AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lalivrophile


Lalivrophile
  17 novembre 2011
J'ai eu du mal à entrer dans ce livre. Je l'ai même reposé après le chapitre quatre.
Puis, j'ai décidé de lui donner une autre chance. Bien m'en a pris. Il est un peu long à démarrer, et il évoque un sujet que maints ouvrages ont analysé: la seconde guerre mondiale, les jeunes hommes qui quittent brusquement leur vie pour être plongés dans l'enfer des combats, l'occupation qui engendre plusieurs types de réactions chez les "colonisés"... Même si le lecteur aguérri connaît tout cela, les sujets sont exploités avec justesse.

Lorsque ce décor est planté, l'histoire d'une femme s'ajoute à cela. Marie se démarque: son mari est loin, l'île où elle habite est occupée, et elle attend un enfant. Les habitants de l'île se montrent intolérants. Ils sont pleins de préjugés. Ils oublient la personnalité de Marie pour ne voir en elle qu'une putain qui a peut-être forniqué avec l'occupant. Cette réaction peut se comprendre: les habitants de l'île se connaissent tous, ils sont tenaillés par la faim et la haine de l'occupant. Marie est une victime idéale. Ils déchargent leur colère et leur frustration sur elle. Et puis, cela leur fait une petite distraction. Ils s'ennuient: Marie leur permet de cancaner.
Si le lecteur la juge moins sévèrement, moins arbitrairement, s'il trouve les insulaires stupides et bornés, il ne peut s'empêcher de blâmer Marie.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox