AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290021125
188 pages
J'ai Lu (05/06/2010)
3.71/5   14 notes
Résumé :
Depuis la disparition de ses parents, il revient à Amaterasu de diriger le clan Isanami. Charge d'autant plus lourde pour la jeune femme que la reine Himiko et ses armées implacables se massent aux portes du village, et que son frère, Susanowo, s'est exilé dans la forêt. On le dit fou, violent, pétri de haine à l'égard de sa sœur... et prêt à commettre l'irréparable. Sous l'influence de leur mère, devenue souveraine du royaume des morts, qui nourrit le projet macabr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  18 avril 2016
Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.
J'avais découvert celui-ci lors d'un furetage sur Amazon, sa couverture très colorée et son auteur m'avait attirés car je voulais lire un de ses livres aux histoires très particulières. Mon voeu a été exaucé avec celui-ci sur fond de conte japonais au milieu des kami.
Le moins que l'on puisse dire avec ce conte est que la fin est loin d'être heureuse comme ceux retravaillés par Walt Disney. Durant toute ma lecture, je me suis laissée porter par les phrases poétiques de Jérôme Noirez et à aucun moment, je ne me suis doutée de la fin qu'il y apporterait. On commence cette histoire par notre rencontre avec Amaretsu qui explique sa vie actuelle, monotone à souhait et surtout bien seule car quasi tous les membres de sa famille sont morts. On rencontre ensuite son frère Susanowo qui ne semble plus avoir toute sa tête après la morsure venimeuse d'un mille-pattes. Dans sa folie, il enlèvera sa soeur car il est privé de la mémoire de son passé et tout s'enchaînera de cette décision stupide, aussi bien sur leurs vies que sur celles des villageois dont sa soeur a la charge en tant que « chef de clan ».
Dès les premières pages, je me suis laissée happer par le style si particulier de J. Noirez, plutôt poétique, et qui pourtant nous met devant le fait accompli de la noirceur sans détours ni fioritures. Les chapitres sont courts et les évènements s'enchaînent vite sans temps mort. Cet auteur m'a ainsi permis de découvrir une mythologie dont je ne connaissais que des bribes (kami, tengu) grâce à un hors-série de Witchblade. J'ai également beaucoup apprécié le petit lexique de noms japonais en fin de volume, c'est bien utile pour certains termes peu expliqués dans le corps du texte. En plus, de tout ce court roman, je n'ai repéré que 2 coquilles concernant des espaces malvenus (entretenu et bienvenu). Par contre, je ne sais pas si c'est dû aux deux flops précédents en matière de romans mais celui-ci est proche du coup de coeur par son univers puisant dans la mythologie japonaise et son écriture poétique.
Comme vous l'aurez compris, cette histoire a été une excellente découverte qui me donne très envie de découvrir d'autres histoires inventées par cet auteur à l'imagination débridée (sans mauvais jeu de mots). Je vous conseille donc très fortement de découvrir cet auteur et ce roman en particulier si vous n'avez rien contre les contes et les mythologies, quel qu'elles soient. Pour ma part, je vais fureter pour trouver d'autres romans de cet auteur dont l'imaginaire est tout sauf anodin. Par contre, lisez le résumé de la 4ème de couverture en diagonale car après coup, je me rends compte qu'il dévoile beaucoup trop d'éléments sur ce conte.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          357
edwige31
  11 août 2014
Déçue car après un début époustouflant et poétique, cela tombe à plat dans des récits héroïques de pacotille. Dommage.
Au coeur du Japon moyenâgeux, Amaterasu a été désignée pour diriger le clan Isanami, malgré une terrible tragédie qui la fait encore beaucoup souffrir. Tout semble lié à la disparition des parents de l'adolescente et à l'exil de son frère Susanowo suite à son comportement violent et asocial. Très soutenue et aimée par son clan, la jeune princesse doit faire face non seulement à un nouveau mal inconnu qui semble frappé les muriers et à l'esprit de conquête de la terrible reine Himiko. La haine de son frère changera la destinée de Amaterusu et de son clan après une terrible quête.
J'ai adoré le début de l'histoire jusqu'à l'arrivée sur la plage : le récit avait alors la magie des contes d'antan, où le mal et le bien s'affrontent. Les esprits de la foret, et de la nature peuvent être des alliés comme de terribles ennemis ; les éprouvantes épreuves initiatiques que doivent subir les jeunes gens les transforment positivement malgré la souffrance. Et bien là, j'ai eu du mal à suivre l'intrigue : certes Amaterusu est le personnage central, qui devra se sacrifier pour son peuple, l'histoire familiale avec la folie paternelle est prenante mais je n'ai pas tout compris sur le rôle de la mère des jeunes héros. J'ai trouvé ça très brouillon alors que l'histoire aurait pu gagner en simplicité.
C'est bien écrit, fluide, poétique parfois mais il manque de cohérence dans l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
dew
  14 octobre 2010
Attention, coup de coeur!

C'est encore une fois par pur hasard que je suis tombée sur ce roman, en fouillant un peu les rayons de ma librairie préférée! J'ai d'abord été très intriguée par cette couverture au ton très japonisant, et après avoir succombé à la quatrième couverture d'un autre roman du même auteur, j'ai tout de suite renouvelé l'expérience avec celui-ci.
En fait, j'ai vraiment hésité entre lire ce livre-ci en premier ou l'autre, et puis finalement, j'avais décidé de lire prioritairement Leçons du Monde Fluctuant avant de lire le Chemin des Ombres!
D'un point de vue purement personnel, je ne devais pas passer à côté de ce roman. Pourquoi? Parce que ce roman relate une histoire que j'ai déjà abordé sur un autre support: le Jeu-vidéo!
En effet, le mythe fondateur du Japon avait été repris dans un jeu vidéo que j'avais adoré: O-kami!

Et, qui est franchement l'un des meilleurs A-RPG (Action Role Playing Game) auquel j'ai pu joué , si ce n'est le meilleur!
Et, ayant récemment découvert les talents de conteur de Jérôme Noirez, je ne pouvais qu'être subjuguée une nouvelle fois par cet univers dépouillé et fantasmagorique.
Ici, se joue le destin tragique de la jeune Amaterasu, Déesse du soleil, combattant les armées de la reine du Yamataï, Himiko, reine conquérante assoiffée de pouvoir!
Cette réécriture du mythe fondateur est vraiment excellente, et on sent, malgré sa transposition dans un univers du japon médiéval, les enjeux qui dépasse l'entendement des protagonistes . Bien plus qu'une simple conquête du territoire, on assiste là à une quête spirituelle, une approche de la philosophie Shintoïste!
Ensuite, l'écriture assez épurée de l'auteur m'a rappelé les estampes japonaises, où un seul trait maîtrisé peut représenter à lui seul tout un paysage. C'est assez étrange a expliquer.
En tout cas, pour les fan de culture japonaise, je conseille vivement ce roman, que je trouve cependant un peu trop court.
Lien : http://labiblivore.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kyleen74
  07 novembre 2021
Commenter  J’apprécie          00
hmoineau
  06 octobre 2021
Ce conte d'une centaine de pages ne m'a pas laissée indifférente. C'est une lecture originale.
On découvre un monde de mythes chinois/japonais peuplé de créatures.
Je m'attendais à quelque chose de très poétique mais ce livre, écrit par un français, est vraiment plutôt sombre !
J'ai été surprise par ce côté qui constitue, je l'ai découvert après, le style de l'auteur.
Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais et on peut dire que la lecture m'a un peu perturbée mais c'est agréable de sortir parfois des schémas habituels du style.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   14 octobre 2016
Pour [Susanowo], le temps passe toujours trop lentement ; les journées sont sans fin, les nuits, interminables.

Les dieux qui ont créé ce monde étaient des paresseux. S'il s'en était occupé lui, les saisons dureraient un jour, les hommes mourraient de vieillesse une année après être nés, les oiseaux traverseraient le ciel comme des comètes et les montagnes elles-mêmes bougeraient.
Commenter  J’apprécie          140
WitchbladeWitchblade   17 octobre 2016
Les habitants se sont réunis autour de sa dépouille que l'on a couverte d'un suaire de soie. Chacun s'est longuement lavé les mains et rincé la bouche, car la mort est en soi une impureté, une salissure, et plus encore lorsqu'elle a été violemment provoquée.
Commenter  J’apprécie          170
WitchbladeWitchblade   16 octobre 2016
(…) pourtant, le ciel est si bleu, le vent si doux. Mais il faut croire que la nature n'est pas un aussi bon miroir qu'Amaterasu le prétend : les kamis célestes n'ont pas assez peaufiné son polissage.
Commenter  J’apprécie          190
WitchbladeWitchblade   17 octobre 2016
Enfin, la jeune fille peut contempler sa bouche, courbée par un sourire à la fois tendre et carnassier, un sourire qui pourrait aussi bien embrasser que mordre. Après tout, du baiser à la morsure, il n'y a qu'une courte distance.
Commenter  J’apprécie          130
WitchbladeWitchblade   18 octobre 2016
La jeune fille, qui n'a jamais subi de disette à Nichu, découvre que la faim est un sortilège plus puissant que la volonté.
Commenter  J’apprécie          190

Videos de Jérôme Noirez (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Noirez
Jérôme Noirez - Brainless .A l'occasion du festival "Les imaginales" d'Épinal, rencontre avec Jérôme Noirez autour de son ouvrage "Brainless" paru aux éditions Gulf Stream. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/noirez-jerome-brainless-9782354882488.html Notes de Musique : Black Twig Pickers and Steve Gunn - Old Strange. Free Music Archive. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Desolation Road de Jérôme Noirez

Quel âge a June Madero ?

17 ans
16 ans
18 ans
22 ans

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Desolation road de Jérôme NoirezCréer un quiz sur ce livre