AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268069117
Éditeur : Le Serpent à plumes (11/03/2010)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Nelson Kangni est un étudiant en deuxième année de droit. Il partage un deux-pièces avec deux autres étudiants : Jojo, sapeur, obsédé par les filles et l'argent, et Malcolm, intellectuel panafricain.

D'ordinaire studieux, le jeune Nelson est perturbé par Josiane, fille d'ancien ministre, beauté fatale. La belle est farouche, et son père vigilant.

Tandis que l'affreux Jojo trombine à qui mieux mieux la jeune bonne de la fam... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Charybde2
  18 mars 2013
Une fable pimentée et habile sur le racisme, jouant sur l'inversion de perspective.
Paru en 2010, ce premier roman du Béninois Jérôme Nouhouaï nous propose une fable pimentée et habile, en milieu universitaire à Abomey-Calavi (l'université de Cotonou), sur le racisme et le terrorisme politique.
Trois étudiants partagent ce petit appartement près d'Abomey-Calavi, la banlieue universitaire de Cotonou, abritant les intrigues amoureuses du héros, hésitant à sa façon entre une prostituée occasionnelle qui essaie de s'en sortir, et une riche fille d'ex-ministre qu'il voudrait conquérir, et les deux colocs, l'un entrepreneur et Don Juan, l'autre intellectuel engagé et irascible... Un mouvement terroriste apparaît alors, « Calice Noir », qui s'en prend de plus en plus violemment aux Libanais de Cotonou...
Pour un Européen ou pour un Africain ayant vécu en Europe, l'effet étonnant d'une fable forte sur le racisme, transportée à Cotonou...
« « Tu as de la chance », dis-je.
Elle me considéra avec de délicats sourcils légèrement froncés.
« de la chance, pourquoi ? »
Eh Dieu, la voix ! Une vraie voix douce d'enfant gâtée, qui coule com-me un vrai accent français de souche. J'imagine que dans des familles riches comme ça, les enfants ignoraient dédaigneusement, souvent sur instruction propre des parents, de parler vernaculaire. Parler vernacu-laire rappelle l'origine paysanne de tous les Cotonois. Parler français et chocobiter au maximum fait chic, fait riche, fait yovo.
« de faire de pareilles lectures ! Moi, malheureusement, les seuls livres que je dois lire en ce moment sont des livres de droit, parce que j'aurais sûrement des matières à reprendre. » »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
traversay
  29 août 2012
Du sexe (beaucoup), de la politique (pas mal) et des études (un peu), voici de quoi est fait le quotidien de Nelson et de ses amis, étudiants béninois. le piment des plus beaux jours, le roman de Jérôme Nouhouaï est un mélange détonant de plaisirs immédiats et de préoccupations plus profondes, dans un quotidien marqué par la violence, l'injustice, la place des femmes dans une société machiste et, surtout, la xénophobie, rampante, qui éclate au grand jour quand un groupe terroriste s'en prend aux citoyens d'origine libanaise. L'écriture de Nouhouaï est crue, paillarde, virevoltante, rappelant parfois le style de Mabanckou. L'auteur est roué : derrière la description de la dolce cita insouciante de ses héros, obsédés par leur désir de copuler ad libitum, il dénonce avec virulence une société pourrie jusqu'à la moelle, où le pouvoir corrompt, et prête à se jeter sur n'importe quel bouc émissaire, de préférence étranger, pour venger les inégalités sociales, insupportables. Nul doute que Jérôme Nouhouaï aime son pays mais il ne le ménage pas dans ce premier roman pimenté et cavaleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Rougelivre
  22 février 2012
Le récit s'ouvre sur une piaule d'étudiants où l'un essaye de dormir alors que l'autre s'envoie en l'air : le ton est donné, ce sera cru mais très vivant ! Car les préoccupations des étudiants béninois sont identiques à celles d'étudiants européens : réussir ses examens et draguer les belles filles du campus. Rien de nouveau sous le soleil tropical ! de même, les réactions lorsque la fille est " enceintée ", ou lorsqu'elle le trompe sont semblables : l'homme ne se sent pas concerné, ou blessé dans son orgueil masculin (alors qu'il n'a pas su se maîtriser et s'est joué d'elle). Or ces réactions d'homme bafoué peuvent avoir des conséquences dramatiques. Ce premier roman est d'une écriture chaleureuse même si elle est inégale, au vocabulaire inventif, plein de verve. Au-delà de l'universalité des sentiments, il nous plonge dans l'actualité du Bénin, entre portables et immigrations libanaise et chinoise : une Afrique que l'on découvre avec délectation
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr