AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de MrVladdy


MrVladdy
  25 novembre 2021
M'étant vraiment replongé dans les bouquins il y a peu, je dois admettre que je n'avais jamais entendu parler d'Olivier Norek qui pourtant semble déjà s'être fait un nom depuis quelques années. C'est surtout parce que j'ai bien accroché à la quatrième de couverture et que l'intrigue se passe en Seine-Saint-Denis que j'ai eu envie de lire ce "Code 93" qui semblait avoir bonne presse.

Il s'avère que je ne regrette vraiment pas cette découverte. Ca faisais un petit moment maintenant qu'un polar ne m'avait pas autant embarqué avec lui. A la surface, on a une intrigue captivante de bout en bout. Sur la fin, je reste un peu frustré car je trouve que l'issue n'est pas à la hauteur du début (on a moins de surprises) mais ça reste quand même un intrigue policière qui sait nous tenir en haleine.

Quand on creuse davantage, on ressent le passé de capitaine de police d'Olivier Norek. Je sais que l'on est dans une fiction, mais il y a quand même beaucoup d'élément qui sentent le vécu. Aussi invraisemblable que cette enquête puisse paraître, sa crédibilité tient en tout cas la route. C'est aussi pour ça d'ailleurs que parfois la violence est peut être décrite de façon un peu trop brute, à la limite du voyeurisme. Je pense que ça vient de cette frontière très fine entre fiction et réalité ce qui donne aussi d'une certaine manière, une bonne immersion dans le récit au lecteur. Dans tous les cas, on n'est pas dans le spectacle.

On a une plongée sociétale dans le 93 que je trouve aussi très intelligente. J'ai pas eu ce sentiment de clichés gratuit ou de caricatures. J'ai grandi en Seine-Saint-Denis sans côtoyer les milieux que l'on nous décrit. J'ai juste eu l'occasion de croiser certains personnages qui sont proche des portraits que l'on nous vends ici.

J'ai beaucoup aimé aussi le fait que le roman ne soit pas manichéen. Tout n'est pas blanc ou noir. Il y a une nuance de gris assez intéressante, peu importe le camp dans lequel on se trouve. On nous dépeint les classes sociales, la misère ou encore la nature humaine sans aucun jugement. de l'incompréhension certes dans certains actes mais conditionné aussi dans l'environnement dans lequel évolue les personnages.

J'ai aussi bien apprécié l'excellente description des services judiciaires avec toutes ses divisions et son côté administratif. Sous couvert de fiction, Olivier Norek nous prend en stage avec lui et nous fait découvrir les coulisses avec un soupçon de politique jamais bien loin. D'ailleurs, en parlant politique, si le naïf que je suis veut croire en la fiction, je ne serais pas surpris pour autant si j'apprenais que l'auteur avait glissé quelques "vérité" lié à son vécu preuve là encore de la crédibilité de l'ensemble.

Sinon, même si il n'est pas exempt de défauts, j'ai eu de la sympathie pour notre héros. Victor Coste fait un bon leader de groupe et d'ailleurs toute son équipe m'est apparu sympathique même Ronan qui est parfois bien lourd dans son style. le seul personnage avec qui j'ai eu un peu de mal, c'est celui du journaliste. Je ne sais pas trop pourquoi mais c'est le seul que je trouvais pas toujours crédible dans son évolution et sa démarche.

Il y a aussi un léger humour noir qui n'est pas détestable, qui est très efficace avec un ton sarcastique qui colle bien à l'ambiance tout en permettant d'avoir un peu d'oxygène pour que les événements que l'on nous relate ne soit pas trop étouffant.

Le style d'Olivier Norek d'une manière général m'a de toute façon bien plu. C'est simple à lire, malgré les rouages de l'enquête on n'est jamais perdu et le chapitrage court est un petit détail qui me botte toujours. Pour le côté pratique, c'est facile de mettre le marque page si besoin et pour le côté rythmique, ça propose un montage dynamique et efficace.

Pour résumer, ce "Code 93" fut vraiment une excellente lecture. Un peu frustrante sur son final qui n'a pas la même puissance que son début à mes yeux, qui m'apparait plus léger mais je me suis quand même retrouvé devant un récit captivant. Ce roman m'a d'ailleurs tellement plu que je pense que je vais finir par me procurer les autres aventures de Coste et peut être aussi découvrir ce qu'Olivier Norek propose d'autre. Quoiqu'il en soit, l'amateur de polar que je suis en a eu pour son argent.
Lien : https://lebazardevladdy.blog..
Commenter  J’apprécie          140



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus