AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782820515711
120 pages
Bragelonne (21/05/2014)
2.83/5   9 notes
Résumé :
Worg est hyperconnecté: maître es réseaux, Messie geek pour costards paniqués, il règle tous vos problèmes à distance.Worg est un technomade: libre, sans attache, ou presque.Jusqu'à ce qu'il se penche sur une disparition incongrue et des perturbations de son braincast... et déchaîne les foudres meurtrières d'une corp' trop bien renseignée.Éric s'est exilé en Irlande pour élever des textes. On trouve de tout dans sa basse-cour : littérature et BD, science-fiction et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pois0n
  27 août 2019
A chaque relecture de coup de coeur, c'est la même appréhension : et si, le plaisir de la découverte passé, la magie s'estompait ?
On ne va pas se mentir, Ch3val de Troi3 fait partie de ces livres dont la note a malheureusement baissé suite à la relecture.
Pourtant, l'univers fait toujours mouche. Worg est toujours autant attachant et suivre ses galères est toujours un délice. Cumulant les casquettes de hacker, community manager et développeur, le jeune homme vit à Dolph, une sorte de ZAD installée en plein coeur de Dublin dans un futur pas si lointain, en pleine crise économique et où la notion de « liberté individuelle » n'est plus qu'un souvenir.
Dès les premières lignes, Eric Nieudan nous accroche, nous immerge dans son récit où les réseaux sociaux occupent une place à plein temps dans la vie des gens, où les lentilles ont remplacé les écrans et les bracelets à détection de mouvement les claviers, mais où les discussions ne volent pas plus haut qu'aujourd'hui. A la fois en terrain inconnu et familier, on n'a d'autre choix que de suivre Worg par dessus l'épaule et de voir où ça va nous mener. Et les choses ne tardent pas à dégénérer, Worg se retrouvant bien vite chargé d'enquêter sur une descente de flics venue troubler la paix de la petite cité autonome. Problème, il a mis les pieds dans une affaire vraiment, mais alors vraiment trop grosse pour lui !
La première moitié du récit est un véritable bijou, qui envoûte d'un bout à l'autre. Plus axée tranche-de-vie qu'autre chose, elle présente autant Dolph et son fonctionnement que la vie de Worg, entre son boulot, sa copine, et l'ex à laquelle il est toujours un peu accro. Difficile de ne pas l'apprécier, bien qu'il aie aussi ses défauts. En soi, Worg apparaît plutôt humain, concentré sur sa survie dans un monde où vouloir être libre signifie flirter en permanence avec l'illégalité.
Le rythme, d'abord assez posé, s'emballe de plus en plus au fur et à mesure que le héros progresse dans ses recherches... et prend conscience qu'il s'est fourré dans un sacré merdier. Non seulement le dépaysement fonctionne à 200%, mais en plus les passages d'action sont dynamiques et très réussis. Quant au côté dystopique de l'histoire, eh bien... disons que ce qui semblait être des dérives impossibles il y a quelques années a un goût nettement plus amer et hélas réaliste en 2019.
Mais alors, où est-ce que ça coince ? ... Vous l'aurez compris, dans la deuxième partie de l'histoire. Outre le fait que de longues ellipses s'enchaînent entre ladite moitié et la conclusion, précipitant une narration jusque-là précise et détaillée, on ne peut s'empêcher de penser que le monde est tout de même vachement petit. Comme si, finalement, tout tournait autour de Worg... Certes, de petits détails auxquels l'on n'avait pas forcément prêté attention au début du récit confirment que l'auteur avait très bien préparé son coup et savait dès le départ où il voulait nous emmener, alors difficile de dire que l'on ne l'avait pas vu venir : c'est faux, c'était sous notre nez, quoiqu'à dessein habilement camouflé dans le texte... Mais ça ne rend pas les choses plus crédibles pour autant. Et que dire de cette fin, si expédiée...
Reste que ce court voyage dans un futur vraiment pas rose, entre camps autonomes et cités utopiques, avancées et régressions tant technologiques qu'au niveau du mode de vie, sur fond d'informatique où l'adage « pour vivre bien, vivons cachés » est une nécessité vitale, demeure sacrément plaisant.
Est-ce que Ch3val de Troi3 est toujours un coup de coeur ? Oui. Est-ce que j'aurai plaisir à le relire une nouvelle fois d'ici quelques années ? Indéniablement. Mais est-ce que la magie est aussi intacte que lors de la première lecture ? Hélas non. Mais bon, tant pis. Ses défauts n'enlèvent rien à son charme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DarkHawk
  06 janvier 2015
Vous l'aurez peut être remarqué, j'aime bien cette collection numérique des éditions Bragelonne. Ce sont pour la majorité de courts romans d'action. Mon goût me pousse essentiellement à explorer les titres d'anticipation ou de science-fiction. Les titres que j'ai lus pour le moment sont parfaits pour se détendre après une lecture conséquente. Ce n'est pas toujours super bien écrit, mais ça se lit en quelques heures.
Ch3val de troi3 s'attaque au monde des hackers et au monde «libéral» qu'ils défendent. On va y suivre Worg, un brillant hacker qui combat les grandes puissances économiques et politiques qui oppressent les populations.
« Worg sentit sa mâchoire se crisper à nouveau. Depuis que la municipalité recevait des mises à jour gratuites en échange de la tolérance zéro sur le piratage de produits Microsoft, il ne faisait pas bon être trop pauvre pour se payer les licences. Les intérêts privés passaient souvent devant la mission publique.»
L'écriture est un peu lourde et pas toujours très maîtrisée. L'histoire en elle-même est assez divertissante. Nous avons droit à un peu d'action, de l'amitié et de l'amour sur fond de revendication sociale. Je ne vous cacherai pas que la partie revendication sociale exacerbée à l'extrême est assez irritante. le sujet a déjà été abordé dans de nombreux livres de façon bien plus délicate et percutante.
Malgré tout, on s'attache à Worg. Ce jeune hacker obsédé par son ex est attendrissant et navrant à la fois. Et à défaut d'adhérer à l'univers dépeint par l'auteur, je m'y suis amusé.
« Il y a quelques années, Worg se rappelait avoir lu les résultats d'un sondage mondial qui avait montré que la majorité des 15-35 ans se déclaraient plus fidèles à un réseau social ou un constructeur informatique qu'à leur nation d'origine. Les marques étaient les nouveaux drapeaux. Les logos étaient d'ailleurs les seuls symboles d'appartenance qu'on pouvait arborer dans la rue sans déclencher les programmes de recherche des cybermercenaires au service des gouvernements.»
Au final, Ch3val de troi3 a réussi son pari. Il m'a diverti. Ce n'est pas un grand livre, ni même un des titres majeurs de la collection SNARK mais il reste un honorable « page-turner».
Note : 5/10
Lien : http://www.les-mondes-imagin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Les_Lectures_du_Maki
  20 février 2015
Roman cyberpunk, très court qui se déroule dans un futur proche. Un monde où tout est hyper-connecté, un Big Brother de demain que l'on a déjà lu hier. Rien de nouveau, ni d'emballant..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DarkHawkDarkHawk   07 décembre 2014
Il y a quelques années, Worg se rappelait avoir lu les résultats d'un sondage mondial qui avait montré que la majorité des 15-35 ans se déclaraient plus fidèles à un réseau social ou un constructeur informatique qu'à leur nation d'origine. Les marques étaient les nouveaux drapeaux. Les logos étaient d'ailleurs les seuls symboles d'appartenance qu'on pouvait arborer dans la rue sans déclencher les programmes de recherche des cybermercenaires au service des gouvernements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Pois0nPois0n   24 août 2017
Celui qui se rapprochait le plus d'une autorité pensante à Dolph était sans doute le dernier des technophobes. Étrangement, c'était cet homme, coupé des communications en temps réel, et donc du monde, à qui on avait donné le pouvoir de prendre les décisions importantes. Bien sûr, le tout-venant était géré par un conseil d'échevins chacun à la tête d'un groupe de volontaires. Mais quand il fallait réfléchir à long terme ou rédiger des messages officiels à destination des autorités irlandaises ou des Nations Unies, c'était toujours John qui s'en chargeait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DarkHawkDarkHawk   07 décembre 2014
Worg sentit sa mâchoire se crisper à nouveau. Depuis que la municipalité recevait des mises à jour gratuites en échange de la tolérance zéro sur le piratage de produits Microsoft, il ne faisait pas bon être trop pauvre pour se payer les licences. Les intérêts privés passaient souvent devant la mission publique.
Commenter  J’apprécie          20
Pois0nPois0n   27 août 2019
Worg n'était pas particulièrement fier de ses origines. A vrai dire, il se sentait moins Irlandais que braincaster, moins dublinois que linuxien.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : hackerVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4267 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre