AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330039336
Éditeur : Hélium (18/02/2015)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 200 notes)
Résumé :
Un roman à deux voix, où prennent la parole en alternance un adolescent franchement « geek » ayant perdu sa mère deux ans auparavant, et sa nouvelle demi-sœur, une des filles les plus populaires (et superficielles) du lycée. Bousculés par les changements de la vie des adultes qui les entourent, Stewart et Ashley, chacun à sa manière, leur font face. Comment la singularité des êtres, un chat névrosé et le hasard des interactions humaines peuvent venir à bout de bien ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  22 décembre 2016
Stewart, treize ans, et Ashley, quatorze, n'ont absolument rien en commun.
Il est ultra-sensible - plus encore depuis le décès récent de sa maman - et surdoué.
Elle est frivole, égoïste et d'une bêtise crasse.
Ils vont pourtant devoir se supporter au quotidien puisque le père de Stewart, amoureux de la mère d'Ashley, s'installe chez elles avec le fiston, leur chat, et quelques meubles et accessoires trop kitsch/colorés pour la déco épurée de la maison.
La couverture de l'édition française est moche, le titre aussi - je ne sais pas ce qui m'a attirée dans ce livre, à part sa place en bout de gondole à la médiathèque.
L'auteur évoque ici un tas de difficultés liées à l'adolescence (ou exacerbées à cette période délicate) : deuil, divorce, famille recomposée, collège, amitié, amour, harcèlement moral/physique, fréquentation toxique, statut social, apparence, différence, homophobie...
Ça fait beaucoup mais je n'ai pas trouvé la barque trop chargée, grâce au mélange plutôt subtil d'émotion et d'humour.
J'ai seulement été agacée par des ressemblances trop flagrantes avec d'autres romans pour adolescents tels que 'L'Echappée' (A. Stratton) ou 'Wonder' (RJ Palacio) - publiés avant ou après, peu importe, c'est à moi de mieux varier mes lectures !
• 3.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Jumax
  28 février 2017
Quel grand plaisir de retrouver Susin Nielsen ! Elle a un véritable don pour les personnages à la fois loufoques, touchants et justes. Elle s'arrange aussi toujours pour qu'un des personnages de ses précédents livres fasse un petit caméo ce qui est plutôt cool !
Stewart est un véritable petit génie ultra-sensible avec un petit problème de vision périphérique et de sociabilisation. Ashley au contraire a un don pour grimper l'échelle sociale et la mode, par contre le second degré et les mots compliqués... pas du tout son truc ! C'est deux personnes pourraient se compléter à merveille et apprendre l'un de l'autre, mais lorsqu'ils apprennent qu'ils vont former une famille recomposée, c'est le drame !
Commenter  J’apprécie          230
murielan
  08 mars 2015
Stewart, surdoué sensible de 13 ans, vit avec son père depuis le décès de sa mère. Il est maladroit en société et a du mal à nouer des relations avec des jeunes de son âge. Ashley, quant à elle, a 14 ans, est la star du collège, prétentieuse et égocentrique à souhait. Elle a du mal à accepter le divorce de ses parents suite au coming out de son père. Leurs parents ayant décidé de refaire leur vie ensemble, la cohabitation risque d'être difficile...
Un roman ados avec des touches d'humour mais qui aborde des thèmes de société importants : le deuil, l'homophobie, le regard des autres, les soirées trop arrosées qui dérapent...
J'ai beaucoup aimé cette histoire actuelle et toute la galerie de portraits qu'elle présente avec leurs qualités et leurs défauts.
Très sympa !
Commenter  J’apprécie          180
Ogusta
  29 janvier 2016
Un roman à deux voix très discordantes et simples, deux jeunes actuels confrontés à la différence, au deuil, à l'homosexualité, aux familles recomposées, à l'amour et qui tentent de faire avec... Et ça détonne !
Stewart est un gamin précoce, il analyse tout, adultes et ados, avec un regard acéré, juste et scientifique. C'est un personnage très attachant, drôle et courageux. Malgré la mort de sa mère, il essaie de vivre normalement, d'accepter et d'aimer la nouvelle vie de son père avec une nouvelle femme et sa fille Ashley. C'est un gosse qui aime sont chat, respire les molécules de sa maman dans le plaid qu'elle a tricoté et se cherche une place parmi les adolescents de son nouveau collège, place difficile à conquérir pour un enfant différent.
Ashley est une adolescente d'aujourd'hui préoccupée par sa popularité, la beauté de Jared, (le nouveau de troisième) et qui accepte très mal l'arrivée du nouveau compagnon de sa mère accompagnée de ce nouveau petit frère trop bizarre, Stewart. Elle est profondément choquée par la révélation de l'homosexualité de son propre père et va tout faire pour rendre la vie impossible à toute la famille..
Voilà. Je crois qu'il n'est pas besoin d'en dire davantage. Les deux voix de ce livre sont exploitées à fond, le ton est juste, les répliques très drôles et l'histoire sympathique et positive. Bref, ça forme un cocktail explosif qui devrait paire aux ados. En plus pas trop long !
Rien à ajouter. Rien à enlever. Un bon petit bouquin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Lagagne
  04 novembre 2015
Stewart, 13 ans, est un garçon surdoué qui a des difficultés relationnelles. Ashley, 14 ans, est la populaire du collège mais a le QI proche d'une huître parfois. Leur point commun ? Leur parent s'aiment et ils vont devoir vivre ensemble.
Ce texte est très drôle, piquant et plein de sourire tout en étant assez réaliste. Les caractères sont plutôt caricaturaux mais bien faits, ils sont attachant. Même Ashley ! qui pourtant est le genre de gamine à me taper sur les nerfs.
Un excellent moment de lecture, je crois d'ailleurs que je vais mettre sur ma liste d'autres livres du même auteur.
Commenter  J’apprécie          170

critiques presse (1)
Ricochet   28 juillet 2015
Un roman psychologique qui, malgré les sujets importants abordés (mort, homosexualité, maltraitance, surdouance), incite à la réflexion plutôt qu'à la déprime !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
ebardinebardin   15 février 2016
« Il y a un an et demi, mon père a dit à ma mère de s'asseoir et a prononcé les trois mots qui ont taillé notre famille en pièce. « Je suis homosexuel. » p.13
« Je dois avouer, pour être honnête à cent pour cent, que moi aussi je suis un peu homophobe. Je ne pensais pas l'être. Je veux dire, j'adore Geoffrey, le coiffeur-maquilleur de ma mère au boulot, et il est gay. Et je vois aussi des gays dans mes séries télé préférées, et ils sont toujours très cool, malicieux et marrants comme tout. Mais ce n'est pas la même histoire quand votre père vous balance soudain qu'il l'est. Ça n'a plus rien de cool ni de marrant. Ça soulève des tas de questions. Des questions auxquelles je n'ai pas vraiment envie de connaître ma réponse. Des questions comme : Mais est-ce que tu nous as aimées, au moins ? Ou bien était-ce un mensonge, ça aussi ? » p.14
« ce don-être précoce, surdoué- peut aussi signifier qu'on excelle dans certains domaines et qu'on est nul dans d'autres. Par exemple, je suis largement au-dessus de la moyenne pour les compétences intellectuelles, mais bien en-dessous lorsqu'il s'agit de la vie sociale. […]. Je n'avais pas beaucoup d'amis. […] Avec le recul, je comprends que je n'étais pas suffisamment stimulé, et quand je m'ennuyais, je me mettais à aboyer comme un chien, ou à ramper sous les pupitres, ou à manger de la craie. »p.32
«  Je lui ai dit une autre de mes citations préférées d'Einstein : ''Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.'' Elle m'a regardé et m'a simplement répondu : ''Comment cet homme pouvait sortir en public avec des cheveux pareils, ça me dépasse. » p.210
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ZilizZiliz   22 décembre 2016
- Je tiens à ce que tu manges avec nous. Et à ce que tu te montres agréable.
- Non aux deux.
- Ashley, tu vas trop loin.
- Je n'ai jamais voulu qu'ils emménagent ici. Je fais partie de la famille, moi aussi, et mon vote n'a même pas compté.
(p. 20)
Commenter  J’apprécie          170
NievaNieva   18 septembre 2016
Ensuite, en cours d'anglais, Mme Donnelly nous a rendu nos copies sur "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur". Elle nous avait demandé d'écrire sur "l'importance du thème directeur" dans le livre, et pour être honnête à cent pour cent je n'avais pas dépassé la page 50. Donc j'avais fait quelques copier-coller sur Wikipédia, et la prof m'a grillée. J'ai eu un F. Elle m'a prise à part après le cours et m'a dit que je devais tout refaire si je ne voulais pas être collée.

Du coup, en rentrant, j'ai décidé de m'occuper de moi. Je me suis fait un thé Red Velvet Cake de chez David's Tea, et je me suis vautrée dans le canapé pour regarder mon talk-show préféré. Chou-Fleur a passé la tête dans le salon et a miaulé, mais il n'est pas venu me voir, même quand je l'ai appelé. Quel crétin, ce chat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   02 juin 2018
J’AI TOUJOURS RÊVÉ d’avoir une sœur.

Un frère, pas vraiment. J’aime la symétrie et j’ai toujours pensé qu’une sœur créerait le quadrilatère parfait, le « carré familial » avec les chromosomes X alignés sur deux côtés et les Y le long des deux autres.

Quand j’embêtais mes parents avec ça, ils me disaient : « Stewart, on a déjà l’enfant idéal ! Penses-tu qu’on pourrait faire mieux ? » Difficile pour moi d’argumenter contre leur logique.

Puis un jour, je venais d’avoir dix ans, j’ai surpris une conversation privée entre mes parents. J’étais dans ma chambre en train d’assembler mon cadeau d’anniversaire, une énorme fusée Lego — sans consulter les instructions parce que j’ai d’excellentes compétences spatiales. Même si ma mère et mon père se trouvaient en bas, j’entendais distinctement leurs voix par la grille de ventilation :

— Léonard, le vœu de Stewart pourrait bien se réaliser…

J’ai déposé mes pièces de Lego et j’ai tendu l’oreille :

— Je suis en retard de deux mois. Ma taille épaissit et je suis tout le temps fatiguée…

— Tu es enceinte ?

— Je pense bien.

Je n’ai pas pu m’empêcher de crier « ENFIN ! C’EST LE PLUS BEAU CADEAU DE FÊTE DE MA VIE ! » par la bouche d’aération.

Le lendemain, maman a pris rendez-vous chez son médecin.

Mais ce n’était pas un bébé qui grandissait dans son ventre. C’était un cancer. Il avait commencé dans ses ovaires et, quand ils l’ont découvert, il s’était propagé.

Elle est morte un an et trois mois plus tard.

J’ai treize ans maintenant et ma mère me manque encore terriblement, parce qu’elle était un être humain de qualité. Quand j’avais sept ans, mon père et moi lui avions acheté une tasse pour sa fête où il était écrit « MEILLEURE MAMAN AU MONDE ». J’étais persuadé qu’il y avait une seule tasse comme celle-là sur la planète et qu’elle avait été fabriquée spécialement pour elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JumaxJumax   22 février 2017
- T'es pire qu'un dictateur, je lui dit en me levant pour la suivre.
_ Exact. Tout en haut sur la liste, avec Amin Dada et Slobodan Milošević.
Je ne sais pas du tout de qui elle parlait. Des collègues de travail, sans doute.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Susin Nielsen (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susin Nielsen
Vidéo de Susin Nielsen
autres livres classés : famille recomposéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

On est tous fait de molécules

Comment s'appelle la mère d'Ashley?

Caroline
Sophie
Lauren
Amélia

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : On est tous faits de molécules de Susin NielsenCréer un quiz sur ce livre
.. ..