mal puisque le propriétaire attend d'elle qu'elle accède aux faveurs de ses clients... Entre ça et Galvin qui se met à voler, elle est bien embêtée, et doit lutter pour garder la tête haute. Puis finalement, un des larcins de Galvin tourne plutôt bien, puisqu'en se faisant prendre, ils attirent tous les deux la pitié d'un homme qui possède un chantier naval, et dont la femme cherche une femme de chambre. Les voilà donc tous les deux avec un emploi, et la protection d'un couple bienveillant.
Dans cet ultime tome, on retrouve les aspects historiques qui m'avaient bien plu au premier tome. En effet, on est de nouveau confrontés aux effets de la famine irlandaise, qui a poussé bien des irlandais à émigrer, que ce soit aux Etats-Unis ou au Canada. Et forcément, cela crée des tensions au sein de ces pays, notamment liées à la religion.
On retrouve également la résolution de plusieurs questions soulevées dès le premier tome, la principale étant : pourquoi Arthur est-il parti sans prévenir Keira, alors qu'ils avaient prévu de s'enfuir ensemble ? Keira va donc, comme on l'attendait, finir par retrouver Arthur, même au prix de bien des difficultés. Mais de ce point de vue-là, la conclusion n'est absolument pas celle à laquelle on s'attendait. Je ne vous la dévoile pas, mais honnêtement, j'ai été agréablement surprise .Il n'y a pas uniquement cela. le premier tome s'ouvrait sur des révélations familiales, et on y revient à la fin de ce troisième tome. Là encore je laisse le suspense intact, mais la conclusion révèle des choses totalement inattendues, mais qui donnent une belle tournure à cette histoire.
Une belle découverte donc, avec cette trilogie jeunesse. Et un graphisme de couverture intéressant, au passage ! Si vous regardez mon article sur le premier tome, vous remarquerez que le tome 1 monter les pieds de la jeune fille, le tome 2 sa taille, et sur le tome 3 on découvre enfin son visage ! J'ai trouvé ce détail intéressant, et vraiment bien pensé ! Beaux objets, donc, en plus d'une belle histoire.
Lien : http://chroniqueetudiantelet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ewylyn
  01 juillet 2017
J'ai pu emprunter les tomes 2 et 3 de cette trilogie pour laquelle j'avais eu un gros coup de coeur sur le premier opus. Sincèrement, c'est une très belle série, charmante et très bien écrite, avec une fin parfaite. On a toutes les réponses, un épilogue doux et touchant, les aventures vécues dans ces deux tomes sont entrainantes. J'ai passé un excellent moment de lecture et j'espère pouvoir me procurer ces deux livres pour ma bibliothèque perso.
La traversée de l'Atlantique est éprouvante pour Keira. C'est une ambiance oppressante avec des conditions de vie horrible pour tous les migrants irlandais. L'auteure a su peindre le quotidien, les émotions, la vie à bord d'un navire en ne nous épargnant pas. Keira doit affronter un harceleur, les punaises, le typhus, une tempête, le manque d'eau et de vivres. Et une fois débarquée, ce n'est guère mieux, elle est loin de New York, sans nouvelles d'Arthur, à devoir se débrouiller pour survivre. Les sujets explorés sont justement menés, je me suis sentie désolée pour Keira qui doit affronter beaucoup de choses.
On sent que l'auteure a fait des recherches pour situer son histoire, pour nous imprégner de gaélique, pour nous parler de navire avec tout le vocabulaire que cela implique... Sans compter le Canada et New York, avec un peu de féminisme, d'industrie navale et de journalisme. C'est prenant à découvrir au fil des aventures de Keira, c'est juste ce qu'il faut pour s'immerger et comprendre le monde dans lequel nous sommes plongés. D'autant plus que le style de l'auteur est recherché sans être lourd, c'est simple et efficace, très agréable et captivant à lire. Je me suis vite prise dedans.
Notre héroïne s'avère très courageuse, parfois très douteuse et pessimiste, cependant, elle sait être téméraire et bienveillante. Elle est généreuse, elle sauve un jeune clandestin de la mort sur le navire, elle n'hésite pas à redevenir domestique pour une riche famille du Canada. Elle est très intéressante à suivre, passionnante et elle connait une évolution extraordinaire au cours du troisième tome.
D'un point de vue scénaristique, ce dernier tome clôture en beauté la trilogie. Lui non plus ne nous épargne pas : la misère, une taverne mal famée, les révélations sur Keira et sa famille, Arthur et la terrible vérité. Bliss est riche en émotions et en rebondissements, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer et pour preuve, je l'ai terminé en peu de temps. C'est avec le tome 1, un coup de coeur ! Ce qu'il y a d'extraordinaire avec cette série, c'est que chaque chapitre apporte un plus : de la description, un dialogue clé, une péripétie, une vérité, un problème, une rencontre. Rien n'est laissé au hasard et cela renforce un peu ce côté fantastique, cette brume enchantée typiquement celte, l'anneau de claddagh en quelque sorte.
Quant aux autres protagonistes, j'en suis complètement enchantée. L'auteure nous présente une galerie de personnages apportant sa pierre à l'intrigue, en bien comme en mal. Je pense à Daniel Cahill qui fait froid dans le dos, ou encore au tenancier de la taverne de Saint-Jean. J'ai bien aimé Galvin que j'ai jugé malicieux et pétillant, un peu trop impulsif par moment, mais très touchant. J'ai été conquise par James Smith et sa femme Jacomina, ils sont juste géniaux, merveilleux et sympathiques. J'aime aussi la soeur de Jacomina, John White (même si on ne le voit que trop peu), ainsi que Martha, c'est une femme pleine de vie, optimiste et bienveillante à l'égard de Keira. Pat Larkin et Mary m'ont touché, Duncan m'a amusée, vous l'aurez compris, ils sont variés, humains et sympathiques à rencontrer ou à revoir.
En conclusion, j'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de Keira. Je suis heureuse d'avoir pu terminer cette trilogie, les deux tomes que je vous présente sont très bien écrits, passionnants. On a une réelle avancée, puisque chaque tome présente un moment clé dans la vie de Keira, des rencontres, des bouleversements. C'est riche en rebondissements, en émotions ; c'est une trilogie qui offre une chouette immersion dans la vie des migrants irlandais du 19ème, à travers une belle histoire d'amitié, de famille et d'amour.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
djihane
  17 janvier 2017
Voici une saga dont je voulais connaître le dénouement. Durant trois tomes, nous suivons les mésaventures de Keira dans sa quête de son amour perdu et d'une vie meilleure. le chemin parcouru n'a pas été facile mais grâce à la protection de l'anneau de Gladdagh, notre héroïne pouvait compter sur l'âme de sa grand-mère décédée pour la guider.
Ce tome est sûrement mon préféré des 3, le dénouement est inattendu et l'auteure nous surprend avec des révélations que j'avoue n'avoir pas vu arriver. L'histoire est moins sombre et on voit une petite lueur d'espoir se profiler à l'horizon. Keira aura-t-elle les réponses aux questions qu'elle se pose ? Pourra-t-elle toujours compter sur l'âme de sa grand mère? Et surtout, Pourra-t-elle enfin retrouver Arthur? Je ne m'attendais pas à cette fin mais je l'ai apprécié car j'ai été surprise.
Béatrice Nicodème a toujours le souci du détail. Lire sa saga c'est se plonger dans l'époque dans laquelle se déroule l'histoire. Au fil des déplacements de Keira, nous allons de découverte en découverte et les notes de bas de pages, nous expliquent certains mots d'époque utilisés. L'anneau de Gladdagh est ainsi un voyage historique dans une période bien sombre pour les Irlandais qui rêvaient d'une vie meilleure.
J'ai apprécié cette saga pour les découvertes historiques, pour le personnage principal qui malgré sa condition, a su se montrer intelligente et suivre son instinct. Je me suis beaucoup attachée à Keira, j'ai admiré sa persévérance et son optimisme malgré ses mésaventures. Sans oublier sa générosité et son sens du partage. Elle fera toujours passer le confort des autres avant le sien. Ses qualités humaines font d'elle un personnage fort dans cette saga. Une véritable héroïne.
L'anneau de Gladdagh est une saga que j'ai beaucoup aimé. Je la recommande aux amateurs de romans historiques retraçant la destinée d'un personnage féminin fort, d'une histoire sombre mais où l'espoir est présent. le tout, porté par une magnifique plume qui vous fera découvrir une partie du destin des Irlandais au XIXème siècle.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pirouettecacahuete
  27 novembre 2016
Ce dernier tome est une très jolie fin aux aventures de Keira. Quasi inattendue, l'auteure a créé un dénouement intéressant et très bien pensé.
Même si l'objectif de ce troisième tome est de savoir si Keira va réussir à retrouver Arthur, il porte aussi sur l'arrivée difficile de Keira et Galvin à Saint Jean et leurs nombreuses mésaventures. Je termine donc cette lecture avec un sourire, cette trilogie m'a vraiment fait passer un très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          10
LaMarielit
  11 février 2017
Malgré un climat général sombre marqué par la peste et la pauvreté, Béatrice Nicodème ne tombe pas dans le piège du pathos larmoyant. La situation confortable de Keira, femme de chambre auprès d'une richissime famille anglaise, instaure une distance témoin qui permet d'alléger le drame ambiant. Tout en posant le décor d'une réalité dure, l'auteur peint la fresque d'une aventure prenante pleine de rebondissements. La séparation des trois livres est très bien pensée. 3 tomes pour 3 couvertures illustrées par Miles Hyman qui résument chacune des 3 étapes de la vie de Keira : l'Irlande, l'exil et le Canada.
Bien qu'un peu enjolivé et malgré une fin prévisible, "L'anneau de Claddagh" se lit d'une traite et nous fait découvrir un pan de l'histoire irlandaise au coeur du 19ème siècle. Comme toujours, Béatrice Nicodème est très bien documentée et sème dans son récit d'intéressantes anecdotes et informations sur cette époque.

Lien : https://plumeetpellicule.wor..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   10 juin 2019
- Moi aussi, cela me bouleverse, ajouta Mrs. Smith. C'est terrible d'être ainsi: lorsque quelqu'un me confie ses malheurs, je me mets si bien à sa place que je souffre presque autant que si j'étais personnellement touchée. Heureusement, c'est vrai aussi pour le bonheur, et c'est peut-être pourquoi j'aime tant lire.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Béatrice Nicodème (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrice Nicodème
Bande annonce du nouveau roman pour ado de Béatrice Nicodème ! Sortie prévue le 1er octobre 2015, chez Gulf Stream éditeur.
autres livres classés : clandestinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Différentes initiatives lors de la même guerre

Quel âge a Ève dans le troisième chapitre?

9 ans et demi
12 ans
10 ans et demi

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : D'un combat à l'autre : les filles de Pierre et Marie Curie de Béatrice NicodèmeCréer un quiz sur ce livre