AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781021031297
324 pages
Éditeur : Tallandier (15/03/2018)
4.4/5   5 notes
Résumé :
De tous les chefs du service de renseignement extérieur français depuis la guerre, Alexandre de Marenches (1921-1995) est celui qui est resté le plus longtemps en place. Il est aussi celui qui a porté le plus de secrets d'État, celui qui a eu les relations les plus étroites avec les responsables de l'exécutif, celui qui a noué les liens les plus forts avec les dirigeants étrangers. Grâce à lui, les services secrets français sont devenus sous Pompidou et Giscard un o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sof2017
  26 mars 2018
De très loin, le meilleur des Notin que j'aie lus. Il y a de la grande histoire, de la petite histoire et le petit plus, l'invention d'un trésor. Je m'explique. La Grande histoire, c'est celle de ce pan très particulier du XXe siècle, allant de la Seconde Guerre à la Guerre Froide. La petite histoire, c'est celle de Marenches, un drôle de personnage, mythomane, un rien imposteur, obsédé par les "Soviets", les "rouges", les "popov" qu'il voit partout, y compris dans la mort de son pauvre fils, Anselme, 15 ans. Et puis, le trésor, ce sont les papiers personnels exhumés par Notin dans la cave d'une maison perdue - dont au passage, habilement, il ne donne jamais l'adresse - et qui lui ont permis de ciseler ce portrait d'une écriture qui plus est très agréable. Tout le livre, qui débute en 1970, balance entre les fantasmes de Marenches et ce que Notin en a découvert: le comté n'a été ni résistant, ni grand combattant, ni gaulliste, ni homme d'affaires, ni espion de la IVe république. Les onze années passées au SDECE, un record, sont à lire avec délectation, Marenches ne connaissant rien aux services à ses débuts, mais se révélant finalement un excellent patron, ce qui démontre une intelligence manifeste. Tout y passe de ces années 1970, les guerres au Liban, au Moyen-Orient, le dépôt de Bokassa, le soutien à l'Angolais Savimbi, la chute (non prévue) du Shah, l'appui à Saddam Hussein, les tentatives d'élimination de Khadafi, mais aussi la lutte contre les terrorismes breton, basque, irlandais, palestinien, etc. Au fil des ans, on voit Marenches s'affirmer, devenir "the" référence de la communauté internationale du renseignement, tout en continuant à se tromper allègrement tant sur l'eurocommunisme que sur la chute du Mur ou le triomphe du désordre moral qu'aurait initié Mai 68. Mais là où Notin est royal, c'est qu'il mêle tout cela à la vie intime du "DG", ses conquêtes féminines innombrables, sa relation singulière avec sa femme Lilian, le drame absolu de la perte de leur fils unique (et cette certitude incroyable que le KGB a fait le coup). C'est en cela que le livre est vraiment remarquable. C'est plus qu'un livre d'histoire, c'est un roman non romancé. J'ai adoré. Que dis-je, j'adore. Mes compliments, Monsieur Notin, si vous me lisez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
A072014
  29 mars 2018
Dois-je l'avouer..? J'ai ri durant la première moitié du livre devant les libertés prises par Alexandre de Marenches avec son passé. Et puis, durant la seconde moitié, j'ai rangé mes sourires et j'ai même pleuré. Je suis d'accord avec Sof2017 : ce livre est le meilleur de JC Notin. Ce Marenches qu'on moque, on finit par le comprendre, et même par le plaindre. Il est emblématique de l'époque de l'après-guerre où puisque tous les Français étaient résistants, lui n'hésitait pas à se présenter comme l'un des plus grands. Il arrive au commandement des services secrets après avoir dupé tout son monde, mais là où il est fort, c'est qu'il se révèle un grand chef. Sa correspondance avec les présidents de la république est très enrichissante, sa manière de vouloir prédire l'avenir truculente. Tout cela en dit long sur le fonctionnement de l'Etat et de notre société.
Commenter  J’apprécie          10
PO67
  23 juillet 2018
Un livre très intéressant qui se concentre sur une personnalité peu orthodoxe, Alexandre de Marenches. Où on se rend compte finalement que celui qui n'a eu de cesser de naviguer entre ses ambitions et ses inconsistances, ayant autant d'estime de sa personne qu'il n'aura que peu de réussites professionnelles avant ses cinquante ans, se révéla un bon et solide Directeur Général du renseignement extérieur. S'il se voyait plus en oracle des relations internationales, avec une vision biaisée par sa maladive peur du communisme, il n'en resta pas moins celui qui fut capable de redresser la barre des services, quitter le monde des barbouzeries pour préfigurer celui de la DGSE que nous connaissons aujourd'hui. C'est cette personnalité complexe, dont beaucoup se demandait "pourquoi elle à ce poste" qui est révélée dans ce livre, intéressant par sa documentation et les analyses qu'en tire son auteur.
Commenter  J’apprécie          00
Nikoz
  23 juillet 2018
Je ne mets que 3 étoiles... car c'est bien trop décousu, comme l'était la vie de Marenches. Dilettantisme assumé? ou réel amateurisme? (s'applique à l'auteur et au sujet)
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NikozNikoz   23 juillet 2018
Mais pourquoi ne pas livrer des missiles sol-air en passant par mes amis marocains?
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jean-Christophe Notin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Christophe Notin
"Ta mère c'est la France, et il faudra la défendre". Jacques Chaban-Delmas se confie à Jean-Christophe Notin ?
Ils étaient 1 038. Étudiants, fonctionnaires ou militaires en 1940, De Gaulle les reconnaît à partir de 1941 comme ses Compagnons pour la Libération de la France « dans l?Honneur et par la Victoire ».
Parmi eux, des personnalités emblématiques, Pierre Messmer, Jacques Chaban-Delmas ou Pierre Clostermann, mais aussi d?illustres inconnus.
~ ? Ils étaient 1038 Entretiens inédits avec les Compagnons de la Libération ?? Jean-Christophe Notin ?? https://urlz.fr/aGF3
autres livres classés : guerre froideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
998 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre