AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505069301
Éditeur : Kana (17/03/2017)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Jean-Paul Nishi, auteur japonais, nous raconte dans ce manga tranches de vie sa rencontre avec sa future épouse Karen, une Française. Avec beaucoup d'humour et d'autodérision il dépeint la vie de couple, le mariage, la grossesse, la naissance du bébé et les anecdotes des mois passés à s'occuper du nourrisson à la maison, pendant que sa femme part travailler. C'est aussi l'occasion pour lui d'aborder toutes ces petites différences culturelles et normes sociales franç... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
deidamie
  02 octobre 2017
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, je viens vous parler d'un manga.

-Ah ! Encore de la magie, comme pour Kobato ?

-Non.

-Du sport, alors ?

-Non plus.

-Je sais ! Une histoire d'amour triangulaire, avec des personnages épais comme du fil de fer et des guirlandes de fleufleurs ! Un shojo !

-Non, toujours pas.

-Une aventure de folie, avec moult rebondissements et intrigue fleuve coulant sur 72 000 tomes ?

-Non. Si tu as fini d'énumérer les clichés (quoique…), on pourra peut-être entrer dans le vif du sujet ?

Or donc, Jean-Paul Nishi s'est marié avec Karen, que nous avions déjà rencontrée dans Paris toujours, et a un enfant avec elle.

-Et… c'est tout ?

-C'est déjà pas mal, non ?

-Mais tu plaisantes ? Pas de Terribles Secrets, d'intrigues complexes, de monstres à pourfendre, de magie, de dépassement de soi… rien ? Et tu vas me vendre ça comme intéressant ?

-Oui, absolument. J.-P. est japonais, marié à une Française: la vie quotidienne regorge d'anecdotes et d'observations amusantes à partager : l'aventure, c'est le choc des cultures ! le père représente le (ou l'anti-) héros malgré lui des péripéties de la vie de famille. Rien que jeter la poubelle devient une torture psychologique hors du commun. Je regrette d'ailleurs que ce ne soit pas un peu plus dramatisé, pour pousser le comique plus loin.

Par-dessus tout, j'ai préféré le miroir que J.-P. Nishi nous tend à nous autres Français : nos usages incompréhensibles, nos définitions bien carrées (qu'est-ce qu'un bistro ? une brasserie ? et quand fait-on la bise ?), l'absence de confort dans les transports contrairement aux réseaux japonais…

-Oui, bon, ça va, s'il ne fait que critiquer les Français, hein…

-Mais non, il ne fait pas que ça ! Son regard n'est d'ailleurs pas méchamment moqueur, il fait plutôt des constatations perplexes ou amusées. Il expose aussi des traits intéressants de la culture japonaise, il raconte comment il développe son sentiment de paternité, entre émerveillement, fierté, inquiétudes et agacements.

-Mouais, mais bon, ça ne parle jamais que de la vie normale, quoi.

-Certes ! Cependant, cette banalité est exceptionnelle quand elle t'arrive à toi.

-Tu crois ?

-Bien sûr ! Sinon, pourquoi trouve-t-on des dizaines, voire des centaines de sujets sur les forums Internet concernant la parentalité ? Pourquoi certains parents peuvent disserter à l'infini sur les balbutiements de leur bébé ? le banal est parfois extraordinaire. Là-dessus, je lève mon verre : A nos amours ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
CeciBonDeLire
  04 janvier 2019
Mes Très Chers Vous,
Et si aujourd'hui, nous partions au Japon avec "A nos Amours" de JP Nishi ?
Les mangas ne sont pas les bandes dessinées que je préfère, j'oriente plus mes lectures de ce genre, soit vers l'érotisme, ou le roman graphique, les pères étant pour moi Hugo Pratt, Tardi et Comès, c'est pour vous si avec ce petit livre japonais je suis loin de mes amours imagées...
Alors pourquoi l'ai-je lu ? Service presse ?
Même pas… en cinq jours de Salon du livre à Paris, ils vous arrivent de visiter très souvent les toilettes, et les éditions Kana avaient fait un sacré coup publicitaire, côté homme, comme côté femme, plein affichage pour ce livre… Non, n'allez pas vous imaginer que je fréquente les toilettes pour dames, Mademoiselle C. m'a renseigné tout simplement.
Et donc la publicité fonctionne, lorsque j'ai vu que le mangaka était en dédicace, je me suis dit pourquoi pas ?
Et je ne regrette pas.
L'histoire est simpliste, basique… l'auteur est japonais, il est tombé amoureux d'une journaliste française, un véritable choc culturel. L'amour, une femme qui devient mère, la naissance d'un enfant, les différences des choses toutes bêtes, s'embrasser, la bise, le bisou, le baiser, quelle différence ? Pourquoi doit-on autant s'embrasser…
Le sens des mots, tenez, si je vous dis : Mademoiselle C. est mon amie, qu'elle est-elle pour moi ? Une copine, ma compagne, une camarade de travail ? Gros dilemme pour un japonais, un même mot ne peut pas avoir plusieurs sens…
Ce sont toutes ces petites choses de la vie quotidienne que l'auteur traite avec humour. Deux civilisations différentes. Puis aussi un homme qui décide de s'occuper de son enfant, de laisser sa femme reprendre le travail aussitôt, lui peut le faire, il dessine à la maison.
Sa rencontre avec la crèche, les autres enfants, le sien, un face à face où chacun teste l'autre…
Nishi pointe toutes ses grandes différences entre nos deux peuples, nous européens, plus exubérants, moins pudiques, eux bien plus réservés, on ne dévoile pas ses sentiments aux yeux de tous au pays du soleil levant…
La scénette du sevrage pour les bébés, la vision de la diététicienne française, et la technique de la vieille japonaise qui a élevé ses trois enfants et déjà six de ses petits-enfants est hilarante.
Ce sont ces petites tranches de vie qui font rire et sourire au fil des page.
Stanislas Petrosky.
Lien : http://cecibondelire.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zaphrina
  13 mai 2017
J'ai découvert par pur hasard ce manga sur internet. J'avais adoré les extraits. J'ai donc craqué et acheté le manga. Effectivement, le graphisme est particulier et fait plus BD mais ce n'est pas grave. Au contraire, cela va parfaitement bien à l'esprit du manga. On y trouve beaucoup d'humour, d'autodérision et surtout de tolérance. En effet, la différence entre la France et le Japon est plus forte que l'on pourrait le croire.

On a toujours tendance à idéaliser un pays qui nous passionne mais est-il tel qu'on l'imagine? La réponse est non. C'est toute la magie de ce manga. Ne serait-ce que dans la rue, on le voit. J'ai adoré l'apprentissage des garçons et filles à l'adolescence. Il y a tellement d'humour et surtout de vérité. Au Japon, c'est beaucoup plus tranché qu'en France dans les établissements scolaires. le rapport des parents à l'enfant, la relation amoureuse, les cafés, les transports en commun...Tant de choses qui nous différencient complètement. Pourtant, nos deux pays s'apprécient. C'est assez hallucinant...Et jouissif tant les remarques, les dessins et les impressions des deux sont comiques.

En bref, un manga bien sympa qui m'a fait rire et halluciner par moment que je vous recommande.
Lien : http://lessortilegesdesmots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lady_K
  10 février 2018
Après s'être attaqué à la France et à Paris, Jean-Paul Nishi revient et décortique la vie de couple pour notre plus grand plaisir. Ayant épousé une journaliste française expatriée au Japon, c'est pour lui l'occasion de pointer du doigt toutes les petites (et grandes) différences culturelles entre nos deux pays... Faire publiquement l'éloge de son compagnon ? Courant en France, impensable au Japon !
La suite sur le blog :)
Lien : http://antredeslivres.blogsp..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
BDZoom   03 avril 2017
Jean-Paul Nishi, jeune dessinateur japonais nous raconte, avec beaucoup d’humour, sa rencontre avec une Française qui va, finalement, devenir sa femme.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   31 mars 2017
Tour à tour touchant, comme le sont tous les jeunes parents face à leur progéniture, et désarçonnant quand il s’agit de se confronter aux pratiques barbares des taxis parisiens, À nos amours ne réinvente pas le fil à couper le tofu, mais offre un aperçu (très succinct) de ce que peuvent être nos usages vus à travers les yeux d’autrui.
Lire la critique sur le site : BDGest
Video de Jean-Paul Nishi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Nishi
Jean-Paul Nishi, l'auteur de A nos amours, publié chez Kana, se dévoile en dessin dans la toute première interview dessinée de Babelio, à l'occasion du Salon Livre Paris, en mars 2017.
Retrouvez-nous aussi sur : F A C E B O O K : https://www.facebook.com/babelio/ T W I T T E R : https://twitter.com/babelio I N S T A G R A M : https://www.instagram.com/babelio_/ L I N K E d'I N : https://www.linkedin.com/company/babelio P I N T E R E S T : https://fr.pinterest.com/babelio/ S N A P C H A T T : @babelio_off
autres livres classés : interculturalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14767 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre