AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782714453754
500 pages
Éditeur : Belfond (06/06/2013)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :
En Irlande et en Nouvelle-Zélande, de nos jours. Par une nuit d'hiver, la campagne néo-zélandaise est troublée par une scène dramatique : un hélicoptère emmène à l'hôpital un petit garçon de cinq ans. Son état inspire les plus grandes inquiétudes. Pour tous, il s'agit d'un terrible accident Le petit Finn a souvent fait des crises de somnambulisme, cette fois, il a chuté du balcon. Mais sa mère, Martha, cache quelque chose.
Elle sait ce qui s'est réellement pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ssstella
  26 juin 2017
Première critique sur ce livre, mais pour que tout le sel de cette lecture soit préservé, je vous en dirai le moins possible.
Un petit garçon est tombé dans le vide, un hélicoptère l'a emporté dans un état grave vers l'hôpital, sa mère sait ce qu'il s'est réellement passé, mais elle ne dit pas tout...
Quelques temps avant, en Angleterre, Kit était déprimé par la faillite de son agence de pub et il buvait trop. Martha a vu la solution pour le sortir de là... lui donner des paysages de rêves à peindre... à l'autre bout du monde, en Nouvelle Zélande.
Les jumeaux, Finn et Charlie, sont petits, pas de problème pour eux, elle se doutait qu'ils seraient heureux, mais ça n'a pas était la même histoire pour Sacha, à seize ans, elle n'avait pas du tout envie de quitter ses amis, ni son petit ami.
Le récit alterne entre l'hôpital où le petit Finn est dans le coma et le retour sur cette première année à Patupaiarehe, une station (ancienne ferme), paradis en haut de la vallée, avec son paysage à couper le souffle.
Était-ce vraiment le paradis ou la légende maori a-t-elle du vrai ? Comment l'accident de Finn s'est-il vraiment passé ?
D'objets disparaissant en secrets révélés , l'intensité grimpe de plus en plus... et avec le final, l'émotion est à son paroxysme.
Un séjour en Nouvelle Zélande pas vraiment serein mais que j'ai totalement apprécié. À mon avis, ce livre mérite plus de lecteurs qu'il n'en a eu jusqu'à maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
SophieWag
  15 septembre 2019
Une famille quitte l'Angleterre pour éloigner le père de ses démons et s'installe en Nouvelle Zélande. C'est le paradis pour les deux jumeaux de cinq ans et pour le père mais la fille de la famille qui est adolescente supporte mal l'éloignement des amis et de la famille. La mère essaye de préserver sa famille et fait tout son possible pour que tout le monde trouve sa place. Mais une nuit c'est le drame: un des jumeaux chute dans le vide. Que c'est-il vraiment passé cette nuit-là? La famille survivra-t'elle après un tel choc?
Un super bouquin que l'on dévore en quelques jours tant on veut savoir la fin!
Commenter  J’apprécie          90
MediathequeFayl
  01 septembre 2017
Livre profond et touchant sur une famille qui quitte l'Irlande pour la Nouvelle-Zélande et dont la fille va connaître d'importantes difficultés.
Commenter  J’apprécie          00
Iris45
  24 novembre 2019
Une merveille, à lire impérativement
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
ssstellassstella   26 juin 2017
Et puis ce monde tranquille a volé en éclats. J'entends encore les branchages craquer. Je sens l'impact. Il est inscrit en moi, cet instant où le corps de mon bébé a heurté le sol. Le choc a fait trembler la maison, il a fait trembler les collines, il a fait trembler le ciel. Je me suis précipitée en bas de l'escalier comme si je pouvais prendre de vitesse cette impossible horreur.
Une forme inanimée gisait sous le citronnier. Une petite masse sombre dans le jardin de la maison de mes rêves. J'ai cru que mon fils était mort. J'ai touché son visage livide, et j'ai senti le miracle de son pouls qui battait encore, implorant un Dieu auquel je n'avais jamais cru - vous ferez comme moi, vous verrez, si un jour le pire vous arrive : vous prierez de tout votre cœur, de toute votre âme avec cette partie de votre cerveau dont vous ne soupçonniez même pas l'existence. Croyez-moi, vous prierez : dans ces moments-là, l'athéisme est un luxe qu'on ne peut pas se permettre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
SophieWagSophieWag   15 septembre 2019
J'ai cru que mon fils était mort. J'ai touché son visage livide, et j'ai senti le miracle de son pouls qui battait encore, implorant un Dieu auquel je n'avais jamais cru - vous ferez comme moi, vous verrez, si un jour le pire vous arrive : vous prierez de tout votre cœur, de toute votre âme avec cette partie de votre cerveau dont vous ne soupçonniez même pas l'existence. Croyez-moi, vous prierez : dans ces moments-là, l'athéisme est un luxe qu'on ne peut pas se permettre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
SophieWagSophieWag   15 septembre 2019
Mon fils a plongé la tête la première dans le vide, ses petites mains tendues pour essayer de se rattraper en vain, sans pousser un cri. Je vois encore son pyjama disparaitre dans la gueule de la nuit.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   16 janvier 2020
J’aurais tellement besoin d’un visage ami, d’avoir à mes côtés quelqu’un qui m’aime et me fasse confiance parce que nous nous connaissons depuis toujours. Je n’ai pas de vieux amis, ici. Ni ici, ni dans tout le pays, ni même dans cet hémisphère. Il n’y a personne qui me connaisse vraiment, excepté mon mari et mes enfants – et encore. Je me recroqueville en montant les genoux sous mon menton, les pieds posés sur le siège en plastique comme une SDF un jour de cuite. Je dois faire pitié, car une infirmière entre dans la cabine d’examen et tire le rideau. C’est une femme soignée qui porte des frisettes sur le front. Dès qu’elle ouvre la bouche, je reconnais un accent familier. Elle vient de Liverpool, probablement. — Comment ça va ? De la compassion de circonstance, mais c’est mieux que rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 janvier 2020
Le problème, c’est que ma mère n’a aucune modestie. Elle se croit parfaite. Les gens ne s’en rendent pas compte, mais c’est pourtant clair. Quand on est petit, on prend sa mère pour une déesse. En grandissant, on se rend compte à quel point on s’est trompé. Mes amis la trouvent cool. Les garçons disent même qu’elle est canon, ce que je trouve dégoûtant. Les gens imaginent que c’est une femme très humaine et très simple parce qu’elle plaisante sur ses jambes et sur son double menton. Mais elle n’a aucun mérite, puisque ses jambes et son menton sont très bien. C’est facile de se moquer de faux défauts. Ce qu’elle ne tourne pas en dérision, ce sont tous les vrais crimes qu’elle commet. Comme de sacrifier sa fille sur l’autel de son grand projet d’émigration !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : nouvelle vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Charity Norman (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1183 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre