AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355845042
Éditeur : Sonatine (18/02/2016)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Susan Frobisher et Julie Wickham approchent de la soixantaine. Amies depuis l’enfance, elles habitent une petite ville du Dorset, en Angleterre. Susan a tout pour être heureuse : une jolie maison et un mariage solide avec Barry, comptable. Pour Julie, la vie n’a pas toujours été aussi tendre : elle a traversé plusieurs échecs professionnels et amoureux. Mais aujourd’hui, elle a trouvé un peu de stabilité. Les deux amies vivent donc paisiblement jusqu’au jour où on r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  19 janvier 2019
Quand la première chose que vous faites en refermant un livre, est de vous précipiter vers votre ordinateur pour savoir si l'auteur en a écrit d'autres, c'est un succès, non ?
Et oui, il l'a fait ! Un mec sur qui on peut compter, ce John Niven …
"Old School," vous embarque dans une folle virée à travers le monde , du Dorset à Cannes, en passant par Marseille , dans un sourire perpétuel saupoudré de multiples éclats de rire.
Entre Susan Frobisher et Julie Wickham , proches de la soixantaine, vibre une solide amitié qui remonte à l'enfance et pourtant, elles n'ont pas évolué de la même façon. Susan est mariée depuis des siècles, à un expert comptable sérieux et ennuyeux, elle mène une vie confortable , alors que Julie , qui a brûlé la vie par les deux bouts, tire le diable par la queue.
Femme de ménage dans une maison de retraite, elle peut compter sur Ethel , une résidente octogénaire, pour illuminer ses journées d'un humour dévastateur.
Lorsque le mari de Susan décède dans des circonstances que la bienséance, ma pudeur et Babelio , m'interdisent de vous relater, Susan se retrouve ruinée . Et là, germera dans l'esprit de ces deux amies , un plan d'une simplicité toute simplette, qui aurait fait rougir les scénaristes de "la Casa de Papel", cambrioler la banque de leur bled en embarquant Ethel et une autre amie, et conseillée par : le Clouté (El Professor version Dorset ...), un charmant cambrioleur de quatre vingt- dix printemps…
Cette équipée sauvage sera suivie à la trace par une équipe policière de bras cassés , Interpol, et la mafia russe .
Mais la chance appartient aux audacieux et la retraite ,c'est pour plus tard…
Furieusement grinçant, drôlement trash, impeccablement trépident, Old School est une vraie réussite qui fait penser (en plus marrant) à " le gang des dentiers fait sauter la banque".
Sourires et fous- rires garantis par votre "serviteuse".
Lecteurs prudes, s'abstenir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          577
StefEleane
  12 février 2016
Déposition du 12 février 2016
Nous entendrons la propriétaire du blog " Les cibles d'une lectrices à visée" dénommé Stef pour les intimes.
Elle nous relatera les faits de façon claire et concise comme le stipule la procédure B-1247216843.
La greffière, Vanessa ici présente, retranscrira dans sa globalité cet échange.
-Inspecteur Dumas : Êtes-vous prête ?
-Stef : Ais-je le choix ?
-Inspecteur Dumas : Relatez nous les circonstances de toute cette histoire.
-Stef : Eh bien tout commence à la mort du mari de Susan dans des circonstances horribles ! Je suis au courant car j'ai entendu une conversation entre Susan et Julie. Voila ce que j'ai entendu :
"Ton petit ami de passage qui se tape deux serveuses dans ton dos, ça n'a rien à voir - Mais alors, RIEN du tout - Avec le décès d'un époux de plus de trente ans, mort des suites d'une rupture anale provoquée par un godemichet de soixante-dix centimètres pendant une séance sado-maso avec un pute !" Vous vous rendez compte !!! Je me mets à la place de cette pauvre femme.
-Inspecteur Dumas : S'il vous plait, revenez au sujet !
-Stef : Oui. Pardon. Donc Susan, non seulement elle se retrouve veuve mais en plus elle découvre qu'elle est surendettée. Donc en discutant avec sa meilleure amie, Julie, elle se retrouve à échafauder un hold-hup. Mais pour cela, elles doivent recruter 3 autres personnes.
-Inspecteur Dumas : 3 personnes en plus ?
-Stef : C'est ce que je viens de vous dire, non ?? Bon je continues ou pas ??
-Inspecteur Dumas : Oui bien sûr
-Stef : Donc, Susan et Julie se sont tout de même des femmes de 60 ans. Elles vont embarquer un papi de 90 ans dit le Clouté, ancien braqueur. Ethel 90 ans complètement accro à l'alcool, au sexe et délire en tout genre, mais vu son grand âge et sa corpulence, elle se déplace en fauteuil roulant. Et pour finir Jill, la catho végétarienne qui accepte pour financer l'opération de son petit-fils.
-Inspecteur Dumas : Avez-vous entendu parler de l'inspecteur Wesley et Boscombe ?
-Stef : Et comment ! C'est le duo de flic anglais qui pourchasse les filles à travers l'Angleterre et la France. Une sorte de Laurel et Hardy.
-Inspecteur Dumas : Au jour d'aujourd'hui..
-Stef : Ah non ! Cela ne se dit pas ! C'est comme monter en haut ! On entend cette expression tous les j.
-Inspecteur Dumas : Ok! On peut revenir à notre sujet?
-Stef : Non ! Moi je m'arrêtes là .. J'ai dit tout ce que j'avais à dire ! Je peux juste rajouter que l'écriture de l'auteur est très agréable, que l'histoire est loufoque sans être stupide ! je me suis bien marrée et donc passée une très bon moment !
-Inspecteur Dumas : Vous n'allez tout de même pas inciter les gens à suivre votre exemple !
-Stef : Et pourquoi pas !!

Lien : http://lesciblesdunelectrice..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Albertine22
  11 février 2016
"Mais où va le monde ?", c'est souvent l'antienne des personnes âgées, nostalgiques d'un temps toujours plus beau, plus bio, plus moral, plus marrant que le nôtre. John Niven crée, pour le plus grand plaisir du lecteur, des "vieux" qui ne rentrent pas dans le moule et du coup, ne sont pas tartes !
Tout démarre quand Susan Frobisher, femme au foyer dans le Dorset, presque soixante ans, épouse fidèle de Barry, aussi ennuyeux que sécurisant, apprend la mort de celui-ci. Non, cet expert-comptable ne s'est pas écroulé devant son ordinateur, victime d'un arrêt cardiaque ! Il n'a pas davantage été frappé en plein front par la balle de golf d'un partenaire maladroit... La police tente d'expliquer à Susan que Barry est décédé dans une petite garçonnière sordide, après une expérience sexuelle que nous allons qualifier de hasardeuse.

Notre veuve ne va pas rester éplorée très longtemps : son "barbon" menait une double vie qui les a menés à la ruine. Elle va tout perdre et se retrouver dans la chambre d'ami chez son fils, pour le plus grand déplaisir de sa belle-fille. C'est dans l'adversité que naissent les idées les plus folles : elle, Julie Wickham( son amie d'enfance), Jill( une grand-mère BCBG qui a besoin d'argent pour financer l'opération de son petit-fils, gravement malade) se lancent dans le braquage de la banque de leur petite ville. Les trois apprenties délinquantes reçoivent l'assistance du Clouté, un ancien gangster et d'Ethel, une ancienne "girl" au passé louche, tous les deux flirtant allègrement avec les quatre-vingt-dix ans. A ce stade, peut-on encore parler de bras cassés ? Ce serait leur faire trop d'honneur. Et bien, cette fine équipe va se jouer de tous les pronostics et nous entraîner dans leur folle aventure. Après leur casse (réussi !), une incroyable cavale les amène jusqu'en France, poursuivis par l'inspecteur-chef Boscombe, une caricature de beauf sur pattes et son adjoint, Wesley, que le comportement de son supérieur afflige.
Malheur à qui se met sur leur route, le sort qu'elles vont réserver à un mafieux russe, qui doit leur fournir de faux passeports pour partir au Brésil, montrent l'étendue de leur imagination et surtout leur volonté d'en découdre...
L'auteur ne fait pas toujours dans la dentelle ni dans le point de croix. L'humour est parfois trash, volontiers scatologique et certains passages m'ont paru trop grossiers. Mais l'impression d'ensemble est positive !
Quand le troisième âge s'encanaille, cela donne un récit plein de vie et d'espoir. Fauteuils roulants, déambulateurs ne sont plus les "stigmates" de la vieillesse mais des bolides et des armes de combat !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BooksnPics
  03 mars 2016
Wroxham, Dorset - Susan Forbisher, 59 ans, a tout pour être heureuse. Mariée à Barry depuis 35 ans, elle mène une vie tranquille et s'occupe des costumes pour la troupe de théatre de sa localité.
Son monde s'écroule lorsque son mari est découvert mort dans un appartement inconnu et, qui plus est, dans une situation des plus délicates... Confrontée à la double vie de son mari et surtout à ses dettes, Susan risque de tout perdre.
Aidée par son amie d'enfance, Julie Wickham, et de 3 autres acolytes, Susan va, sur un coup de tête, improviser le braquage d'une banque... Un braquage à l'ancienne...
De Wroxham au Havre en passant par Cannes et Marseille, nous allons suivre ce gang de petites mamies en cavale dans un road movie des plus rocambolesques.
John Niven, nous livre encore une fois un roman décapant, parfois trash, où les chapitres courts s'enchaînent au rythme des péripéties de nos apprenties braqueuses. Une écriture dynamique qui ne nous laisse pas de temps morts pour un roman grinçant. John Niven, comme dans son précédent opus "Enfant terrible" (paru aux Editions Sonatine en février 2015), nous offre ici un roman caustique à souhait.
Un excellent moment de lecture que je recommande vivement!
Je remercie les éditions Sonatine ainsi que Babelio pour cette lecture.
Lien : http://booksnpics.wix.com/bo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ladoryquilit
  02 mars 2016
Susan et Julie sont amies depuis toujours malgré leurs différences et les vies qu'elles mènent. A près de soixante ans, elles entretiennent toujours cette amitié malgré les difficultés. Alors quand Barry le mari de Susan meurt, Julie est présente à ses côtés et découvre avec elle un autre aspect de son mari. Barry en effet menait une "double vie" et pratiquait des expériences sexuelles bien particulières qui l'ont mené à s'endetter dans le dos de sa femme. Cherchant une solution pour épargner la perte de sa maison à Susan, les deux amies en trouvent une : braquer une banque ! Rapidement elles prennent cette solution très au sérieux et vont mener alors le plan de leur vie en compagnie d'une sacrée bande d'amis déjantés avant de prendre la fuite à travers l'Europe...
J'ai découvert l'écriture de John Niven à travers ce roman et je dois dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire d'une seule traite, en effet il m'a été impossible de refermer Old School avant de l'avoir terminé tellement je me suis amusée dans cette folle aventure aux côtés de ses personnages délirants et marquants.
Susan et Julie à première vue sont des femmes mures, très amies et partageant depuis leur temps cette amitié qui perdure entre elle. Quand le mari de Susan, Barry, meurt cela se complique déjà un peu et ce n'est que le début au vue des nombreuses découvertes qui suivent. On découvre aussi alors que les deux amies ont plus d'un tour dans leur sac et plus d'une idée déjantée à partager. Cambrioler la banque pour que Susan puisse payer ses dettes ? Et pourquoi pas ! Elles s'entourent alors d'une bande prête à tout... enfin dans la mesure du possible. Vous découvrirez en effet que leurs complices ne sont plus de toute jeunesse et cela ajoutera encore un peu plus de piment au casse qui se prépare.
Vous l'avez compris, quand deux sexagénaires s'apprétent à faire un cambriolage nous ne sommes pas au bout de nos surprises puisqu'après leur brillante réussite (et oui !) l'improbable équipe prendra la fuite pour une aventure épique à travers l'Europe ! Old School se révélera alors être une aventure rocambolesque dont vous ne réchapperez pas.
L'humour grinçant et parfois trash de John Niven ponctue l'histoire du début à la fin et celui-ci nous fera rire plus d'une fois. Avec des personnages détonnants que vous n'êtes pas prêts d'oublier, une histoire survitaminée et une intrigue bien ficelée, Old School est un coup de coeur. Ce roman, dès les premières pages est prometteur, dès les premières pages, on se plonge totalement dans le quotidien de Susan et Julie en se demandant déjà où tout cela va nous mener.
Avec Old School impossible de s'ennuyer et surtout impossible de le lâcher. Ce roman nous livre une histoire qui ne ressemble à aucune autre et une histoire qui risque bien de vous surprendre toujours un peu plus au fil des chapitres. Vous regarderez les sexagénaires d'une autre façon. En effet qui vous dit que derrière cette dame en fauteuil roulant ne se cache pas l'âme d'un bandit prêt à braquer la banque du coin et à ensuite s'enfuir au bout du monde avec le butin ? Lisez Old School et vous verrez qu'après tout, c'est bien possible...
Old School de John Niven est disponible aux Éditions Sonatine.
Lien : http://www.ptitblog.net/litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   13 février 2019
" Ma foi, c'est quand même mieux que les rediffusions de Derrick et les tisanes digestives à quatre heures de l'après-midi" se félicita Ethel tandis que Julie tournait le volant d'un coup sec pour s'engager dans la bretelle d'accès. L'octogénaire eu tout juste le temps d'apercevoir le sens interdit qu'elles venaient de dépasser.
Commenter  J’apprécie          210
iris29iris29   18 janvier 2019
" OK. TOUT LE MONDE, COUCHEZ-VOUS A TERRE ! CECI EST UNE ATTAQUE A MAIN ARMEE ! hurla l'un des trois braqueurs, le plus grand, qui s'était rapproché du guichet, avec le mot " PEUR" inscrit sur son front. Les clients poussèrent des cris de panique tandis qu'un quatrième voleur surgissant à son tour au sein de la banque. Quoique "surgir" ne soit pas tout à fait le terme exact. Son entrée fut plus laborieuse. il arriva en fauteuil roulant, recouvert d'une cagoule portant le mot "SEXE", et brandissant un fusil à double canon caché sous un plaid écossais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   20 janvier 2019
Jusqu'au moment où Susan s'apprêtait à lui répondre, elle fut coupée dans son élan par un gros bruit mécanique. Ça ressemblait à un vrombissement, comme un moteur qui patine. Elles se retournèrent et aperçurent le Clouté, imperturbable, en train de s'élever poussivement vers le premier étage sur un monte escalier électrique. " On est loin de l'Agence tout risque , hein ? " chuchota Susan à Julie dès qu'il fut hors de leur vue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
iris29iris29   21 janvier 2019
" Putain d'enfoiré de bouffeur d'ail de collabo aviné fan de Charles Aznavour de mes deux", marmonnait Boscombe quelques instants plus tard, tout au fond du parking du commissariat, en découvrant le pot de yaourt qui leur avait été alloué par la police française.
Commenter  J’apprécie          190
StefEleaneStefEleane   08 février 2016
"Ton petit ami de passage qui se tape deux serveuses dans ton dos, ça n'a rien à voir - Mais alors, RIEN du tout - Avec le décès d'un époux de plus de trente ans, mort des suites d'une rupture anale provoquée par un godemichet de soixante-dix centimètres pendant une séance sado-maso avec un pute !"
Grand silence.
Elle n'a pas tord, songea Julie."Désolée, chérie. J'essayais juste ...
- Je sais . Excuse-moi. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de John Niven (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Niven
Synopsis | Music From Big Pink By John Niven
autres livres classés : road movieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1560 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre