AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093430034
Éditeur : EdiBitch (01/04/2014)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 25 notes)
Résumé :
« Je me regarde dans le miroir et remercie dame Nature de m’avoir autant gâtée. J’ai de grands yeux gris et des cheveux noirs coupés très courts pour faire ressortir mes traits fins. Je mesure 1,67m et je suis parfaitement équilibrée. J’aime mettre en valeur ce que je vois.
Pourquoi cacher ce don qu’on m’a offert ?
Ce serait un sacrilège. Je ne vous l’ai peut-être pas dit, mais j’ai une très grande confiance en moi qui me permet de me sortir de toutes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
lespassionsdesasha
  17 avril 2014
•°○•° Jacinthe Nitouche •°○•°
14/04/20140 Comments
 

•°○•° Bora Bora's Bitches, Spin Off : Gode save the pine •°○•°

•Auteur : Jacinthe Nitouche
•Serie : Bora Bora's Bitches
•Genres :  Bitchlit
•Editeur : Edibitch 
•Publication: 01/ 04/ 2014

•°○•° Résumée : •°○•°
Âmes sensibles et personnes à la santé fragile s'abstenir... si tu ne supportes pas la vulgarité et que le langage cru te donne de l'urticaire ceci n'est pas pour toi…
Je me regarde dans le miroir et remercie dame Nature de m'avoir autant gâtée. J'ai de grands yeux gris et des cheveux noirs coupés très courts pour faire ressortir mes traits fins. Je mesure 1,67m et je suis parfaitement équilibrée. J'aime mettre en valeur ce que je vois. Pourquoi cacher ce don qu'on m'a offert ? Ce serait un sacrilège. Je ne vous l'ai peut-être pas dit, mais j'ai une très grande confiance en moi qui me permet de me sortir de toutes les situations sans en pâtir. C'est grâce à elle que je survis dans cette jungle. Je n'ai pas peur de rencontrer des problèmes dans ce monde parce que je suis les problèmes. Je peux vite devenir ton pire cauchemar. Je suis ce qu'on appelle une garce ! Et je l'assume totalement. Pour le moment, c'est même ma seule raison de vivre.
Elle vous avait étonné dans Bora-Bora's Bitches, retrouvez-la dans
la nouvelle qui lui est consacrée. Parce qu'elle le vaut bien.
Je remercie les éditions EdiBtich qui m'ont sélectionné pour leur partenariat ponctuel qu'ils proposent à chaque sortie sur leur page FB. *Désolée du retard pour la publication de mon avis (problème d'ordinateur)*
Ma darling étant leur partenaire, elle devait le lire et donner son avis (encore une occasion de faire une LC je vous épargne nos sms vous risqueriez d'être choque mouahahahah !!! )
C'est parti !!! C'est un vrai plaisir de retrouver la plume de Jaja qui m'avait déjà enchantée avec Bora's Bora Bitches. Cette petite nouvelle se passe avant BBB et se concentre sur Phillis Pine.
Pour ceux qui ne la connaissent pas, Phillis c'est la meuf qui assume ces envies, se comporte comme un mec pour sa sexualité, en gros c'est une garce mais elle s'assume.
Entre fou rire et l'essayage de la chandelle de feu, nous partageons quelques jours de Phillis (toujours égale à elle-même) et on ne peut que devenir accros aux filles, elles ont la réplique facile qui me font mourir de rire. J'ai d'ailleurs essayé le passage de la tante (oh joie !).
Miracle, j'ai eu droit aux pleurs mais j'ai été tranquille par la suite donc à refaire à volonté !
Non mais on ne va pas se laisser emmerder.
Nous apprenons comment la syphilis entre dans la bande de la grande prêtresse Jaja.
Que vous dire d'autres pour vous donner envie de découvrir les écrits de Jacinthe ?
Ne vous arrêtez pas au langage utilisé car en fin de compte nous parlons toutes comme ça sans vraiment l'avouer pour certaines.
Tu auras droit en récompense d'entrer dans l'univers bora boranesques ou tes abdos crierons grâce pour que tu arrêtes de rire,
encore plus si tu te décides à faire la chandelle de feu.
Et ton coeur s'emballera pour leurs histoires d'amour .......
Quoi vous êtes encore là ?
Mais filez donc découvrir l'univers de Bora Bora Bitches dès à présent.
Bonne lecture à vous
Enjoy Sasha •°○•°
Lien : http://lespassionsdesasha.we..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Liloulala
  02 avril 2014
Le titre de cette courte nouvelle ainsi que son pitch sont assez clairs : Melle Phillis est une garce, une vraie. Lecteur, te voilà prévenu. Il va te falloir faire preuve d'un sens de l'humour au quatorzième degré et un certain engouement pour les tournures de potaches ainsi qu'un amour immodéré pour la vulgarité. Une fois tout ceci compris et accepté, alors, tu pourras apprécier (peut-être) ce spin-off du roman Bora Bora's Bichtes (qu'il n'est pas obligatoire d'avoir lu pour comprendre la nouvelle).
On suit durant quelques jours les aventures tumultueuses de la jeune et belle Phillis Pine (ahaha...Ou pas), dont le physique sculptural n'a d'égal que son langage de charretier. A grand coup de « grosse », de « bite » et de « chatte », la demoiselle va, sous vos yeux ébahis, revisiter tout le répertoire de la langue française dans ce qui se fait de plus cru. le Capitaine Haddock n'a qu'à bien se tenir, il passerait presque pour une ballerine (pas taper, j'adore les ballerines !).
Sans conteste, la première moitié de la nouvelle souffre de cette profusion de termes obscènes, qui, bien que prêtant à rire au début, finissent par vous faire saigner les yeux. Par bonheur, la plume de l'auteure se délie pour les 20 dernières pages, afin de vous permettre de vous concentrer un peu plus sur le sujet qui devrait être le plus intéressant : l'histoire.
Autant le dire tout de suite, elle est relativement inexistante. Entre deux sorties dans les bars, la demoiselle s'offrira une journée détente et assistera à un repas de famille. Voilà, fin du pitch. Bien sûr, le tout sera pimenté de moult ébats sexuels et autres joyeuseries en plastique pour se conclure par une ouverture vers le roman dont ce spin-off est tiré.
Les personnages sont construits de façon fort simple, peu de détails sont révélés, ce qui s'explique certainement par le petit nombre de page. Malheureusement, cela n'empêche par l'auteure de tomber dans le cliché avec le stéréotype de la nana qui s'assume en sautant sur tout ce qui bouge et en étant aussi mauvaise que la gale. Sa méchanceté et sa condescendance sont à pleurer. Il y peu d'autres femme dans le roman et mieux vaut ne pas s'éterniser : entre la mère, forcement fan d'Amour, Gloire et Beauté et la belle-soeur, en surpoids, cocue et niaise, tout y est. Ces messieurs ne sont pas vraiment gâtés non plus, l'un des frères, fêtard et semblant assez sympathique, ne sert absolument à rien, tout comme l'ainé de la fratrie, père de famille et adultère, merci du tableau. C'est ainsi des rares autres personnages qui se promènent entre ces pages : aucun détail et d'énormes stéréotypes.
Les scènes érotiques ne relèvent pas le tableau, elles sont présentes, certes, mais abordées de manière rapide, sans grand détail. Tout est assez expéditif pour la pauvre Melle Phillis qui ferait bien de chercher la qualité plutôt que la quantité.
Gode save the Pine est un ouvrage que l'on referme et oubli aussi vite qu'on l'a lu.
Lien : http://leslecturesdeliloulal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
louloutediary
  17 mai 2016
Je pense que le titre est assez évocateur et qu'il est inutile d'en dire plus.
48 pages, l'idéal pour une lecture le soir, au lit, avant d'aller rejoindre les bras de Morphée.
Nous suivons Phyllis, rendue célèbre avec Bora-Bora's bitches. Je n'ai pas lu les deux autres tomes de la saga, mais j'ai cru comprendre que son personnage en avant interpellé plus d'une. Philis, à qui rien ne fait peur, nous entraîne quelques jours avec elle, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle ne s'ennuie pas !
Avant toute chose, si vous n'accrochez pas avec l'humour décalé, et surtout décomplexé, vous pouvez passer votre chemin, car il faut être ouverte d'esprit, au risque d'être choquée dès le début de la nouvelle. Nouvelle qui peut être parfois vulgaire, mais le ton a été donné dès le départ. Cela ne m'a donc pas dérangée, puisque je savais dans quoi j'allais me lancer en ouvrant ma liseuse.
Cependant, je ne garderai pas un grand souvenir de cette histoire, et pour cause : elle est, selon moi, inexistante, ou alors je suis passée complètement à côté.
Je ne fais donc pas partie de ces adeptes de Phyllis à l'humour bien tranché, mais ma curiosité étant tout de même assez forte, je découvrirai prochainement, je pense, Bora-Bora's bitches.
Lien : http://nuages-de-mots.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ninie067
  10 avril 2014
Tout d'abord je tiens à remercier Edibitch pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance.
Comme ma folle Sacha a également eu la chance de pouvoir lire ce spin-off, nous l'avons donc découvert toutes les deux en même temps. Je vous épargne les sms que nous avons échangés pendant cette lecture.
Dans ce spine-off nous découvrons Phillis Pine, avant sa rencontre avec les 3 folles qui vont partager sa vie dans le roman Bora Bora's Bitches. Jane est toujours aussi survoltée et captivante que dans le roman et j'ai été ravie de découvrir un peu plus sa vie d'avant BBB.
Comme vous le savez Phillis est une bitch comme on les aime chez Edibitch. C'est une nana ayant des couilles (n'ayons pas peur des mots, on est bitch ou on ne l'est pas). Mais surtout, elle ne mâche pas ses mots et n'a pas peur du qu'en dira-t-on.
De sa famille, elle s'en fout ! Elle a d'autres choses à faire que s'en faire pour les autres. Que ce soit ses belles-soeurs ou les mioches de celles-ci, tout ce qui intéresse notre Phillis, c'est de savoir quand ses frères iront voir si l'herbe est plus verte ailleurs.
Nous la découvrons dans ce bonus, lors d'une soirée en boîte avec son frère et son ami Big Mouth, quand le pauvre gars craquera pour Phillis, elle lui en fera voir de toutes les couleurs, car n'oubliez pas la devise de la demoiselle. "La vie est une pute, mais je suis pire qu'elle." Vous découvrirez ses penchants pour le sexe faible mais aussi bien pour la pine (elle porte bien son nom d'ailleurs)...
Un petit coup de coeur pour la partie avec les neveux. Sacha et moi étions juste mortes de rire. Encore une fois Jacinthe Nitouche frappe fort (mais pas là où ça fait mal) et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé sa plume.
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ddreambookine
  06 avril 2014
Comme toujours, je voudrais dire un grand merci à EdiBitch pour cette lecture en avant-première ! Bon, ok, mon avis a mis du temps à arriver et je suis sûr que beaucoup d'entre vous l'ont déjà lu du coup mais que voulez-vous, il y a des périodes comme ça ou rien ne va et le retard s'accumule …
Soit, revenons à nos moutons … Ou plutôt, à notre bitch ! Parce que Jacinthe Nitouche nous offre encore une fois, grâce à ce "spine-off" de la grande BA (et ne pensez pas à "bonne action" quoique, ça fonctionne aussi ^^ Comprenez plutôt "Bitch Attitude") !
J'imagine que vous avez déjà tous lu "Bora bora's Bitches" (Quoi ?? Pas encore ?? Mais t'attends quoi ??) et que, de ce fait, vous connaissez déjà notre héroïne du jour, j'ai nommé : Phillis, une de nos quatre morues préférées (avec Jaja, Jane et Petra) ! Nous la retrouvons dans toute sa splendeur et ce, pour notre plus grand plaisir, avouons-le ^^
Phillis est du genre … Garce ! Mais pas la garce de base, non de non ! C'est un phénomène à elle toute seule. Elle ne perd pas son temps en banalité, elle est plutôt du style "droit au but". Elle ose tout, sans aucune gêne, que ce soit avec une femme ou un homme; tant qu'elle prend son pied, c'est du pareil au même après tout. Et quand elle n'a personne, Roberto prend le relai, toujours prêt ! Les nouvelles sensations, c'est ce qu'elle aime. Elle vous énervera peut-être mais vous l'envierez malgré tout juste pour son côté "libérée". Phillis n'a pas sa langue dans sa poche non plus ! Que ce soi avec ses amis ou sa famille, elle n'hésite pas à remettre tout le monde à sa place. Elle a un caractère bien trempé et des paroles plutôt acerbes.
Ce spin-off, totalement dans la même lignée que "Bora Bora's Bitches", est placé sous le signe de la détente, de l'humour et de la joie ! C'est un véritable plaisir de retrouver la plume vulgaire et sans détour de Jacinthe Nitouche et de découvrir la fameuse rencontre entre Phillis et nos trois morues. Je me suis éclatée et cette lecture de 40 pages s'est faite avec le sourire aux lèvres du début à la fin !
Si vous n'avez pas encore succombé, n'hésitez pas à vous rentre sur la boutique en ligne d'Edibitch !
Lien : http://ddreambookine.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   10 avril 2014
Alors que je fais mon « Phillis Tour Band », je remarque l’incrustation du pote par la droite. Je sens déjà le mec qui ne va pas lâcher l’affaire.
— Tu viens souvent ici ?
J’ai horreur de ça. Tu sais, genre, tu plais au mec, mais il se sent obligé de te faire la causette alors qu’il s’imagine déjà de quelle façon il va te tringler. Moi, c’est la même, quand je vois un type qui m’intéresse, ce ne sont pas ses paroles auxquelles je pense, mais plutôt à la façon dont il va me faire jouir.
Je l’observe : châtain, les cheveux désordonnés, des yeux sombres et une mâchoire imposante.
Big Mouth. Il a le genre de physique qui m’attire. Testons-le ! J’ai besoin de voir ce qu’il possède dans le caleçon.
— Tu veux me sauter ?
Big Mouth en recrache sa bière et ça me fait rire. Je m’en doutais.
— Quoi ?
— Quel est le mot que tu ne comprends pas dans : tu veux me sauter ?
— Tu viens vraiment de me demander ça ?
— Écoute, je n’ai pas de temps à perdre. Soit tu as envie de me faire visiter ton service trois-pièces, soit tu veux vraiment savoir si je viens souvent ici.
— Tu es toujours comme ça ?
— Comment ça ?
— Aussi cash ?
Mon frère débarque pendant que Big Mouth retient son implosion phallique.
— Alors, t’es toujours vivant ? lui demande-t-il en le tenant par l’épaule.
— Je ne sais pas en fait, murmure-t-il en me regardant fixement.
— La prochaine fois que tu ramèneras un pote, vérifie qu’il a sa paire de couilles dans le pantalon, dis-je en m’éloignant de ces deux-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ddreambookineddreambookine   06 avril 2014
Je ne suis pas de ces filles que l’on brise avec un coup de reins un peu trop agressif. Moi, au contraire, j’aime qu’on me baise fort et bien.
Commenter  J’apprécie          10
AudreyautrementAudreyautrement   05 décembre 2015
J'ai d'ailleurs fait mienne une citation de Musset : " Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse! " C'est pour cette raison que je ne regarde ni la couleur, ni le sexe, ni la taille et que je suis adepte des plans à plusieurs, ainsi que de certaines pratiques assez spéciales.
Commenter  J’apprécie          00
ddreambookineddreambookine   06 avril 2014
- Tu fais chier, Phillis.
- Oui, je sais, c’est un don.
Commenter  J’apprécie          10
ddreambookineddreambookine   06 avril 2014
La vie est une pute, mais je suis pire qu’elle.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jacinthe Nitouche (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacinthe Nitouche
Bora Bora's Bitches JACINTHE NITOUCHE
A paraître chez EdiBitch, Février 2014
http://edibitch.com
Avant toute chose, je préfère prévenir : âmes sensibles et personnes à la santé fragile s'abstenir... si tu ne supportes pas la vulgarité et que le langage cru te donne de l'urticaire ceci n'est pas pour toi... après j'ai envie de dire : advienne que pourra !!!
Salut les culs, moi c'est Jacinthe Nitouche, Jaja pour les intimes.
Que dire à part que je vis, ou plus exactement j'essaye de survivre, avec trois filles plus cinglées les unes que les autres : Pétra van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine, dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora-Bora ». Oui, sur le papier ça peut envoyer de la bûchette, mais dites-vous que dans la vie c'est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée, qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court-bouillon, est apparu subitement sur notre palier.
Vous allez donc suivre une année de notre merveilleux quotidien, et quel quotidien !
Quoi ?
C'est moi qui raconte, je ne vais pas vous dire que notre vie est aussi molle que le périnée de Mamie Nova, ce ne serait pas crédible.
Voilà, alors après, il ne vous reste plus qu'à mélanger tout ça dans un shaker, verser le cocktail dans un joli verre avec une paille et le déguster amoureusement.
+ Lire la suite
autres livres classés : bisexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
287 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre