AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4/5   3 notes
Résumé :
L'histoire de l’édition ne se réduit pas à l’emprise des grands groupes et des logiques commerciales. La période récente a vu l’apparition de petites structures éditoriales qui revendiquent une position « critique » et qui, pour certaines, parviennent à s’inscrire dans la durée en dépit des difficultés économiques rencontrées. Sophie Noël a mené une enquête sur ces éditeurs « indépendants », à la tête de 33 maisons d’édition qui s’emploient à concilier les exigences... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nina
  29 mars 2021
Ce livre fait partie de la sélection de l'opération Masse Critique de Babelio. 
Cet ouvrage, issu d'une thèse en sociologie est la nouvelle édition révisée de la version parue en 2012. 
Cette étude analyse "l'édition indépendante critique", c'est à dire plus en relation avec les champs sociétaux et politiques. On pourrait penser à tort que ce thème est destiné uniquement à un public universitaire. J'ai été surprise moi-même par l'ouverture d'esprit qui caractérise cette étude en traitant à la fois d'un milieu éditorial qui a ses spécificités et son évolution très réactive, en prise directe avec l'histoire et l'évolution de notre société. C'est ce qui rend cette lecture passionnante pour toutes celles et ceux que la marche du monde intéresse. On découvre un milieu éditorial "aux aguets"  dont la mission principale est de nous transmettre tout ce qui est préjudiciable ou bénéfique à la bonne santé de la démocratie.
L'édition indépendante critique est révélatrice d'un besoin d'autonomie pour soutenir une pluralité des idées en revendiquant une indépendance de ton et financière nécessaire à ses valeurs. Ces maisons d'édition se situent sur différents secteurs : universitaires, journalistiques, militants, syndicaux, lettrés mais aussi grand public . Les structures sont disparates et leur fonctionnement multiple : associatif, professionnel, semi-professionnel... La portée symbolique à ce type d'édition est très forte. Tous les moyens sont bons pour faire circuler les idées : articles, livres, brochures, tracts...  
Cette étude n'est pas  qu'un simple rapport sur l'édition indépendante critique. C'est aussi une lecture passionnante et enrichissante sur le devenir de notre société, sur le besoin de lutter contre le conformisme et la loi du silence. Ce type d'édition peut se transformer en une véritable lutte pour faire éclater la vérité, pour faire émerger une autre manière de penser et voir le monde, surtout pendant des périodes complexes telle que l'affaire Dreyfus, la guerre d'Algérie, Mai 68.... 
Il faut souligner que ce besoin d'indépendance est aussi nécessaire pour protéger l'émergence d'idées différentes, d'idées nouvelles et de permettre l'échange des points de vue. L'édition indépendante critique est une sorte de garde-fous qui nous préserve de la bien-pensance. L'édition indépendante critique a un rôle politique majeur. Elle préserve la liberté d'expression et la santé de notre démocratie. 
Le livre est découpé en 3 grandes parties :
Première partie "Comment peut-on être un éditeur critique indépendant ?  
Cette partie évoque entre autres la généalogie de l'édition indépendante. Nous avons découvert quelques traces d'ouvrages contestataires au XVIIIème siècle mais c'est le XIXème siècle qui met en place la forme que l'on connait aujourd'hui. L'étude retrace les problèmes sociétaux et politiques et met en lumière les intellectuels qui ont fait émerger une autre vérité. Par exemple, les éditions Seuil et Minuit "vont réactiver le modèle dreyfusien de l'engagement intellectuel". Des noms d'intellectuels connus nous permettent de restituer les époques :  Vercors, Jules Roy, Deleuze, Bourdieu.... sans oublier le  portait de François Maspéro qui va créer en 1959 dans le sous-sol de sa librairie, sans aucun moyen financier, "les éditions Maspéro", qui "vont incarner tous les combats politiques des années 1960 et 1970, fermeront définitivement en 1975"(extrait p. 38). 
L'édition indépendante critique est aussi un moyen de donner la parole aux acteurs de la vie politique et sociale et aux anonymes dont les témoignages permettent de conserver la mémoire des évènements ex : "Putain d'usine" de Jean Pierre Levaray aux éditions l'insomniaque - "Carnets d'un intérimaire" de Daniel martinez aux éditions Agone - "P'tit Lu en lutte" de Caroline Andreani aux éditions "Au temps des cerises". La maison d'édition "Les nuits rouges" ont réédité plusieurs textes méconnus comme "la sueur du burnous", les "crimes coloniaux de la IIIè République" en 2001 de Paul Vigné d'Octon, un médecin anticolonialiste (p. 105)
Deuxième partie : Les stratégies de résistance à l'économicisation des pratiques. 
Cette partie est consacrée au rapport compliqué de l'édition indépendante critique avec l'économie. Comment conserver des valeurs liées à une indépendance totale face à la loi du marché et être confronté malgré tout à une logique de rentabilité ? 
"Pierre Bourdieu parle à cet égard de double conscience et de la nécessité de "concilier l'inconciliable"(extrait p.118"). Tous les acteurs de l'édition indépendante critique sont confrontés à ce type de problème. Comment survivre face aux grands groupes éditoriaux qui recherchent le profit. 
Cette partie du livre met en lumière de grands noms de l'édition française indépendante comme Maurice Nadeau, Jérome  Lindon, André Schiffrin et les qualifie de "résistants".   
Pourtant, l'édition de création qu'elle soit littéraire ou de sciences humaines reçoit une aide importante de l'état pour favoriser la diversité éditoriale. Les éditeurs n'aiment pas évoquer ce type d'aide qui est considéré comme une perte d'autonomie. Il existe deux types de maisons d'édition. Les "pragmatiques" qui acceptent d'être subventionnées et les maisons d'édition "à principe" qui refusent tout recours à une aide de l'état. 
Un maillon important de la chaine du livre offre un relais indispensable à sa diffusion : la librairie indépendante. Pourtant, elle rencontre des problèmes similaires à l'édition critique. L'étude révèle le positionnement compliqué de la librairie indépendante face à la production des grands groupes éditoriaux. Même si la loi sur le prix unique du livre et d'autres dispositifs institutionnels protègent l'économie du livre, la rotation accélérée des best-sellers déstabilisent ce secteur et le fragilise en le soumettant à des conditions commerciales très difficiles. (voir page 125) 
Troisième partie : Profil et engagement des éditeurs critiques.
Cette dernière partie étudie un "portrait-type" de ces éditeurs qui ont décidé d'emprunter des "chemins de traverse", de donner un autre souffle, une autre énergie au monde de l'édition.
"L'édition critique est un lieu professionnel incertain et ambigu, une enclave difficile à définir au sein d'un espace éditorial déjà peu structuré." (Extrait p. 167) Alors qui sont ces "éditeurs atypiques" qui se lancent malgré tout dans cette aventure risquée ? L'étude nous propose d'analyser certains éléments déterminants de leur milieu social et niveau d'étude, mais aussi leur engagement politique et intellectuel et leur rapport au monde.  
Un point de cette étude mérite une attention particulière, parce que si le monde de l'édition est traditionnellement occupé par les femmes, ce n'est pas le cas de l'édition critique : "un territoire qui demeure majoritairement masculin selon l'opposition classique entre le monde des idées et de la politique (la sphère publique) et celui des lettres (qui renvoie à l'intime et à la sphère privée). (extrait p.166)
En conclusion :  
Cette étude propose un état des lieux philosophique, politique militant, économique et humain. Ces éléments sont les caractères essentiels de l'édition indépendante critique.  Ce travail de fond  permet de nous sensibiliser à l'importance d'une pluralité des choix éditoriaux. L'édition indépendante critique empêche la marchandisation et l'uniformisation de l'offre éditoriale et culturelle. Elle est indispensable à la liberté d'expression, à la pensée critique et tout simplement à l'exercice de la démocratie.  
On peut trouver à la fin de l'ouvrage : un index des auteurs et des éditeurs cités, une bibliographie indicative et la table des matières. 
Je remercie Silvia Ceccani, l'assistance de rédaction des éditions de l'Enssib pour l'envoi de ce livre.  
Lien : http://ecriberte.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GoodBooksGoodFriends
  22 mars 2021
C'était la première fois que je lisais un texte issu d'une thèse.
N'étant pas habituée, le format m'a parfois semblé ardu, l'ouvrage étant très dense et minutieux.
Cependant, il se révèle une véritable source d'informations sur le fonctionnement des maisons d'édition et aborde des thèmes aussi intéressants que l'historique de l'édition critique indépendante, la traduction, le positionnement des éditeurs...
Cette étude fait prendre conscience de nombreux enjeux que nous, lecteurs, ne saisissons pas de prime abord, des leviers à la fois économiques et sociologiques qui entrent en jeu, le sous-titre "Engagements politiques et intellectuels" prenant alors tout son sens.
Une lecture parfois difficile mais riche d'enseignements.
Commenter  J’apprécie          40
MartezeBeajour
  20 mars 2021
L'avant-propos de l'ouvrage (car il s'agit bien ici du résultat d'un travail complexe et fastidieux), nous indique qu'il constitue la version révisée et resserrée d'une précédente édition. L'ensemble est déjà dense et fouillé, exemplaire sans doute dans son traitement minutieux du sujet. Cependant, sa lecture n'est pas du plus grand enthousiasme, et s'adresse à des professionnels pointus du secteur. Ce résultat constitue une mine certaine d'informations détaillées et étayées sur le milieu militant et essentiel que représente l'édition indépendante critique, un contre-pouvoir nécessaire aux grands groupes. Ce livre aborde tous les domaines d'intérêt du secteur (historique, engagements politiques, modèles innovants d'entreprises, profils soclologiques des fondateurs).
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NinaNina   29 mars 2021
"un territoire qui demeure majoritairement masculin selon l'opposition classique entre le monde des idées et de la politique (la sphère publique) et celui des lettres (qui renvoie à l'intime et à la sphère privée). (extrait p.166)
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : livresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
56 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre