AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Freddy Michalski (Traducteur)
EAN : 9782869304178
206 pages
Éditeur : Payot et Rivages (18/05/2004)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Exécuter les criminels n'est pas un boulot facile. Ce n'est pas non plus une activité qu'on s'attend à voir accomplir par un médecin. Mais une exécution n'est plus une chose simple et banale, pas même au Texas.

N'importe qui peut pendre un homme, et il existe encore pas mal de gens capables de tirer sur le levier qui libérera le cyanure dans une pièce étanche.
Moins nombreux sont ceux qui savent convenablement électrocuter un huma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Coyotetired
  19 janvier 2021
La mortelle randonnée du bon docteur Royce, le virtuose de la seringue. Qui débute par l'exécution par injection d'un noir innocent dans une prison du Texas. Et qui se poursuit par la quête d'une impossible rédemption d'un alcoolique dans le milieu des criminels morphinomanes. Tuant. À vous dégouter de la peine de mort et des paradis artificiels. Un Nisbet au sommet de son art, qui manie la plume comme un scalpel pour mettre en pleine lumière les troubles désirs profonds de la bête humaine. Un Nisbet pétri de culture française qui dégaine à propos Jean Genet dans le miracle de la rose. Une lecture d'actualité aussi, quand Trump profite de ses derniers instants de pouvoir pour multiplier les exécutions. Dernier mémo, les tests ADN ont innocentés 174 condamnés à mort depuis l'an 2000.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar
  18 septembre 2020
L'État du Texas a rétabli la peine de mort en 1976. Elle y est appliquée par injection létale. Franklin Royce est médecin et travaille pour la pénitencière. Aussi prépare-t-il l'exécution de Bobby Mencken que tout le monde connaît sous le nom de Blanche-Neige. Ce jeune homme noir est sans doute innocent mais il a été condamné malgré tout. Et Royce le sait mais cela ne va pas l'empêcher d'exécuter les basses oeuvres de la justice ou semble-t-il de l'injustice. Pourtant notre médecin doute et cherchera à prouver que Mencken n'était le coupable tout désigner que l'on a condamné. Mais malheureusement il part en quête de vérité sans doute pas pour les bonnes raisons.
Un grand roman noir autour de la culpabilité, la quête de rédemption, le châtiment. Il dénonce aussi dénonce aussi le racisme, la société ségrégationniste et la peine de mort.
Impossible d'oublier ce roman en forme de cauchemar qui a été publier en France dans les année 80 et qui n'a malheureusement rien perdu de son actualité.

Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
celinezug
  25 mars 2016
Un polar étonnant dans un milieu pas très commun. La descente aux enfers d'un homme qui se trompe de combat en voulant rendre justice à un innocent. C'est tout le mal être de l'humain qui se lit au fil des pages, un vrai polar qui prend corps dans une société qui va mal.
Commenter  J’apprécie          20
Pietro38
  15 avril 2015
Un roman choc qui n'a rien perdu de son actualité
Ecrit dans les années 80, ce roman puissant, dont l'action se passe au Texas, dénonce intelligemment le racisme et la peine de mort.
Le détenu noir Bobby Mencken est condamné à mort pour avoir tué de cinq balles dans la tête l'employée d'une épicerie, alors qu'il braquait la caisse. Pas de témoins pour prouver le meurtre, des preuves un peu minces, mais peu importe, la sanction tombe. Franklin Royce est le médecin chargé de mesurer la dose mortelle de poison et préparer proprement Mencken qui va recevoir l'injection. Mais il sait que le détenu à qui il va administrer l'injection est innocent. Il va alors se lancer sur les traces du passé de Mencken, afin de prouver son innocence.
Mais n'allez pas croire que Royce est le beau chevalier blanc sur sa belle monture, non pas de ça chez Nisbet! Et cette quête rédemptrice sera plus compliquée que prévu, avec un final époustouflant, mais noir comme le cauchemar.
Avec son sens du détail, son art de la crudité, Nisbet délivre un roman puissant, réaliste, captivant. Ames sensibles s'abstenir, car certains passages du livre sont vraiment "hard".

Lien : http://www.conseilspolarsdep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
CoyotetiredCoyotetired   19 janvier 2021
Pourquoi s'en faire maintenant ?
“Donne-leur une juste compréhension d'eux-mêmes, et de tes promesses ; qu'ils ne placent, en foi de ta merci, de ta seule merci, leur confiance qu'en toi seul...
À cause du nez congestionné du prêtre, on entendit “merci” comme “merdzy”. Pendant un bref instant, Bobby, qui connaissait un peu de français, eut le cerveau qui faillit protester en passant à la vitesse supérieure à cause de son goût délibéré des jeux de mots : l'à-peu-près était évident et il fut tenté de convertir “merdzy” en “merdes-y”, tacitement d'accord avec cette image de la vie, un labyrinthe merdeux et confus, avant de reporter son attention sur l'ironie du sens qu'impliquait la phrase tout entière, “une juste compréhension d'eux-mêmes, et de tes promesses”. (page 6 et 7)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   18 septembre 2020
Le cafard se tenait là avec ses six bas carmins et son fuselage zébré, à jouer de ses antennes, comme s’il battait la mesure de la prière qui descendait sur lui des hauteurs des cintres, presque comme un acteur sur sa scène, où les jambes noires du prêtre seraient les tentures d’une chapelle funéraire. Matilda le cafard, petite maîtresse du temps et de l’espace, qui savait aller et venir en ces lieux à son gré, témoignage d’un idéal de survie élégante et sans effort
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   18 septembre 2020
Lorsque la porte se referma, que les longues tiges d’acier qui en verrouillaient le haut et le bas vinrent reprendre place dans leur logement, leur fracas se répercuta à travers le module des cellules, renvoya en écho la peur née des enfers aux machines lointaines. Nul ne pouvait entendre ces bruits sans s’interroger sur les tristesses et les laideurs dont ils étaient porteurs
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2017
Le problème ne résidait ni dans sa perception de ces détails ni dans sa capacité à se concentrer sur eux. Le problème était que chacun de ces détails luttait séparément pour se faire reconnaître, revendiquait haut et fort un statut égal ou supérieur à celui de tous les autres, pendant que la majeure partie de son cerveau, ou, tout au moins, cette partie de son cerveau à laquelle il avait abandonné la responsabilité de ces choses-là quel qu’ait pu être le nombre d’événements et de détails similaires par le passé, refusait de reconnaître comme significatif, chargé de sens ou d’importance le plus petit iota de ce qui lui arrivait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2017
Souvent, le fait qu’il l’eût laissée seule déclenchait les hostilités, mais cela n’avait jamais suffi à tout expliquer. Néanmoins, le fait qu’il n’aimât pas la laisser seule expliquait qu’il eût laissé aller sa pratique médicale aux cent mille diables. Tout n’était pas, bien sûr, la faute de son épouse. Son goût pour la boisson n’avait pas non plus arrangé les choses. Il s’était bien débrouillé pourtant, à ses débuts. Aujourd’hui…
C’était la raison pour laquelle il avait accepté ce boulot dans les prisons. Quelques jours par semaine au pénitencier, à soigner blessures de coups de couteaux et victimes de viol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jim Nisbet (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jim Nisbet
Editions Payot & Rivages Jim Nisbet Ecrivain Américain
http://www.payot-rivages.net/video-Jim-Nisbet
autres livres classés : peine de mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2010 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre