AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ladybird123


Ladybird123
  05 février 2019
Premier roman pour Céline Nieszawer reçu dans le cadre de la dernière opération masse critique (merci à Babelio et aux éditions Tohubohu pour l'envoi de ce roman).

Claude est un homme seul, vidé et vide de tout désir. Il vit sa vie comme spectateur sans trop se poser de questions si ce n'est à Siri lorsqu'il lui demande l'histoire du monde mais Siri lui donne l'histoire de la coupe du monde. Pauvre Claude que personne n'entend. Il fête ses quarante ans, il reçoit beaucoup de notifications à cette occasion : la Redoute, le service après vente de la Fnac, Uber, la bibliothèque municipale. Personne n'a oublié Claude, le monde est merveilleux.
Sur le palier en face de son petit appartement, il y a aussi sa mère Véronique, perchée sur ses hauts talons, rouge à lèvres débordant, blonde platine. Elle rentre, elle sort de chez Claude comme bon lui semble.
Claude n'a plus de travail, il s'ennuie, il part quelques jours en Israel, il revient à Paris. Bref pour Claude, la vie ça va ça vient.

J'ai trouvé ce roman étrangement plat, à tel point que je me suis demandée si c'était voulu de la part de l'auteure ou si j'avais affaire à un roman raté.
Exemple: Claude part en Israël, le sable est fin et chaud. Il fait beau. Claude revient.
Il ne s'est donc rien passé.

Claude fume cigarette sur cigarette. Il fait des ronds avec sa fumée.
Il ne se passe à nouveau rien.

Claude s'achète un sandwich à la boulangerie. Il n'est pas bon. Il le mange quand même.

Heu... c'est moi ou vous aussi vous vous ennuyez ?

Quant à l'humour, je me pose la même question si j'en suis dénuée ou si c'est vraiment drôle.
Exemple : « La mère de Claude aimait beaucoup Johnny. Et semble bien aimer dire son prénom aussi. Elle a même eu un peigne à lui quand elle était jeune, qu'elle a donné à Claude pour qu'il se fasse les dents. »

C'est drôle ça ?

En conclusion, soit ce roman est d'une platitude déconcertante et brillante soit ses subtilités me sont passé au-dessus de la tête. Ce qui est sûr, c'est que Claude je n'ai vraiment pas envie de te rencontrer. 130 pages m'ont suffi. Adieu Claude et bonne route à toi !
Commenter  J’apprécie          7238



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (72)voir plus