AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MaminouG


MaminouG
  08 avril 2016
Quand j'étais vivant, d'Estelle Nollet est particulièrement étonnant. Fort bien écrit, même si l'on peut considérer que le verbe est dur, vif et en tous les cas sans complaisance, ce roman est magnifiquement agencé.
Encore une fois, il me semble dommage de dévoiler l'histoire magnifiquement agencée. Sachons seulement qu'elle narre les destins croisés de quatre personnages : Harrison, un homme blanc, N'Dilo, son ami d'enfance noir, Juma, un jeune albinos persécuté et recueilli par Harrison et Pearl, une éléphante qui voue un amour infini à l'homme blanc qui a sauvé son petit.
C'est très violent, la mort est omniprésente et l'auteur s'y entend pour décrire la violence, la brutalité, les émotions tant des hommes que des bêtes. Elle y parle sans langue de bois du trafic de l'ivoire, de celui des Albinos et de la manne financière que représentent ces commerces. On y voit une Afrique à la frontière du ciel et de l'enfer, entre merveilleuse savane et calvaire d'animaux traqués. Sans langue de bois aucune, Estelle Nollet nous fait prendre conscience de l'horreur et donne à réfléchir.
Le récit de ces quatre vies gâchées par l'appât du gain est très réussi et offre un beau moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus