AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 221362934X
Éditeur : Fayard (22/02/2007)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 20 notes)
Résumé :
C'est un sujet qui peut nous paraître lointain, et pourtant il nous concerne tous. Car les pesticides sont partout, jusque dans la rosée du matin. Et dans la pluie des villes, bien sûr, de toutes les villes de France.
Pour cette raison et quelques autres que vous apprendrez, les conséquences sanitaires de l'exposition aux pesticides sont d'ores et déjà massives. Des centaines d'études, à l'échelle internationale, montrent que ces produits de la chimie de synt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
keria31
  03 mai 2016
Un très bon livre instructif qui passe en revue L Histoire des pesticides. On en apprend beaucoup grâce à une enquête large et approfondie. Mais attention, le sujet est complexe et il y a beaucoup de noms d'instituts et de personnes qui y sont rattachés...Autrement dit rester attentifs car c'est une lecture assez difficile en dépit d'un phrasé simple et d'un style vivant, empreint d'humour.
D'abord ce livre revient sur les scandales les plus connus qui ont touché la France dans les années 90 jusqu'en 2005 : la sombre affaire du gaucho et du régent, 2 pesticides qui ont, entre autres, joué un rôle décisif dans le massacre des abeilles. Puis vient d'autres scandales bien moins célèbres comme ceux du chlordécone et du paraquat, 2 autres agents chimiques qui sévissent dans les Antilles françaises et qui sont considérés comme particulièrement toxiques.
Face à de telles pratiques qui se poursuivent depuis déjà plus de 50 ans, Nicolino et Veillerette nous mettent en garde en rappelant la liste des effets négatifs des pesticides sur le corps humains, souterrains et insidieux : cancers qui augmentent sans cesse depuis 40 ans, malformations congénitales et neurologiques, atteintes au système immunitaire...Et si je mets des pointillés, c'est que les recherches en la matière, lancées et publiées depuis peu, pourraient faire de nouvelles découvertes. Alors pourquoi tant d'indifférences et de freins dans un domaine qui se révèle si dangereux pour la santé des gens ? Pourquoi continue-t-on et fait-on tant de pressions pour affaiblir voire étouffer les voix de chercheurs ou d'agriculteurs qui s'y opposent ?
Ce livre nous dévoile alors les coulisses qui ont présidé à cette politique et qui reposent sur une imbrication des rôles de l'Industrie et de l'Etat. Dès la naissance des premières instances, la chimie a bénéficié d'un accueil enthousiaste auprès d'un public d'élites qui voyait en elle un outil décisif pour enrayer la faim. Des noms, plusieurs, sont cités qui ont joué un rôle clé dans l'essor de ces produits à travers toute la France agricole : Raucourt et Trouvelot, 2 scientifiques qui ont poussé les autorités à intervenir par la création du SPV et de l'INRA ; Bustarret qui, fasciné par le modèle américain de l'agriculture intensive, a contribué à son développement en France mais surtout Fernand Willaume, l'ingénieur de Péchiney, véritable fondateur du lobby des pesticides...Depuis pratiquement pas de changement dans les procédures officielles pour commercialiser de tels produits. Tellement que le Comtox, le comité qui évalue leur toxicité, est encore très largement représenté par des experts qui travaillent ou ont travaillé pour l'Industrie alors que le comité d'Homologation, dépassé par le nombre de dossiers à traiter, autorise encore et toujours plus...
D'où ces chiffres énormes qui font état de 96% de cours d'eau pollués en France et plus de 50 % de notre alimentation contaminée. Cela, en dépit de lanceurs d'alerte tels que le Professeur Lefeuvre (dès les années 80), reconnu pour ses travaux sur la pollution des eaux ou encore Dominique Belpomme, chercheur qui est célèbre pour ses études sur le cancer comme maladie de l'environnement.
Alors que faire ? Car certes on s'instruit mais on est aussi déçu par l'immobilisme des élites qui restent divisées sur ce sujet et en atténuent trop la gravité. On est aussi gêné de voir qu'un problème si profond et si généralisé en France n'est l'affaire que d'une poignée de gens. Comment expliquer un si grand manque d'intérêt, de réactions et d'actions ? Ignorance, fatalisme et sans doute, manque d'attraction pour un mal à la fois trop complexe, si vague, sournois, invisible. Il est vrai que l'opinion réagit plus face à du sensationnel qui est manifeste et sort de l'ordinaire. Ce qui n'est pas le cas ici...car les pesticides, c'est bien d'une norme, du quotidien dont il s'agit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Folfaerie
  10 septembre 2010
Reprise de mon billet écrit pour une ONG :
Il y a déjà eu des livres dénonçant le scandaleux usage des pesticides et leurs impacts sur la santé, dont le livre pionnier « printemps silencieux » de l'américaine Rachel Carson (et qui ne concernait pas notre pays) et celui-ci est de loin le plus terrifiant.
Le journaliste Fabrice Nicolino et le président du MDRGF ont uni leurs forces et leurs compétences pour rédiger un ouvrage capital pour le citoyen français, qui permet de comprendre pourquoi la France s'est tournée vers l'agriculture « industrielle », grande consommatrice de pesticides et d'insecticides, et comment ces différents poisons nous ont entièrement contaminé, que ce soit dans l'air que nous respirons, dans l'eau que nous buvons et jusque dans nos corps...
Des révélations le plus souvent inédites, des noms, des faits et des dates, une chronologie sans concession de l'histoire des pesticides, un livre choc qui se lit un peu comme un polar où les coupables sont bien trop nombreux, plein de sombres machinations, de trafics en tous genres, de mensonges et de duperies...le tout saupoudré d'une touche d'humour et qui se termine par une petite note d'espoir (ceci afin d'éviter que le lecteur n'aille immédiatement se pendre une fois la dernière page tournée...), bref un véritable brûlot qui vaut actuellement quelques ennuis à ses courageux auteurs.
Pensez donc, voilà des hommes qui n'hésitent pas à mettre à jour les relations étroites et contre-nature qui existent entre le personnel des hautes institutions de l'Etat et les dirigeants des firmes industrielles qui fabriquent les pesticides, qui nous apprennent que la plupart des organes administratifs chargés de faire régner un semblant d'ordre dans le secteur agricole sont inféodés aux grands patrons de ces mêmes firmes (on reste d'ailleurs perplexe face au processus d'homologation des produits phytosanitaires...), on ne peut qu'être horrifié devant cette implacable coalition, celle des fonctionnaires, des dirigeants de notre gouvernement alliés au lobby des pesticides, qui veut à tout force nous faire bouffer du poison ad vitam aeternam.
Les effets de l'amiante, du DDT, du Round-Up, du Régent et d'autres produits sur notre environnement ont été révélés et dénoncés grâce à l'opiniâtreté de quelques grands noms du monde scientifiques, qui se sont heurtés à une résistance inouïe de la part des administrations prêtes à tout pour étouffer le scandale. Certains l'on payé bien cher mais aujourd'hui du moins, nous savons.
Le CEMAGREF, l'INRA, le Ministère de l'Agriculture et bien d'autres organismes administratifs nous abreuvent de produits hautement toxiques sans le plus petit remord, sans jamais songer aux conséquences. L'explosion de maladies neurologiques, l'avancée insidieuse des OGM, l'apparition de maladies développées par les animaux domestiques... autant de signes incontestables du dérèglement de notre environnement gavé - et nous avec - de molécules indésirables et perturbatrices.
Un ouvrage indispensable, cela va sans dire, et dont le principal but est de réveiller nos consciences, et de nous ouvrir les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          63
Fx1
  21 novembre 2014
Il était plus que temps qu'un livre aborde frontalement la thématique de ces produits qui font tant de ravages .
Oui l'agriculture productiviste à conduit à un désastre écologique du fait de l'utilisation sans cesse grandissante de ces produits dont la toxicité à pourtant était démontrée à de nombreuses reprises .
Le fait de l'aborde avec autant de puissance et de courage confère à cet ouvrage une importance que nul ne peut nier .
On est pas chez Pernaut ici et cela fait du bien de voir un tel courage dans cette enquête sans concession .
Un ouvrage d'intéret public indéniablement.
Commenter  J’apprécie          141
KettuWater-fox
  30 septembre 2015
Voici un livre à mettre entre toutes les mains tellement ce qu'il contient est important. Il ne s'agit pas d'être écolo, de gauche ou anti-capitaliste mais tout simplement d'ouvrir les yeux sur ce qui nous conduit nous, français et tous les autres habitants de cette planète , à notre perte!
Je connaissais déjà l'importance du combat, mais pas l'ampleur des dégâts. Je ne connaissais ni l'origine des pesticide ni ce qui nous a conduit à les utiliser massivement. Force est de constater que ce n'est pas très joli.
Le seul reproche que je pourrait faire à ce livre, c'est sa construction un peu chaotique qui m'a perdue parfois. Mais le sujet de fond est tellement important qu'il faut passer outre.
Achetez-le, lisez-le et prêtez-le!
Commenter  J’apprécie          82
pbazile
  09 janvier 2011
Fabrice Nicolino est un journaliste engagé.
Son livre est un brûlot très documenté. On se demande parfois s'il n'est pas inconscient (et son éditeur avec lui) vus tous les noms qu'il ose citer. Et puis on se dit que s'il ose cela c'est à la manière du Canard enchaîné qu'il a des sources fiables qu'il a vérifiée.
Alors on prend peur, mais on remercie l'auteur de son travail.
Epatant et grandement nécessaire.
En résumé l'état des sols et la santé des français (surtout des agriculteurs) n'est pas brillante à cause des pesticides qu'on y balance généreusement. le plus gênant est que le système qui a permis cela est bien en place et qu'il faudra longtemps pour le réformer.
Mais s'y est on seulement attelé?
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FolfaerieFolfaerie   10 septembre 2010
la suite dépend de nous tous, de nous seuls. Un système aussi solide, aussi enraciné que celui-là ne saurait se briser au premier cri de révolte. Mails il n’y a pas d’autre voie que celle de la rébellion. Collective, non violente mais ferme. Très ferme. Immédiate et complète. Il faut faire rendre gorge à ceux qui préfèrent leur chiffre d’affaires à la vie sur terre.
Commenter  J’apprécie          80
FiloxFilox   14 février 2016
la corruption est d'abord une maladie de l'âme. Dans un premier temps, les valeurs commencent à vaciller. On décide de "composer", de "relativiser". On hésite à sortir du rang pour dire ce qu'on a vu et compris, et puis on de laisse entraîner dans une parade guerrière avec les autres, sourire en bandoulière.
Des responsables de la res publica ont préféré servir les intérêts privés. C'est un désastre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
alzaiaalzaia   13 novembre 2014
Une étude (...) montre la présence de quatre pesticides en moyenne dans chaque domicile (de Rég. Parisienne) Parmi eux les produits interdits depuis plus de trente ans comme le DDT ou la dieldrine. Mais aussi (...) des insecticides ménagers - d'ailleurs interdits en agriculture - comme le propoxur ou le lindane, utilisé dans les shampoings antipoux Chaque personne directement testée avit des traces de plus de six pesticides sur les mains ! D'avantage que dans l'air ambiant ! Au total, la popoulation générale serait exposée à une varitété plus grande de pesticides(...) que les vétérinaires ou les fleuristes.
(p26)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alzaiaalzaia   21 novembre 2014
Pourquoi cette forte consommation de pesticides ? Parce que. Parce que le sol est devenu un gêneur, qui respecte des règles aussi absurdes que la saison, la lumière, l'humidité, la chaleur, la fertilité. La société marchande ne peut ni ne veut attendre, patienter, composer.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Fabrice Nicolino (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Nicolino
Fabrice Nicolino : "L'écologie telle que je la comprends c'est une rupture mentale" .
Dans la catégorie : PollutionVoir plus
>Autres problèmes et services sociaux>Environnement>Pollution (16)
autres livres classés : pesticidesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
80 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre