AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782492118043
570 pages
LES TROIS NORNES (01/09/2021)
3.69/5   51 notes
Résumé :
Servir le royaume qu’importe le prix, qu’importe le moyen.

Bien au Nord, sur le royaume de Cnàimh, les Dieux, les Anciens et le Os veillent. Le souvenir du roi Teodor dit le Boucher hante toujours ses habitants. Pour survivre aux hivers glacials du dieu Wyrn, ces terres doivent rétablir les alliances défaites sous la lame des conquêtes du feu dirigeant sanguinaire.

Nayla appartient au sang sombre, la chamane l’a désignée ainsi lors de s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
3,69

sur 51 notes

lenoute
  07 octobre 2021
« Une couronne d'os et d'épines» est le premier roman édité d' Emily Norsken, une jeune auteure de fantasy.
Nous somme invités à suivre le parcours de Nayla qui, lors de son rituel de passage, la chamane l'a désignée appartenant au sang sombre. Corbeau, elle devra devenir. Pour cela elle doit rejoindre cet ordre de femmes pour devenir les yeux et les oreilles du roi des Os, Ingvar le Juste. Elle devra Servir le royaume qu'importe le prix et qu'importe le moyen.
Guidée par la Reine des Corbeaux, Nayla devient Nå, son héritière. Que sera t-elle amener à faire au nom de ce titre ?
Malgré quelques passages à mon goût trop rapide. J'ai été happée par cette lecture du début à la fin. Je me suis attachée aux personnages et me suis intéressée aux relations qu'ils tissent entre eux. L'auteure a su construire un univers riche et sombre où rituels et traditions ancestrales sont omniprésents.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture où règne la manipulation et la trahison, le complot, les alliances et la loyauté afin d'atteindre chacun leur but.
Un premier roman réussi. Auteure à encourager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
LightandSmell
  24 août 2022
Mon avis sera court n'ayant pas accroché et ayant fini par abandonner ma lecture…
Ce roman fait partie des 5 finalistes en lice pour le Plib 2022, et c'était celui qui me tentait le moins en raison, notamment de certaines chroniques qui ont pointé des choses dont je savais déjà qu'elles me poseraient problème. Je pense notamment à une scène de viol quelque peu romantisée et banalisée sous couvert de tradition, l'argument facile pour tout faire subir aux femmes. Et le fait de présenter cela comme une épreuve pas si terrible a le don de franchement me hérisser le poil…
Ce roman n'est pas pire à ce niveau que d'autres, mais j'ai été gênée par certains messages féministes et des passages qui sont tout sauf féministes. Un entre-deux que j'ai retrouvé dans cette étrange dissonance entre l'univers et les personnages. L'univers est dur et sombre, mais j'ai trouvé que les personnages manquaient de saveur, de profondeur et de nuance, tirant vers la littérature young adult. Ils m'ont semblé, entre outre, assez caricaturaux, surtout les personnages féminins ce qui ne m'a pas mise dans les meilleures dispositions pour apprécier l'intrigue.
J'avoue ne pas non plus avoir développé la moindre empathie ou le plus petit intérêt pour l'héroïne, et ses interactions avec son meilleur ami ont fini par me lasser, mais j'imagine que l'intérêt de cette relation réside avant tout dans les enjeux politiques qui l'entourent. En effet, de part leur rôle respectif, les deux personnages ne sont pas forcément libres de faire ce qu'ils veulent, chaque action de leur part étant étudiée et pouvant les desservir l'un et l'autre. En grande amoureuse des animaux, j'ai, en revanche, apprécié la manière dont les deux se sont rencontrés…
Mais plus que le manque d'attachement aux personnages et l'agacement ressenti devant certaines scènes, ce qui m'a fait abandonner Une couronne d'os et d'épines, c'est l'ennui ayant eu l'impression que l'intrigue traînait en longueur. J'ai tourné chaque page avec l'espoir qu'il se passe quelque chose qui pourrait m'intéresser et me donner envie d'avancer dans l'histoire, mais cela n'est jamais vraiment arrivé. Dommage parce que j'aimais cette idée d'ordre féminin mystérieux dont on découvre progressivement le fonctionnement et les mystères, un ordre puissant suscitant certaines peurs, mais ne demeurant pas moins essentiel à l'équilibre du royaume.
Emily Norsken nous fait miroiter des coups bas, des complots politiques, des faux sourires qui cachent des volontés de fer... tout autant de choses que j'adore en général mais qui hélas, ici, n'auront pas suffi à me donner envie de terminer le roman. Mais si le livre vous intéresse, n'hésitez pas à vous lancer, vous l'apprécierez peut-être bien plus que moi et vous laisserez séduire par l'univers et les personnages. Ce qui est certain, c'est que ce roman fait partie de ceux pour lesquels ça passe ou ça casse. À vous de voir si vous avez envie de savoir dans quel clan vous vous situez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Vems
  26 août 2022
Nayla doit rejoindre la cité des Os, la chamane de Seesrún l'a désignée comme une sang sombre et doit rejoindre la sonorité des corbeaux. Elle va alors suivre l'enseignement dispensé aux « oisillons » et être choisie comme la pupille de Friher Agn, Reine des corbeaux.
L'histoire est longue et prend son temps pour nous conter l'histoire de Nayla, puis de Friher Na. Nous allons partager sa vie de corbeau et de son ombre Bromn. Nayla va être éduquée pour succéder à la reine Friher Agn. La sonorité est là pour oeuvrer dans l'échiquier politique du royaume des os et se tient au côté de son roi, pour l'aider ou le guider dans ses choix. Pour cela, Nayla va apprendre jusqu'où elle doit aller son rôle de femme et jouer de ses atouts féminin.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture, toutefois j'attire l'attention sur les alertes émises au début du livre, concernant quelques scènes pouvant choquer le lectorat trop jeune. Notamment le livre commence sur le rituel pour savoir si les jeunes filles sont porteuse du sang sombre et ce rituel me fait beaucoup penser à la cérémonie du mouchoir.
L'univers proposait par l'autrice est riche, mais facile à intégrer. le livre est conséquent, il est donc normal que l'histoire prenne son temps et j'ai apprécié d'en apprendre suffisamment pour bien intégrer l'histoire de Nayla. Nous voyons cette jeune fille devenir femme de pouvoir, traversant les épreuves mais jamais sans son ombre.
Ce roman fait parti des 5 finalistes du Plib 2022.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Zoeprendlaplume
  15 juillet 2022
J'ai lu ce roman dans le cadre du PLIB puisqu'il figure dans les 5 finalistes.
Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ça a été une mauvaise lecture.
On suit la jeune Nayla, que l'on découvre dans une première scène assez particulière et qui donne le ton du roman. Désignée sang sombre (non fertile) par une chamane pendant une cérémonie de son village, Nayla rejoint l'ordre des Corbeaux, oreilles et yeux du roi des Os. Aux côtés de la Reine des Corbeaux, Nayla devient son héritière; elle apprend, écoute, assimile, pour un jour, devenir à son tour Reine de cet ordre de femmes sur un échiquier politique géant. Elle pourra compter sur son garde du corps, et ses amitiés tissées au fil du temps pour déjouer les plans les plus retors. Mais y parviendra-t-elle ?
Une couronne d'os et d'épines n'est pas un roman léger ni guilleret. C'est un joli pavé particulièrement sombre et violent.
Le première cinquième est assez agréable. On est dans quelque chose d'assez classique : la petite héroïne ingénue-pas douée-villageoise qui va devenir la Number One : c'est du déjà vu mais ça marche. Un petit côté roman d'apprentissage, avec en toile de fond quelques éléments de décor pour saisir ce dont il est question. Malgré tout, j'ai eu la sensation d'arriver In Medias Res, et j'ai eu du mal à capter tous les enjeux de cet univers, tant politiques et diplomatiques que géographiques. Cet univers semble vaste mais je n'ai jamais réussi à me le représenter dans mon esprit. Peut-être qu'une carte aurait été bienvenue.
Les choses se sont gâtées sur le plan formel assez vite, puisque le roman comporte pas mal de fautes, coquilles et maladresses non corrigées. Encore un. Décidément, la correction des bouquins c'est devenu facultatif...
C'est dommage, car la plume de l'autrice a quelque chose; j'y ai trouvé du vocabulaire varié et bien choisi, un bon équilibre dialogues/récit... Mais pas mal de lourdeurs plombent le propos; une relecture correcte aurait pu alléger davantage le récit et mettre en valeur la plume.
Sur le fond, gros problème pour moi dans le traitement de certaines scènes de sexe. En ce qui me concerne, des rapports sexuels forcés (oui ils le sont) qui sont normalisés et transformés en scène sexy, romanesque et amoureuse c'est ma ligne rouge.
Ce type de schémas a été vu, revu et rerevu, on a pu mesurer les effets d'une telle représentation dans l'inconscient collectif; c'est donc pour moi quelque chose que je ne veux plus voir dans mes lectures. Je ne vais pas épiloguer là-dessus, il parait que c'est une question de sensibilité (lève les yeux au plafond).
Après cela, j'ai été également déroutée par une rupture narrative assez brusque, puisque l'on passe complètement à autre chose (ce qui me fait penser en plus que cette scène est gratuite, d'ailleurs elle arrive un peu comme un cheveu sur la soupe). Et la suite du récit oscille entre longueurs et ellipses inopinées, créant des variétés de rythmes qui m'ont lassée à la longue.
La suite du récit ne m'a pas emballée.
Les personnages souffrent également d'un côté assez artificiel; je pense notamment à la traîtresse de service, ou la figure de la très très très méchante (et à moitié folle, évidemment et puis jalouse aussi, évidemment).
Le récit ne laisse pas beaucoup de surprise quant au placement des personnages sur cet échiquier.
Enfin, quelques incohérences qui ne permettent pas non plus aux personnages d'être crédibles.
D'autre part, ma lassitude est venue également de cet ordre de femmes. On comprend fort bien le rôle des Corbeaux dans cette histoire.
Personnellement (et là c'est bien une question de sensibilité), ça ne m'a pas passionnée, et ça m'a même lassée à la longue. Des persos féminins encore et toujours victimes de leur sexe, réduites à leur position "habituelle", pour moi c'est bof. J'ai envie d'autre chose désormais, des textes plus imaginatifs et novateurs sur ce plan-là.
Enfin, on parle beaucoup de sororité dans ce roman, mais je n'en ai vraiment pas vu la couleur, au contraire; j'ai une vision très différente de ce qu'est la sororité.
Alors oui, il y a des choses intéressantes. Les inspirations multiples (la chasse aux sorcières, les Geisha - enfin, plutôt les Geisha vues par Golden, car c'est très différent de la réalité...), la très belle amitié entre Nayla et son garde du corps, quelques événements inattendus dans le récit, même si pas toujours super bien amenés, le côté épopée du récit, même si la dernière scène m'a semblé balayée assez rapidement... Malgré tout, ça n'a pas été suffisant pour que je passe un bon moment, loin de là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Big-Bad-Wolf
  26 septembre 2021
On ne le dira jamais assez, il est compliqué de se faire une place dans le monde du livre et de l'édition, surtout pour ceux qui commencent seulement. Avec ce roman, nous avons à la fois le premier ouvrage d'une jeune auteure et la deuxième parution romanesque de la toute jeune maison d'édition Les Trois Nornes. Mais que vaut ce roman à la couverture ô combien séduisante ?
En toute sincérité, je n'ai pas une seule fois regretté d'avoir fait partie des contributeurs ayant aidé à sa parution. Pas plus que je n'ai regretté ma lecture. Séduite ? Indéniablement ! Si l'on ne peut assurément pas parler de perfection, j'encourage vivement ceux qui seraient intéressés à se laisser tenter. D'autant que les one-shot de fantasy sont plutôt rares !
Dans ce récit qui se veut inspiré de L'assassin royal et de Kushiel, nous suivons les aventures de la jeune Nayla tout au long de sa vie. Privée de la capacité sacrée de donner la vie, elle devient une Corbeau, diplomate aux nombreux talents. Assurément, ce qui a fait la force du roman, c'est à la fois l'excellent traitement des personnages, l'univers bien construit ainsi que la justesse des intrigues proposées. Je me suis très rapidement attachée aux personnages, et je me suis laissée happer par les aventures de Nayla et de ses proches. D'autant que cela n'a pas été de tout repos !
Plus d'une fois, j'ai eu un sale pincement au coeur en voyant de violents rebondissements qui affectaient des personnages aimés. A ce niveau-là, l'auteure ne nous ménage pas ! J'ai adoré pouvoir découvrir de nombreux royaumes et leurs coutumes différentes. Si l'on n'a pas de carte sous la main, cela n'est pas un frein à la compréhension ni à l'imagination.
Si je devais mettre un petit bémol, ce serait uniquement sur les coquilles qui émaillent le livre. Mais soyons honnêtes, même si elles sont par moments assez présentes et agaçantes, au vu de la taille de l'ouvrage, cela reste presque du détail.
C'est une lecture que je n'hésite pas à recommander aux lecteurs de fantasy curieux et souhaitant soutenir de jeunes auteure et maison d'édition. Quant à moi, je vais guetter avec intérêt les prochaines parutions de l'une comme de l'autre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          124

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Dory_bouquineDory_bouquine   20 février 2022
Le charme, entre de bonnes mains, peut devenir une arme redoutable. Mais l'intelligence possède un tranchant bien pire, car elle perdure et ne fait que s'affiner avec le temps.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2077 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre