AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MonCharivariLitteraire


MonCharivariLitteraire
  06 novembre 2020
Ce billet va prendre une forme légèrement différente. Cet été, j'ai participé, sans succès, au concours des lettres "elle/Pocket". Il s'agissait de choisir un livre parmi ceux proposer et d'écrire à l'auteur une lettre à son propos. Je me suis prêtée à l'exercice pour trois romans dont celui ci. Je n'avais au début pas bien lu la consigne qui limitait la taille des textes... J'ai passé du temps à les raccourcir mais je vais vous présenter ici la version longue que je préfère.

Cher Olivier Norek,



Cette lettre m'offre l'opportunité de vous dire combien j'ai apprécié votre roman et son excellente énigme ainsi que de vous remercier pour une soirée sous le sceau du suspense et de l'émotion.

L'intrigue est tout simplement fascinante. Si l'on comprend rapidement certains mensonges, si l'on devine quelques complicités et rancoeurs, les zones d'ombres nous submergent néanmoins et l'on tâtonne pour sortir de l'obscurité. le livre refermé on comprend que chaque évènement est pensé et appartient au rouage des excellents romans policiers, jusqu'à la dernière révélation inattendue et donc tellement délectable.

Merci, également, pour le personnage principale, Noémie Chastain ! Quel plaisir de la côtoyer pour quelques heures. Une femme courageuse il n'y a pas de doute, une femme blessée absolument, une femme en rémission certainement, doucement. Une femme forte qui doit réapprendre à se connaître et s'accepter quelque soit son apparence. Une « flic » qui aime son métier et se définit par lui. Une femme avec ses blessures sans laquelle ce roman n'aurait pas la même saveur.

Merci, également pour ce portrait de la police que l'on découvre, comme n'importe quelle institution, imparfaite, composée d'hommes et de femmes biens et d'autres moins biens, de personnes fortes devant l'adversité et les difficultés du métiers et d'autres faibles. Noémie est l'incarnation du courage, d'une leader charismatique et juste, tous ne sont pas dépeints avec les mêmes qualités. On croise, comme partout, des hommes de terrain prêt à tout pour faire avancer une enquête et donner des réponses aux familles mais aussi des bureaucrates plus préoccupés par les apparences, par la « surface » des choses et les regards des autres que par la réalité. Bref merci d'avoir humanisé cette institution à une époque ou rien n'est blanc et rien n'est noir.

Mais au-delà de tout cela, merci enfin, pour cette notion de « Surface » transversale à ce roman. Merci de nous rappeler de ne pas nous fier aux apparences que cela soit celles des personnes que l'on croise ou des « faits » que l'on nous raconte. Merci de nous inciter à réveiller notre esprit critique trop facilement bercé et endormi par les mots répétés inlassablement. Merci de nous rappeler qu'il ne faut pas s'arrêter à ce que l'on perçoit d'une personne, juger sans connaître, critiquer sans savoir. Un principe de vie qui devrait irriguer notre quotidien.



Ainsi merci pour tout cela.

Bien à vous



Une lectrice, vous l'aurez compris, conquise.
Lien : https://www.surlefildesmots...
Commenter  J’apprécie          140



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus