AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266306959
224 pages
Éditeur : Pocket (05/03/2020)
3.57/5   22 notes
Résumé :
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Pierre, petit Breton sorti brutalement de l'enfance, Perrine, jeune femme trop belle qui sera tondue à la Libération, et Marthe et Marcel, qui volent un bébé né dans un Lebensborn1 nazi, suivent chacun, avec leurs proches, un chemin semé d'embûches. Deux générations plus tard, leurs descendants, Matthieu, cycliste frappé par la maladie, Ève, hantée par l'histoire de sa grand-mère Perrine, et Marc, son compagnon qui tergiverse avec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Marieemmy
  21 mars 2018
Comment dépasser la légende familiale ?
Ce roman nous fait suivre 2 lignées familiales sous 2 époques différentes
Sous l'Occupation, ils suivent un chemin semé d embûches. Pierre, à peine sorti de l'enfance, traverse la Bretagne à vélo. Perrine paie le prix fort parce qu elle est trop belle. Marthe et Marcel s'enfuient à pied sous les bombes avec un bébé.
Deux générations plus tard, dans un pays en crise, Matthieu, Ève et Marc sont à leur tour confrontés à des situations qui les dépassent et Il leur faudra se montrer à la hauteur de leurs grands-parents héroïques.
Les héros et héroïnes de ce roman ont tous des qualités, des forces leur permettant d'affronter à leur manière les difficultés de la vie On entre directement dans leurs vies familiales comme un invité bien installé chez eux.
Ce roman m'a transporté en Bretagne sur mon vélo, avec 1 bouteille de vin dans le sac (2 autres thèmes chers à Grégory Nicolas) dans les parcours de vies de tous ces personnages. Et il m'a fait réfléchir sur notre héritage, sur ce qu'on se transmet de générations en générations,le poids du passé et de l'Histoire. Mais également sur la possibilité offerte ç chacun-e d'entre nous de devenir 1 héros pour soi ou sa famille.
Ce roman m'a bouleversé par moments, m'a fait découvrir une Bretagne méconnue, m'a fait sourire aussi...
Ce roman est à l'image de son auteur (doux et humain) que j'ai eu la chance de rencontrer et avec qui j'ai pu échanger au salon du livre de Paris le WE dernier. Je le remercie encore pour ces beaux moments ainsi que son éditrice @ruedespromenades. Longue vie @gregory nicolas!
Une très belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
EvlyneLeraut
  21 août 2018
Attachant, empreint de cette clarté des Sages, « Des histoires pour cent ans » de Grégory Nicolas est un roman de Vie. Les pages filent à 100 à l'heure. le lecteur ne lâche rien. L'écriture est divine, semble l'aurore qui s'éveille en écarquillant ses yeux. Page après page, Grégory Nicolas déploie « Des histoires pour cent ans » avec cet art fou qui fait croire au lecteur qu'il se trouve dans une chaumière au coin du feu en train d'écouter : « Pierre imaginait les Boches comme des fantômes, ou des vampires, ou les loups des histoires. Est-ce qu'ils pourraient le manger ? ça lui faisait peur. »Le lecteur est saisi et pleure aussi. Les émotions palpitent et le chant glorieux dépasse le contre vent. Tout est beau ici dans cet astre verbal. le lecteur se glisse subrepticement dans cette époque de l'Occupation où les hommes combattaient en chassant les coins de lumière pour ne pas s'effondrer. Perrine, majuscule de ces histoires paiera le prix fort et c'est sans doute la plus belle personne qui soit au monde. Mais l'Histoire ne retourne- t-elle pas à l'ombre avant la rédemption ? Ces histoires sont un puzzle de flamboyance. Comment l'auteur arrive- t-il à toucher ainsi au paroxysme littéraire ? le lecteur est sidéré. Tant par ce don et par ces histoires qui se cherchent et trouveront le point d'appui dans la magnificence de leur union. Les protagonistes sont une généalogie empreinte des souffles de tempêtes, de souffrances, et l'Ere du XXIème siècle forme des rides sur leur front. Ils chercheront la carte qui, résiliente détourne les contre-courants. C'est un roman culte, majeur. le lecteur est bousculé, élevé et les émotions qui s'écoulent laissent leurs flots sur les rives apaisantes. Publié par Les Editions « Rue des Promenades » « Des Histoires pour cent ans » va faire des petits par milliers et fera l'objet d'un grand film un jour certain. Ce roman est un édelweiss sur le rocher mémoriel. A lire d'urgence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Antoine_Libraire
  24 avril 2018
Les petites histoires dans la grande, la famille, l'amour, la transmission. Grégory Nicolas nous offre un roman plein de vie, avec ses coups durs, ses coups à boire, ses coups de pédales.
Sur quatre générations, le récit nous raconte les destins de cette famille avec douceur et bienveillance. D'une écriture vivante, l'auteur nous invite à suivre ses personnages, gens ordinaires dans des périodes extraordinaires. de la seconde guerre mondiale, dont la fin a vu les résistants de la dernière heure devenir les plus enragés pour s'en prendre à plus faible qu'eux, les femmes, déjà, toujours, à une période contemporaine, 2005, fictive, où la démagogie politique pousse les gens les uns contre les autres ( toute ressemblance avec des événements récents ne m'ayant pas semblée fortuite), puisqu'une loi vient d'être votée, interdisant le vin.
Si l'Histoire peut paraître anxiogène, ne vous détournez pas. Car les histoires racontées par Gregory Nicolas sont pleine d'allant, de vie, de tendresse.
Les personnages sont tous attachant. Des héros du quotidien, qui ne cherchent pas l'héroïsme, mais simplement à avancer malgré les embûches.
Ceux de 2005 se doivent d'être à la hauteur de leurs aînés, ceux qui ont, durant leur jeunesse, accumulé « des histoires pour cent ans ». Ou comment préserver cette solidarité des gens de peu, dans la lutte, dans la vie malgré tout.
J'ai lu ce livre en un rien de temps tellement l'écriture est limpide et claire.
Comme l'eau du ruisseau ou l'on fait tremper la bouteille de blanc, quand on va à la pêche. À vélo bien sûr. Comme celui de la couverture, qui est l'identique de celui de mon grand-père et qu'il enfourchait pour m'emmener à la pêche quand j'étais gamin.
Lien : https://bonnesfeuillesetmauv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ianouch
  31 octobre 2018
"Des histoires pour 100 ans" de Grégory Nicolas
La destinée de 3 personnes durant la 2eme guerre mondiale, 2 générations après on retrouve leurs petits enfants dans un pays en crise.
Le G.Nicolas de "mathilde est revenu " est de retour avec son univers et son style qui nous enveloppe dans une couverture au coin du feu.
Un livre sur la guerre et ses atrocités, sur le pardon, le vin, la Bretagne, l'enfance, le vélo, l'amour, la maladie…. Sur la vie en fait.
Grace à son talent de conteur, entre humour et tendresse, G.Nicolas rend l'ordinaire extraordinaire.
Un livre sur la transmission, qui donne envie de serrer dans ses bras ses papis et mamies.
Bref, Un livre qui fait du bien et un auteur qui une fois de plus m'a embarqué.
Alors amis lecteurs, foncez en librairie, oh pis non allez-y à vélo ou à pied, tranquille, en prenant le temps, histoire de profiter de chaque instants !
Commenter  J’apprécie          30
Corail54
  28 décembre 2020
Des petites histoires de personnages tellement "ordinaires" qui sont (parfois) devenus extraordinaire , héros dans la grande Histoire! Marthe, Perrine, Marcel ont vécu pendant la 2nde Guerre Mondiale. La suite, ce sont leurs petits enfants qui nous narrent leurs propres histoires, leurs combats et leurs vies. J'ai aimé cette saga (surtout la 1ère partie), facile à lire, avec des personnages attachants, un peu comme s'ils étaient de notre propre famille !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MissMarple160MissMarple160   21 novembre 2018
Perrine a les yeux dans le vague. Perrine a les doigts dans le poisson. Perrine pense au moment où le salaud est devenu ce qu'il est. Pour en être arrivé là, il a dû commencer tôt. Perrine ne croit pas qu'il soit né mauvais. Elle a trop d'affection pour les bébés. Une fois, quelqu'un a cru malin de lui demander si elle aurait assassiner Hitler à la naissance. Elle avait répondu du tac au tac, comme une évidence, que non elle aurait été gentille avec lui. Elle l'aurait élevé bien comme il faut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Grégory Nicolas (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Grégory Nicolas
Europe 1
Chaque jour, Stéphane Place vous propose une pause littérature, en partenariat avec la Librairie Mollat de Bordeaux. Vendredi, il vous conseille la lecture du livre de Grégory Nicolas, prix Antoine Blondin qui récompense un ouvrage original sur le sport, et disponible en poche : "Équipiers".
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2450 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..