AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Stéphanie Nicot (Directeur de publication)
EAN : 9782354080792
283 pages
Éditeur : Mnémos (20/05/2010)
3.65/5   17 notes
Résumé :
Autour de l'un des grands thèmes du genre, cette seconde anthologie a convoqué les maîtres de la fantasy épique et quelques révélations issues de la nouvelle génération, victimes des sorts les plus puissants. Magicienne du « Vieux Royaume » ou sorcière basque, femme humiliée vengeresse ou victime des forces du Mal, sinistres Moires de la famille Tengelli ou « chiens rouges » revenus d'entre les morts, ils sont tous là... Entrez dans les mondes fascinants de Magicien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
celindanae
  18 février 2017
Le festival des Imaginales a été créé en 2002 mais la première anthologie du festival n'a vu le jour qu'en 2009. Ce recueil est la deuxième anthologie à paraître après Rois et Capitaines chroniquée ici sur le blog. le thème de cette anthologie est un peu moins original que la précédente, les magicien(ne)s étant des figures très connues et utilisées de la fantasy. Cependant, on en trouve de différentes sortes, des bons, des mauvais, des mages de la nature, des shamans ou encore des nécromants. Comme souvent, dans une anthologie toutes les nouvelles ne se valent pas et certaines dans celui-ci manquent d'originalité. Cependant, certaines ont su relever le niveau même si cette anthologie n'atteint pas selon moi le niveau de la précédente.
Sire Cédric ouvre ce recueil avec une nouvelle intitulée Coeur de serpent, l'auteur est loin de son univers habituel. Il nous raconte l'histoire d'une armée voyageant en territoire sauvage où sévissent de dangereux guerriers. Une jeune femme va sauver un homme emprisonné qui la sauvera ensuite à son tour. La nouvelle se lit bien, même si la fin est un peu rapide, cependant il manque un petit quelque chose pour la placer un cran au dessus.
Dans Djeeb l'encharmeur, Laurent Gidon nous parle d'un jeune homme pris au piège par une magicienne qui se sert de lui pour tuer un puissant sorcier. La nouvelle est plaisante mais ne restera pas dans les mémoires. Charlotte Bousquet retrouve l'univers de la trilogie Arachnée dans Toiles déchirées où une jeune fille apprend ses origines, son passé et sa destinée par sa mère mourante. le texte est bien écrit, mais on reste sur sa faim.
Dans Exaucée de Maïa Mazaurette, une magicienne invoque un jeune homme sensé être un prince charmant, mais elle est plutôt déçue du résultat. Un peu d'humour mais à nouveau peu d'originalité. Justine Niogret reprend un des personnages de son roman Chien du heaume dans T'humilierai, une nouvelle bien écrite et assez sombre, sur un sorcier bouc et sa fille. L'ultime illusion de Erik Wietzel nous raconte l'histoire d'un magicien pas très sympathique au premier abord qui va chercher un trésor en haut d'un montagne. Il affrontera des périls et fera des rencontres inattendues. Même si on devine facilement la fin le texte est intéressant.
Rachel Tanner place sa nouvelle In cauda venenum dans l'univers du Cycle de Mithra avec un personnage féminin qui est une magicienne puissante. Son personnage fait penser un peu à celui des autres nouvelles de cet auteure dans les anthologies des Imaginales, une demi elfe, puissante et indépendante. On se retrouve dans une enquête pour trouver qui a lancé un maléfice à une femme bourgeoise de Rome. le texte est bien construit, bien écrit et se lit facilement même si on ne connait pas l'univers des romans. Julien d'Hem dans Margot parle d'une histoire de vengeance après un viol. Une jeune fille ordinaire se fait aider par une démone enfant pour se venger. La nouvelle est plutôt convenue mais se laisse lire.
Le crépuscule des maudites est une nouvelle écrite à 4 mains par Sylvie Miller et Philippe Ward. J'ai trouvé cette nouvelle très intéressante, elle est basée sur le conflit entre anciennes et nouvelles religions. En pays basque, un inquisiteur doit chasser un sorcier qui veut ramener un dieu maléfique et chasser une déesse de la nature. Même si certains événements se devinent, la thématique est bien traitée et intéressante. L'autre de Pierre Bordage parle d'un village, à une époque indéterminée, où tout le monde attribue ses malheurs à une nouvelle arrivée depuis un an et demi. L'auteur montre les dangers du bouche à oreille et des rumeurs dans un petit village où tout le monde rejette ses propres fautes sur le surnaturel. Rien de très original dans ce texte qui se lit bien.
Jean-Claude Dunyach nous offre un des meilleurs textes de cette anthologie avec Respectons les procédures, une nouvelle déjà présente dans L'instinct du troll (première nouvelle des 4). C'est une très bonne nouvelle pleine d'humour et de second degré avec un stagiaire et des notes de frais. L'auteur fait ici une caricature du monde de l'entreprise et de l'administration moderne. La nouvelle suivante de Lionel Davoust Quelques grammes d'oubli sur la neige est présente dans La route de la conquête. Un roi qui voit son pays tomber dans la misère a recourt aux services d'une sorcière pour retrouver sa gloire passée. On assiste à un conflit entre la religion et la sorcellerie. La plume de l'auteur est toujours très belle et l' univers intrigant.
Jean-Philippe Jaworski revient dans l'univers du vieux royaume, avec La troisième hypostase, une histoire avec des elfes et une magicienne. C'est toujours magnifiquement écrit et un plaisir de retrouver cet univers très riche. Fabien Clavel conclue avec talent cette anthologie avec Chamane, un texte se situant dans l'Europe de l'est médiévale, avec des chamanes se transformant en animaux. le problème des anciennes croyances qui se perdent est au coeur de ce récit.
Le thème de cette anthologie était à mon sens moins original que le précédent, ce qui se ressent sur plusieurs textes. On y retrouve quelques nouvelles d'un très bon niveau et certaines qu'on oubliera vite. Il est aussi dommage que des textes soient déjà connus. Néanmoins, je lirais à plaisir les autres anthologies des Imaginales
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
boudicca
  22 mars 2012
Deuxième anthologie parue suite au festival des Imaginales d'Epinal après « Rois et Capitaines » en 2009, « Magiciennes et sorciers » se compose de treize nouvelles faisant intervenir un certain nombre de grands noms de la fantasy française d'aujourd'hui, de Lionel Davoust à Pierre Bordage en passant par Justine Niogret, Erik Wietzel... Globalement, le principe ainsi que l'ouvrage en lui-même me plaisent évidemment beaucoup, même si ce dernier me paraît quelque peu inégal et nettement en dessous de l'anthologie précédente. Si certaines nouvelles s'oublient malheureusement finalement assez rapidement une fois la lecture terminée, c'est toutefois avec plaisir que l'on retrouve les univers et les personnages de certains auteurs comme la magicienne Judith du « Cycle de Mithra » de R. Tanner (« In causa venenum ») ou bien le Vieux Royaume de J-P. Jaworski qui nous propose comme souvent une nouvelle pleine de magie et de poésie mettant cette fois en scène des elfes, à mon sens la meilleure de cette anthologie (« La troisième hypostase »).
Difficile de parler de toutes les nouvelles, aussi me contenterais-je de mentionner celles qui m'ont le plus marquée. Outre le texte de Jaworski j'ai notamment été assez séduite par « Toiles déchirées » de Charlotte Bousquet, nouvelle dans laquelle on assiste aux révélations faites à la jeune Dionisia sur son passé et surtout sa destinée (nouvelle qui, comme je l'ai découvert par la suite, n'en est pas vraiment une puisqu'il s'agit en réalité d'un extrait du dernier roman en date de l'auteur, « Matricia »). Fabien Clavel réussit également son coup avec « Chamane », texte qui clôt cette anthologie de façon agréable et dans lequel on retrouve l'ambiance très particulière de l'Europe de l'Est médiévale à l'aube de l'avènement du christianisme (époque déjà mise en scène par l'auteur dans son roman « Le châtiment des flèches »). Idem pour Justine Niogret qui met en scène dans « T'humilierai » l'un des personnages de son roman « Chien du heaume », le tout avec une plume toujours aussi incisive et poétique.
Malgré quelques nouvelles peu mémorables, l'ouvrage offre toutefois de très bons moments de lecture, aussi c'est avec plaisir que je poursuivrais ma découverte des anthologies parues et à paraître dans le cadre du festival des Imaginales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Ptitetrolle
  22 août 2014
Magiciennes & Sorciers est un recueil sombre qui mêle magie et religion et permet au lecteur de (re)découvrir quinze auteurs talentueux. Toutes les nouvelles sont de bonne qualité (même si bien sûr j'ai mes préférences), et on y trouve des styles et des inspirations très variés.
J'ai beaucoup apprécié découvrir des personnages issus d'univers et de romans déjà existants (Djeeb de Laurent Gidon, l'Archipel des Numinées de Charlotte Bousquet, le Vieux Royaume de Jean-Philippe Jaworski, le personnage de Bréhyr pour Justine Niogret, etc.). Ce lien avec d'autres oeuvres m'a permit d'une part d'apprécier les liens avec les univers pré-cités (et particulièrement le Vieux Royaume), mais aussi d'en découvrir d'autres; un premier aperçu qui m'a donné envie d'aller plus loin dans certains univers.
Je regrette juste que certains textes soient un peu en marge du recueil et entrent moins dans le thème "magique" de l'anthologie et son ambiance sombre. A lire si le thème vous intéresse et si vous avez envie de découvrir quelques auteurs français incontournables en matière d'imaginaire !
Lien : http://lecturestrollesques.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gromovar
  10 juillet 2011
"Magiciennes et sorciers" est la seconde anthologie publiée par Mnémos à l'occasion des Imaginales. Elle m'a paru bien inférieure à la première, "Rois et capitaines", qui était déjà bien moyenne.
Point de fantastique ici (ou à la marge) mais essentiellement de la fantasy, historique parfois. C'est un choix ; pourquoi pas ? Ce qui pose problème dans ce recueil, c'est qu'il y a écrit "Nouvelles de commande" à l'encre invisible sur la couverture. Les auteurs présents ne se sont visiblement pas trop fatigués, et je ne suis pas sûr qu'ils étaient tous inspirés par le thème (à preuve, beaucoup d'auteurs ont simplement recyclé leur univers ou leur personnage principal dans une optique Tintin ou Martine). La lecture de ce recueil a été un long ennui, à deux ou trois exceptions près dont j'ai envie d'embrasser les auteurs pour les remercier...
Lien : http://quoideneufsurmapile.b..
Commenter  J’apprécie          10
NicolasS83
  09 septembre 2014
(...) Sans conteste, « Magiciennes et Sorciers » succède dignement à « Rois et Capitaines ». Après l'honneur ou la trahison des hommes d'armes, cette seconde anthologie des Imaginales célèbre la magie, dans toute sa dualité, des souffrances qu'elle inflige aux maux qu'elle peut soulager, du pouvoir qu'elle apporte au prix qu'il faut, fatalement, payer. (...)
Lien : http://www.yozone.fr/spip.ph..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   01 février 2012
Dans la forêt merveilleuse il demeura insensible à toutes les séductions : il n'eut pas un regard pour les richesses dans les tertres entrouverts, pour les nymphes tordant leur chevelure au-dessus des étangs, pour le mirage entr'aperçu des fontaines de jouvence. Même les périls qui hantaient les sous-bois glissaient sur son insignifiance avec une désespérante constance. Derrière lui en revanche, la contrée était frappée de folie. Les meutes seigneuriales traquaient les lycanthropes jusqu'à tomber dans de féroces embuscades, les chevaliers errants se jetaient des défis et s'entretuaient sur des ponts ensanglantés; les fées relevaient les princes pourris au fond des vieux tumulus et lançaient leurs armées mortes à l'assaut des cours d'amour. La guerre était arrivée jusque dans le pays secret de Lusinga. (J-P. Jaworski, La troisième hypostase)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
boudiccaboudicca   14 janvier 2012
Nous avons brillé jadis. Sais-tu que c'est la magie des táltos qui a mené nos tribus ici? Quand nos ancêtres cherchaient encore un territoire où se réfugier, c'est l'un des nôtres qui, changé en cerf merveilleux, apparut aux deux fils du roi Nímrod, Hunor et Magor. Ils chassaient dans les marécages de Méotis quand ils aperçurent l'animal miraculeux. En le suivant, ils rencontrèrent les filles du roi Dul et les enlevèrent. Ainsi naquirent notre peuple et celui des Huns (…) Nous sommes les derniers. Après nous il n'y aura plus que des empoisonneurs et des escamoteurs. Les esprits ancestraux repartiront vers les steppes et nous laisseront seuls et vulnérables. (F. Clavel, Chamane)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
boudiccaboudicca   12 janvier 2012
Au carrefour de deux chemins se dressent deux pierres levées. Entre elles est tendue une bâche d'un noir de suie sur laquelle est écrit à la craie : "Grandes fêtes du solstice. Dégustation de bière nouvelle. Ménestrels, saucisses, bûchers d'hérétiques. Trolls s'abstenir"
(J-C. Dunyach, Respectons les procédures)
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Stéphanie Nicot (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphanie Nicot
Enregistrement du jeudi 11 juin 2020 dans le cadre du colloque universitaire des Imaginales : « Game of Thrones, nouveau modèle pour la fantasy ? ».
Table ronde animée par Stéphanie Nicot. Avec Emmanuel Chastellière, Lionel Davoust, Silène Edgar, Estelle Faye et Aurélie Wellenstein.
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1841 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre