AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0751D99FR
Éditeur : (21/08/2017)

Note moyenne : 4.63/5 (sur 27 notes)
Résumé :

Deux mondes. Deux amours. Un choix impossible.Une quête de soi qui attire Maïa aux frontières du réel, dans un monde qui se meurt.

Le visible et l'invisible, unis dans une émulsion alchimique et quantique. Dans l'esprit de la jeune fille de quinze ans, tout se mêle, se chevauche, se lie.

Quel lien existe-t-il entre un grand-père guérisseur, le cri des tarsiers dans la nuit, un corps qui trébuche, un petit garçon qui sait tout, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
AMR
  07 février 2018
Je suis très touchée que Vanaly Nomain me propose de lire son roman Émulsion, au-delà du visible pour lecture et avis.
C'est avec plaisir et curiosité que j'accepte ce service de presse, présenté par l'auteure comme un " croisement de genres, entre fantastique, dystopie, spiritualité et ésotérisme ", un " voyage mystique et quantique, mêlant Orient et Occident, illusion et réalité, au coeur de l'amour éternel "...
Je suis assez attirée par les histoires autour du chamanisme et je suis donc prête à me laisser embarquer " au-delà du visible ".
C'est un roman assez long, 400 pages en version broché, premier volet d'un projet de trilogie. Vanaly Nomain nous emmène dans son pays d'origine, le Laos, et dans sa terre d'adoption, la France, et reconnaît avoir mis beaucoup d'elle-même dans ce livre et sans doute dans son personnage principal, Maïa ; elle se déclare " obsédée par la quête de sens, le monde de l'invisible, la place de l'être humain dans le monde, le lien entre physique quantique et spiritualité, ainsi que le rôle de l'amour et du mystère dans notre vie ". C'est un vaste et ambitieux programme ; cependant, les premiers chapitres me rassurent : ce ne sera pas ennuyeux car l'écriture est belle, enlevée, très actuelle ; les dialogues sonnent juste, avec beaucoup de naturel et d'humour ; les péripéties s'enchainent ; les personnages sont attachants bien que certains soient auréolés de mystère et possèdent d'étranges pouvoirs. L'irréel se mêle à la réalité presque naturellement, ce qui révèle indéniablement un certain talent chez l'auteure.
L'écriture est à la première personne, introspective ; le personnage de Maïa allie force et fragilité, étrangeté et discrétion, pudeur et détermination ; elle est différente et doit s'adapter ; elle est intelligente et intuitive. Nous la voyons grandir au cours de son parcours initiatique : fillette, jeune fille… Son JE crée un rapprochement, une identification et plonge les lecteurs au coeur de l'action, racontée au présent, au fur et à mesure qu'elle se déroule, de 2011 à nos jours, puis nous propulsant dans un futur proche.
J'ai beaucoup apprécié les références de Vanaly Nomain : quand elle décrit l'apprentissage du français pour la petite laotienne arrivée en France à 10 ans, elle enrichit son récit d'une intertextualité qui va du Petit Prince de Saint-Exupéry aux oeuvres de Marguerite Duras qui fait le lien avec le pays natal, avec " une atmosphère moite et chaude, une vie qui s'écoule au gré de la saison des pluies ".
Le sujet principal d'Émulsion, Au-delà du visible tourne autour du rite de passage et du récit initiatique : Maïa passe de l'enfance à l'adolescence et devient une jeune femme après avoir triomphé d'épreuves et d'obstacles. Son passage va présenter une dimension hautement symbolique, sa transformation n'ayant rien à voir avec notre réalité et nos valeurs.
Mais sous des dehors fantastiques, Vanaly Nomain aborde d'autres thèmes très parlants, très contemporains, sur les adolescents et leurs complexes, leur besoin de popularité, sur les jeunes gens et leur désir d'appartenir à un groupe, sur les modes et les tendances, sur la différence, sur l'anorexie… Elle nous parle de déracinement, de solitude, d'intégration dans un nouveau pays, d'adaptation. Elle évoque aussi les relations familiales, les non-dits et les secrets, la violence, la maltraitance et les châtiments corporels ; l'absence parentale est particulièrement prégnante.
Vanaly Nomain ancre son roman dans notre réalité contemporaine. Ainsi, elle met en avant L E.M.D.R (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), une thérapie efficace dans le traitement de syndromes de stress post-traumatique qui consiste à générer une stimulation sensorielle par le biais de mouvements oculaires. Elle parle du mode d'alimentation Vegan et de la pratique du Tai Chi. Elle imagine également des péripéties en lien avec une forme de terrorisme relayé par les réseaux sociaux ; une étrange secte, La Renaissance de Lilith, annonce la fin de ce monde et le commencement d'une nouvelle ère. Mais l'auteure va jouer avec un paradoxe : les terroristes vont rapidement acquérir une certaine popularité en véhiculant une idéologie féministe, libertaire et respectueuse de l'environnement.
Au premier tiers du livre, ce rebondissement issu d'une mythologie religieuse propulse le roman à un niveau non seulement sociétal et écologique mais aussi ésotérique, occulte : Lilith est évoquée dans la mythologie mésopotamienne, dans La Bible, dans le Talmud…, dans les traités de démonologie du Moyen-âge… et très souvent convoquée en littérature ; Lilith est une sorte d'esprit tellurique primitif, la première femme d'Adam…, une démone séductrice. Lilith est même devenue la figure emblématique de tout le mouvement féministe, particulièrement aux U.S.A.
J'ai beaucoup apprécié la mise en scène du corps dans ce roman… Cela me paraît une bonne clé de lecture, entre autres…
le corps différent : Maïa est si petite, si chétive … Ses yeux sont si étranges…
le corps maltraité : la scène des coups de bâton est assez insoutenable…
le corps sublimé : on parle beaucoup de modes, de tendances… de sensualité…
le corps revendiqué : les Lilith en font un moyen de propagande…
le corps transcendé, " aérien, tellurique, diaphane et irréel " : je ne vais pas tout vous dire, lisez ce roman !
Ceux qui me connaissent ne seront pas surpris si je dois avouer que j'ai un peu survolé les passages relatifs à la physique quantique… mais il en faut pour tous les goûts et ils n'alourdissent jamais le récit dans un souci vulgarisateur dont je remercie l'auteure.
Ce roman est assez foisonnant, mais toujours addictif. Vanaly Nomain réussit à tenir son lectorat, sans en faire trop, ni trop peu ; tous les thèmes abordés sont traités avec justesse et équilibre. L'intrigue de départ est très contemporaine ; certains chapitres apportent une connotation fantastique majeure et sont remplis de poésie tandis que d'autres dévoilent une terrible dystopie.
L'écriture est belle, fluide, soutenue, recherchée, un plaisir pour toutes celles et ceux qui, comme moi, sont sensibles à comment c'est écrit…
Une belle découverte ! J'attends la suite avec impatience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sonfiljuliesuit
  27 février 2018
Une vrai claque tellement c'est beau, doux et bon à lire !
Et pourtant j'ai abordé avec une certaine appréhension par rapport à cette romance … Oui, je sais dès que je vois le mots amour, j'ai peur cela prenne le pas sur l'intrigue et que le livre ne parle que de ça.
Pourtant, la plume de l'auteur Vanaly Nomain a su m'entrainer dans son univers fantastique et tout les éléments s'imbriquent sans jamais peser. Un peu comme la magie qui transporte un spectateur, ici le lecteur se laisse transporter, il virevolte, flotte et se retrouve en apesanteur du début à la fin.
J'ai été transportée par l'univers fantastique de l'auteur, sa plume est aboutie et on a du mal à croire que c'est son premier bouquin ! Un talent rare, profond et emprunt de poésie.
Un livre entre deux mondes, deux univers…
L'auteur arrive à nous faire sentir toutes les sensations vécues par Maïa ou les autres personnages, les descriptions sont magnifiquement palpables et visuelles, c'est beau, c'est coloré.
Tout est d'une incroyable réalité et visuel, j'ai marché dans cette forêt, pied nus et senti cette humidité, cette moiteur… J'ai vécu les premiers émois, les doutes, les maladresses…. Sentie ces odeurs boisées et fleuries et par dessus tout, j'ai eu ce sentiment de légèreté, d'apaisement…
L'auteur livre une grande part d'elle-même dans son récit, on l'imagine très bien marcher dans les pas de Maïa…
L'auteur aborde plusieurs sujets d'actualité, notamment le terrorisme, le réchauffement climatique avec cette source de vie, l'eau, dont on ne prend pas en compte l'importance… L'eau omniprésente, autant dans le récit, que dans sa fluidité. L'eau source de changements et d'évolution…. La nature suit son cour, prend toute sa place…
Peu à peu le récit évolue, on passe d'un récit fantastique à une dystopie, mais les choses se font lentement avec parcimonie mais surtout avec spiritualité, humanité. La lenteur ici n'est pas un défaut, car ce n'est pas une lenteur qui nous ennuie, bien au contraire, elle prend le temps de placer les éléments pour amener le lecteur, là où elle veut le faire.
Vers l'espoir d'une vie meilleure… Vers le nécessaire changement…
Une quête de soi, un voyage initiatique, philosophique… Un récit qui nous embarque que l'on a du mal à abandonner, tellement le bien être enveloppe le lecteur… Une bulle de bonheur…
L'auteur exploite la nature humaine, la décortique, le comportement humain est décrit de manière à soulever des questions, à pousser le lecteur à se remettre en question.
Malgré cette poésie et cette spiritualité, l'aspect scientifique n'est jamais loin pour se confronter à l'imaginaire, au fantastique et c'est là que Maïa va tenter de trouver sa place entre le visible et l'invisible… Comme un effet miroir de la réalisation de soi… Entre le rêve et la réalité…
Les personnages sont chacun construits avec précision et chacun apporte sa touche au récit, en se plaçant dans une temporalité qui les rend vivants et présents.
Je dois dire qu'il est très difficile de faire un retour sur ce livre, lorsque j'ai refermé le bouquin, j'ai eu un temps d'arrêt, j'ai eu besoin de me poser, de souffler et même si je l'ai lu il y a plusieurs semaines, je m'aperçois que l'impression est toujours aussi vivace et les sentiments de bien être et de plaisir qui m'ont envahi sont encore bien présents ! C'est dire le talent de l'auteur et je ne peux que vous conseiller de découvrir ce livre vraiment atypique, qui touche plusieurs genres.
Un univers que l'on sent fragile et réel… de la science qui tente d'expliquer l'improbable… de la spiritualité qui donne un sens et apporte un sentiment de plénitude et de bien-être… de la philosophie qui redonne à l'être humain sa place tout en le mettant en accord avec sa vraie nature, belle mais parfois cruelle, destructrice… le tout est présenté dans un savant mélange qui match du tonnerre et dont on a hâte de découvrir la suite…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Wolkaiw
  09 janvier 2018
Mon année 2017 s'est achevée avec Émulsion, de Vanaly Nomain, ce fut une très belle lecture, à la fois douce et intense. J'ai pris plaisir à découvrir ce livre qui s'ouvre sur un mystérieux prologue, nous invitant, nous incitant même à découvrir plus en détails le contenu de ce premier tome. Ayant entendu et surtout lu de très bons retours, j'étais plus qu'impatiente de me plonger corps et âme dans l'histoire.
Émulsion c'est le récit de Maïa, une jeune fille qui n'a pas encore dix ans et que nous découvrons au Laos en compagnie de son grand-père. Elle fait office de personnage central, figure forte que nous aurons l'occasion de suivre à travers différents âges, notamment dans une période bien connue qu'est celle de l'adolescence et de la découverte de soi ainsi que du monde qui nous entoure, celle de l'éveil des sens. Son évolution est plus qu'intéressante, elle nous permet de la voir autrement, ce n'est plus simplement Maïa, c'est une sorte d'entité qui prend peu à peu consistance au fil des pages.
J'ai véritablement été captivé par l'histoire de Maïa, tout comme l'intrigue, curieuse d'en apprendre plus sur cet univers passionnant, riche et surtout très dense. de nombreux personnages vont graviter autour de la gracieuse Maïa, lui ouvrant peu à peu les yeux sur ce qu'elle représente, sur ce qu'elle inspire. Comme vous vous en doutez, il ne s'agit pas d'une simple jeune fille, elle est tellement plus que cela. À 9 ans comme à 16 ans, son destin extraordinaire va lui offrir la possibilité de rencontrer des êtres d'exception. Je pense tout particulièrement au duo Arnaud/Aël, un très beau duo, contraire et complémentaire. J'ai toutefois eu beaucoup de mal avec Aël, je crois que je n'ai pas aimé son personnage, son caractère alors qu'au contraire j'ai adoré Arnaud et ce qu'il suscite. Tous deux jouent un rôle primordial dans la vie de la petite Maïa.
La famille occupe une place très importante dans ce livre, cela concerne aussi bien le grand-père de Maïa que ses parents, ou encore ses frères. le grand-père est la référence de Maïa, son modèle ainsi que l'être qu'elle admire plus tout. Nous voyons ainsi les enjeux qui se cachent derrière le terme de famille, l'impact que peut avoir le regard de cette dernière ainsi que les liens que les membres peuvent tisser entre eux. Plus encore que la généalogie, c'est aussi d'amour dont il est question, l'amour et ses dérives, l'amour plus fort que tout mais terriblement douloureux. Les émotions sont savamment distillées dans le livre, elles nous éclatent à la figure comme autant de goutte d'eau sous une pluie battante. Elles ne sont pas lâchées sauvagement dans la nature, elles sont amenées avec douceur au fur et à mesure, elles vont crescendo jusqu'à nous prendre à la gorge et ne plus nous quitter, ne faisant qu'amplifier le torrent de sentiment qui déferle. J'ai aimé le fait qu'elles viennent progressivement et qu'elles ne me submergent pas comme un raz-de-marée à la fin.
Émulsion c'est aussi et surtout une histoire fascinante qui sort de l'ordinaire et des sentiers battus, les personnages sont tout en relief et l'intrigue est mênée tambour battant. L'auteure a pris un risque en choisissant de coller à certains thèmes d'actualité, le livre traite de nombreux sujets avec plus ou moins de profondeur, certains ne m'ont pas totalement convaincue. Il est notamment question de politique dans la mesure où l'on aborde la peur de l'avenir et la montée en puissance de certains mouvements comme les Lilith ; des jeunes qui souhaitent changer les choses assez radicalement et dont le style est des plus excentriques – pour faire simple. Soyez donc rassurez, il n'y a rien de barbant là-dedans ! Il est également question de la différence ainsi que du regard des autres, mais ce qui m'a le plus dérangée cette idée de vegan ainsi que la façon dont les choses sont amenées à ce sujet. Dans l'ensemble j'ai accroché aux multiples thématiques ainsi qu'à leur insertion dans l'histoire, mais pour celle-ci je n'ai pas véritablement été transcendé, notamment à cause du lien avec les Lilith et tout ce qu'il y a autour, j'attends avec impatience de voir comment les choses vont évoluer dans les tomes suivants.
Outre ces thématiques qui ne m'ont pas totalement séduite, le livre propose des réflexions très intéressantes sur ce qu'il y a au-delà du visible, j'avais l'impression qu'il s'agissait de quelque chose de presque spirituel et philosophique en même temps, quelque chose qui nous dépasse et dont nous ne pouvons saisir que des bribes. Cette vision très abstraite et métaphysique du monde n'a pas été sans me rappeler les pensées d'un auteur que j'apprécie énormément, il s'agit de Chris Red. Bien évidemment, chaque auteur aborde la chose différemment, mais tous deux dégagent une certaine sagesse, une douce chaleur qui nous enveloppe à la lecture.
On comprend au fur et à mesure le sens du titre et tout ce qu'il implique, je trouve qu'il est franchement bien choisi ! Emulsion, au-dela du visible pose ce qui me semble être des bases très solides d'un univers fantastique, incroyable et fabuleux. Ce livre vous fera vivre de nombreuses émotions et découvrir des choses dont vous ignoriez l'existence ; la beauté de ce qui ne peut se voir avec les yeux. Il intègre également de très belles valeurs que j'espère retrouver dans la suite. le regard et le jugement que l'on peut avoir sur autrui m'a particulièrement touchée, un regard souvent méprisant qui peut faire naître une haine encore plus souvent injustifiée, j'ai trouvé que tout cela était très bien illustré.
Je dois quand même vous avouer que je me pose des questions quant à cette histoire et la vie de l'auteure car celle-ci est originaire du Laos, j'ai l'impression que ce livre est en quelque sorte un très bel hommage du pays qui l'a vu naître. Je ne sais pas s'il existe d'autres liens, des liens peut-être cachés, toujours est-il que j'ai découvert ce très beau pays qu'est le Laos et que tout cela m'a donné envie de prendre l'avion pour le visiter et admirer sa faune ainsi que sa flore, car la nature et le respect de la nature occupent une majeure partie de l'oeuvre.
J'ai gardé le meilleur pour la fin ; la plume de Vanaly Nomain est juste incroyable, authentique, elle véhicule de nombreuses émotions – peur, tendresse, tristesse, joie, etc - j'ai véritablement été happé par le tourbillon des mots et leurs significations. Même si j'ai parfois trouvé quelques longueurs, je n'ai pas décroché de la lecture et j'ai terminé le livre très rapidement. La plume est légère, fluide, magique, on sent la parfaite maîtrise du français et de ses subtilités, tout m'a semblé aérien, d'une incroyable élégance et très harmonieux, comme enveloppé d'une certaine douceur. Assurément une plume à suivre.

Lien : http://wolkaiw.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marie-Nel
  26 septembre 2017
C'est une chronique pas évidente à faire, tellement je veux vous faire passer tout ce que j'ai ressenti à la lecture de ce roman. Je viens de le finir, et je reste sans voix devant autant de beauté dans les mots, dans l'histoire, dans les personnages, Vanaly Nomain est une jeune auteure à la plume si poétique, si riche en vocabulaire, si magique !! aussi magique que son roman ! Je sens que je vais encore être très bavarde, mais il y a des romans qui vous bouleversent, vous prennent au corps jusqu'au plus profond de vous-même, on est à fleur de peau, et Emulsion en fait partie. le terminer n'est pas facile, il faut arriver à se détacher de l'histoire, des héros, des mots, tout est encore si à vif dans mon esprit !
Au début du roman, Maïa va avoir dix ans, elle vit avec son grand-père dans une maison isolée d'un village au Laos. Elle a comme compagnon un tarsier nommé Petit Yoda, c'est une petite fille très douce, très aimante, elle sait que le jour de son anniversaire elle va savoir qui sont ses parents, question qui l'obsède. Son grand-père lui fait le rite de passage qu'elle aurait dû avoir à ses seize ans, mais la nature l'a prévenu qu'il fallait le faire avant. Il est dénoncé et arrêté par la police pendant ce rituel, on l'accuse à tort, d'essayer de tuer sa petite-fille. Maïa part pour la France où elle va rejoindre son père et ses trois frères. Quel bouleversement pour cette petite fille si sensible !
On la retrouve ensuite cinq ans plus tard, elle a quinze ans, a pris ses marques au sein de la famille dont l'éducation est très stricte et respectueuse des règles donnés par le père. Ses frères sont très attachés à Maïa, et c'est réciproque, la distance est plus grande avec leur père. Maïa est une jeune fille très réservée, timide, elle fait son entrée en terminale, elle est très en avance sur son âge, étant très intelligente. Ses frères s'occupent d'elle, pour cette rentrée scolaire. Elle n'a pas d'amis, elle est toujours avec ses frères, et les amis de ceux-ci, dont Arnaud, un jeune homme qui la trouble. En classe elle est assise au fond, où elle fait la connaissance de Aël, un autre jeune garçon troublant. Elle travaille aussi dans une librairie, elle met l'argent de côté pour aller revoir son grand-père. Là elle rencontre un petit garçon, Kevin, qui se dit invisible aux yeux de tous. On comprendra à son comportement qu'il souffre d'autisme, mais Maïa avec sa sensibilité et sa gentillesse va arriver à rentrer dans le monde de Kevin, très intelligent d'ailleurs puisqu'il va beaucoup aider son amie à comprendre ce qu'elle ressent. Jusqu'au jour où...elle ne rentre pas...
Chuuutt...je ne veux pas en dévoiler davantage. J'ai beaucoup aimé dans un premier temps la relation de Maïa avec son aïeul, l'atmosphère est déjà remplie de magie, de fantastique. Et ensuite, j'ai retrouvé une jeune fille bien intégrée au sein de sa famille, entourée par ses trois frères, beaucoup plus terre à terre dans leur fonctionnement, mais Maïa a toujours cette part de magie en elle. Son éducation est rude, son père est très froid et distant et ne regarde pas à la punition si les tâches domestiques ne sont pas effectuées. Ses frères sont beaucoup plus compréhensifs avec elle et la soutiennent. Et enfin, il y a toute la part de fantastique qui rend cette histoire si magique. Grâce aux recherches de Kevin, Maïa comprend pourquoi elle lâche les objets ou tombe sans raison. Et ce qu'il va découvrir est totalement irréel et réel en même temps ! C'est là la très grande force de ce roman, l'auteure nous parle de choses qui ne sont pas dans la normalité, mais elle les a tellement bien intégrées à ce monde à l'éducation stricte, même au lycée, qu'elle m'a convaincue que cela pouvait exister !
Maïa est une jeune fille comme les autres, malgré les différences qu'elle découvre, elle m'a beaucoup touchée, émue par sa grandeur d'âme et par la justesse de ses actes et de ses décisions. Elle va être plus d'une fois séparée de ceux qu'elle aime, son grand-père, ses frères, à chaque fois, elle vit un renouveau, à chaque fois elle pense être dans l'idéal, et à chaque fois elle se rend compte que ce n'est pas le cas. Son voyage initiatique va la transformer elle et le monde autour d'elle à jamais ! Comme le disait si justement son grand-père « Qui s'en va, reviendra, qui s'en vient, repartira", c'est une très belle phrase qui prendra tout son sens pour Maïa au fur et à mesure des événements...on part, mais on revient toujours un jour ou l'autre au début...
L'auteure fait passer de sublimes messages à travers ces personnages et leurs vies...beaucoup d'amour déjà avec un grand A, pas l'amour charnel, mais l'amour qui rayonne et embellit les gens. Beaucoup de compassion, de gratitude, de joie, mais aussi de la peur, de la colère, jamais de haine...D'autres messages encore plus forts sur la fin du roman, où là, l'auteure met l'accent sur ce qui pourrait se passer dans notre monde à nous, dans l'actualité, le désordre, le chaos social et climatique, des éléments très importants pour l'histoire mais qui font aussi réfléchir.
Un final sublime, très fort émotionnellement, plein de charme et de poésie. Je ne savais pas où l'auteure allait nous emmener au fur et à mesure du récit, j'ai trouvé son choix judicieux, il colle parfaitement avec l'atmosphère générale du roman. Ce dernier est tout simplement pour moi une leçon de vie. Ça peut vous paraître fort, mais c'est exactement ce que j'ai ressenti, l'auteure a condensé dans une histoire toute une humanité avec ses défauts et ses qualités.
Je suis vraiment très heureuse d'avoir découvert Vanaly Nomain, elle a un énorme potentiel, on sent qu'elle écrit avec son coeur, et elle nous transmet justement tout son coeur à travers ses mots. Je ne pensais pas être aussi touchée un jour par un roman fantastique, je n'en reviens encore pas, Maïa va rester pour longtemps gravée dans ma tête et mon coeur, tout comme le Petit Prince, évoqué d'ailleurs dans cette histoire...ce sont des romans qu'on a du mal à quitter, on a envie de les revivre, donc maintenant, j'ai Maïa et le Petit Prince dans ma tête...
À souligner également la très belle couverture qui peut laisser perplexe quand on la voit la première fois, mais elle représente très bien un moment du roman très important !! elle m'a permis de mieux imaginer la scène !
Je vais continuer à suivre Vanaly Nomain, c'est une grande auteure avec beaucoup de talent et je pense qu'elle n'a pas fini de nous épater avec ses écrits. Je ne peux évidemment que vous inviter à découvrir ce livre, préparez-vous à un torrent d'émotions !! pour moi c'est un énorme coup de coeur, et j'adresse un énorme merci à l'auteure pour ce moment de lecture gravé à jamais en moi... J'espère avoir réussi à vous transmettre tout ce que j'ai ressenti et vous avoir donné envie de le découvrir, je suis certaine que vous ne serez pas déçus...
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
edco6974
  27 septembre 2017
Emulsion: au delà de l'invisible de Vanaly Nomain
J'ai envie de vous proposer la biographie de cette
1. en quelques mots
Elle est viet-Lao. Elle est d'origine Vietnamienne née au Laos. 44 ans et sans enfant.
2. Combien de temps a t il fallu pour écrire ce livre ?
Il a fallu à peu près 2 ans afin d'arriver à la version actuelle du livre. Elle avait cette histoire dans le c
oeur depuis l'âge de 8 ans.
3. Nombre de livres écrits ?
C'est le premier livre qu'elle a écrit et c'est le tome 1 d'une trilogie
4. Depuis quand écrivait-elle et d'où vient cette passion ?
Elle a toujours écrit de petits testes, mais c'était plutôt des proses poétiques. En apprenant le français, elle est tombée amoureuse des mots. Elle est passionnée par la spiritualité, l'évolution de l'humanité et la physique quantique. Alors elle a écrit un roman reprenant les 3 thèmes qui lui tenaient à coeur.
Résumé
Deux mondes. Deux amours. Un choix impossible.Une quête de soi qui attire Maïa aux frontières du réel, dans un monde qui se meurt.Le visible et l'invisible, unis dans une émulsion alchimique et quantique.Dans l'esprit de la jeune fille de quinze ans, tout se mêle, se chevauche, se lie.Quel lien existe-t-il entre un grand-père guérisseur, le cri des tarsiers dans la nuit, un corps qui trébuche, un petit garçon qui sait tout, une révolte qui gronde, une attirance irrésistible et la fin du monde? Et l'eau et l'amour, partout. Émulsion, ce sont des âmes qui se cherchent et ne se trouvent pas, entre illusion et réalité.
Mon avis
Phrase du livre : « Premier principe de l'univers : Tout ne fait qu'un . »
Si vous désirez lire un roman qui sort de l'ordinaire… alors Émulsion : au-delà du visible est fait pour vous
Définition émulsion : suspension de particules très fines d'un liquide dans un autre
J'ai choisi de découvrir ce livre qui avait totalement atypique, qui sortait de l'ordinaire. Hé bien je ne regrette pas ce choix. Je le recommande chaudement.
Une enfant de la nature , Maïa, a été élevée dans la forêt par son grand-père. Au beau milieu des animaux, en harmonie avec la nature, à l'écoute de celle-ci… quoi de plus beau…. Mais a dû partir dans un monde industrialisé ou tout est différent.
On sent l'amour que porte l'auteur à ce pays à l'autre bout du monde que beaucoup n'ont jamais pu visiter. Mais à force de détails, elle nous y emmène avec elle. J'ai appris que le tarsier (très jolie bébête) était le plus petit singe au monde…. Très fragile, peureux mais avec des yeux énormes. C'est un peu l'emblème de cette histoire . Un roman qui mélange le réel et l'irréel… On est transporté dans un monde « différent » mais tellement intéressant.
Une histoire fantastique dans tous les sens du terme, au propre comme au figuré.
L'amour profond que l'on peut ressentir quelque soie l'âge mais qui nous force à faire des choix...Des choix qui ont des conséquences pas toujours bonnes pour le monde qui nous entoure.
Tout le mystère réside dans le titre…
Je ne peux décidément pas vous en dire plus car ça serait un pêcher de tout vous dire… il faut vraiment que vous découvriez ce monde que Vanaly Nomain vous parle, vous décrit avec force et avec son coeur.
J'ai ressenti un profond attachement à cette histoire car même ceux qui ne sont tentés par les histoires fantastiques se laisseront envoûter par celle-ci...comment ne pas aimer un livre comme celui-ci qui est enfin de compte …. un coeur qui bat , qui donne vie et qui donne envie…
L'histoire est sans nulle doute une flèche lancée en plein coeur et à tout ceux qui le liront…
Je n'ai qu'un conseil, allez-y franchement et ensuite fermez les yeux et voyez l'histoire au travers de ceux de Maïa….
Une histoire fluide , des personnages attachant au possible….vous sentirez tout l'amour que cette auteure ultra sympathique a mis dans ce roman...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
vanalyvanaly   09 novembre 2017
Je deviens eau. Tel un filet d’eau, je me laisse aspirer, lentement, à travers les journées et les aspérités. Je suis dans un long conduit sombre où parfois des bruits métalliques résonnent autour de moi, essayant vainement de m’éveiller d’un profond cauchemar. Enfermée dans un brouillard vaporeux et cotonneux, rien ne m’atteint. Puis subrepticement je deviens une eau morte. Sans rêve et sans but.
A la perte d’une personne qu’on aime, on pense que l'annonce est le moment le plus difficile, lorsque quelqu’un ose nous dire l’indicible. On pense en cet instant avoir atteint le paroxysme de la souffrance. Au début, on ressent comme une pointe qui nous atteint physiquement. Nos jambes flanchent, quelque chose en nous tangue et chavire, tous nos repères nous lâchent et le cœur se brise dans un éclat foudroyant en touchant toutes les cellules de notre corps. Puis autour de soi, l’univers se trouble, tourne et bascule, le monde s'écroule brutalement. On n’arrive plus à entendre, à voir, à penser, puis la respiration s’arrête, on étouffe, on suffoque, on happe l’air pollué, quelque chose se débat en nous, refuse et rejette la réalité. Des souvenirs défilent et se bousculent comme dans un film en accéléré, comme pour faire reculer le sort, une superstition féroce que tout peut revenir comme avant, par la seule force d’une pensée magique et infantile. Mais arrive le moment où on sait qu’il n’existe aucun moyen de défier les lois du temps, que malgré toutes les théories de la physique quantique, le passé, le présent et le futur existent dans notre cœur et qu’il souffre de manière linéaire, au regard d’un passé qui ne reviendra plus jamais.
Après autorisation du docteur Lehman, je rentre à la maison, silencieuse et vidée. Et je sais que le plus dur, c’est ça, ce qui reste après. Car dorénavant, il y a un avant et un après. Il y a un paradis et un enfer. Car dorénavant, le paradis est perdu à jamais.
Ce qui reste.
Un silence. Assourdissant.
Un trou. Béant.
Un vide. Infini.
Il n’y a pas de mots, ni d'images pour l'exprimer.
Ça. La séparation. La mort.
L’irrémédiable et l’irréparable.
Accepter, ou plutôt se résigner.
Se résigner à vivre et à respirer.
Se résigner à la fatalité, au destin.
Le pouvoir fatal de la mort sur la vie.
Voilà ce qui reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeonieeLeoniee   04 février 2018
L’air, l’eau, la lumière, la terre… rien ne peut circuler naturellement, rien ne peut communiquer ensemble, on construit des murs et des barrières pour mieux se séparer des uns et des autres. Plus on a peur, plus les murs sont hauts. Plus les murs sont hauts, plus on a peur.
Commenter  J’apprécie          140
sonfiljuliesuitsonfiljuliesuit   25 février 2018
Il y a longtemps, quelque chose l’a entièrement desséché. Il possède en lui la force et le mystère d’un désert aride. Un désert capable de cruauté dans sa pureté intransigeante. De l’eau j’en suis remplie. Si je savais comment faire, je creuserai doucement des petits puits entre les dunes de son cœur.
Commenter  J’apprécie          91
gabrielleviszsgabrielleviszs   26 décembre 2017
Je les observe dans le désordre de la boutique défraîchie et quelque chose s’ébranle en moi, un sentiment ambigu d’effroi mêlé à une totale incompréhension. Je devine qu’une vérité sombre m’est cachée. Je ne suis plus sûre, tout à coup, de vouloir grandir ou même de le pouvoir.
Une seule certitude fait jour lentement dans mon esprit: j’allais affronter le Rite de Passage à dix ans au lieu des seize définis selon les règles. C'est de cela dont ils parlent sans le nommer.
Un silence lourd et pesant emplit l’espace poussiéreux. Mes yeux circulent entre les deux êtres qui ont toujours été présents pour moi. Noa, le regard plein de rage et de déception. Grand-père, immobilisé dans une posture de lassitude profonde et d’une infinie tristesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SuzyBessSuzyBess   23 novembre 2017
Il ne nous vient pas à l'idée que ce que des adultes nous distillent comme des vérités absolues, puissent être fondamentalement erronées, et il est donc inenvisageable de remettre le système éducatif en question.
Notre vrai objectif n'est pas de savoir et de comprendre réellement, mais d'obtenir une bonne note, un passeport pour la suite dont l'objectif est encore d'obtenir un autre passeport pour la prochaine suite. Et une fois qu'on aura reçu notre première fiche de paie, se faire prendre enfin au sérieux et faire partie des élites. Voilà à quoi sert d'étudier. Tous les parents ressassent la même chose "après, tu feras ce que tu voudras". Le problème, c'est qu'"après" il est trop tard. "Après" avoir été moulé pour un système donné, il est impossible d'en sortir sans se marginaliser, impossible même de penser qu'il y a un problème dans le système.
Bien sûr, tout le monde sent que le monde ne tourne pas rond, mais personne n'ose avouer que le problème vient de la structure même de nos pensées, de nos émotions et de l'architecture du monde qui en découle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Vanaly Nomain (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
206 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre
.. ..