AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Pascal Bernard (Traducteur)Nathalie Besse (Traducteur)
ISBN : 2290350974
Éditeur : J'ai Lu (28/04/2006)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 201 notes)
Résumé :
"Je l'aime. II représente tout pour moi. Je l'ai attendu toute ma vie et à présent il est là. (J'ai du mal à m'expliquer.) Avec lui je peux contempler mon existence dans sa totalité, comme une carte, passé et futur réunis, comme un ange... [..] Tout est déjà arrivé. Tout en même temps. " Nous avons tous déjà eu cette impression d'avoir rencontré une personne quelque part avant, ou de l'avoir connue dans une autre vie... Et si c'était dans un autre temps ? Quand Henr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  04 novembre 2013
Qu'est-ce qui se passe quand Marty McFly prend la Dolorean pour aller voir la Belle au bois dormant version rousse ? Ça donne 'Le temps n'est rien', une belle histoire d'amour, mais...
Autant le dire tout de suite, le mélange des genres entre le fantastique de la 'chrono-déficience' d'Henry et le romantisme de sa relation avec Claire m'a vraiment déroutée et plutôt dérangée. Ça ne colle pas, pas du tout même, et du coup on a du mal à rentrer dans l'histoire,
Pourtant, il faut reconnaître que la construction du roman est astucieuse et que la relation des deux amoureux fait rêver : complicité, sensualité, confiance, tendresse, respect, projets... mais que diable viennent faire là-dedans les voyages dans le temps incontrôlés d'un Henry tout nu, plutôt malhonnête et souvent violent ? Ça ne colle pas (ah mince, ça je l'ai déjà dit)
Alors, même si la lecture est facile et pas désagréable, même si j'ai apprécié les nombreuses références culturelles et trouvé les soirées-familiales-qui-déraillent plutôt bien rendues, je n'ai pas été emballée par ce roman sentimental hybride. le temps n'est rien ? Ben si, justement, le temps c'est quelque chose de très important.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Crazynath
  10 avril 2018
Je me suis lancée dans la lecture de ce petit pavé de 523 pages car il faisait partie de la liste des 110 romans les plus plébiscités des Anglais ces dernières années. (Cf. Challenge BBC de Gwen)
La quatrième de couverture m'avait intriguée et attirée car en général j'aime bien les histoires de voyages dans le temps.
Donc voilà, j'ai lu ce livre et il me laisse une impression assez mitigée. Disons-le tout net, je n'ai pas plus apprécié que cela cette lecture.
L'histoire, qui est avant tout une histoire d'amour raconte la (ou plutôt les) rencontre(s) entre Claire et Henry. Ce dernier a la particularité de voyager dans le temps. S'il ne contrôle pas trop les moments où cela survient, il arrive cependant assez souvent à retrouver Claire à presque tous les âges de sa vie. Il la croise petite fille, adolescente, jeune mariée…
J'ai eu de la peine à rentrer dans l'histoire, mais après une petite gymnastique du cerveau pour comprendre les « voyages « de Henry, j'ai commencé à suivre cette histoire avec intérêt. Mais, au bout d'un moment, je reconnais que je me suis un peu ennuyée. Une fois que j'avais bien compris le principe de ces bonds dans le temps, les relations entre les deux personnages centraux n'étaient pas plus intéressantes que cela selon mes critères.
Mouaif, sitôt lu, sitôt oublié, ce qui explique la brièveté de la critique, ayant déjà terminé le livre depuis plus d'une semaine.

Challenge Pavés 2018
Challenge BBC
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
soleil23
  15 juin 2012
Le roman d'Audrey Niffenegger est du début à la fin un voyage dans le temps ou plutôt une course entre le passé, futur et présent. Pour celles qui n'apprécient pas les sauts temporels, cette histoire n'est pas pour vous (ça existe des gens qui n'aiment pas ce genre ?) Mais avant de décider, lisez "Le temps n'est rien"
Avant de commencer à vous parler de ce roman, je tiens à vous préciser que j'ai vu le film et plusieurs fois même et c'est aussi la raison pour laquelle j'ai voulu "lire" et m'imprégner de cette histoire bouleversante. C'est difficile de me défaire de l'image de ces deux acteurs "beaux et romantiques" à souhait. En effet, quand je lis, le visage d'Henry ou le sourire radieux De Claire viennent se superposer aux pages et je sens les mots.
Tout commence comme un jeu pour une petite fille qui découvre au fil des années qui passent l'Amour de sa vie. Oui c'est ainsi qu'on doit trouver l'amour, en prenant tout son temps, le temps de découvrir les choses de la vie, le temps de connaîtrez "l'autre", le temps d'aimer et d'être aimée car dans cette histoire "magique" il est question de temps et de deux êtres pris dans son tourbillon, lui ne peut y échapper par contrainte et elle par choix personnel : c'est lui l'homme de sa vie: passé, présent et futur, le prince charmant de tout les temps.
L'amour n'existe pas ont dit les uns ! l'amour existe vraiment ont claironné d'autres !
L'amour dure pour toujours ont clamé certains ! l'amour est éphémère ont crié d'autres !
Ce roman nous plonge dans ces affirmations et on se retrouve à réfléchir et même à revenir sur notre propre vécu, notre histoire à nous, et d'une certaine façon on voyage comme Henry dans le temps par nos souvenirs.
Mais détrompez vous, "Le temps n'est rien" cache bien son jeu car il n'est pas question que de temps et d'amour mais de seconde chance ! Cette carte bonus offert par le destin mais que certains ignorent et passent à côté et que d'autres gâchent dans des futilités. Ce roman nous renvoie à cette question : que ferions nous si on avait une seconde chance ????
J'ai encore une fois succombé au charme de ces deux personnes "si particulières", qui ne font que se chercher, se perdre pour se retrouver, une quête de coeur à travers le temps !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
XS
  26 mai 2018
Le temps n'est rien est une romance en forme de puzzle : Henry souffre en effet de chronodéficience et se retrouve malgré lui transporté dans le temps. le roman est centré sur sa relation avec Claire.
J'ai beaucoup aimé la façon dont s'imbriquent les périodes de discontinuité de la vie de Henry, qui sont très astucieusement disséminées tout au long des chapitres. Malgré la complexité du schéma mental que cela suppose, les en-têtes permettent de se retrouver facilement et, surtout, l'auteur n'abuse pas de teasings, ce qui est une gageure dans ce type de construction et prouve la maîtrise de sa narration.
C'est d'ailleurs ceci que je retiendrai de ma lecture : je n'ai pas lu ce livre comme une romance, la dimension littéraire a été éclipsée par la dimension « mathématique » de la construction qui m'a plus intéressée. Ce qui en fait un objet littéraire étonnant dans ma bibliothèque personnelle.
Commenter  J’apprécie          171
Missbouquin
  23 mars 2014
Clare est une enfant presque comme les autres, jusqu'à ce qu'elle rencontre un homme presque comme les autres, Henry. Sauf que leur rencontre n'a rien de commun avec celle des autres, et leur histoire non plus … Clare a 6 ans quand elle le voit apparaître à côté de chez elle. Il en a 37. Quinze ans plus tard, elle en a 21 et lui 28. Comment est-ce possible ? Eh bien parce que Henry est frappé d‘une tare génétique qui le fait voyager dans le temps, contre son gré. Petit détail qui a son importance : lorsqu'il voyage, il ne peut rien emmener, il se retrouve donc totalement nu, sans savoir à quelle époque il a voyagé … Il peut se croiser lui-même à différents âges. Et surtout, il peut voir sa future femme grandir, en essayant de ne pas trop interférer dans sa vie … Roman ambitieux que celui d'Audrey Niffenegger, qui nous fait voyager dans le temps tout en suivant la vie de Clare, enfant puis jeune femme puis mère puis vieille dame, qui tente d'avoir une vie normale malgré sa rencontre avec cet homme anormal. A partir de ce départ très science-fiction, l'auteur nous propose une belle histoire d'amour qui transcende les frontières du temps, d'une manière à la fois originale et convaincante.
J'avais acquis ce roman après avoir vu le film qui en a été tiré : Hors du temps, mais il me semble que celui-ci prenait pas mal de raccourcis par rapport au texte original, qui fait 500 pages bien tassées. Car elle va jusqu'au bout de son idée, imaginant les premières fois du jeune Henry et puis ses questionnements sur la paternité et la possibilité de transmettre ce défaut génétique inguérissable. Je n'ai pu m'empêcher de rire en lisant pas mal de scènes, en particulier parce que Henry est bibliothécaire et qu'il se retrouve régulièrement à errer nu au milieu des rayonnages, entraînant rumeurs et suspicion de la part de ses collègues … J'avoue que j'ai eu un petit faible pour ce gentil bibliothécaire qui subit son problème génétique alors qu'il essaye d'avoir une vie normale, et essaye souvent de le prendre avec humour malgré la gravité des situations dans lesquelles il se retrouve.
J'ai seulement trois petits regrets par rapport à ce texte :
- le romantisme parfois un peu dégoulinant, mêlant quelques scènes érotiques pas vraiment nécessaires
- le fait qu'Henry est finalement cantonné à des époques proches, comme s'il ne pouvait aller au-delà d'une époque où il n'existe pas encore ou plus. Il n'est fait allusion à aucun moment qu'il ait pu voyager dans un futur ou un passé lointain. Ce qui fait que j'ai davantage été tentée de classer ce texte en romance plutôt qu'en science-fiction, car l'histoire d'amour entre Henry et Clare est central et le moteur principal du récit.
- Autre regret enfin : Niffenegger part du principe qu'on ne peut rien changer au présent, que tout est figé par un déterminisme rigide. Clare et Henry sont donc uniquement spectateurs et non pas acteurs de leur vie, ce que j'ai dû mal à accepter car il me semble que chaque petit changement, en particulier lorsque Henry lui apprend des choses sur son futur, devrait le changer …
Malgré ces défauts, j'ai passé un très bon moment, versant quelques larmes à la fin et regrettant de devoir quitter deux personnages si attachants …
Un bon page-turner que je vous conseille, en anglais ou en français !
Lien : http://missbouquinaix.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
soleil23soleil23   12 juin 2012
Mais la lecon la plus rude, c`est la solitude de Claire. En rentrant, je la trouve parfois irritée ; j`ai rompu le fil de ses pensées, en brisant le silence réveur de sa journée. Parfois l`expression de son visage m`évoque une porte fermée. Elle se retranche dans la chambre de son esprit pour y faire du tricot ou je ne sais quoi. J`ai découvert que Claire aime etre seule.
Commenter  J’apprécie          110
Acr0Acr0   20 octobre 2015
Claire : C’est difficile d’être abandonnée ainsi. J’attends Henry sans savoir où il est, en me demandant s’il va bien. C’est difficile d’être celle qui reste.
Je m’occupe. Le temps passe plus vite de cette façon.
Je me couche seule et me réveille seule aussi. Je me balade. Je travaille et ne m’arrête pas avant d’être fatiguée. Je regarde le vent jouer avec les détritus qui ont été ensevelis sous la neige tout l’hiver. Les choses paraissent simples jusqu’à ce qu’on commence à les analyser. Pourquoi l’amour est-il magnifié par l’absence ?
Autrefois, les hommes partaient en mer et les femmes les attendaient, debout sur la jetée, guettant à l’horizon l’apparition de leur minuscule bateau. À présent, j’attends Henry. Il se volatilise malgré lui, sans jamais prévenir. Je l’attends. L’attente, chaque fois, semble durer une année, une éternité. Chaque instant s’écoule lentement, transparent comme du verre. À travers chacun de ses instants, j’entrevois une infinité de moments identiques, prêts à se succéder. Pourquoi est-il parti là où je ne peux le suivre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CrazynathCrazynath   10 avril 2018
Il y a dix minutes le ciel était d'un bleu cuivré et il faisait une chaleur lourde, on aurait dit que tout était déformé, comme si on se trouvait sous une grosse cloche en verre, les bruits autour de moi étouffés par la chaleur tandis que s'élevait le bourdonnement d'un chœur d'insectes.
Commenter  J’apprécie          110
StellabloggeuseStellabloggeuse   16 août 2012
-Est-ce qu’il t’arrive parfois de rester éveillée à te demander si je ne suis pas une espèce de plaisanterie que te jouerait Dieu ?
-Non. Je reste éveillée à craindre que tu disparaisses et ne reviennes jamais. Je reste éveillée à ruminer les brides d’informations que j’ai glanées sur le futur. Mais j’ai une foi totale dans l’idée que nous sommes destinés à être ensemble.
Commenter  J’apprécie          30
xstxst   22 septembre 2013
Today is not much different from all the other days. I get up at dawn, put on slacks and a sweater, brush my hair, make toast, and tea, and sit looking at the lake, wondering if he will come today. It's not much different from the many other times he was gone, and I waited, except that this time I have instructions: this time I know henry will come, eventually. I sometimes wonder if this readiness, this expectation, prevents the miracle from happening. But I have no choice. He is coming, and I am here.
(The time traveller's wife)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Audrey Niffenegger (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Audrey Niffenegger
Un film GÉNIAL Un roman ÉPOUSTOUFLANT ! Vite découvrez le !!!!!!
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2994 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..