AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226328823
Éditeur : Albin Michel (17/08/2016)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le 14 mars 2015, Amélie Nothomb était élue à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Choisie notamment pour « l'importance de [son] œuvre, son originalité et sa cohérence, son rayonnement international » comme le pointait Jacques de Decker, la romancière a été intronisée le 19 décembre 2015.
Accueillie par Jacques de Decker, elle s'est livrée au traditionnel exercice du discours en rendant un vibrant hommage à son prédécesseur, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
Pachy
  20 mars 2017
19 décembre 2015, Mme Nothomb devient, officiellement, une immortelle belge. Elle entre à l'«Académie royale de Belgique » à la place laissée libre par Simon Leys dont elle refuse de l'honneur de considérer qu'elle lui succède. Reconnaissance suprême je l'imagine si l'on en croit celui qui est réservé aux auteurs lorsqu'ils franchissent les portes de l' »Académie française » pour y occuper un fauteuil. Certains prétendront que ce n'est pas mérité pendant que d'autres, comme moi, essaieront éternellement de prouver le contraire.
Dans cette grande institution elle se sentira un peu en famille. Elle retrouvera les fantômes de son ancêtre Jean-Baptiste Nothomb qui cosigna la constitution de la Belge. Elle y retrouvera également celui de Pierre Nothomb, homme de lettres.
Ce petit recueil, de 37 pages, regroupe à la fois le discours ce celui qui l'accueille ce si grand jour, Jacques de Decker et celui d'Amélie Nothomb et c'est un petit régal réservé à ceux qui aiment cette dame, dont, encore une fois, je fais partie.
Rien de plus à ajouter. Juste à vous laisser savourer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ma_n_u_e_l
  05 octobre 2016
C'est l'autre Nothomb de la rentrée. Intéressante triangulation entre l'écrivain Jacques de Decker qui accueille l'impétrante, Amélie qui fait l'éloge de l'écrivain défunt Simon Leys dont elle prend le fauteuil et l'esprit de Simon Leys lui-même. Elle avait rencontré cet éminent sinologue à sept ans à l'époque où son père était diplomate à Pékin, elle rencontrait alors un écrivain pour la première fois "je lisais déjà des livres et j'avais remarqué la présence du nom de l'auteur sur la couverture. Si l'on m'avait demandé à quoi correspondait ce détail de la couverture, j'aurais sans doute répondu que cela faisait partie de la fiction qui m'était proposée. Un écrivain, cela ne pouvait pas vraiment exister." Et pourtant voici notre cher monstre littéraire dans le vénérable fauteuil, à son tour immortelle, plus que jamais romanesque.
Lien : https://www.instagram.com/ch..
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ninachevalierninachevalier   17 juillet 2016
Quand j'eus achevé cette lecture, je sus qu'il me faudrait lire tous les livres de Leys. Et s'il fallait et s'il le faut et faudra toujours, ce n'est pas seulement parce que c'est indispensable, mais plus encore parce que c'est un vrai plaisir.
Un plaisir, oui.La littérature obéit à des lois obscures qui l'apparentent à la mystique.Quand un texte atteint un tel degré d'excellence, quelle que soit la gravité de son sujet, sa lecture provoque un plaisir considérable. j'y vois une application du concept mystique de la grâce concomitante: quand un acte même terrible obéit à la plus haute inspiration, il sera accompli dans la plus extrême jouissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ollevierollevier   11 septembre 2017
Quand un problème me tombe dessus, ma stratégie consiste toujours à chercher, dans mon actualité immédiate, un autre problème encore plus grand. C'est un procédé très efficace qui entraîne aussitôt cet allègement paradoxal : "De quoi te plains-tu ? Ta vie est de toute façon insurmontable, alors, un peu plus ou un peu moins !" J'ai baptisé ce stratagème le "Au point où on en est".
Commenter  J’apprécie          10
PachyPachy   20 mars 2017
A ceux qui prétendaient qu'on ne pouvait pas condamner les crimes de Mao parce qu'ils relevaient de la culture chinoise, Leys rétorquait qu'à ce compte-là il ne fallait pas médire du nazisme qui aurait peut-être été la façon allemande de passer le temps.
Cette réponse géniale reste, hélas, d'utilité publique, quand on entend déclarer qu'il ne faut pas critiquer Vladimir Poutine parce que sa politique exprime l'âme russe.
(p.35)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ollevierollevier   11 septembre 2017
La conclusion de Simon Leys est implacable : ce n'est pas que les gens ne remarquent pas la beauté, c'est qu'elle leur est insupportable.
Commenter  J’apprécie          20
PachyPachy   20 mars 2017
Mais vous savez, la Chine... A supposer qu'il soit possible de ne pas s'intéresser du tout au sixième de l'espèce humaine, comment ne pas voir que le devenir des cinq autres sixièmes de cette espèce est intimement lié et souvent dépassé par l'expérience chinoise ?
(p.34)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Amélie Nothomb (96) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amélie Nothomb
Vidéo de Amélie Nothomb
autres livres classés : discoursVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Que savez-vous d'Amélie Nothomb ? (niveau facile)

Amélie Nothomb est née...

En Chine
En France
A Bruxelles

8 questions
842 lecteurs ont répondu
Thème : Amélie NothombCréer un quiz sur ce livre