AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Marie Argelès (Traducteur)Stéphane Courtois (Préfacier, etc.)
ISBN : 2845450133
Éditeur : Editions des Syrtes (23/03/2000)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Dans La Guerre civile européenne 1917-1945, Ernst Nolte part du constat que la révolution bolchevique crée en 1917 une situation totalement inédite.
Pour la première fois dans l'histoire moderne, un parti très minoritaire mais animé par une puissante idéologie, prend seul le pouvoir dans un grand pays. En outre, il prêche et met en pratique une guerre civile à l'échelle nationale et internationale, et exprime la volonté de transformer le monde. Nolte avance l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
vincentf
  28 juillet 2014
Ce livre avait suscité, à sa sortie, une querelle, dont il semble, depuis, sorti vainqueur. Que veut montrer Nolte? Non seulement qu'il existe un lien structurel entre le communisme et le nazisme, ce que l'on avait bien vu à travers la notion de totalitarisme, mais surtout que ce lien structurel s'explique par une histoire commune, par des interactions, par la fascination que les deux systèmes ont exercée l'un sur l'autre, par une répulsion qui ne peut s'empêcher de prendre l'autre pour modèle. Or c'est bien le communisme soviétique qui est arrivé le premier au pouvoir et qui le premier a procédé à la mise en place d'une société de la terreur basée sur l'élimination des indésirables et sur l'endoctrinement des masses. Hitler ne fut-il donc qu'un opposant et/ou un imitateur de Staline? le livre montre que c'est plus subtil que cela. Certes, l'antibolchévisme est l'un des moteurs les plus puissants d'Hitler, avec l'antisémitisme, qu'il amalgame souvent avec lui, mais cela ne l'empêche pas de prendre pour modèle et parfois de dépasser la terreur de Staline, qui lui-même, à d'autres moments, s'inspire d'Hitler. La confrontation entre deux visions révolutionnaires du monde, l'une sociale, l'autre nationale, se fait dans la complexité, selon un processus historique que ce livre retrace petit à petit, sans prendre parti. Ce que finalement on peut en retenir? Que l'histoire est toujours plus intriquée, plus entremêlée, plus compliquée qu'elle n'en a l'air, et que chercher qui de Hitler ou de Staline fut le pire, c'est oublier que l'un sans l'autre, ils n'auraient rien été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Lexpress   05 juillet 2011
L'analyse de la période 1917-1945 par l'historien allemand Ernst Nolte. La parution de l'ouvrage avait provoqué une vive polémique.
Lire la critique sur le site : Lexpress
autres livres classés : totalitarismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr