AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Entre deux mondes (198)

calypso
calypso   08 novembre 2017
- […] Les migrants fuient un pays en guerre vers lequel on ne peut décemment pas les renvoyer, mais de l’autre côté, on les empêche d’aller là où ils veulent. C’est une situation de blocage, on va dire. […] Vous croyez aux fantômes, Passaro ?
- Je ne me suis jamais posé la question. Vous parlez des esprits qui hantent les maisons ?
- Exact. Coincés entre la vie terrestre et la vie céleste. Comme bloqués entre deux mondes. Ils me font penser à eux, oui. Des âmes, entre deux mondes…
Commenter  J’apprécie          490
marina53
marina53   02 juillet 2018
- J'ai l'impression que le camp de réfugiés est au centre de beaucoup de tensions. Cette Jungle, vous y allez souvent ?
- Aux abords, tous les jours. À l'entrée, quand il le faut. Mais, dedans, rarement. C'est à la fois une zone de non-droit et un bidonville.
- Et votre job consiste en quoi ?
(…)
- J'aurais presque honte de le décrire. Faut le vivre. Mais personne ne veut le vivre. Nous, on y arrive à peine.
Commenter  J’apprécie          340
marina53
marina53   02 juillet 2018
- Départ en début de soirée avec le coucher du soleil. Un Zodiac militaire, surplus de l'armée libyenne d'une capacité de deux cents places.
- Tant que ça ? S'inquita Nora.
- C'est le minimum. Ils le chargeront à bloc. Comme pour toutes les traversées. Comptez plutôt sur trois cents personnes. Les places valent plus que de l'or, elles valent du sang.
Commenter  J’apprécie          330
Harioutz
Harioutz   03 juin 2019
Rapidement, la nuit enveloppa la Jungle et seule la lueur mourante des feux de camp offrait un faible halo au-dessus des dunes.
Adam rassembla ses affaires, les fourra des sa tente et en tira la fermeture éclair.
.../...
Puis les cris s'entendirent. Comme tous les soirs, à la faveur de l'obscurité. Règlements de comptes et punitions, vols et agressions, sans que personne n'intervienne. Il avait même donné un nom à ces moments insoutenables.
La nuit des lâches.
Et il en faisait partie.
Adam serra les poings et attendit que le sommeil le libère de la honte. Mais alors que le silence était revenu, un long sanglot déchira la nuit et lui transperça le cœur.
Une plainte presque animale.
Aucun mot de s'entendait, rien d'intelligible en tout cas, comme un langage inconnu, uniquement fait de voyelles ... suivi d'un hurlement de douleur. Il n'y avait tout de fois aucun doute : il s'agissait d'un enfant.
.../...
Un gamin black d'une dizaine d'années, allongé sur le ventre. Un homme au dessus de lui, lui maintenant les deux mains dans le dos, un genou entre ses omoplates, l'immobilisant totalement. Un autre homme, pantalon baissé, agrippant fermement les petites hanches.
Les regards surpris se posèrent sur Adam, et avant qu'ils comprennent la situation, la lame était posée sur la gorge du violeur. Son complice fit deux pas en arrière et courut vers la sortie, sans demander son reste. Adam n'avait que quelques secondes pour réagir.
Il balaya l'homme d'un coup de pied latéral, bloqua sa tête bien entre ses deux mains, et la frappa au sol à plusieurs reprises, jusqu’à ce que le corps se détende comme une poupée de chiffon. Il s'arrêta avant de le tuer.
Adam s'agenouilla et aida l'enfant à se redresser péniblement tout en lui remontant son jogging. Ce dernier aperçut son agresseur au sol, inconscient. Ses yeux noirs embués de larmes détaillèrent Adam et quelque chose se passa à cet instant précis. Comme un pacte. Une allégeance.
Adam passa son bras sous les jambes du gamin qui passa ses mains autour de son cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
frgi
frgi   10 mars 2018
"Partout dans le monde, tu trouveras toujours un homme pour profiter de la détresse des autres." (p.203)
Commenter  J’apprécie          311
Stelphique
Stelphique   04 novembre 2017
-Remarque, ça fait presque deux ans qu'on ferme les yeux, c'est pas pour les ouvrir aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          300
Harioutz
Harioutz   02 juin 2019
Le journaliste lança deux cafés serrés qu'il déposa devant lui et ce nouveau lieutenant qui, bon point pour lui, venait prendre le pouls de la ville avant de penser pouvoir y faire régner un semblant d'ordre.

- Le flux des migrants ne s'est pas arrêté avec la fermeture du camp de Sangatte en 2003. Il s'est évidemment poursuivi, sans plus nulle part où les accueillir, et avec toujours la même volonté de passer en Angleterre. Et donc, de rester pas loin des ports pour traverser la Manche.
Résultat, ils se sont mis à squatter chaque maison vide, chaque immeuble abandonné, les jardins, les parcs, les ponts et c'est vite devenu invivable.
Alors il a fallu trouver un endroit pour les parquer. Le long de la côte, à l'écart du centre-ville, entre une forêt et les dunes, il y avait un ancien cimetière qui jouxtait une décharge.
L'Etat a fait place nette à coups de bulldozer et on a invité les migrants à aller s'y installer il y a un an de ça.
Au début, ils sont arrivés discrètement, une petite centaine de curieux tout au plus, puis l'info a traversé la planète et ils sont venus par millers.
La Jungle était née.

- C'est légèrement inapproprié. Qui a trouvé le nom ?

- N'y voyez pas de racisme, ce sont les migrants iraniens eux-mêmes. Quand ils sont arrivés sur place, ils ont vu un morceau de forêt, alors ils ont appelé l'endroit "la Forêt". En langue perse, jangal.
Ici, on a entendu "jungle", prononcé à l'anglaise. Un simple quiproquo. Ensuite, ils y ont été consciencieusement oubliés. Mais pas par tout le monde. Les médias se sont emparés du sujet et bientôt, Calais n'était plus une ville des trésors de la côte d'Opale, mais celle des migrants et du problème de leur accueil.
Le tourisme s'est cassé la gueule en un temps record, même les Anglais hésitent à venir depuis que leurs tabloïds parlent de guerre civile.
L'immobilier a perdu près de quarante pour cent et les magasins se sont mis à fermer. Notre plus grosse économie et notre vivier d'emplois ici, c'est notre port. Dix millions de passagers par an traversent la Manche via Calais et c'est aussi le premier port d'Europe pour le trafic routier.

- Ce sont des bateaux cargos qui chargent les camions vers l'Angleterre, précisa Erika à l'attention de Bastien qui n'avait rien d'un marin.

- Mais les chauffeurs routiers sont morts de trouille et les sociétés de transport cherchent d'autres ports pour éviter Calais.

- Juste à cause des migrants ? s'étonna Bastien.

Lizion lui adressa un regard de biais, comme s'il avait mal évalué l'ampleur de ses lacunes. Sa voix se fit presque condescendante.

- Vous avez comment ils essaient de monter dans les camions tout de même ? Les assauts sur les poids lourds. Les agressions de chauffeurs. Les accidents provoqués comme des attaques de diligence. Les barrages et les incendies sur l'autoroute. Ca vous parle ?

- Ca me parle comme la télé m'en parle, mais je n'en sais pas vraiment plus, avoua Bastien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
marina53
marina53   02 juillet 2018
Partout dans le monde, quel que soit le niveau de pauvreté ou de détresse, tu trouveras toujours un homme sans cœur pour tenter d'en profiter.
Commenter  J’apprécie          270
blandine5674
blandine5674   26 mai 2018
La violence est partout puisque la pauvreté est immense.
Commenter  J’apprécie          261
Bazart
Bazart   18 novembre 2017
Le long de la côte, à l’écart du centre-ville, entre une forêt et les dunes, il y avait un ancien cimetière qui jouxtait une décharge. L’État a fait place nette à coups de bulldozer et on a invité les migrants à s’y installer il y a un an de ça. Au début ils sont arrivés discrètement, une petite centaine de curieux tout au plus, puis l’info a traversé la planète et ils sont venus par milliers. La Jungle était née.
Commenter  J’apprécie          260




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr






    Quiz Voir plus

    Entre deux mondes - Olivier Norek

    Que signifie Youké ?

    boxe thailandaise
    chanson de Richard Gotainer
    discipline de relaxation
    UK - L'Angleterre

    10 questions
    39 lecteurs ont répondu
    Thème : Entre deux mondes de Olivier NorekCréer un quiz sur ce livre