AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234061105
Éditeur : Stock (22/08/2012)

Note moyenne : 3.02/5 (sur 27 notes)
Résumé :


Quand Anna découvre la longue lettre que sa mère Marie a écrite, cette dernière est morte. Et a disparu avec son secret. Cette lettre est adressée à son premier grand amour, un professeur beaucoup plus âgé qu elle, tellement moins gracieux.

Cette lettre, Marie l'a-t-elle envoyée ? Cet homme l'a-t-il reçue ? Anna enquête alors auprès de sa famille et d anciens camarades, et cherche à comprendre ce qui a lié sa mère à ce professeur. Qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Annette55
  09 février 2014
C'est un petit livre,un roman à deux voix ,truffé de référents littéraires et musicaux:Barthes,Heidegger,Homére,,Borges,Nabokov,Baudelaire,Freud,Brahms
Schumann.......
Celui-ci décrypte avec finesse,retenue, simplicité une relation politiquement incorrecte,un lien entre deux personnes que tout oppose.Anna,une jeune étudiante en médecine,en vacances chez sa grand- mère,âgée de 26 ans,a perdu sa mère quelques années plus tôt,lors d'un accident de voiture.
Dans la chambre de jeune fille de celle-ci,elle découvre des lettres qui témoignent de la relation que Marie a entretenu avant son mariage avec son professeur de lettres, de 32 ans ,plus âgé qu'elle, pendant 7 ans.
Anna tente de percer ,de mettre à jour ce secret de famille.
Qu'est ce qui se joue en nous lorsque nous nous attachons à quelqu'un dont nous n'aurions jamais dû nous approcher?
Comment une femme trouve t- elle possible l'amour avec une différence de génération?
Comprendre comment passe t- on de l'attachement à l'arrachement?
Comment surnomme t- on l'amour prochain?
S'en remet-on vraiment?Quelles cicatrices psychiques cet amour laisse t-il?
Est ce que c'était un amour passion?
Le lecteur se trouve lui aussi ensorcelé par les lettres envoyées à l'amant perdu,par la force et la beauté des liens et des mots pour le dire.
La construction du livre en très courts paragraphes qui vont d'Anna à Marie nous fait pénétrer tout en délicatesse au coeur de ce secret.
D'une façon sensible et poétique avec beaucoup de talent ,l'auteur livre une partie du discours amoureux,juste et touchant.
Elle s'interroge sur les liens entre l'amour et l'écriture, sur la fiction que l'amour fait naître et sur la manière dont on construit et s'approprie son propre rècit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
calypso
  25 avril 2017
L'attachement, ce fil ténu qui lie deux êtres, qui rend la relation possible, qui élève ou détruit. Blanche a dix-sept ans lorsqu'elle rencontre H., âgé de quarante-neuf ans, mais il n'est alors pour elle que son professeur de lettres et, comme tous ses enseignants, il lui paraît « vieux ». Lui, pourtant, semble déjà attiré par la jeune fille. Ensemble, ils rejouent le Misanthrope et les vers de Molière résonnent dans toute la salle de classe, devant les élèves médusés qui deviennent spectateurs d'une déclaration :

Célimène
Il est vrai, votre ardeur est pour moi sans seconde.

Alceste
Oui, je puis là-dessus défier tout le monde.
Mon amour ne se peut concevoir, et jamais
Personne n'a, Madame, aimé comme je fais.

Mais Blanche est myope, et elle ne distingue pas plus les mots et les objets qu'elle ne voit l'amour s'immiscer dans sa vie d'adolescente. Pourtant, lors de son année de terminale, elle réalise qu'elle n'aspire à rien d'autre que d'être dans les bras de cet homme longtemps admiré. Contre l'avis de tous, elle entretiendra avec cet homme marié une relation des plus passionnées et n'aura de cesse de s'interroger sur cette force d'attraction nommée « l'attachement » : « Qu'est-ce qui se joue en nous lorsque nous nous éprenons d'un être dont nous n'aurions jamais dû nous approcher ? » (p.10)
L'Attachement fait partie de ces romans dont vous savez immédiatement, aux premiers mots, aux premières notes faudrait-il dire, tant ils paraissent former une mélodie, qu'ils seront un véritable coup de coeur stylistique. Florence Noiville a une plume absolument délicieuse et c'est la grande force de ce petit récit. L'histoire racontée reste, quant à elle, assez traditionnelle : une histoire d'amour qui semble dépasser la bienséance entre une jeune fille et son professeur, histoire racontée par cette même jeune fille devenue adulte mais aussi par la fille qu'elle aura avec un autre homme, Anna, qui, découvrant après la mort de sa mère l'existence de ce mystérieux H., mènera l'enquête pour en savoir plus sur son premier amour… de l'attachement au détachement, Florence Noiville dépeint le parcours amoureux d'une femme moderne, explore ses interrogations, ses doutes au fil d'anecdotes qui mériteraient parfois d'être un peu plus fouillées.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
antibouille
  23 octobre 2012
Voici un livre émouvant sur l'attirance, le coup de foudre, comment comprendre et accepter l'amour entre le professeur de 35 ans plus âgé que son élève...la construction du roman et le dialogue à distance entre la mère-la jeune amoureuse- et la fille qui découvre après coup la personnalité de sa mère et le poids de son aventure amoureuse, est particulièrement réussie.
Le style est délicat et léger on est pris doucement mais sûrement par l'évocation de cette force d'attraction qui pousse irrésistiblement deux êtres l'un vers l'autre...De très belles images qui donnent à penser comme:"Il lui montrait les pierres sur lesquelles s'appuyer pour traverser le gué de la vie.Pour le traverser le moins mal possible grâce à la beauté, la musique."l'art qui protège de la vérité qui tue"...un roman plein de poésie et de charme.A recommander.
Commenter  J’apprécie          20
claraetlesmots
  06 novembre 2012

Anne, vingt ans, étudiante en fac de médecine est en vacances chez sa grand-mère maternelle. Six plus tôt, elle a perdu sa mère Marie dans un accident de voiture. Elle découvre par hasard une lettre écrite par sa mère à un certain H peu de temps avant son décès. Marie élève en terminale et âgée de dix-sept ans avait une liaison avec son professeur de lettres, un homme marié, père et de trente ans son aîné. Pas une liaison passagère mais une histoire d'amour inconcevable qui a duré sept ans. Sept longues années d'un amour dérangeant, inacceptable en société et pour la famille de Marie. Anne découvre cette histoire, ce secret de famille qu'elle et ses soeurs ignoraient. Elle décide de poser des questions à sa tante, à sa grand-mère, se raccroche à l'idée qu'H. est toujours vivant, de le voir pour comprendre qui était vraiment sa mère.
Ainsi, le roman alterne la longue lettre de Marie et les pensées d'Anne. Une réciprocité, un échange invisible se crée sur les réflexions entre mère et fille, les réponses devançant les questions.

la suite sur :
http://fibromaman.blogspot.fr/2012/11/florence-noiville-lattachement.html
Lien : http://fibromaman.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ptiteComete
  21 décembre 2012
Compter 1 petite heure pour lire ce petit roman vraiment pas mal du tout.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
michel.carlier15michel.carlier15   31 janvier 2014
Quand je repense à tes parents , je me souviens que le choix de leurs mots , le timbre de leurs voix , leurs regards , tout était pris dans un formidable flux sensoriel . Tu sais qu'au XVIIIème siècle on disait "faire l'amour" en parlant de personnes qui , sans être au lit , entretenaient une conversation galante ? Au fond , tes parents ont , sous mes yeux , fait l'amour dès leur première rencontre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   22 octobre 2012
Combien suis-je ? Est-ce que tu ressens ça toi aussi ? Cet émiettement. Tous ces "je" dépareillés qui s'épient sans se comprendre. Celui qui parle et celui qui écrit, celui qui aime et celui qui raisonne, celui qui s'enflamme et celui qui doute. Il y a en moi quelqu'un qui agit et quelqu'un qui se regarde agir. Le second dit à l'autre : "Pourquoi as-tu fait cela ? Pourquoi l'as-tu-fait ?"
Commenter  J’apprécie          30
Lea25Lea25   22 juillet 2013
Mon chère H. peux tu me dire ce que devient l'amour premier? La trace qu'il laisse est-elle unique? Chemine -t-il en nous souterrainement? Se réincarne-t-il? Où va-t-il?
Commenter  J’apprécie          60
Annette55Annette55   09 février 2014
Les écrivains sont -ils des pervers, ( pères et verts), des victimes, des décadents, des esthétes,des pornographes, des excentriques, des enchanteurs, des machos, des hédonistes, des profiteurs, des bêtes de sexe, des idéalistes, des animaux , des pédophiles, des enfants, des ogres, des monstres, des héros, des fous...?
Et elles?et les femmes?
Commenter  J’apprécie          20
calypsocalypso   30 juillet 2017
Au total, nous serons restés « ensemble pendant » sept ans.
Sept ans. Ensemble. Attachés.
« Je n’aime pas ce mot, attachement », m’a dit une amie récemment. Elle m’a rappelé « Le Loup et le Chien ». La remarque du loup atterré : « Attaché ? Vous ne courez donc pas où vous voulez ? » Pour elle, la relation amoureuse s’accommode mal des liens, cordes, laisses, colliers… Mon amie entend attacher au sens de fixer, ficeler, épingler, enchaîner… Moi, j’aime ce mot, attachement. La tendresse s’insinue. L’estime aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Florence Noiville (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Noiville
Rencontre avec Florence Noiville & Mathilde Hirsch autour de leur ouvrage "Nina Simone : love me or leave me" aux éditions Tallandier.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2335158/mathilde-hirsch-nina-simone-love-me-or-leave-me
Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : epistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3556 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre