AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791022608985
Éditeur : Editions Métailié (05/09/2019)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Halldor Gardar, député du parti conservateur, se réveille un matin dans un monde complètement différent de celui qu’il a quitté la veille en s’endormant. Le mont Esja brûle, dégageant un nuage de fumée qui recouvre Reykjavík. Austurvöllur, la place du Parlement, est envahie par les manifestants qui reviennent chaque fois que la police les évacue. Des tempêtes de sable dévastatrices s’abattent sur le pays, des femmes tombent des immeubles et s’écrasent sur les trotto... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
zabeth55
  18 janvier 2020
Je viens de réaliser que j'avais déjà lu « Illska », du même auteur. Un livre que j'avais beaucoup aimé.
Mais alors, pour celui-ci, j'avoue mon impuissance. C'est bien simple, pendant les cinquante premières pages, je n'ai rien compris, et pour le reste, beaucoup de choses m'ont échappé.
C'est une satire de la société politique, de la société islandaise, du système….
C'est loufoque, étrange, imaginatif.
Dommage pour moi, je n'ai pas été très réceptive.
Commenter  J’apprécie          295
donaldguertin
  16 avril 2020
Le récit débute, jour 1, par l'évocation du projet de suicide d'une femme pour qui la vie : « Je ne sais pas. J'aimerais bien prolonger cette phrase et l'étirer à l'infini, mais je ne la mènerai pas plus loin que ça. (...) J'ai l'impression de perdre la tête, si tant est que je ne l'ai pas perdue depuis longtemps. » (14)
Cette oeuvre poétique a les empreintes d'un pamphlet portant sur la société, les inégalités sociales, la répartition des richesses, la quête du pouvoir et l'hégémonie des races et des cultures. Avec humour, sarcasmes et cynisme, Eirikur O.Norddhal entraîne les lecteurs dans un labyrinthe où l'imaginaire fantastique côtoie le réel presque irréel. Truffé de plusieurs procédés littéraires, le texte séduit, envoûte : métaphores, énumérations, redondances, pléonasmes, etc. « Des lycéens militant contre l'intolérance et la violence voisinaient avec des libéraux opposés aux travailleurs étrangers. » (34) le recours aux métaphores et aux analogies amplifient le propos : « Suffocant de découragement... » (34); « S'escrimaient à défendre... » (34).
« L'amour arrive sans prévenir. (...) Vous faites l'amour et vous baisez. Vous vous embrassez, vous vous embrasez. » (39) La force du texte repose sur l'originalité des expressions et l'usage d'images saisissantes. J'ai « grandement » apprécié ce texte rythmé par la lenteur de l'enchaînement des intrigues et des interactions. En lisant, j'avais parfois l'impression de retrouver, ou d'entendre, des extraits de chansons de Léo Ferré.
Le texte est farci de repères culturels, sociaux et religieux : Somode et Gomorrhe, Tour de Babel, Apocalypse; Islam; immigration de réfugiés; pouvoir et démocratie; élection des femmes au pouvoir; FMI; filmographie; organisation sociale et immigration; etc. Ces référents favorisent l'interprétation du propos au-delà de la graphie des mots.
Enfin, l'usage du double narrateur, un narrateur présent, député et époux de la PM d'Islance, et un narrateur absent, observateur. L'alternance des deux narrateurs offrent un regard autre sur les événements rapportés, les interactions, etc. C'est une oeuvre littéraire exceptionnelle, dont les pan pamphlétaires jettent un regard cynique sur la société contemporaine, occidentale. Magnifique!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
parmanee
  09 septembre 2019
Même si le début est déroutant, on se retrouve rapidement avec des personnages attachant qui permettent de critiquer les extrêmes du féminisme et du socialisme sans être pour autant une éloge du patriarcat et du libéralisme.
Commenter  J’apprécie          20
bokmenntir
  06 novembre 2019
Avec la parution de Gaeska (La Bonté), Eiríkur Örn Norðdahl, nous plonge dans un univers glaçant et dystopique, où les différentes voix des protagonistes font émerger une conscience trouble et angoissée. Ce roman, traduit en français par Eric Boury, représente le premier opus de la trilogie avec Heimska et Illska, publiés aux éditions Métailié. Nous suivons différents personnages, pris au piège par une société en plein bouleversement : les questionnements sur le féministe, l'immigration et les montées des extrêmes politiques permettent d'ancrer le lecteur dans l'actualité et de le faire réfléchir sur les enjeux de notre époque.
Lien : https://litteratureislandais..
Commenter  J’apprécie          20
Isabelio
  28 juillet 2020
Illisible ! On se demande comment certain on la chance d'être édité ??
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
bokmenntirbokmenntir   06 novembre 2019
Les membres du gouvernement étaient plus ou moins affalés, inconscients, ivres et bedonnants. Le concert de rots et de flatulences qu’interprétaient leurs gosiers et leurs anus rappelait les teufs-teufs d’un moteur épuisé, leur peau rougissait, leur corps en surchauffe était incapable de digérer les délices dont ils s’étaient empiffrés et les liquides qu’ils avaient éclusé, et une sueur grasse mêlée de vin et de café jaillissait à flots des serveurs adipeux de la République.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
parmaneeparmanee   09 septembre 2019
Mais tout le monde sait très bien qu'un acquittement ne compte pas aux yeux de la société et de l'opinion publique.L'accusation de viol suffit à faire de vous un violeur.
Commenter  J’apprécie          10
bokmenntirbokmenntir   06 novembre 2019
Les femmes meurent. Elles tombent des immeubles puis s’écrasent sur les rues et les trottoirs – quelle que soit la manière dont on envisage le phénomène.
Commenter  J’apprécie          10
parmaneeparmanee   09 septembre 2019
On m'a tout bonnement assigné un rôle à la naissance. Phallus = génocide. Utérus = bienveillance.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Eirikur Orn Norddahl (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eirikur Orn Norddahl
Eirikur Orn Norddahl - Illska .Eirikur Orn Norddahl vous présente son ouvrage "Illska". Parution le 20 août 2015 aux éditions Métailié. Rentrée littéraire Automne 2015. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/eir%C3%ADkur-orn-norodahl-illska-mal-9791022601658.html Notes de Musique : ?King Island Alaska? (by Utopia, Ohio). Free Music Archive. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : islandeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
117 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre