AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Giorgio Colli (Éditeur scientifique)Mazzino Montinari (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070327299
Éditeur : Gallimard (02/10/1992)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 27 notes)
Résumé :

" Les hommes sont encore plus paresseux que timorés et ils craignent avant tout les ennuis dont les accableraient une honnêteté et une nudité absolues. Seuls les artistes haïssent cette démarche nonchalante, à pas comptés, dans des manières empruntées et des opinions postiches, et dévoilent le secret, la mauvaise conscience de chacun, le principe que tout homme est le miracle d'une fois ; ils osent no... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
chartel
  14 octobre 2008
Lire Nietzsche est toujours une aventure exaltante. L'une de ses qualités premières serait sa franchise et le ton affirmatif de son discours. Bien qu'il soit parfois difficile à comprendre à cause des multiples embranchements que prend son raisonnement, il est exemplaire et convaincant parce que c'est un philosophe qui fait ce qu'il dit. Il n'est pas là pour sa pomme, il n'écrit pas pour s'assurer d'une bonne situation parmi ses pairs, au contraire, Nietzsche voudrait que tout cela change et n'hésite donc pas à forcer ses critiques pour susciter l'indignation et la réaction épidermique.
Dans "Considérations Inactuelles III et IV" , Nietzsche commence par tirer à boulet rouge sur le monde universitaire, fustigeant les pseudo-philosophes installés bien confortablement dans leurs chaires cachant leurs incompétences derrière la futilité d'un savoir académique et pompeux. Mais il sait aussi être élogieux. Dans la quatrième considération, il analyse avec beaucoup de virtuosité l'oeuvre de Richard Wagner, se livrant au passage à une stimulante réflexion sur les enjeux de l'art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
blanchenoirblanchenoir   09 mai 2017
Dans le plus petit comme dans le plus grand bonheur, il y a quelque chose qui fait que le bonheur est un bonheur : la possibilité d’oublier, ou pour le dire en termes plus savants, la faculté de sentir les choses, aussi longtemps que dure le bonheur, en dehors de toute perspective historique. L’homme qui est incapable de s’asseoir au seuil de l’instant en oubliant tous les événements du passé, celui qui ne peut pas, sans vertige et sans peur, se dresser un instant tout debout, comme une victoire, ne saura jamais ce qu’est un bonheur et, ce qui est pire, il ne fera jamais rien pour donner du bonheur aux autres. Imaginez l’exemple extrême : un homme qui serait incapable de ne rien oublier et qui serait condamné à ne voir partout qu’un devenir; celui-là ne croirait pas à sa propre existence, il ne croirait plus en soi, il verrait tout se dissoudre en une infinité de points mouvants et finirait par se perdre dans ce torrent du devenir. Finalement, en vrai disciple d’Héraclite, il n’oserait même plus bouger un doigt. Tout action exige l’oubli, comme la vie des êtres organiques exige non seulement la lumière mais aussi l’obscurité. Un homme qui ne voudrait sentir les choses qu’historiquement serait pareil à celui qu’on forcerait à s’abstenir de sommeil ou à l’animal qui ne devrait vivre que de ruminer et de ruminer sans fin. Donc, il est possible de vivre presque sans souvenir et de vivre heureux, comme le démontre l’animal, mais il est encore impossible de vivre sans oubli. Ou plus simplement encore, il y a un degré d’insomnie, de rumination, de sens, historique qui nuit au vivant et qui finit par le détruire, qu’il s’agisse d’un homme, d’une peuple ou d’une civilisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chartelchartel   14 octobre 2008
Être cultive dorénavant signifie : ne pas laisser remarquer à quel point on est misérable et mauvais, féroce dans l’ambition, insatiable dans l’accumulation, égoïste et éhonté dans la jouissance.
Commenter  J’apprécie          30
SBysSBys   08 août 2014
C'est faire œuvre de simplesse que de déclencher une grosse avalanche pour balayer un peu de neige, d'assommer un homme pour écraser la mouche qu'il a sur le nez.
Commenter  J’apprécie          10
NoellyeNoellye   30 mai 2017
Le sens historique rend ses serviteurs passifs et respectueux.
Commenter  J’apprécie          20
CalibanCaliban   13 août 2016
L'homme de l'avenir est celui qui a la plus grande mémoire .
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Friedrich Nietzsche (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Friedrich Nietzsche
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Nietzsche au Paraguay de Christophe Prince et Nathalie Prince aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/145218-romans--nietzsche-au-paraguay.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
Dans la catégorie : Allemagne et AutricheVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie occidentale moderne>Allemagne et Autriche (278)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quel drôle de nom ! (8)

Nathan ...

Cheke-les-Moches
Kojourdelan
Hava Nagui
Paskejelefass

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , prénoms , nomsCréer un quiz sur ce livre