AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782897110932
Druide (11/02/2014)
4/5   1 notes
Résumé :
Entre la ville et les hautes mers gaspésiennes, on trouvera, au cœur des Variations Burroughs, un chat du nom d’Einstein, des poupées de carton toutes prénommées Elizabeth, la photo d’un amoureux remisée au congélateur, un artiste en quête de l’ADN de William S. Burroughs, un homme à qui il manque des doigts, le décès d’un frère, la survie d’un autre, et la vie dans ses petits comme dans ses grands mystères.


Un jour, le frère récupère une boît... >Voir plus

critiques presse (1)
LaPresse
27 février 2014
La dernière page n'est pas tournée que l'on souhaite déjà recommencer pour, encore, y rêver mieux.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (4) Ajouter une citation

Traduire, Charles, c’est ouvrir la porte et circuler dans la langue de l’autre, dans ses mots, tâtonner, progresser, pas à pas, pour en découvrir le secret, le mystère, le rituel, la solennité et le sacré, infiniment abandonné au souffle, aux phrases, attentif au timbre de la voix, à sa musique, à ses variations. Être bousculé fait partie de l’avancée, se sentir impuissant également et, comme en amour, jamais on n’en ressort indemne.

Commenter  J’apprécie          20

« Si j’en avais eu la force, je t’aurais confié que l’écriture est en moi comme une enfant infirme, maintenue dans l’obscurité. Elle ne sait pas marcher. Ne sait pas parler. Elle est aveugle, sourde et muette. Sans destinée. Sans chemin. Elle craint ce qui l’entoure, se cambre, se rebelle, s’effondre. Elle est sauvage, animale, captive d’elle-même. Si elle était un personnage, elle serait Helen Keller. Elle avance à tâtons, se cogne partout, hurle, renverse ce qu’elle touche, fracasse ce qui l’entoure, se débat et retourne se blottir sous une table ou dans un coin.

Commenter  J’apprécie          10

Bouleversée par tout ce qui risquait de mourir ou de s’effacer, j’emmagasinais les fêlures et les sillons pour le pouvoir tout-puissant qu’ils possédaient d’irriguer la frangible territoire de vivre.

Commenter  J’apprécie          20

Moi, je crois que le talent des uns est le chien d’aveugle qui guide les autres vers ce qui leur a échappé.

Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : amour maternelVoir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4784 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre