AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782414571512
248 pages
Edilivre-Aparis (25/02/2022)
4.3/5   23 notes
Résumé :
En reportage à Haïti, la journaliste Rachel Simons et son caméraman, le jeune Jake Donovan, finissent par s’échouer sur une île déserte des Bahamas, après le naufrage de leur navire. Ces deux fortes personnalités vont alors devoir cohabiter et s’entraider dans cet endroit isolé, cachant bien des secrets. Après plusieurs semaines, un bateau accostera et les deux naufragés se croiront enfin sortis d’affaire. Mais ils seront loin d’imaginer que l’île où ils ont échoué ... >Voir plus
Que lire après Naufrage en EnferVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 23 notes
5
7 avis
4
8 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Rachel Simons, une célèbre journaliste et son jeune caméraman Jake Donovan couvrent un reportage sur un ouragan qui dévaste Haïti. Leur vol de retour se passe mal et ils doivent atterrir de force à Cuba. Décidés à rejoindre Miami au plus vite, ils embarquent à bord d'un bateau de pêche qui va faire naufrage sur une île déserte des Bahamas. Déserte… et pourtant une construction récente est érigée sur cette île, dans laquelle ils découvrent de quoi survivre quelques temps. Rachel et Jake s'y réfugient jusqu'à ce qu'un bateau accoste. Alors qu'ils s'attendent à du secours, le couple voit débarquer des hommes appartenant à un dangereux cartel qui organise sur l'île des parties de chasse très spéciales… Ils vont devoir faire preuve de sang-froid, de ruse et de force pour survivre face à l'ennemi.

Ne pas se fier à la couverture idyllique de ce roman mais plutôt à son titre éloquent : un naufrage sur une île pas si déserte que cela et qui va vite devenir un enfer. C'est ce que vont vivre les deux protagonistes : Rachel, une femme charismatique, manipulatrice et sans égard pour autrui, bref détestable. A l'opposé de Jake, jeune homme ambitieux, raisonnable et intelligent, altruiste également, qualité qui lui offre dès le départ la sympathie du lecteur. Ces deux personnages sont dans un premier temps obligés de survivre face à une nature plutôt hostile : le naufrage de leur bateau et leur arrivée sur l'île nécessitent de bonnes facultés d'adaptation, que Rachel doit surtout à Jake. Dans un second temps, ils vont devoir affronter cette horde de « chasseurs » et leur proies. Quitte à devenir eux aussi des chasseurs… Jusqu'où leur faudra t-il aller pour survivre ?

Je n'ai eu aucun mal à suivre ce récit, à en imaginer les scènes comme si j'étais devant un film d'action, l'intrigue fait preuve de nombreux rebondissements, jusqu'à une fin inattendue et surprenante. La tournure du récit réserve sont lot de violences, physiques et psychologiques et le suspense est bien présent du début à la fin. le style est donc très visuel en dépit de quelques lourdeurs et répétitions qui auraient pu être évitées mais le roman reste distrayant et bien mené.

Le sujet, bien que déjà rencontré dans de précédentes lectures, est traité de façon efficace : l'idée que quelques hommes dangereux et armés puissent s'octroyer les moyens de satisfaire des plaisirs interdits et sordides, n'est finalement pas si irréaliste que cela, mais bien inquiétante. Je remercie Guillaume Nicolleau de m'avoir contactée pour me proposer la lecture de son second roman.
Lien : https://loeilnoir.wordpress...
Commenter  J’apprécie          90
On est en été, un moment parfait pour aller sur une île, non ?
Oh mais mince alors, en fait c'est une île sur laquelle il aurait mieux valu ne jamais mettre les pieds !

Nous allons suivre Rachel et Jake.
Rachel est une journaliste aguerrie, qui peut sembler sans coeur, mais c'est aussi un peu la société qui l'a rendue ainsi.
Jake est plus jeune qu'elle et son cameraman.

Tout commence alors qu'ils sont en reportage sur place, un peu comme un film catastrophe. Rachel pour être la première à revenir et livrer son reportage va prendre des risques qui vont se retourner contre eux, car voilà qu'ils vont finir par faire naufrage sur une île, a priori déserte. le comble de malchance, personne ne sait où ils sont, vers où ils sont partis. Si on les recherche, ce ne sera certainement pas là.
Vu le passif et les expériences de Jake, il va pouvoir montrer pas mal de talent. C'est assez intéressant, car le rapport de force s'inverse totalement.

Il leur faut survivre en terrain hostile, difficile, qui pourrait être paradisiaque dans d'autres circonstances, c'est un peu comme un retour à la nature et aux sources. Mais qui saurait réellement se débrouiller sur une île déserte ?

La plume est percutante, immersive, il y a un côté qui va droit au but, sans détour. Guillaume Nicolleau sait également nous dire et faire comprendre les choses, sans en faire de trop. Il évite de trop rentrer dans des détails sordides, ce n'est pas plus mal.

Tout est bien amené, et nous nous demandons comment ils vont ressortir de cette île ? Vivant ? A quel prix ?
C'est dit dans le résumé, mais en fait l'île sur laquelle ils ont échoué est le terrain d'une chasse à l'homme organisé pour des riches en mal de sensations fortes, ne se contentant plus d'autres gibiers, mais voulant la crème de la crème, qui pour eux est l'homme.
Pour leur bonne conscience, du moins prétendue, cela se fait à partir de prisonniers.
Ceux qui veillent sur les clients et organisent tout ont un sacré matériel à leur disposition.

Vous imaginez bien qu'en trouvant nos deux échoués, ils ne vont pas se dire oh ce n'est pas grave, on va vous reconduire chez vous.
Rachel et Jake ne voient pas les choses de la même manière et ne prennent pas les mêmes décisions.

Autant dire que survivre sur une île par ses propres moyens c'était déjà compliqué, mais une fois qu'il y a plus de monde et avec la chasse à l'homme, cela prend encore une autre dimension. Nous sommes pris dedans, nous voyons des cruautés se dévoilaient et se demandons comment s'en sortir.
Les chassés sont quand même des prisonniers, parlant une autre langue. Attendre ou s'unir contre l'ennemi ? Comment être sûr de ne pas être trahi ou abandonné ?
Le lecteur est totalement pris dans la tourmente avec eux, tremble par moment.

Du début à la fin, nous sommes entraînés, surpris, les instincts les plus bas et primaires de l'humain peuvent s'éveiller aussi. La tension et les problèmes montent crescendo.
Les relations se font et de défont, des demandes sont cruelles.
C'est une véritable lutte pour la survie, et jusqu'à la fin, nous avons un doute sur ce qui se passera réellement.

Pour vous rafraîchir cet été ?

Le livre commence avec une citation qui donne le ton, les chapitres ont des sous-titres. La police d'écriture est agréable agrémentée de quelques effets de style (mise en italique ...)
Les pages se tournent facilement, on a envie de savoir ce qui va se passer, bien qu'on le craint aussi.

Merci à l'auteur, Guillaume Nicolleau, pour la découverte de son livre.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          50
Sincèrement, comment résister face à un tel résumé ? Personnellement, c'est exactement ce qui m'attire et qui me donne envie de lire un roman. du coup, c'est avec un grand plaisir que j'ai plongé dans cette histoire et que j'ai rencontré Jack et Rachel. Si le récit commence de façon douce et assez simple, il prend un tournant totalement inattendu et déstabilisant quand, à la suite d'un reportage, ils se retrouvent naufragés sur une île.

Cette île semble banale en apparence. Mais en la visitant, ils vont tomber sur d'étranges installations qui laissent présager qu'elle n'est pas si abandonnée que cela… Et effectivement, un bateau en approche avec de nombreuses personnes à son bord va totalement transformer la vie de nos deux personnages. A partir de là, l'histoire va devenir de plus en plus sombre et l'action omniprésente, de quoi nous faire dévorer les chapitres et nous donner envie d'en apprendre toujours plus.

Difficile de ne pas craindre le pire pour nos héros quand nous voyons comment les choses évoluent et que nous comprenons ce qui se passe réellement sur cette île. L'auteur nous offre un récit où les rebondissements sont nombreux et il est bien difficile de savoir exactement comment les choses vont se terminer, ce qui rend l'histoire d'autant plus passionnante et palpitante ! Et la fin ! Mais quelle fin ! J'ai adoré.

La toile est impeccablement tissée et l'auteur a très bien réfléchi aux événements et à leur enchainement, ce qui rend son récit addictif. Nous nous attachons aux personnages, principalement à Jack, car même si ce que vit Rachel est atroce, il m'a été difficile de complètement compatir pour cette femme au caractère bien particulier… Mais ils forment un duo détonnant et original, ce qui rend le tout d'autant plus accrocheur, surtout au niveau de l'évolution de Jack.

C'est vraiment un roman qui vaut le détour et qui plaira aux fans du genre, car tous les ingrédients sont présents pour nous faire frémir et nous pousser à enchaîner les chapitres d'une traite. Je ne peux donc que vous conseiller de le découvrir et de rencontrer Jack et Rachel, même s'ils vont vivre un réel cauchemar.

En bref, si vous êtes prêts à plonger au coeur d'un naufrage un plein enfer, ce roman est totalement fait pour vous !
Commenter  J’apprécie          40
Bonjour,

Voici un thriller que je viens vous chroniquer en retour de lecture : "naufrage en enfer" de Guillaume Nicolleau paru aux éditions Edilivre.

Haïti. En reportage sur l'île, Rachel Simons et son caméraman Jake Donovan vont s'échouer sur une île supposée déserte suite au naufrage du navire qui été sensé les ramener chez eux à Miami. Ils réalisent alors qu'ils sont tombés sur une installation qu'ils croient appartenir à l'armée.

ils vont rester sur cette île seuls pendant quatre semaines jusqu'à ce qu'un bateau accoste. Les deux journalistes se croient sauvés, mais hélas réalisent bien vite qu'ils ont à faire à des bandits sans scrupules.

Une organisation secrète s'y est établie afin d'offrir les services d'une chasse à l'homme bien particulière. Et parmi les proies, figure Jake. Comment vont-ils s'en sortir ? Ils vont surtout apprendre à survivre dans cet enfer…

Superbe roman, j'ai adoré ! C'est entrainant, addictif, l'histoire est prenante du début à la fin. le caractère impossible de Rachel va l'opposer à Jake, qui lui est un vrai gentil. Ensemble, ils vont connaître pas mal de péripéties qui vont les changer à jamais.

Le récit est mené tambour battant. Pas le temps de s'ennuyer, l'action est omniprésente, sous tension, le coeur qui palpite intensément à chaque chapitre. Des surprises, des rebondissements inattendus, surtout la fin que je n'attendais pas, font que ce petit livre se dévore très facilement et très rapidement.

Les descriptions sont telles qu'il est facile de se les imaginer. C'est une écriture très visuelle, l'intrigue s'en trouve avantagée. Les personnages de l'organisation sont bien travaillés, les ressentiments à leurs égards sont réels. de même que Rachel, une vraie tête à claque celle-là, sans parler de Jake que l'on prendrait bien pour le pauvre Calimero.

La première partie du livre est consacrée aux aventuriers survivalistes qui tentent de s'en sortir tous seuls, puis la deuxième partie vient relancer la tension dramatique avec les méchants et cette partie de chasse très spéciale. Quelques scènes un peu gores sont à relever dans certains passages.

Un excellent roman d'aventure rythmé qui nous entraîne dans une incroyable histoire pleine de suspense. Partez sans tarder dans cette aventure à vous couper le souffle !

Bonne lecture, amis lecteurs !
Je remercie chaleureusement guillaume pour l'envoi de son ebook.
Lien : https://lecture-chronique.bl..
Commenter  J’apprécie          70
Après un intéressant mais partiellement inabouti premier roman, L'EMPLOYE DU DIABLE, Guillaume Nicolleau revient avec un second bouquin qui gomme la plupart des défauts de son jet précédent. L'intrigue, ramassée, se montre ainsi plus travaillée et efficace : en reportage la journaliste vedette Rachel et son jeune caméraman, Jake, s'échouent sur une île déserte. Heureusement, ils découvrent sur place des réserves de vivres et peuvent envisager sereinement de passer quelques semaines sur l'île en attendant l'arrivée des secours. Hélas, l'île est utilisée par une organisation secrète comme terrain de chasse à l'homme. Rachel et Jake vont donc se retrouver embarqués dans une course désespérée pour leur survie.
NAUFRAGE EN ENFER c'est du survival rondement mené, très plaisant et addictif. En un peu moins de 250 pages pas le temps de s'ennuyer ni de dévier de l'intrigue : le roman reste tendu, efficace et d'une lecture aisée, l'équivalent littéraire d'une série B d'antan. La plume, elle, est efficace : ni relâchée ni « trop écrite », elle convient parfaitement au bouquin. Malgré une certaine linéarité, l'auteur propose quelques surprises et autres retournements de situation, se permettant d'ailleurs un final inattendu, peut-être un peu trop brutalement amené pour pleinement convaincre mais suffisamment surprenant et mémorable pour emporter l'adhésion. Après une première partie façon « survival » pur et dur, la seconde prend les chemins de la chasse à l'homme, entre les exactions du Comte Zaroff et les massacres à la « Battle Royale ». La violence est bien dosée et le récit avance à bon rythme, le lecteur désirant savoir comment les héros vont se tirer (ou pas) de ce guêpier.
Un bon roman d'aventures et de suspense.
Merci à l'auteur pour l'envoi.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Il tira alors dessus et le câble sortit du sable pour se diriger jusqu'à l'abri en parpaings. Jake se redressa subitement, le sourire aux lèvres. Il regarda Rachel et s'écria : 
- Ce bâtiment a de l'électricité !
L'instant d'après, ils coururent vers la maison et y entrèrent pour découvrir une pièce d'environ vingt mètres carrés. Sur un côté, le long des murs, se trouvaient deux canapés en résine tressée avec leurs coussins, et une petite table de salon. A l'opposé, un coin cuisine avait été aménagé avec un petit placard, une plaque de cuisson, ainsi qu'un évier. Des panneaux en fibres de bois étaient fixés sur tous les murs intérieurs, ainsi qu'au plafond. Le sol était en béton lissé, et les cloisons qui séparaient les pièces étaient également en bois. Il y avait dans cette salle une ouverture servant d'entrée, une autre près des banquettes faisant office de fenêtre, puis une dernière, plus petite, au niveau de la cuisine. Le couple resta quelques secondes à observer cette pièce, qui semblait trop belle pour être vraie.
Commenter  J’apprécie          20
Le jeune homme reprit alors sa caméra et se mit à filmer de nouveau. Il enregistra quelques images des dégâts que l’ouragan avait laissés derrière lui. Des poteaux électriques étaient couchés sur les routes, des morceaux de toiture et des branches de palmiers jonchaient le sol, et les maisons
autour de lui semblaient en ruines. Il regarda les secouristes pratiquer des soins sur les victimes. Il observa aussi les nombreux militaires envoyés sur place, qui s’engouffraient dans les habitations, pour extirper les malheureux pris au piège sous les décombres. Toutes les personnes valides autour de Jake, sur la plage, dans les rues, dans les bâtiments, avaient la motivation d’aider quelqu’un. Seuls les reporters présents ne faisaient rien pour aider.
Commenter  J’apprécie          20
Toutes les personnes valides autour de Jake, sur la plage, dans les rues, dans les bâtiments, avaient la motivation d'aider quelqu'un. Seuls les reporters présents ne faisaient rien pour aider. Et le garçon le comprit ce jour-là. L'espace d'une seconde, il voulut courir en direction de ces maisons détruites, pour contribuer aux recherches, mais il savait que sa patronne refuserait. Elle qui n'était ici que pour un "reportage" et rien d'autre.
Commenter  J’apprécie          30
Rachel Simons était une femme méprisable et égoïste, passant son temps à insulter les gens autour d’elle et à écraser tous ceux qui se mettaient sur sa
route.
Commenter  J’apprécie          20
Les gentils finissent toujours les derniers.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : prisonniersVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Guillaume Nicolleau (1) Voir plus

Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2858 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}