AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Reporters sans frontières (Éditeur scientifique)
EAN : 9782302005655
80 pages
Éditeur : Soleil (11/03/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Naissance d'idée, osmose entre Reporters Sans Frontières et Soleil. Anne Nivat - célèbre grand reporter - et Daphné Collignon - auteur de bande dessinée - se rencontrent pour la première fois fin 2006. Une rencontre qui donnera lieu à une association, mais surtout à une incroyable aventure humaine forte et exaltante. Pourtant... Associer un grand reporter à un auteur de bande dessinée peut ressembler à une gageure. L'un toujours en action sur le terrain... L'autre a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
antoineperroud
  15 janvier 2014
Anne Nivat, journaliste honorée par le prix Albert Londres, appartient à la catégorie "grand reporter". Après avoir été pendant dix ans la correspondante à Moscou pour divers organes de presse, elle a couvert la guerre en Tchétchénie, en Algérie et en Afghanistan. A l'heure de l'information paillette et des pseudo-stars du 20 heures, elle se concentre sur ce qui est la base de son métier : le témoignage. Un journaliste se doit de raconter les faits avec la plus grande objectivité et le moins de jugement possible. Une approche difficile, qui demande un énorme investissement personnel parfois lourd à porter.
Daphné Collignon (Le rêve de pierre, Coelacanthes) entreprend de dresser le portrait d'Anne Nivat. le personnage est complexe. Passer des zones les plus dangereuses de la planète à un quotidien « normal » ne se fait pas sans quelques dommages. Comment faire pour expliquer ce petit bout de femme à l'éthique exemplaire ? Daphné Collignon a choisi l'esquisse, les petites touches en variant les genres et les styles. Cahier de croquis et notes manuscrites, entretiens dessinés, extraits de livres et photographies plus ou moins retravaillées se succèdent pour décrypter ce personnage. La juxtaposition de tous ces genres déroute quelque peu, l'auteure ne semble pas avoir voulu se résoudre à choisir une direction pour traiter son sujet. L'ouvrage s'ouvre sur des carnets de terrain - très bien composés - mêlant des croquis rapides au trait léger et des notes « personnelles » manuscrites qui soulignent les interrogations de la dessinatrice sur la voie à suivre pour ce projet. Tout au long de l'album cette situation semblent perdurer. Les sections et les informations se suivent dans une volonté apliquée de ne rien oublier sans qu'aucun fil conducteur narratif soit clairement établi.
Correspondante de Guerre, album publié en association avec Reporters sans frontières (une partie du revenu des ventes est versée à l'association), est malgré ces réserves, une bande-dessinée intéressante. Il met en avant une femme passionnée et passionnante, auteure de plusieurs livres remarqués (Chienne de guerre, Algérienne, Bagdad zone rouge) qui méritent d'être découverts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yoshi73
  17 août 2011
Cette bande dessinée commence par la rencontre de deux femmes : Daphné Collignon, la dessinatrice et Anne Nivat, la grand reporter. Alors qu'elle entend une interview d'Anne Nivat à la radio, Daphné Collignon tombe sous le charme. Elle souhaite rencontrer cette femme afin de lui proposer de faire son portrait par le biais d'une bande dessinée. Cette bande dessinée est le résultat de plusieurs entretiens entre les deux femmes.
Cette bande dessinée m'a permis de découvrir Anne Nivat que je ne connaissais pas du tout. Cette femme qui couvre des guerres avec une méthode qui lui est propre : elle se rend seule dans les pays en guerre et y vit plusieurs mois parmi la population. Elle fait ensuite remonter les témoignages, les histoires des anonymes qui vivent la guerre au quotidien, ceux dont on ne parle jamais dans les journaux télévisés et qui n'ont pas droit de cité au 13h et au 20h. Anne Nivat dit d'elle qu'elle est une "éponge" : elle s'imprègne de la situation locale et tente de la retranscrire le plus fidèlement possible. Elle revendique le droit des journalistes à prendre leur temps et dénonce le journalisme actuel qui passe d'une actualité à une autre dans une sorte de boulimie.
Le parcours de cette femme et sa philosophie ne m'ont pas laissée insensible et m'ont donné envie d'en savoir un peu plus sur son travail. J'ai trouvé cette bande dessinée très intéressante et je dois saluer le travail de la dessinatrice, Daphné Collignon, qui est tout simplement sublime. Les tons sont sombres avec, parfois, des touches vives de couleur rouge ou orangée. J'ai beaucoup apprécié les nombreux portraits qui jalonnent cette bd.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MurielT
  24 septembre 2018
Anne Nivat - Correspondante de guerre - Daphné Collignon
Très belle BD où l'on assiste à la rencontre de Anne Nivat, correspondante de guerre et Daphné Collignon auteure de BD.
BD originale où la vie des deux femmes se mêle et où l'on découvre la vie d'une correspondante de guerre, lauréate du prix Albert Londres.
Les dessins sont très beaux, la vie et le travail d'Anne Nivat sont passionnants.
Lecture très intéressante et instructive
Commenter  J’apprécie          50
Stemilou
  06 janvier 2010
Ce livre car s'en ai bien un qui mêle dessins et photographies, notations et discussions est le portrait d'un reporter, d'une en l'occurrence : Anne Nivat.
Il n'est nullement question de relater les expériences fortes de ce reporter mais plutôt sa vision des choses : des choses de la vie, de la guerre, des gens…
C'est autour d'un projet d'album qu'une amitié s'est nouée entre Daphné Collignon et Anne Nivat : on y retrouve des dessins, un récit, une bande dessinée sur leurs rencontres, des extraits de livre et des photos, un montage particulier qui rend cet album fort intéressant avec un petit plus qui est la collaboration des auteurs avec Reporters sans frontières dont une partie des revenus de l'album reviennent à l'association.
Portrait intime donc mais aussi découverte d'un univers celui d'une femme nomade. Il est très pratique de ranger cet album dans le genre carnet de route ou de voyage mais je pense que c'est plutôt le carnet d'une vie celle d'Anne et de toutes les personnes qu'elle a rencontré et toutes les voix qu'elle a entendu. Un « compte rendu » des motivations et des choix d'une Correspondante de Guerre sur ses sujets, son choix de vie, ses rencontres.
Un très bel album, des textes magnifiques même si les couleurs rendent le tout un peu froid.

Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alouett
  25 mars 2011
Correspondante de guerre parle de l'expérience d'Anne Nivat en tant que journaliste lorsqu'elle s'est rendue en Tchétchénie entre 1994 et 2004. Alors qu'elle travaillait pour une Agence de presse russe, elle est allée à la rencontre des populations tchétchènes pour témoigner de leur vécu.
Loin de la recherche du scoop sensationnel, elle nous fait découvrir la vie d'hommes et de femmes victimes de la guerre.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
alouettalouett   25 mars 2011
Petit coin de vent, de sable et de soleil. Univers paisible et paradoxal, où les guides enturbannés dans les 4×4 côtoyaient les bergers en charrette et où les femmes, enveloppées d’immenses tissus aux couleurs vives, observaient d’un œil curieux le passage (parfois) dénudé des étrangères. Un entre-deux assez étrange, où tous les clichés alors en vogue en France se trouvaient représentés : voiles, islam dit modéré, Al Jazeera dans tous les postes de télévision… J’avais évidemment été choquée par un certain nombre de coutumes. Choquée, aussi… Par toutes ces mères et épouses que je voyais faire ce que les femmes de mon pays avaient décidé de reléguer aux oubliettes ; moi qui n’avais presque jamais mis les pieds dans une cuisine… Moi qu’on avait élevée à être libre, indépendante, et que la seule idée de rester à la maison rendait hystérique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alouettalouett   25 mars 2011
J’écoutais avec avidité cette femme à la radio – parler de sa volonté de prendre le temps – ce refus de la vitesse, du positionnement. Parler des gens, de ses histoires avec eux, d’hommes, de femmes, d’enfants, de vies qu’elle retrouvait (…). Peut être est-ce cela qui m’a conduit à rencontrer Anne. Un autre genre d’émotion. Quelqu’un qui, peut-être, pourrait éclairer un peu la route, comme une porte ouverte sur ces mondes lointains et ces guerres, si difficiles à comprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
alouettalouett   25 mars 2011
Et je me pris à penser que si, après des années de journalisme classique, elle s’était tournée vers les LIVRES, c’était bien pour laisser la place à tous ces gens dont les voix étaient trop fortes, trop vivantes, trop multiples… Et les vies parfois trop banales, pour trouver leur place dans un simple reportage.
Commenter  J’apprécie          60
alouettalouett   25 mars 2011
Elle parla des sorties de crèche, avec les autres mamans, de ce rôle étrange à jouer d’un quotidien paisible, de ce besoin pressant de repartir, nourri d’un sentiment qui m’apparut quasi claustrophobique. Le problème ne semblait cependant pas être qu’il ne se passait rien ici, mais bien plutôt qu’on ne sentait pas qu’il se passait des choses ailleurs.
Commenter  J’apprécie          30
MurielTMurielT   24 septembre 2018
Revenir en France c'était vraiment le truc le plus banal qui soit !
Cela ne me faisait pas du tout envie.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Anne Nivat (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Nivat
Position dominante dans le Proche et Moyen-Orient, réseaux réactivés en Afrique, rapprochement avec la Serbie ... Malgré un PIB en baisse et une population vieillissante, la Russie demeure un acteur incontournable de la scène géopolitique actuelle. Comment le comprendre et l'expliquer ?
Pour en parler Emmanuel Laurentin reçoit Anne Nivat (journaliste, grand reporter), Benoît Vitkine (correspondant à Moscou), Jean de Gliniasty (diplomate et ancien ambassadeur en Russie) et Maxime Audinet (chercheur à l'IFRI).
Le Temps du débat d?Emmanuel Laurentin ? émission du 8 novembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/temps-du-debat
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤24Moyen-Orient9¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : journalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3717 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre