AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Louison Nielman (Autre)
EAN : 9782374370651
120 pages
Éditeur : Macha Publishing (10/06/2020)
4.36/5   14 notes
Résumé :
Le jour où Céleste demande à son père le métier qu'il exerce, leur vie de famille paisible est bouleversée. Fossoyeur, son père est de plus en plus violent et les scènes de maltraitance envers sa femme sont courantes. Alors que les services sociaux conduisent la jeune fille dans un foyer pour enfants, celle-ci s'étonne d'apprécier l'endroit et la compagnie des autres.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,36

sur 14 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

cicou45
  19 décembre 2020
Ouvrage reçu dans le cadre de la dernière opération Masse critique Jeunesse, je tiens tout d'abord à remercier babelio ainsi que les éditions Macha pour l'envoi de cet ouvrage. Ce dernier est un peu particulier puisqu'il fait partie d'une toute nouvelle collection "Instant T" consacrée aux adolescents afin de répondre à leurs questionnements et à leur mal-être et je suis donc doublement plus sensible et touchée en rédigeant cette critique.
Céleste est a priori une enfant qui aurait tout pour être heureuse : elle a un toit et vit avec ses parents mais ça s'était avant, avant que son père ne revête et, ce, de plus en plus fréquemment, un masque, celui d'un dragon ou d'une bête assoiffée de violence autant physiques que verbales autant bien envers son épouse qu'envers sa propre fille âgée de douze ans, Céleste donc, notre protagoniste et narratrice. Avant, si cela arrivait de manière occasionnelle, c'est désormais devenu de plus en plus régulier que le père, sous l'emprise de la boisson, revêt ce "masque" qui effraie tant Céleste et sa mère. Mais celles-ci se taisent et subissent, attendant que cela passe. Cependant, un jour Céleste parle... Elle ne peut plus se taire, elle se doit de les protéger elle et sa mère...
Un court roman bouleversant, extrêmement bien écrit et adapté au public auquel il s'adresse (les adolescents) mais pas seulement. En fin d'ouvrage se trouve une page avec toutes les informations pratiques pour alerter, prévenir les services compétents face à ce genre d'affaire car cela ne devrait jamais avoir lieu ! Un ouvrage que je ne peux que vous recommander, avec des passages parfois extrêmement durs, même si les mots ne sont pas expressément dits mais rien que le fait de les suggérer est parfois bien pire ! A découvrir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
kade_read
  01 juillet 2020
J'aime participer aux Masses Critiques organisées par les équipes de Babelio. C'est de cette façon que j'ai découvert ce petit roman. Un récit écrit pour me rappeler un petit être innocent qui vivait cette même vie ... Je ne pouvais que le lire.
C'est un récit destiné à un jeune public. Je pense qu'il sert à éveiller les enfants sur l'éventuelle dangerosité de leurs proches. Un récit qui sensibilise sur les violences physiques et psychiques au sein d'une même famille. Un récit nécessaire car de trop nombreux enfants se refusent à parler. Pour protéger ceux qu'ils aiment ... même lorsqu'il s'agit de leur bourreau.
J'ai apprécié parcourir ce récit. Toutefois, il m'a semblé impersonnel. Les émotions ne transpiraient pas à travers les mots. Je ne suis pas convaincue qu'un enfant dans cette situation se sente compris et ose, grâce à ce récit, évoquer sa pénible vie (je peux me tromper, les enfants ont des caractères différents).
C'est, selon moi, un roman à offrir au maximum d'enfants. Car oui, il nous est impossible de savoir ce qu'il se passe réellement derrière les murs d'une maison lorsque les portes se referment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
MozzaBasilic
  23 juin 2020
Louison Nielman nous raconte ici le drame d'une jeune fille et l'éclatement d'une famille. Céleste 12 ans se retrouve en MECS (Maison d'enfants à caractère social) suite aux excès de violence du paternel de plus en plus fréquent et toujours plus graves et traumatisants.
On va suivre son placement en foyer et ses nombreuses interrogations : pourquoi est-elle là ? est-ce de sa faute ? aurait-elle du se taire ? combien de temps encore va-t-elle y rester ? sa mère est-elle en sécurité avec cet homme qui revêt un masque de dragon par-dessus son visage de mari et de père ?
L'auteure aborde ces sujets petit à petit pour comprendre comment la justice fonctionne dans ces cas-là.
Un père qui se noie dans l'alcool, une mère tétanisée par la peur et au milieu c'est une enfant qui va grandir trop vite et conserver une blessure profonde.
Un livre plutôt dédié à un public jeune (mais pas que !), instructif et qui permettra peut-être de faire délier des langues, sauver des enfants et des femmes sous l'emprise d'un homme malade. Car oui, ces actes sont injustes et ignobles mais traduisent généralement un mal-être et des troubles chez la majorité de ces individus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
Lisandra
  22 juin 2020
Un très très beau livre proposé par les éditions Macha et par Louison Nielman. Comment parler de sujets tabou et difficile comme celui-ci ? J'ai été impressionné par la facilité avec laquelle l'autrice nous plonge dans cette histoire, tout en nous expliquant pourquoi cela arrive mais surtout que faut-il faire quand ça arrive.
On nous parle donc ici de tyran familiale, un père violent, alcoolique, qui bat sa femme et terrorise tout le monde. Au delà de l'aspect familiale, l'aspect relationnel est aussi dénoncé. Son père est au final un réel "pervers narcissique", très jaloux, très manipulateur. Ce roman explique ce qui n'est pas normal de la part d'un père mais aussi de la part d'un copain/copine/mari/épouse, ce qu'est une relation toxique en fait. Et c'est assez rare pour être souligné je trouve, dans les YA surtout, ça à tendance à être mal dénoncé voire même glorifier. Ici ce n'est pas le cas, on voit que ce n'est pas normal et bon d'être comme ça.
Dès les premières pages on vit le changement de Céleste. Elle a parlé et arrive donc dans un centre. Un changement qu'elle a du mal à accepter au départ. Une séparation avec sa mère qu'elle ne comprend pas, des souvenirs qui reviennent (ce qui nous permet de découvrir comment était son père), les sentiments de culpabilité et de désespoir qu'elle ressent. Tout ceci est parfaitement expliqué. Pourquoi elles ne peuvent se voir que deux heures par semaine avec sa mère ? Pourquoi, elles, les victimes sont-elles punies ? On retrouve une très jolie phrase "ma mère n'a rien fait, moi non plus, alors...". On nous explique aussi que la loi ne peut rien pour une femme qui n'accepte pas d'être aider mais surtout qu'il faut être sur qu'elle n'a participer à aucune torture psychologique envers sa fille avant de la lui confier. C'est très bien expliquer aussi qu'il est normal de ressentir les émotions qu'elle ressent, elle a juste besoin de se confier et c'est ce qu'elle fait..
Ce qui est bien amené du coup c'est ce besoin de parler (je tiens à préciser qu'à la fin on a une liste de numéros utiles). Il est dit à un moment "Appeler le numéro des enfants maltraités, le 119 ? C'était sa mère que l'on frappait surtout, ils ne pourraient rien [...] Céleste ne savait pas encore que ce numéro est une aide précieuse pour tous les enfants". Et hop message passé en 2 phrases. Je précise aussi que ce livre est une véritable bouffée d'espoir pour ces enfants. Que faire ? Parler. Est-ce que ça sert ? Bien sûr.
Ce que j'ai beaucoup aimé aussi c'est le côté psychologique qui est évoqué. Pourquoi ce père est comme ça ? Parce qu'il a manque d'affection, d'amour. Il n'a pas eu de modèle, il ne sait pas aimer. Il les aimes mais d'une mauvaise manière. C'est aussi expliqué aux enfants que le monde n'est pas manichéen comme dans les Disney. Les méchants ne sont pas juste méchant pour être méchant il y a des raisons derrière ça. Cependant elle ne dit pas qu'il faut pardonner ça, elle explique simplement pour faire comprendre que vous avez souffert, mais il a souffert aussi c'est pour cette raison qu'il est comme ça. Ça permet aussi d'expliquer qu'il ne faut tout de même pas reproduire ça.
La collection Instant T est une très bonne collection en préparation. Une collection qui est prévu pour parler de ce genre de sujet tabous pour les adolescents à partir de 11 ans. Et je pense que c'est réellement une très très belle collection en prévision. Je pense que je m'intéresserais aux prochaines parutions.
Lien : https://taevinn.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
loulette
  24 janvier 2021
Tout d'abord, je tiens à remercier Masse critique ainsi que la maison d'édition MACHA de m'avoir choisie pour lire ce livre.
Sujets poignants que sont les violences familiales, le poids de la dénonciation pour un enfant, les réminiscences d'une éducation, le silence, la peur.
Louison Nielman, psychologue nous raconte l'histoire de Céleste, une petite fille de 11ans qui arrive dans un centre qui recueille des enfants pour les protéger de leur entourage.
Céleste, qui de par son prénom était destinée à une vie paisible et heureuse, est enlevée à ses parents car un monstre sévit dans son foyer. Elle a dénoncé les agissements de son père envers sa mère et elle-même. Des accès de colère, suivis d'actes de violence.
La jalousie, l'alcool, l'éducation reçue ont construits ce père qui petit à petit devient un dragon aux yeux de sa fille.
Céleste, cette petite fille sensible, aimante se sent coupable d'avoir dénoncé son père. Elle ne comprend pas non plus pourquoi sa mère n'a pas quitté la maison familiale au moment de son placement.
Et que dire des méandres de la justice. Pourquoi Céleste a été placée et a été séparée de sa mère alors que ce sont elles les victimes ? Pourquoi son père n'a pas été emmené lin de leur maison pour les laisser tranquilles ?
Une lueur d'espoir se dessine au terme de cette histoire, pourtant si courante malheureusement.
Je remercie Louison Nielman d'avoir abordé ce sujet pourtant si tabou. Il est d'ailleurs notifié en page 127 des numéros et sites internet pour venir en aide aux victimes.
J'ai eu le coeur serré pour cette petite fille qui porte tout le poids de ce qui arrive mais elle ne pouvait plus se taire, les actes de son père étaient trop lourds à porter pour sa petite personne.
Je trouve ce livre très adapté pour les jeunes, je pense d'ailleurs que ce livre devrait être proposé à la lecture au collège pour ouvrir les esprits des ados.
Bravo aux éditions MACHA car le travail éditorial est très bon, la typographie utilisée donne une aisance de lecture. de plus, le papier blanc glacé donne une pureté à l'ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   19 décembre 2020
"Le calme... Pouvoir rester là, sans peur, en sécurité. Cela la submerge comme un océan de douceur. Sa vie entourée de récifs et de tempêtes ne l'a pas épargnée, elle avait oublié ce qu'étaient la tranquillité, l'insouciance."
Commenter  J’apprécie          130
cicou45cicou45   19 décembre 2020
"Le pardon n'est pas une gomme magique qui enlève les mots qui ont blessé, les images terribles. Son père les a enfermées dans une tour de douleur, de peur, de colère. Sortir du silence est le pont, la passerelle vers une liberté retrouvée. Celle de vivre, celle de penser."
Commenter  J’apprécie          90
MozzaBasilicMozzaBasilic   22 juin 2020
Elle se rappela le jour où, en classe, sa copine cherchait un synonyme de "détester". La maîtresse avait dit "haïr". Cette haine grandissait ; ce sentiment, qu'elle ne vouait jusqu'alors qu'aux lentilles de la cantine ou aux araignées noires cavalant parfois sur le sol de la maison, était maintenant destinée à son père.
Commenter  J’apprécie          32
MozzaBasilicMozzaBasilic   22 juin 2020
Elle regardait sa mère évoluer dans la pièce, son dos devenait virgule, tellement elle le courbait pour ne pas affronter l'homme de la maison.
Commenter  J’apprécie          50
Gabs27500Gabs27500   09 septembre 2020
Magnifique !!! Mais il faut en parler , communiquer , casser les barrières de la peur et des non dits ...

Livre très bien écrit
Commenter  J’apprécie          11

Videos de Louison Nielman (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louison Nielman
Pour les cycles 1 et 2 + classe ULIS
Accueillir les émotions de Cécile Alix https://www.editions-retz.com/pedagogie/domaines-transversaux/accueillir-les-emotions-cycles-1-et-2-classe-ulis-9782725639765.html
Diminuer la fatigue de Louison Nielman https://www.editions-retz.com/pedagogie/domaines-transversaux/diminuer-la-fatigue-cycles-1-et-2-classe-ulis-9782725639772.html
Une forme pratique pour toujours avoir sous la main des idées d'activités qui permettront de débloquer des situations ou d'anticiper des surcharges cognitives et de progresser dans les savoir-faire ou les savoir-être.
Cette nouvelle collection « Mieux être à l'école » propose de courtes activités collectives autour de thématiques transversales et/ou psychosociales pour faire progresser les élèves dans leurs compétences émotionnelles et comportementales et les rendre, ainsi, disponibles aux apprentissages.
Chaque ouvrage comprend une soixantaine de fiches cartonnées indépendantes.
Elles sont de deux types : * Des fiches pour l'enseignant proposant un court, précis et visuel descriptif de la séance (1 séance = 1 fiche) : objectif, durée, lieu, matériel requis, déroulement de la séance. * Des fiches ressources pour les élèves : jeux, photos, illustrations, histoires…
Chaque volume a pour objectif : - de reconnaitre les émotions (Accueillir les émotions) ou le type de fatigues (Diminuer la fatigue). - de comprendre comment ces états naissent et s'expriment, comment les identifier, à quel moment on les ressent ; - être capable, en fin de projet, de les reconnaître, pour parfois, mieux s'en détacher (Accueillir les émotions) ou de les diminuer et les prévenir (Diminuer la fatigue).
+ Lire la suite
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1215 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre