AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782366510928
256 pages
Éditeur : Paul&Mike (12/01/2017)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 29 notes)
Résumé :
"Je détestais cette neige partout. L'hiver, le froid, le bas des pantalons mouillé, les vestes froissées sous les manteaux". François, Hervé, Gabriela. Ils sont trois dans la salle d'attente d'un psychologue grenoblois. Trois personnes qui ne se connaissent pas. Bloqués, ils attendent... Dehors un terrible accident de tramway a plongé le quartier dans l'obscurité. Aucun d'entre eux ne sait quand cela prendra fin, tandis qu'un invité surprise joue avec leurs nerfs.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
DavidG75
  07 août 2020

“𝘞𝘩𝘦𝘯 𝘐 𝘵𝘳𝘺 𝘵𝘰 𝘴𝘭𝘦𝘦𝘱 𝘢𝘵 𝘯𝘪𝘨𝘩𝘵, 𝘐 𝘤𝘢𝘯 𝘰𝘯𝘭𝘺 𝘥𝘳𝘦𝘢𝘮 𝘪𝘯 𝘳𝘦𝘥.”, Biko, Peter GABRIEL
Quelques mots de cette très belle chanson de Peter Gabriel pour débuter ce roman de Tom Noti (il a bon goût, l'ami Tom) et on s'attendrait presque à faire le voyage en compagnie de ses naufragés sur les côtes d'Ecosse ou d'Afrique noire. Il ne sera pourtant pas question de cornemuses ou de douces mélopées de griots africains dans ce roman, mais bien d'une salle d'attente d'un psy grenoblois. Oui, sur le coup, ça fait tout de suite moins touristique, mais l'escale en vaut pourtant le détour ! Et la consultation est gratuite !

C'est qu'il s'y passe des choses dans cette salle d'attente. Vous y jetterez l'ancre en compagnie de trois naufragés de l'âme à la dérive… Ces trois-là sillonnaient pourtant des mers fort différentes, à mener leurs propres barques, et n'étaient pas amenés à voir un jour leurs vies accoster dans le même port. Mais lorsqu'une panne d'électricité plongera l'immeuble dans une nuit sans étoiles et qu'un invité mystérieux surgira, ils finiront par s'aborder, voire s'amarrer à des cordages communs, le temps de défaire les noeuds marins de leurs secrets…

Trois naufragés de l'amour, chacun avec ses propres avaries…

Gabriella, la belle argentine au douloureux passé et qui aspire à prendre en main son propre présent… François, le cadre qui a réussi mais qui tangue pourtant entre l'être et le paraître… Hervé, l'artiste sarcastique, chanteur (au prénom prédestiné) et comédien, dont les blessures familiales sont autant de brèches ouvertes dans la coque de son coeur de loup solitaire.

Des gens ordinaires, attachants, avec leurs flots de tracas, de questionnements et de peines… Voilà l'univers que dépose pour nous Tom Noti, avec beaucoup de sensibilité et d'humour, sur la petite table de cette salle d'attente.

Ce troisième roman précède l'excellent « 𝘌𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘮'𝘢𝘵𝘵𝘦𝘯𝘥𝘢𝘪𝘦𝘯𝘵… » que je vous conseille également vivement de lire !

Capri, c'est fini ? Rien de grave, tant qu'on peut continuer de lire Tom Noti ! 🙂
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3610
Patrijob
  21 janvier 2021
J'aime les histoires que raconte Tom Noti !
Elles coulent toutes seules, sont d'une fluidité incroyable, bourrées d'humour, et pourtant il parvient à leur donner une puissance et une profondeur qui font mouche à tous les coups.
Je ne serais pas autrement étonnée d'apprendre qu'il écrit en musique, pianotant de sa main gauche tandis que la droite court sur le papier ou le clavier de l'ordinateur...à moins qu'il ne soit gaucher bien sûr 😉
Sa plume est légère à souhait, rythmée, joyeuse.
Mais ne vous y trompez pas, les phrases sont joliment tournées et le style recherché, intelligent sans être le moins du monde rébarbatif.
Il aime les personnages décalés, "hors-cadre", qui n'ont rien à faire sur la photo de famille; des personnages qui parlent d'eux-mêmes avec dérision, parfois avec un peu de mépris, qui traînent un passé émotionnel difficile.
Il aime également faire de l'un deux l'artiste raté, le "clown de service" aux références et aux jeux de mots douteux (mais tellement succulents !).
Sous leur apparente légèreté, ce sont des personnages denses, bien travaillés auxquels on finit toujours par s'attacher.
Quoi de plus normal pour de tels personnages de se retrouver enfermés dans la salle d'attente d'un psy suite à une coupure d'électricité ?
François, employé de banque, bien sous tous rapports, venu consulter pour sa petite fille.
Gabriela, jeune femme d'origine argentine, apparemment heureuse en ménage, venue prendre un simple rendez-vous.
Et Hervé, débarqué par hasard suite à une soudaine envie pressante.
Un huis-clos polyphonique au cours duquel les destins s'enchevêtrent pour tisser une toile improbable, un patchwork d'émotions brutes.
On a même droit à un petit suspens en bonus !
Le talent de Tom Noti est bel et bien présent dans ce roman, on y retrouve sa patte, sa touche personnelle.
Il m'a pourtant un peu moins séduite que "Elles m'attendaient" ou "Nos silences ne sont pas des chansons d'amour"..
Mais je reste une fan inconditionnelle de son style !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          346
NathalC
  10 avril 2017
Livre abandonné à mi chemin...
3 personnes enfermées dans une salle d'attente d'un psy, suite à un problème électrique.
Huis clos moderne.
Gabriela. Jeune femme d'origine étrangère. Elle semble fragile.
François. Homme actif, semble sûr de lui. Que cache-t-il ?
Hervé. Acteur. Egoïste/Egocentrique. Veut à tout prix être apprécié. Irritant !
Au plus je lisais ce livre, au plus j'avais l'impression d'une succession de références. Références cinéma, séries TV, émissions, musique... Un amassi de clichés qui ne m'a pas retenu et surtout pas passionné.
J'abandonne.
Commenter  J’apprécie          270
Adel89
  07 février 2017
François a rendez-vous avec le docteur Vignier, psychologue. D'habitude c'est sa fille qui consulte le docteur Vignier, mais aujourd'hui, François vient seul pour "faire un point sur la situation de sa fille".
Gabriela souhaite prendre rendez-vous avec le psychologue, elle vient sur les conseils de sa collègue de travail, Brigitte. La secrétaire étant absente, elle se rend dans la salle d'attente afin de prendre rendez-vous directement avec le médecin.
Et enfin, Hervé, comédien, vient passer une audition un étage au dessus quand il est pris d'une terrible envie d'uriner. Il rentre dans le cabinet du docteur Vignier simplement pour emprunter les toilettes.
Jusque là rien d'anormal, 3 personnages qui semblent sans histoire, avec des préoccupations habituelles pour tout un chacun, une situation banale de la vie courante.
Quand un accident de tramway survient dehors, faisant tomber un pilonne électrique, privant ainsi le bâtiment ou se trouvent nos 3 personnages d'électricité. C'est alors qu'ils vont devoir cohabiter dans cette salle d'attente, coupés de l'extérieur à cause d'une porte électrique.
Se retrouvant ainsi forcés de communiquer avec ces étrangers que sont les autres personnes présentes, ils vont se dévoiler petit à petit et les révélations et les confessions vont fuser.
Tout cela est sans compter sur le mystère de l'absence des médecins dans le cabinet, car ils finissent par s'en rendre compte, le bureau du docteur Vignier est vide! Et celui de sa femme est fermé à clé, du mouvement y est perceptible mais personne ne répond à leurs appels...
Points positifs de ce roman:
- J'ai beaucoup apprécié l'écriture de ce livre qui est une alternance des points de vues des différents protagonistes. C'est fluide, c'est simple, ça se lie très vite.
- On se plonge très facilement dans l'obscurité de cette salle d'attente, on peut percevoir l'angoisse montante des personnages.
Point négatif:
- La révélation de l'identité de l'invité mystère enfermé dans le bureau de la psychologue n'est à mon sens pas assez développée ou exploitée. Coupant ainsi l'herbe sous le pied au dénouement de cette histoire... En effet j'ai été tenue en halène pendant toute ma lecture et la révélation de l'identité du patient mystère est tellement abrupte et succinct que mon enthousiasme et le suspens du récit sont retombés comme un soufflé...
Mon avis:
C'est une histoire bien menée, qui fait prendre conscience (ou qui confirme) qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Chacun a un vécu, passé ou présent et cherche le meilleur moyen de s'en sortir.
Un tout petit rien peut tout faire ressurgir...
Merci à Babelio de m'avoir permis de découvrir cet excellent roman dans le cadre de la dernière opération Masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Melinda_Celine
  10 mars 2019
J'ai attendu moi aussi. Au premier abord, l'auteur nous met en présence de personnages aux imperfections lisses : Hervé, provocateur et bouffon, François, qui s'est perdu en jouant dans la cour des grands, Gabriela, une ingrate patenté.
Mais arrivent leur confrontation, l'ouverture de leur compassion, et les récits se délient.
En laissant chaque personnage s'exprimer, ce livre nous ouvre la porte de leur intimité et nous découvrons leur humanité dans leurs manquements, leurs souffrances et leur grandeur d'âme aussi.
Un huit-clos fouillé, un carrefour, une halte, qui permettent finalement aux trois naufragés de reprendre les rênes de leur vie, chacun à sa façon.
Lien : https://partagerlecture.blog..
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   30 mars 2017
Vous êtes "les gens". Tout le monde est "les gens". "Les gens", c'est nous tous. Et les réactions que je peux induire sont celles des "gens". Ca s'appelle la pensée commune. Nous sommes tous pareils, formatés à réagir "en fonction de...". Nous sommes tous les ingrédients d'un schéma de pensée vertueux, d'une recette de sorcière. Nous sommes tous à l'intérieur d'un chaudron, brassés, mélangés. Mais aussi tous saupoudrés de condiments : la peur, l'inquiétude, le chômage, l'insécurité, l'égoïsme, la consommation nécessaire, l'élitisme forcené, l'apparence...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
NathalCNathalC   27 mars 2017
L'eau ruisselante a dévasté ma chemise, le robinet a aspergé mon pantalon. Je me retrouvais dans le noir, comme un con, à tenter d'essorer mes vêtements humides avec mes mains mouillées. Et cette saloperie de robinet qui continuait de crachoter.
Michel Blanc et ses algues dans Les Bronzés.
Commenter  J’apprécie          180
DavidG75DavidG75   04 août 2020
Une main posée, c’est parfois plus doux qu’un baiser. On donne de nous. Il n’y a pas l’artifice de la séduction, de la passion, de la frivolité...
Commenter  J’apprécie          182
NathalCNathalC   29 mars 2017
Les blessures des autres donnent le goût du sang et nous rendent oublieux des nôtres.
Commenter  J’apprécie          270
Adel89Adel89   01 février 2017
J'ai aussi fait le con afin de la détendre un peu. Ca a marché. Ca marche souvent de faire le con. A part avec ma femme qui s'est barrée parce que, justement, je le faisais trop. Pas assez sérieux, mature, mais il s'agit d'une autre histoire.
Commenter  J’apprécie          70

Video de Tom Noti (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Noti
CHOUQUETTE D’OR N°30 - Elles m’attendaient….. - Tom Noti
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
346 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

.. ..