AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Vincent Zouzoulkovsky (Traducteur)
ISBN : 2723431037
Éditeur : Glénat (30/11/-1)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Peut-être sur Terre... Peut-être dans le futur... Killy est un cyborg taciturne qui erre dans une gigantesque cité labyrinthique, s'étendant sur des milliers de niveaux. Armé d'un revolver amplificateur de radiations et accompagné de Shibo, un scientifique, il part en quête du "net-gene", un programme qui aurait échappé à la contamination globale d'un virus informatique, et qui serait capable de gérer le monde. Blame se déroule dans un univers high-tech et organiq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alfaric
  28 février 2018
Un tome 2 très sombre mais très intéressant : après un voyage infini, Killy arrive à Akima et pense avoir retrouvé la trace des humains originels avant de tomber sur des elfes triclopes...
Ce tome 2 se déroule intégralement à Vivélec où tout le monde mesure 2m40 et donc où tout le monde prend Killy pour en enfant. Mais Vivélec c'est d'abord et avant tout un enfer capitaliste dans lequel l'élite scientifique a droit de vie et de mort sur les masses prolétaires, tout en se réservant les connaissances permettant d'étendre son existence quasi-indéfiniment... Pour avancer dans sa quête, Killy accompagne les convoyeurs Testu et Yoshio (qui n'est plus d'une tête reliée au tableau de bord de son véhicule), et on a un passage western cyperbunk très plaisant où Killy protège sa diligence des peaux-rouges locales. Mais quand il découvre la vérité sur la cargaison qu'il a transportée, il change immédiatement de camp et se met à détruire le complexe de Vivélec à grand coup de GBE avant que la technocratie ne lui envoie ses psioniques d'élite !
Killy est en cavale, recherché mort ou vif, tant par les chiens de garde du régime que par les révolutionnaires prolétaires qui veulent son arme pour lancer le Grand Soir. Mais Killy ne peut pas fuir, car il doit atteindre la banque de données génétiques de Vivélec pour savoir s'il existe ou a existé à ce niveau de la mégastructure un porteur de gènes sains... C'est dans un séquence d'infiltration 50% Conan 50% Solid Snake que Killy découvre dans les égouts de Vivélec les restes de la nécromancienne Shibo, ancienne scientifique en chef de Vivélec condamnée pour ambition/rébellion : s'il lui donne un corps fonctionnel, elle l'aidera dans sa quête...
Shibo est certes à Killy ce que Bulma était à Son Goku de "Dragonball", mais aussi ce que Sarah Connor était au T-800 de "Terminator II", et elle va changer d'apparences autant de fois que ses modèles (en look, en visages, en corps). C'est une scientifique aussi géniale que badass qui va accompagner notre chevalier errant dans sa quête, et c'est à leurs débuts que leur relation est la plus cool car Shibo a déjà été plus loin que lui en tentant une connexion illégale avec la résosphère et le fait bien sentir du haut de ses 2m40 à Killy qui mesure au mieux 1m70 ^^
Sinon la fin du tome est consacré à leurs efforts communs pour passer au niveau suivant malgré l'indestructible cloison de la mégastructure et l'arrivée des Sauvegardes venues les éliminer...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
moertzombreur
  15 septembre 2014
Incoming... LOG. 8-11 Kaito / Vivélec / Résosphère. On est de nouveau dans le même monde post-apocalyptique - Mégastructure titanesque -, peut-être suite à une épidémie, les humains survivants semblent indifférents et survivent rarement. Killy est toutjours en quête d'un terminal génétique, en chemin c'est toujours le même déchainement de violence explosive et hyper-gore. Un nouveau personnage hybride fait son apparition et vient en aide à Killy : Shibo une scientifique réduite à l'état d'un bout de cadavre épinglé sur un mur, et qui va se reconstituer. L'auteur n'explique jamais rien, son scénario, s'il y en a bien un, reste complétement impénétrable. L'ascension se poursuit, éprouvante et balisée de créatures guidées par des IA artificielles, le dessin de Nihei déploit tout son talent dans la représentation de ces dernières, leurs formes sont constamment différentes, semblant sortir directement d'un cerveau malade. On se demande si Killy & Shibo vont enfin atteindre la surface_END
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   25 février 2018
- Vous êtes de la famille du directeur ?
- En quelque sorte. En fait je suis son quatrième clone.
Commenter  J’apprécie          150
AlfaricAlfaric   04 mars 2018
- Ce gosse cherche quelque chose, il veut aller à Kaito. Il me fait de la peine, tu peux pas l'emmener ?
- Namie, il n'y a pas que les mômes qui soient petits. Certaines races le sont aussi.
Commenter  J’apprécie          00
AlfaricAlfaric   04 mars 2018
- Qu'est-ce que c'était ?
- Des ouvriers. On les a tués. Tu es de l'extérieur ?
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Tsutomu Nihei (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsutomu Nihei
Que s'est-il passé vendredi 25 janvier, second jour du 46e festival international de Bande Dessinée? Récapitulatif, avec du Richard Corben, du Tsutomu Nihei, du Jérémie Moreau, et la plus vieille moule du monde!
Abonnez-vous à notre chaîne! https://www.youtube.com/user/bdangouleme/videos
Programmation et infos sur www.bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @bdangouleme
RAJA partenaire principal du Festival : www.raja.fr
autres livres classés : post-apocalyptiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
825 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre